Lyon 3ème : Historique et signification des noms de rues (L à W)

Pourquoi telle rue de Lyon 3 s’appelle comme cela ? On vous dévoile tous les changements et significations… Suite de l’appellation des voies de Lyon 3ème arrondissement (A-K).

Photo de Lyon 3 (Part Dieu) par Txbrd.com

Découvrez d’où viennent les voies de Lyon 3ème : Quai Victor- Augagneur, Vendôme, Ancien chemin des Charpennes, Rue du Bas-Port ou encore de l’Abondance…

Voie par ordre alpha des voiesHistorique de la voieOrigine du nom de la voie
Rue LabédoyèreA été dénommée rue Vauban de 1825 à 1839.
A été dénommée rue d’Enghien de 1839 à 1848.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue d’Enghien.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Vauban.
Charles Huchet, comte de La Bédoyère, général, fusillé sous la Seconde Restauration en 1815. Né à Paris en 1786.
Place du Lac Le 17 février 1812, une crue du Rhône forma un lac entre le cours des Brosses et le cours Lafayette. Après son dessèchement, ce quartier fut longtemps appelé « la terre du lac ».
Rue du Lac Le 17 février 1812, une crue du Rhône forma un lac entre le cours des Brosses et le cours Lafayette. Après son dessèchement, ce quartier fut longtemps appelé « la terre du lac ».
Avenue LacassagneA été dénommée chemin des Pins jusqu’en 1925.Jean-Alexandre-Eugène Lacassagne, professeur à la Faculté de médecine, fondateur de l’École lyonnaise de criminologie. Il légua à la ville sa riche bibliothèque. Né à Cahors le 18 août 1843, mort à Lyon (3e) le 24 septembre
1924.
Impasse LacombeA été dénommée impasse Simonnet en 1936.Inconnue.
Cours LafayetteA été dénommé rue Charles-X avant 1831.Marie-Joseph-Paul-Yves-Roch-Gilbert Motier, marquis de La Fayette, né à Chavaniac en 1757, mort à Paris en 1834. Homme politique français.
Pont LafayetteA été dénommé pont Charles-X en 1826.
A été dénommé
pont du Concert en 1828.
Marie-Joseph-Paul-Yves-Roch-Gilbert Motier, marquis de La Fayette, né à Chavaniac en 1757, mort à Paris en 1834. Homme politique français.
Impasse Lamartine Alphonse de Lamartine, poète, né à Mâcon en 1790, mort à Paris en 1869.
Rue Lamartine Alphonse de Lamartine, poète, né à Mâcon en 1790, mort à Paris en 1869.
Place Lamiral Inconnue.
Rue Lamiral Inconnue.
Rue LaurencerieA changé de dénomination : est devenue l’impasse Laurency.Famille apparentée à la famille de Claudius Penet, propriétaire du terrain.
Impasse LaurencyA été dénommée rue Laurencerie.Déformation de Laurencerie, famille apparentée à la famille de Claudius Penet, propriétaire du terrain.
Place Lavoisier Antoine-Laurent de Lavoisier, chimiste, né à Paris en 1743, guillotiné le 8 mai 1794.
Rue LavoisierA été dénommée rue du Chemin-de- Ronde jusqu’en 1919.Antoine-Laurent de Lavoisier, chimiste, né à Paris en 1743, guillotiné le 8 mai 1794.
Rue Léon- JouhauxA été dénommée rue de la Buire jusqu’en 1971.Syndicaliste français, prix Nobel de la Paix en 1951.
Rue Le-RoyerA été dénommée rue Charpenay jusqu’en 1911.Homme politique, président du Sénat. Bienfaiteur des hospices civils de Lyon. Né le 27 juin 1816 à Genève, mort à Paris le 22 février 1897.
Cours de la LibertéA été dénommé cours Bourbon de 1823 à 1848 puis de
1852 à 1878.
A été dénommé cours de l’Égalité de 1848 à 1852.
En référence à la devise républicaine.
Impasse Lindbergh Charles Lindbergh, né le 4 février 1902 à Detroit, mort à Hawaï le 26 août 1974. Aviateur, il réussit le premier, la traversée de l’Atlantique, sans escale, de New York à Paris en 1927.
Rue Louis Prénom du quatrième fils des époux Richard-Vitton. Né en 1842, mort en
1907.
Place Louise Prénom de Mme Richard-Vitton. Née en 1812, décédée en 1890.
Rue LouiseChemin vicinal ordinaire n° 177.Petite-fille de Camille Richard-Vitton, épouse Jacquemont.
Rue Louis- JasseronA été dénommée impasse Saint- Victorien jusqu’en 1975.Journaliste, animateur de la Société d’études et d’histoire de Lyon Rive gauche. Né à Lyon (6e) le 9 octobre 1892, mort à Lyon (6e) le 10 juillet 1964.
Rue Louis-le- GrandA été dénommée rue Hoche de 1848 à 1853.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Villeroy.
Louis XIV, roi de France de 1643 à 1715.
Impasse du Lutin Inconnue.
Chemin de Lyon- à-CrémieuA changé de dénomination : est devenu le chemin du Sacré-Coeur.
Un fragment a changé de dénomination : est devenu la rue de la Rize.
A fait partie de la route départemantale n° 9.
A été absorbé par la rue de Chartres en 1885.
A changé de dénomination en 1887 : est devenu la rue Paul-Bert.
Voie reliant les deux points.
Rue MadameA changé de dénomination de 1848 à 1853 : est devenue la rue Molière.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue Pierre-
Corneille.
Titre porté par l’épouse de « Monsieur », premier frère du Roi.
Impasse Magnaudi Propriétaire des terrains.
Place des Maisons-NeuvesA la fois sur Lyon et Villeurbanne.Tient son nom du quartier.
Impasse du Manège Inconnue.
Rue de la Manufacture  
Place Marc-AronNouvelle place.Cardiologue, président du Conseil représentatif des institutions juives de France et humaniste. Né à Berlin en 1930, mort en 1998.
Rue Marcel-PéhuNouvelle voie.Musicien lyonnais, compositeur, professeur au Conservatoire national de région et organiste à Saint-François-de- Sales.
Place Marc- SeguinA été une place sans dénomination jusqu’en 1939.
A été sans dénomination de 1987 à 2020.
A changé de dénomination en 2020 : est devenue l’espace Élisa- Lemonnier.
Inventeur des premiers ponts suspendus et de la locomotive à chaudière tubulaire. La ligne de chemin de fer de Lyon à Saint-Étienne est l’œuvre de Marc Seguin et de ses frères. Né le 20 avril 1786 à Annonay, il y est mort le 24 février 1875.
Avenue Maréchal- de SaxeA été dénommée cours de Saxe de 1827 à 1839.
A été dénommée avenue de Saxe de
1839 à 1941.
Maurice de Saxe, né en 1696, mort en 1750. Fils du roi de Pologne Auguste II, brillant chef de guerre au service de la France.
Place MarieOu place Sainte- Marie.
A changé de dénomination : est devenue la place Ronde.
A changé de dénomination en 2015 : est devenue la place Ronde- André-Bourgogne.
Inconnue.
Berge Marie- Sklodowska-CurieAménagement des berges du Rhône.Physicienne française d’origine polonaise, née le 7 novembre 1867 à Varsovie et morte le 4 juillet 1934 à Passy. Prix Nobel de physique en 1903 et
de Chimie en 1911.
Rue MarignanA été dénommée rue Bayard jusqu’en 1854.
A absorbé la rue Saint-Clair en 1854.
Victoire de François 1er sur les Impériaux en 1515.
Rue Marius- AudinA été dénommée rue Davout de 1842 à 1956.Maître imprimeur, historien, bibliographe, né à Beaujeu le 5 février 1872, mort à Lyon (3e) le 15 janvier 1951. Il eut son imprimerie dans cette rue.
Boulevard Marius- Vivier-MerleA été dénommé boulevard de la Part- Dieu jusqu’en 1945.Syndicaliste, secrétaire de la CGT, né à Légny le 18 juillet 1890, mort sous le bombardement du 26 mai 1944 à Lyon (7e).
Place Martel- Ange Rappelle sans doute Étienne Martellange, jésuite, architecte de la chapelle du Lycée Ampère. Né en 1588,
mort en 1641.
Rue Martel-Ange Rappelle sans doute Étienne Martellange, jésuite, architecte de la chapelle du Lycée Ampère. Né en 1588,
mort en 1641.
Rue Martin Chirurgien major de la Charité, né le 6 mai 1772 à Saint-Rambert-en-Bugey, mort à Lyon le 10 juillet 1846.
Rue des MartinsA été absorbée par la rue de Créqui.Inconnue.
Rue des MartyrsA été dénommée avenue de la Concorde de 1848 à 1854.
A été absorbée par la rue de Créqui en
1878.
En souvenir des massacres de la Terreur de 1793 à 1794.
Place des Martyrs de-la-RésistanceA été dénommée place Garibaldi de 1908 à 1945.Martyrs de la résistance à l’occupation allemande de 1940 à 1944.
Rue MassénaA absorbé la rue Jacquard en 1855. Le fragment appelé rue Masséna prolongée a changé de dénomination en 1863 : est devenu la rue d’Essling.André Masséna, né à Nice en 1758, mort à Paris en 1817, maréchal de France, duc de Rivoli, prince d’Essling.
Rue Masséna prolongéeA changé de dénomination en 1863 : est devenue la rue d’Essling.André Masséna, né à Nice en 1758, mort à Paris en 1817, maréchal de France, duc de Rivoli, prince d’Essling.
Rue Maurice- FlandinA été dénommée chemin de la Corne- de-Cerf.
A été dénommée
rue de la Corne-de- Cerf.
Né le 1er février 1900 à Tenay, mécanicien, commandant de maquis en Haute-Savoie, mort torturé par la Milice en février 1944.
Rue Maxime Inconnue.
Passage Mazenod Catherine Mazenod, dame de Servient, légua à l’Hôtel-Dieu, le domaine de la Part-Dieu. Née à Lyon (Sainte-Croix) le 28 octobre 1649, morte à Lyon (Ainay) le 23 février 1733.
Place MazenodA changé de dénomination en 1895 : est devenue la place Guichard.Catherine Mazenod, dame de Servient, légua à l’Hôtel-Dieu, le domaine de la Part-Dieu. Née à Lyon (Sainte-Croix) le 28 octobre 1649, morte à Lyon (Ainay) le 23 février 1733.
Rue MazenodUn fragment a changé de dénomination en 1974 : est devenu la rue Docteur-
Bouchut.
Catherine Mazenod, dame de Servient, légua à l’Hôtel-Dieu, le domaine de la Part-Dieu. Née à Lyon (Sainte-Croix) le 28 octobre 1649, morte à Lyon (Ainay) le 23 février 1733.
Berge Mélina- MercouriAménagement des berges du Rhône.Actrice, chanteuse et femme politique grecque née en 1920, décédée en 1994.
Impasse MercierA été supprimée lors de la création de la gare de marchandises de la
Part-Dieu.
Inconnue.
Rue Mercier Inconnue.
Rue de la MétallurgieChemin vicinal ordinaire n° 190.Rend hommage au secteur industriel le plus important du département du Rhône avec la moitié des salariés de l’industrie et 55 milliards de chiffre d’affaires. Au moment de son ouverture, il y avait quelques entreprises de ce secteur ici dont les établissements Roux. Le syndicat CFE-CGC de la métallurgie se trouve toujours à proximité, 214 avenue Félix Faure.
Impasse MeunierA été dénommée passage Meunier.Nom du propriétaire des terrains.
Passage MeunierA changé de dénomination : est devenu l’impasse Meunier.Nom des propriétaires, Jean et Claude Meunier.
Passage Meynis Nom du propriétaire des terrains.
Rue MeynisChemin vicinal ordinaire n° 171.Nom du propriétaire des terrains.
Impasse Michalon Inconnue.
Rue du MidiA changé de dénomination en 1921 : est devenue la rue du Sud.Nom géographique, mais aussi apolitique qui convient à tous les régimes politiques.
Place de Milan Ville jumelée avec Lyon le 19 janvier 1969.
Rue du Milieu Inconnue.
Impasse Millon Nom du propriétaire des terrains.
Rue des MobilesAncienne voie privée.En souvenir de la Garde nationale mobile qui combattait à Nuits et Belfort en 1870
et 1871.
Rue des MoinesA changé de dénomination en 1879 : est devenue la rue Étienne-Dolet.Du nom du domaine des Moines, appartenant à l’abbaye des Dames de Saint-Pierre.
Rue MoissonnierChemin vicinal ordinaire n° 181.Nom du propriétaire des terrains.
Rue MolièreA été dénommée rue Monsieur de 1826 à 1848.
A été dénommée rue Berthelot de 1848 à 1850.
A été dénommée à nouveau rue Monsieur de 1850 à 1878.
Un fragment a changé de dénomination en 1930 : est devenu la
rue de Sévigné.
Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, illustre auteur dramatique et comédien. Né et mort à Paris en 1622 et 1673.
Rue MolièreA été dénommée rue Madame jusqu’en 1848.
A changé de dénomination en 1853 : est redevenue la rue Madame.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue Pierre-
Corneille.
Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, illustre auteur dramatique et comédien. Né et mort à Paris en 1622 et 1673.
Rue MonceyA été dénommée nouveau chemin des Charpennes jusqu’en 1842.
A été dénommée rue des Charpennes de 1842 à 1854.
A absorbé en 1855 la rue des Émeraudes et le chemin de la Part-Dieu.
Un fragment a changé de dénomination en 1912 : est devenu la rue Juliette- Récamier.
A absorbé la rue Ballanche.
Un fragment a changé de dénomination en 1998 : est devenue la place Pierre- Simon-Ballanche.
Bon-Adrien Jeannot de Moncey, duc de Canogliano, maréchal de France. Né à Palise, près de Besançon en 1754, mort à Paris en 1842.
Rue de la Monnaie Inconnue.
Chemin de Monplaisir-à- l’Asile-des- Aliénés-de-BronChemin vicinal ordinaire n° 6.
A changé de dénomination en 1908 : est devenu
l’avenue Esquirol.
Voie qui reliait les deux points.
Chemin de Monplaisir-aux- Maisons-NeuvesChemin vicinal ordinaire n° 58. A changé de dénomination en
1890 : est devenu le chemin Feuillat.
A changé de dénomination : est devenu la rue Feuillat.
Voie qui reliait les deux points.
Impasse MonsieurA changé de dénomination avant 1889 : est devenue l’impasse Molière.Le titre « Monsieur » était réservé au frère cadet du roi.
Rue MonsieurA été dénommée rue Berthelot de 1848 à 1850.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue Molière.
Le titre « Monsieur » était réservé au frère cadet du roi. Il s’agit probablement ici du comte d’Artois devenu roi sous le nom de Charles X.
Rue Montaigne Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, célèbre moraliste, né en 1533, mort en 1592.
Chemin de MontbrillantChemin vicinal ordinaire n° 93.
A changé de dénomination : est devenu la rue de
Montbrillant.
Le nom viendrait d’un domaine ou d’un propriétaire de terrains.
Impasse MontbrillantA changé de dénomination avant 1936 : est devenue le passage Feuillat.Le nom viendrait d’un domaine ou d’un propriétaire de terrains.
Place MontbrillantA changé de dénomination : est devenue la place Feuillat.
A changé de dénomination en 1921 : est devenue la place Antoine-
Gallay.
Le nom viendrait d’un domaine ou d’un propriétaire de terrains.
Rue de MontbrillantA été dénommée chemin de Montbrillant.Le nom viendrait d’un domaine ou d’un propriétaire de terrains.
Chemin de Monbrillant prolongéA changé de dénomination en 1918 : est devenu la rue Élie-Paris.Le nom viendrait d’un domaine ou d’un propriétaire de terrains.
Avenue de MonchatA changé de dénomination avant 1885 : est devenue l’avenue du
Château.
Le fief de Montchat existait déjà au XIIe siècle.
Chemin de MontchatChemin vicinal ordinaire n° 59. A changé de dénomination en
1946 : est devenu la rue Professeur-
Florence.
Le fief de Montchat existait déjà au XIIe siècle.
Rue MontebelloA été dénommée rue Basse-du-Port- aux-Bois de 1839 à 1842.
A été dénommée rue du Grand-Port
de 1845 à 1853.
Jean Lannes, duc de Montebello, maréchal de France, né à Lecoutre le 11 avril 1769, tué à la bataille d’Essling le 21 mai 1809.
Passage Montluc Longe la prison de Montluc.
Impasse Morel Rappelle le nom d’une branche de la famille de Claudius Penet, sur le terrain de qui fut ouverte cette voie.
Rue Mortier Denis Mortier, chirurgien-major de l’Hôtel-Dieu, professeur d’anatomie et de pathologie. Né à la Guillotière le 7 juin 1794, mort à Lyon le 15 septembre 1824.
Rue de la MoskovaNom donné a un fragment de la rue Ney.
A été supprimée après 1869.
Rappelle la bataille livrée le 7 septembre 1812, où s’illustra le maréchal Ney.
Allée des MûriersVoie supprimée. 
Rue des MûriersA changé de dénomination en 1914 : est devenue la rue des Sports.Inconnue.
Place NapoléonA été dénommée place du Port-au- Bois.
A changé de dénomination en 1855 : est devenue la place de la
Victoire.
En référence à l’empereur.
Quai NapoléonA été dénommé quai Joinville de 1842 à 1848.
A changé de dénomination en 1853 : est redevenu le quai Joinville.
A changé de dénomination en 1871 : est devenu le quai de la Guillotière.
A changé de dénomination en 1932 : est devenu le quai Victor- Augagneur.
En référence à l’empereur.
Chemin de NazarethChemin vicinal ordinaire n° 129.
A changé de dénomination : est devenu la rue de
Nazareth.
Les religieuses de la congrégation de Nazareth ont eu la seconde maison de leur ordre dans le quartier au milieu du 19e siècle ainsi qu’un pensionnat autour de 1900.
Impasse de Nazareth Les religieuses de la congrégation de Nazareth ont eu la seconde maison de leur ordre dans le quartier au milieu du 19e siècle, ainsi qu’un pensionnat autour de 1900.
Place de NazarethA été dénommée place Dumoy jusqu’en 1922.
A changé de dénomination en 1938 : est devenue la place de la
Ferrandière.
Les religieuses de la congrégation de Nazareth ont eu la seconde maison de leur ordre dans le quartier au milieu du 19e siècle, ainsi qu’un pensionnat autour de 1900.
Rue de NazarethA été dénommée chemin de Nazareth.Les religieuses de la congrégation de Nazareth ont eu la seconde maison de leur ordre dans le quartier au milieu du 19e siècle, ainsi qu’un pensionnat autour de 1900.
Esplanade Nelson- MandelaA été dénommée square Daisy- Martin.Avocat et homme d’État sud-africain, ne e 18 juillet 1918 à Mvezo (province du Cap) et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg. Il a été l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non ségrégationnistes de l’histoire du pays.
Cours Neufbourg Inconnue.
Place Neufbourg Inconnue.
Rue Neuve-de-la- VillardièreA changé de dénomination en 1939 : est devenue la rue des Rancy.Ouverte sur un domaine qui appartenait à la famille Villard.
Rue NeyUn fragment a changé de dénomination en 1863 : est devenu la rue de la Moskova.Michel Ney, maréchal de France, « le brave des brave », né à Sarrelouis en 1769, fusillé à Paris en 1815.
Square Noël- Aymard Figure du quartier de Montchat et
même de la ville de Lyon puisqu’il était trésorier de la ligue du Lyonnais de tennis, arbitre et organisateur de tournois. Il a été aussi la voix de Gerland au micro duquel il chauffait l’ambiance du stade. Né en 1905, mort en 2005.
Impasse du NordA été supprimée par l’emprise de la voie de chemin de fer.Inconnue.
Rue du NordA changé de dénomination en 1939 : est devenue la rue Pierre-Régis- Fouiller.
A été absorbée en 1987 par la place de Francfort.
Inconnue.
Rue du Nord Inconnue.
Passage OctrueVoie supprimée.Inconnue.
Rue Olivier Inconnue.
Rue Omer-Louis Né à Lyon le 18 juillet 1827, aide du
bourreau. Propriétaire d’un terrain cédé pour l’ouverture de la rue.
Rue des OmnibusA été supprimée lors de la création de la place Guichard.La Compagnie lyonnaise des omnibus avait son siège au n° 15.
Impasse de l’Ordre Inconnue.
Rue de l’OrdreA changé de dénomination en 1966 : est devenue la rue Antoine- Charial.Inconnue.
Rue d’OrléansVoie supprimée pour l’ouverture du cours Lafayette.Nom attribué lors de la Seconde Restauration.
Rue de la PaixA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Rabelais. 
Rue du Palais- d’Été Doit son nom à un restaurant réputé qui organisait des bals, des concerts, des mariages et des banquets, fort à la mode au début du XXe siècle.
Rue de Paphos Inconnue.
Rue du ParadisA été absorbée par la rue Parmentier.Inconnue.
Allée du ParcNouvelle voie.L’allée semble se référer au parc de la Buire, qui en occupe un côté sous le nom de parc Kaplan.
Place du ParcPlace non identifiée.Inconnue.
Boulevard de la Part-DieuA changé de dénomination en 1945 est devenu le boulevard Marius- Vivier-Merle.Domaine rural, sur le territoire de la Guillotière, dont le nom signifie « propriété de Dieu ».
Chemin de la Part- DieuA été absorbé par la rue Moncey en 1855.Domaine rural, sur le territoire de la Guillotière, dont le nom signifie « propriété de Dieu ».
Petite rue de la Part-Dieu Domaine rural, sur le territoire de la Guillotière, dont le nom signifie « propriété de Dieu ».
Rue de la Part- Dieu Domaine rural, sur le territoire de la Guillotière, dont le nom signifie
« propriété de Dieu ».
Rue Pascal Blaise Pascal, illustre écrivain et penseur, né le 19 juin 1623 à Clermont, mort le 19 août 1662 à Paris.
Rue Pascal Blaise Pascal, illustre écrivain et penseur, né le 19 juin 1623 à Clermont, mort le 19 août 1662 à Paris.
Rue des PassantsA été dénommée rue du Sieur-Vial au XVIIIe siècle.
A été dénommée rue des Quatre- Ruelles de 1824 à 1827
La partie entre la rue Vendôme et l’avenue de Saxe a été supprimée en 1862.
Un fragment a changé de dénomination en 1920 : est devenu la rue Commandant- Fuzier.
Un fragment a changé de dénomination en 1956 : est devenue la rue Louis- Dansard.
En mémoire d’un hôpital pour les voyageurs pauvres et malades, qui se trouvait ici de 1562 à 1792.
Chemin de la PatavandièreA changé de dénomination avant 1936 : est devenu l’impasse Claude-
Rampon.
Inconnue.
Impasse Paul- Bert Physiologiste et homme politique, né à Auxerre en 1833, mort à Hanoï en 1886.
Impasse Paul- Bert Physiologiste et homme politique, né à Auxerre en 1833, mort à Hanoï en 1886.
Passage Paul- Bert Physiologiste et homme politique, né à Auxerre en 1833, mort à Hanoï en 1886.
Place Paul-BertA changé de dénomination en 1935 : est devenue la place Pierre-
Renaudel.
Physiologiste et homme politique, né à Auxerre en 1833, mort à Hanoï en 1886.
Rue Paul-BertA été dénommée rue de Chartres jusqu’en 1887.Physiologiste et homme politique, né à Auxerre en 1833, mort à Hanoï en 1886.
Rue Paul-Bourde Journaliste, directeur de l’Agriculture en Tunisie où il organisa la culture de l’olivier. Né le 21 mai 1851, mort le 27 novembre 1914 à Paris.
Rue PauletteA changé de dénomination en 1911 : est devenue la rue Roux.
A changé de dénomination en 1912 : est devenue la rue Roux-Soignat.
Inconnue.
Chemin du PensionnatA changé de dénomination : est devenu le chemin de Saint-Théodore.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Théodore.
Rappelle le pensionnat de jeunes filles installé dans la maison Charvériat, qui fut démolie après 1861 pour l’ouverture du cours des Brosses (Gambetta).
Impasse du Pensionnat Rappelle le pensionnat de jeunes filles installé dans la maison Charvériat, qui fut démolie après 1861 pour l’ouverture du cours des Brosses (Gambetta).
Rue du PensionnatA absorbé la rue des Champs en 1896.
Un fragment a changé de dénomination en 1974 : est devenu la rue d’Arménie.
Rappelle le pensionnat de jeunes filles installé dans la maison Charvériat, qui fut démolie après 1861 pour l’ouverture du cours des Brosses (Gambetta).
Rue des Petites- Écuries Inconnue.
Chemin des
Petites-Sœurs
Chemin vicinal ordinaire n° 126.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Petites-Sœurs.
Les Petites Sœurs des Pauvres y tenaient un hospice.
Rue des Petites- SoeursA été dénommée chemin des Petites- Sœurs.
A absorbé l’impasse
Cottaz.
Les Petites Sœurs des Pauvres y tenaient un hospice.
Chemin du Petit- Pont Inconnue.
Rue des PeupliersA absorbé l’impasse Durel vers 1930.Inconnue.
Rue Philomène- Magnin Militante syndicaliste, première femme au conseil municipal de Lyon avant de faire partie des premières élues suite à  la loi sur le vote des femmes. Elle y a exercé jusqu’en 1977 en tant qu’adjointe au maire dans le domaine social.
Rue Pierre- BonnaudA été dénommée rue du Clos jusqu’en 1933.
A absorbé un fragment de la rue Bellevue en 1934.
Peintre, né et mort à Lyon (3e), les 16 novembre 1865 et 15 juillet 1930 (l’orthographe exacte est Bonaud).
Rue Pierre- BourdanFragment de la rue Sévigné.Ministre, porte-parole de la France combattante à Londres de 1940 à 1944. De son vrai nom Pierre Maillaud, né à Perpignan, le 13 mai 1909, mort au Lavandon le 13 juillet 1948.
Rue Pierre- CorneilleA été dénommée rue Madame de 1825 à 1848.
A été dénommée rue Molière de 1848 à 1853.
A de nouveau été dénommée rue Madame de 1853 à
1878.
Illustre poète dramatique, né à Rouen en 1606, mort à Paris en 1684.
Rue Pierre-Régis- FouillerA été dénommée rue du Nord jusqu’en 1939.
A été absorbée par la place de Francfort
en 1987.
Représentant, animateur du quartier. Né le 28 janvier 1856 à Arcens, mort à Lyon le 10 janvier 1920.
Place Pierre- RenaudelA été dénommée place Paul-Bert de 1908 à 1935.Homme politique, député du Var. Né à Morgny en 1871, mort à Palma de Majorque le 4 avril 1935.
Place Pierre- Simon-BallancheFragment de la rue Moncey.Philosophe, membre de l’Académie française. Né à Lyon le 4 août 1776 (Saint-Nizier), mort à Paris le 12 juin 1847.
Boulevard PinelA été dénommé chemin de Villeurbanne-à- Vénissieux.
A absorbé la rue de l’Alouette après
1922.
Philippe Pinel, né le 20 avril 1745 à Jonquières, mort à Paris le 25 octobre 1826. Médecin, il fut le premier à considérer les aliénés comme des malades.
Chemin des PinsChemin vicinal ordinaire n° 17. A changé de dénomination en
1925 : est devenu l’avenue
Lacassagne.
Il y avait à Montchat un bois de pins.
Impasse des Pins Il y avait à Montchat un bois de pins.
Passage PiotA changé de dénomination avant 1920 : est devenu la rue Fiol.Inconnue.
Rue PiperouxA été dénommée rue Koenig-Bey ou Koenigsberg de 1862
à 1868.
Jean-Achille-Adolphe Piperoux, directeur du Service télégraphique de l’Empereur, propriétaire des terrains. Né à Strasbourg le 14 mars 1828, il épousa à Lyon, en 1857, Eugénie-Louise-Jeanne- Nicole Martin, fille du docteur Étienne Martin.
Rue de la Pitié Inconnue.
Chemin de PlantacuNom également donné au chemin de Platacul-de-
Chaussagne.
Inconnue.
Chemin de Platacul-de- Chaussagne.A changé de dénomination : est devenu le chemin de Saint-Denis-de-Bron. A changé de dénomination en 1908 : est devenu la rue de Trarieux.Inconnue.
Chemin des PlatanesChemin vicinal ordinaire n° 157.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Platanes.
A changé de dénomination en 1958 : est devenu la rue Docteur-
Bonhomme.
Le platane fut longtemps l’arbre d’alignement le plus fréquent à Lyon.
Rue des PlatanesA été dénommée chemin des Platanes.
A changé de dénomination en 1958 : est devenue la rue Docteur- Bonhomme.
Le platane fut longtemps l’arbre d’alignement le plus fréquent à Lyon.
Place du PlâtreA été dénommée place Circulaire.
A changé de dénomination avant 1827 : est devenue la place du Pont.
A absorbé la place des Repentirs en 1855.
A changé de dénomination en 1944 : est devenue la place Gabriel-Péri.
Inconnue.
Rue du PlâtreA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Ballanche.Inconnue.
Place des PoilusA été dénommée place des Feuillants de 1903 à 1915.En hommage aux soldats de la Grande Guerre.
Impasse Pommier Nom du propriétaire des terrains.
Place du PontA été dénommée place Circulaire. A été dénommée place du Plâtre.
A absorbé la place des Repentirs en 1855.
A changé de dénomination en 1944 : est devenue la place Gabriel-Péri.
L’ancien pont de la Guillotière allait jusqu’à cette place.
Avenue du Pont- de-l’HôpitalA été absorbée par la rue Servient.Le pont de l’Hôtel-Dieu fut construit en 1839.
Place du Port-au- BoisA changé de dénomination en 1842 : est devenue la place Napoléon. A changé de dénomination en 1855 : est devenue la place de la Victoire.Là étaient déchargés les bois de charpente arrivant par le Rhône.
Rue du Port-au- BoisA été dénommée rue Basse-du-Port- au-Bois jusqu’en 1911.
A changé de dénomination en 1940 : est devenue la rue Aimé-
Collomb.
Voie menant à la place où étaient déchargés les bois de charpente arrivant par le Rhône.
Rue PravazFragment de la rue Dunoir.Charles-Gabriel Pravaz, médecin, inventeur d’appareils médicaux. Né à Pont-de-Beauvoisin le 24 mars 1791, mort à Sainte-Foy-lès-Lyon le 24 juin 1853.
Rue des Prévoyants-de- l’AvenirNouvelle voie.Du nom de l’association ouvrière liée à la teinturerie Vulliod Ancel qui en a mené la construction.
Passage PrimatA été absorbé par l’avenue de Saxe.Inconnue.
Place du Prince- ImpérialA été dénommée quai du Bas-Port de 1842 à 1846.
A été dénommée quai Combalot de 1846 à 1868.
A changé de dénomination en 1871 : est devenue la place des Squares. A changé de dénomination en 1884 : est devenue la place Raspail.
Un fragment a changé de dénomination en 1944 : est devenu la place Antonin- Jutard.
Eugène-Louis-Napoléon, fils de l’empereur Napoléon III, né à Paris en 1856, tué à Ulundi en 1868.
Rue Professeur- FlorenceA été dénommée chemin de Montchat jusqu’en 1946.Professeur à la Faculté de médecine de Lyon. Né le 21 juin 1886 à Lyon (3e), déporté au camp de Neuengamme et exécuté à Hambourg le 18 avril 1945.
Espace Professeur-Jules- TraegerFragment de la place d’Arsonval.Médecin, néphrologue. A exercé à l’hôpital Édouard Herriot pavillon P. Il était le chef du service néphrologie et maladies métaboliques. C’est ici qu’il a réalisé la première française d’une greffe du rein et du pancréas en 1976 avec son élève Jean Michel Dubernard. Né à Lyon le 12 mars 1920, il y est mort le 26 mai 2016.
Rue Professeur- Louis-RocheNouvelle voie inaugurée le 10
janvier 2007.
Médecin légiste, professeur dans sa spécialité, précurseur en créant le comité de bio éthique médicale à Lyon vers 1980. Il a fondé le journal de médecine légale et développé le service d’accueil d’urgence de Grange Blanche. Né à Saint-Étienne en 1916, mort en 1997.
Rue Professeur- Paul-SisleyA été dénommée chemin des Tournelles.
A été dénommée rue des Tournelles jusqu’en 1938.
Ingénieur chimiste, il a consacré son existence au traitement des soies aux usines Vullio-Ancel. Né à Lyon (3e) le 15 mai 1866, mort à Lyon (6e) le 23 février 1933.
Rue Professeur- René-Guillet Médecin à Grange Blanche, pionnier de la médecine du sport et professeur de chirurgie à l’université de Lyon. Son action pendant la résistance lui a valu la légion d’honneur. Il a soigné les résistants à Grange Blanche puis est devenu médecin des maquis en 1944. Né le 8 juillet 1913 à Annemasse, mort à Lyon le 29 avril 2002.
Rue Professeur- RochaixFragment du chemin de la Ruche -aux- Feuillants jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin des Sablonniers de 1868
à 1953.
Anthelme Rochaix, professeur d’hygiène à la Faculté de médecine de Lyon.
Directeur de l’Institut bactériologique. Né le 23 mai 1881 à Vaugneray, tué dans son laboratoire de la rue Pasteur au cours du bombardement du 26 mai 1944.
Petite rue de la Promenade.A changé de dénomination en 1934 : est devenue la rue Guy.Inconnue.
Rue du Quartier- NeufA changé de dénomination en 1909 : est devenue la rue Faidherbe. 
Rue des Quatre- RuellesA été dénommée rue du Sieur-Vial au XVIIIe siècle.
A changé de dénomination en 1827 : est devenue la rue des Passants. La partie entre la rue Vendôme et l’avenue de Saxe a été supprimée en 1862.
Un fragment a changé de dénomination en 1920 : est devenu la rue Commandant- Fuzier.
Un fragment a changé de dénomination en 1956 : est devenue la rue Louis- Dansard.
Inconnue.
Rue des Quatre- SergentsA été dénommée rue de Charnex jusqu’en 1848.Les « Quatre sergents » de la Rochelle furent condamnés en 1822 pour complot carbonariste et exécutés.
Impasse Rabelais Le célèbre écrivain fut médecin à l’Hôtel- Dieu de Lyon de 1532 à 1534. Né à la Devinière, près de Chinon vers 1483 ou 1494, mort à Paris en 1553.
Rue RabelaisA été dénommée rue de la Paix jusqu’en 1854.Le célèbre écrivain fut médecin à l’Hôtel- Dieu de Lyon de 1532 à 1534. Né à la Devinière, près de Chinon vers 1483 ou 1494, mort à Paris en 1553.
Chemin de RachaisChemin vicinal ordinaire n° 81. A changé de dénomination en
1912 : est devenu la rue Kimmerling.
La famille Rachais était propriétaire du château de la Buire situé dans la rue.
Rue Rachais La famille Rachais était propriétaire du château de la Buire situé dans la rue.
Chemin Rampon Madame Rampon était l’une des propriétaires des terrains en 1885.
Rue des RancyA été dénommée rue Neuve-de-la- Villardière jusqu’en 1939.La famille Rancy, bienfaitrice de la Ville de Lyon, a longtemps tenu un cirque célèbre.
Place de la ReconnaissanceA probablement été créée au moment du lotissement du quartier Montchat.Il s’agit de la reconnaissance témoignée à la famille Richard-Vitton pour avoir lancé l’urbanisation du quartier de Montchat après 1858 et avoir donné deux maires à la Guillotière.
Place ReichstadtA été dénommée place du Roi-de- Rome avant 1855. A changé de dénomination en 1878 : est devenue la place Voltaire.Vraisemblablement en souvenir du duc de Reichstat, fils de Napoléon 1er.
Berge Reine- AstridAménagement des berges du Rhône.Astrid de Suède, quatrième reine des Belges, née en 1905, décédée
accidentellement en 1935.
Rue René Inconnue.
Square René-ClairNouveau square.Cinéaste, né à Paris le 11 novembre 1898, mort à Neuilly le 15 mars 1981.
Parvis Renée- Richard Surnommée la mère Richard, l’une des commerçantes les plus réputées des Halles des Cordeliers, puis des Halles Paul Bocuse à la Part Dieu, célèbre pour son Saint-Marcellin.
Rue René-et- Marguerite-PelletA été dénommée rue des Villas jusqu’en 1947.Directeurs de l’Institution municipale des jeunes aveugles et sourds-muets et membres de la Résistance. Marguerite fut arrêtée le 24 novembre 1943 et mourut le 20 mars 1945 au camp de Mathausen. René, arrêté par la Gestapo le 30 juillet 1944, fusillé le 23 août suivant.
Rue du Rêve-d’OrChemin vicinal ordinaire n° 213.
A été absorbée par
la place de Francfort.
En souvenir d’une enseigne de bar.
Rue RiboudChemin vicinal ordinaire n° 211.Inconnue.
Cours RichardA changé de dénomination en 1875 : est devenu le cours Richard- Vitton.Jean-Louis-François Richard-Vitton, membre du Conseil municipal de la Guillotière en 1849, maire du 3e arrondissement de 1857 à 1869. Il offrit à la Ville de Lyon les terrains des rues et places tracées sur son domaine pour créer le quartier de Montchat.
Rue Richard- LaforestA changé de dénomination avant 1868 : est devenue la rue Charles-
Richard.
Inconnue.
Cours Richard- VittonChemin vicinal ordinaire n° 154. A été dénommé cours Richard de 1859 à 1875.Jena-Louis-François Richard-Vitton, membre du Conseil municipal de la Guillotière en 1849, maire du 3e arrondissement de 1857 à 1869. Il offrit à la Ville de Lyon les terrains des rues et places tracées sur son domaine pour créer le quartier de Montchat.
Chemin de la RizeA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de Saint- Victorien.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Victorien.
Le ruisseau de la Rize, qui traverse toute la Guillotière, est aujourd’hui canalisé et couvert.
Impasse de la RizeChemin vicinal ordinaire n° 215.Le ruisseau de la Rize, qui traverse toute la Guillotière, est aujourd’hui canalisé et couvert.
Rue de la RizeFragment du chemin du Sacré-Cœur.Le ruisseau de la Rize, qui traverse toute la Guillotière, est aujourd’hui canalisé et couvert.
Impasse RochonA été absorbée par la rue Alfred-de-
Vigny en 1928.
Nom d’un propriétaire des terrains.
Passage Rochon Nom d’un propriétaire des terrains.
Avenue RockefellerFragment de la grande rue de Monplaisir connu sous le nom montée des Sables.La fondation Rockefeller fit, en 1928, à la Ville de Lyon un don de quarante et millions, qui permit la construction de la Faculté de médecine.
Passage Roger- Bréchan Cheminot, résistant, un des fondateurs des Groupes francs de la région Rhône- Alpes. Né le 29 janvier 1912 à Lauzeste, mort en déportation à Buchenwald le 10 février 1945.
Rue Roger- BréchanA été dénommée rue Claude-Rampon de 1907 à 1946.Cheminot, résistant, un des fondateurs des Groupes francs de la région Rhône- Alpes. Né le 29 janvier 1912 à Lauzeste, mort en déportation à Buchenwald le 10 février 1945.
Place RondeA été dénommée place Sainte-Marie. A changé de dénomination en 2015 : est devenue la place Ronde- André-Bourgogne.En référence à la forme géométrique de cette place.
Place Ronde- André-BourgogneA été dénommée place Sainte-Marie. A été dénommée place Ronde jusqu’en 2015.André Bourgogne, résistant, membre du Conseil municipal et des autres conseils des collectivités locales lyonnaises. Il a été maquisard dans le Vercors et a participé à la libération de Lyon ce qui lui a valu la croix de guerre et la légion d’honneur. Né à Saint Vallier en 1926, il est mort le 28 novembre 2014.
Rue RoposteChemin vicinal ordinaire n° 214.Propriétaire, né le 29 juin 1833 à Lains, mort le 14 mai 1889 à Charnay.
Chemin de RossanChemin vicinal ordinaire n° 98.
A changé de dénomination : est devenu la rue
Rossan.
Inconnue.
Rue RossanA été dénommée chemin de Rossan.Inconnue.
Place Rouget-de- l’IsleNouvelle place.Claude Rouget-de-l’Isle, officier du génie, né à Lons-le-Saunier en 1760, mort en 1836, auteur de la Marseillaise.
Rue RouxA été dénommée rue Paulette de 1909 à 1911.
A changé de dénomination en 1912 : est devenue la rue Roux-Soignat.
Négociant en charcuterie, propriétaire riverain.
Rue Roux-SoignatA été dénommée rue Paulette de 1909 à 1911.
A été dénommée
rue Roux en 1911.
Négociant en charcuterie, propriétaire riverain.
Impasse de la Ruche La rue de la Ruche attenante fut ouverte pour la création d’un lotissement de la société de La Ruche.
Rue de la Ruche Ouverte pour la création d’un lotissement de la société de La Ruche.
Chemin de la Ruche-aux- FeuillantsChemin vicinal ordinaire n° 53. Un fragment a changé de dénomination en
1868 : est devenu le chemin des Sablonniers.
A été dénommé chemin de Sans- Souci.
A changé de dénomination en 1908 : est devenu la
rue Bara.
Voie qui reliait les deux points.
Rue Sabine Inconnue.
Chemin des SablesChemin vicinal ordinaire n° 146. A changé de dénomination en
1922 : est devenu la rue Jules-Verne.
Le nom provient des carrières de sable qui existaient dans le quartier.
Impasse des SablesA été absorbée par la rue de l’Est en
1936.
Le nom provient des carrières de sable qui existaient dans le quartier.
Impasse des SablesA changé de dénomination avant 1955 : est devenue l’impasse de l’Est.Le nom provient des carrières de sable qui existaient dans le quartier.
Montée des SablesFragment de la grande rue de Monplaisir jusqu’en 1928.
A changé de dénomination : est devenue l’avenue Rockefeller.
Le nom provient des carrières de sable qui existaient dans le quartier.
Impasse du Sablon Le nom provient des carrières de sable qui existaient dans le quartier.
Chemin des SablonniersChemin vicinal ordinaire n° 130. Fragment du chemin de la Ruche -aux- Feuillants jusqu’en 1868.
A changé de dénomination en 1953 : est devenu la rue Professeur- Rochaix.
Le nom provient des carrières de sable qui existaient dans le quartier.
Allée du Sacré- CœurChemin vicinal ordinaire n° 122. A changé de dénomination en
1909 : est devenue la rue Francisco- Ferrer.
A changé de dénomination en 1940 : est devenue la rue Fédéric-
Mistral.
Les religieuses du Sacré-Cœur ouvrirent en 1819 un pensionnat à la Ferrandière.
Chemin du Sacré- CoeurA été dénommé chemin de Lyon-à- Crémieu.
Un fragment a changé de dénomination : est devenu la rue de la Rize.
A fait partie de la route départemantale n° 9.
A été absorbé par la rue de Chartres en 1885.
A changé de dénomination en 1887 : est devenu la
rue Paul-Bert.
Les religieuses du Sacré-Cœur ouvrirent en 1819 un pensionnat à la Ferrandière.
Impasse du Sacré- Cœur Les religieuses du Sacré-Cœur ouvrirent en 1819 un pensionnat à la Ferrandière.
Impasse Saint- Amour Le château de Saint-Amour, élevé au XVIe siècle, appartint à la famille Rachais.
Rue Saint-Amour Le château de Saint-Amour, élevé au XVIe siècle, appartint à la famille Rachais.
Chemin de Saint- AntoineChemin vicinal ordinaire n° 62.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Antoine.
Au XIXe siècle, un hameau du quartier s’appelait Saint Antoine.
Rue Saint- AntoineA été dénommée chemin de Saint- Antoine.Au XIXe siècle, un hameau du quartier s’appelait Saint Antoine.
Chemin de Saint- CharlesChemin vicinal ordinaire n° 94. A changé de dénomination en
1921 : est devenu la rue Docteur- Rebatel.
Un fragment a fusionné avec le passage Saint- Charles en 1933 : sont devenus la rue Docteur-Paul-Diday.
Né le 2 octobre 1538 à Arona a été archevêque de Milan, il s’est illustré au concile de Trente et lors de la peste de Milan. Il est mort à Milan le 3 novembre 1584.
Passage Saint- CharlesA fusionné avec un fragment de la rue Docteur-Rebatel en 1933 : sont devenus la rue Docteur-Paul- Diday.Né le 2 octobre 1538 à Arona,
archevêque de Milan, il s’est illustré au concile de Trente et lors de la peste de Milan. Il est mort à Milan le 3 novembre 1584.
Place Saint- Charles Né le 2 octobre 1538 à Arona,
archevêque de Milan, il s’est illustré au concile de Trente et lors de la peste de Milan. Il est mort à Milan le 3 novembre 1584.
Rue Saint-Charles Né le 2 octobre 1538 à Arona,
archevêque de Milan, il s’est illustré au concile de Trente et lors de la peste de Milan. Il est mort à Milan le 3 novembre 1584.
Rue Saint-ClairA été absorbée par la rue Marignan en 1854.Inconnue.
Chemin de Saint- ClaudeA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de Saint- Sidoine.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Sidoine.
Inconnue.
Chemin de Saint- Denis-de-BronChemin vicinal ordinaire n° 71.
A été dénommé chemin de Platacul- de-Chaussagne.
A changé de dénomination en 1908 : est devenu la rue Trarieux.
Il aboutissait à l’église de Bron, placée sous le vocable de Saint-Denis.
Chemin de Sainte- AnneA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de Sainte- Anne-de-Baraban.  A changé de dénomination : est
devenu la rue Sainte- Anne-de-Baraban.
L’église Sainte-Anne du Sacré-Cœur, dite aussi Saint-Anne de Baraban, inaugurée en 1865, fut démolie en 1939.
Place Sainte- Anne L’église Sainte-Anne du Sacré-Cœur, dite aussi Saint-Anne de Baraban, inaugurée en 1865, fut démolie en 1939.
Chemin de Saint- Anne-de-BarabanChemin vicinal ordinaire n° 56.
A été dénommé chemin de Sainte- Anne jusqu’en 1868. A changé de dénomination : est devenu la rue Sainte- Anne-de-Baraban.
L’église Sainte-Anne du Sacré-Cœur, dite aussi Saint-Anne de Baraban, inaugurée en 1865, fut démolie en 1939.
Rue Sainte-Anne- de-BarabanA été dénommée chemin de Sainte- Anne jusqu’en 1868. A été dénommée chemin de Sainte- Anne-de-Baraban.L’église Sainte-Anne du Sacré-Cœur, dite aussi Saint-Anne de Baraban, inaugurée en 1865, fut démolie en 1939.
Rue Sainte- ÉlisabethA changé de dénomination en 1871 : est devenue la rue Garibaldi.
Est redevenue la rue Sainte-Élisabeth avant 1882.
A changé de dénomination en 1882 : est redevenue la rue Garibladi.
A absorbé la rue Rave en 1913.
Inconnue.
Chemin de Saint- MarcChemin vicinal ordinaire n° 103.  Un fragment a changé de dénomination en 1927 : est devenu la rue Jeanne-Koelher. A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Marc.Il y a plusieurs Saint-Marc, dont le plus fameux a écrit l’un des quatre évangiles. Il est représenté avec un lion.
Chemin de Saint- ThéodoreChemin vicinal ordinaire n° 99. A été dénommé chemin du
Pensionnat jusqu’en 1868.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Théodore.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Avenue de SaxeA été dénommée cour de Saxe de 1827 à 1839.
A absorbé le passage Primat vers 1885.
L’avenue de Saxe prolongée a changé de dénomination en 1914 : est devenue l’avenue Jean- jaurès.
A changé de dénomination en 1941 : est devenue l’avenue Maréchal- de-Saxe.
Maréchal Maurice de Saxe, né en 1696, mort en 1750. Fils du roi de Pologne Auguste II, brillant chef de guerre au service de la France.
Cours de SaxeA changé de dénomination en 1839 : est devenu l’avenue de Saxe. L’avenue de Saxe prolongée a changé de dénomination en 1914 : est devenu l’avenue Jean- jaurès.
A changé de dénomination en 1941 : est devenu l’avenue Maréchal- de-Saxe.
Maréchal Maurice de Saxe, né en 1696, mort en 1750. Fils du roi de Pologne Auguste II, brillant chef de guerre au service de la France.
Place des SquaresA été dénommée quai du Bas-Port de 1842 à 1846.
A été dénommée quai Combalot de 1846 à 1868.
A été dénommée place du Prince- Impérial de 1868 à 1871.
A changé de dénomination en 1884 : est devenue la place Raspail.
A changé de dénomination en 1944 : est devenu un fragment de la place Antonin-Jutard.
Inconnue.
Chemin des TournellesChemin vicinal ordinaire n° 18.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Tournelles.
A changé de dénomination en 1938 : est devenu la rue Professeur-Paul-
Sisley.
Là s’élevait le petit château des Tournelles, dont le dernier reste a été détruit le 17 août 1960.
Rue des TournellesA été dénommée chemin des Tournelles.
A changé de dénomination en 1938 : est devenue la rue Professeur- Paul-Sisley.
Là s’élevait le petit château des Tournelles, dont le dernier reste a été détruit le 17 août 1960.
Chemin des TuileriesA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin des Tuiliers. A changé de dénomination : est devenu la rue des Tuiliers.Au milieu du XIXe siècle, il y avait des tuileries au nord de la rue.
Chemin des TuiliersChemin vicinal ordinaire n° 89. A été dénommé chemin des Tuileries.
A changé de dénomination : est devenu la rue des
Tuiliers.
Au milieu du XIXe siècle, il y avait des tuileries au nord de la rue.
Avenue de VaubanA été absorbée par la rue Duguesclin en 1854.Sébastien Le Prestre, seigneur de Vauban, ingénieur militaire et maréchal de France, né à Saint-Léger-de-Fougeret en 1633, mort en 1707.
Avenue VendômeA changé de dénomination : est devenue la rue Vendôme.
A absorbé l’avenue de Grammont en 1854.
Un fragment a changé de dénomination en 1939 : est devenu la rue Jean-Marie- Chavant.
À partir du XVe siècle, les rois de France étaient ducs de Vendôme.
Place VendômeA changé de dénomination en 1945 : est devenue la place Victor-
Basch.
À partir du XVe siècle, les rois de France étaient ducs de Vendôme.
Quai Victor- AugagneurA été dénommé quai Joinville de 1842 à 1848.
A été dénommé quai Napoléon de 1848 à 1853.
A été de nouveau dénommé quai Joinville de 1853 à 1871.
A été dénommé quai de la Guillotière de 1871 à 1932.
Maire de Lyon (1900-1905), gouverneur Général-de Madagascar (1905-1910),
député du Rhône (1904-1919, 1928- 1931), ministre des Travaux publics en 1911, de l’Instruction publique en 1914 et de la Marine en 1914-1915,
gouverneur de l’Afrique Équatoriale Française en 1920.
Place Victor- BaschA été dénommée place Vendôme de 1868 à 1945.Professeur à la Sorbonne. Né à Budapest en 1863, abattu par la Milice le 10 janvier 1944 dans les carrières de Neyron au lieu-dit le Barrie. Il fut l’un des fondateurs de la Ligue des droits de
l’Homme.
Impasse Victor- Hugo Illustre poète et écrivain, né en 1802, mort en 1885.
Rue de la VigilanceA changé de dénomination en 1969 : est devenue la rue Auguste- Lacroix.Ouverte par M. Rachais qui lui donna ce nom.
Place de la Vigne Inconnue.
Rue de la VillardièreA été en partie supprimée avant 1995.Ouverte sur un domaine qui appartenait à la famille Villard.
Rue des VillasA changé de dénomination en 1947 : est devenue la rue René-et- Marguerite-Pellet.Elle se composait de trois maisons en 1903.
Rue Villebois- Mareuil Georges de Villebois Mareuil, colonel français né en 1847, tué en combattant les Anglais, dans la guerre du Transvaal
en 1900.
Rue Villebois- MareuilA changé de dénomination en 1927 : est devenue la rue Seignemartin.Georges de Villebois Mareuil, colonel français né en 1847, tué en combattant les Anglais, dans la guerre du Transvaal en 1900.
Rue VilleroyA été dénommée rue Louis-le-Grand jusqu’en 1848.
A été dénommée rue Hoche de 1848 à 1853.
A de nouveau été dénommée rue Louis-le-Grand de 1853 à 1854.
Famille dont sept membres furent gouverneurs de Lyonnais, Forez et Beaujolais aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Chemin de la VilletteChemin vicinal ordinaire n° 60.
A changé de dénomination : est devenu la rue de la
Villette.
Du nom d’un lieu-dit.
Mail de la Villette Du nom d’un lieu-dit.
Place de la Villette Du nom d’un lieu-dit.
Rue de la VilletteA été dénommée chemin de la Villette.Du nom d’un lieu-dit.
Cours de VilleurbanneA été absorbé par l’avenue Félix-Faure en 1900.Voie qui menait à Villeurbanne.
Rue de Villeurbanne Voie qui menait à Villeurbanne.
Chemin de Villeurbanne-à- VénissieuxChemin vicinal d’intérêt commun n° 45.
A changé de dénomination en 1908 : est devenu le boulevard Pinel.
Voie qui reliait les deux points.
Chemin de VillonChemin vicinal ordinaire n° 88.
A changé de dénomination : est devenu la rue Villon.
Rappelle l’existence d’un domaine de Villon.
Rue VillonA été dénommée chemin de Villon.Rappelle l’existence d’un domaine de Villon.
Chemin du VinatierA changé de dénomination : est devenu la rue du
Vinatier.
Ancien lieu-dit.
Rue du VinatierA été dénommée chemin du Vinatier.Ancien lieu-dit.
Rue Vivardien Inconnue
Tunnel Vivier- MerleTunnel du boulevard Marius-Vivier-Merle.Syndicaliste, secrétaire de la CGT, né à Légny le 18 juillet 1890, mort sous le bombardement du 26 mai 1944 à Lyon
(7e).
Place Voltaire– A été dénommée place du Roi-de- Rome jusqu’en 1855.
– A été dénommée place Reichstadt de 1856 à 1878.
Célèbre écrivain, né en 1694, mort en 1778.
Rue Voltaire Célèbre écrivain, né en 1694, mort en 1778.
Pont WilsonA remplacé le pont de l’Hôtel-Dieu.Président des Etats-Unis de 1912 à 1918, il déclare la guerre à l’Allemagne le 6 avril 1917 et signe en 1919 le traité de Versailles après la victoire des Alliés.
Le pont est inauguré le 14 juillet 1918.
Ce travail a été réalisé à partir des données de la Ville de Lyon, Archives municipales de Lyon, index des voies de Lyon, 2021/07/21

Les dernières publications
Tuxboard