Lyon 4ème : Origine des noms de rues de la Croix-Rousse

Pourquoi telle rue de Lyon 4 s’appelle comme cela ? Et déjà, pourquoi appelle t-on ce quartier la Croix Rousse (X Rousse), qui était le nom de la commune sur cette colline de Lyon. On vous dévoile tous les changements et significations de ses rues.

Dikkenek bar à Lyon 4 (Txbrd.com)
Dikkenek bar à Lyon 4 (Txbrd.com)

Découvrez d’où viennent les voies de Lyon 4ème : Rue des Augustins, Montée de la Boucle, Rue Célu, Rue Dumont- d’Urville, Montée Georges- Kubler, Place Tabareau, Rue de la Voûte…

Nous vous proposons de découvrir ces motifs de changements de noms de rue et pourquoi :

Localisation d’une rue disparue, nom actuel d’une ancienne rue, origine de la dénomination, évolution à travers le temps (nom, numérotation, tracé, limites), liste des habitants ou recensement de population, alignement des rues, statut public ou privé, entretien, etc.

On parle de rues de Lyon mais le terme officiel reste « voies de Lyon », puisque cela regroupe les places, quais, ponts, impasses, tunnels, ruelles, chemins et autres montées !

Historique des noms de voies dans le 4ème arrondissement de Lyon (A à Z)

Voie par ordre alpha des voiesHistorique de la voieOrigine du nom de la voie
Rue du 24-FévrierA été dénommée rue Sainte-Marie jusqu’en 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Jeanne-d’Arc. A changé de dénomination en 1851 : est redevenue la rue Sainte-Marie.
A changé de dénomination en 1916 : est devenue la rue André- Rupplinger.
La monarchie de Juillet est renversée par la révolution, le 24 février 1848, date de la proclamation de la Seconde République.
Rue des ActionnairesA été dénommée rue du Tribun entre 1849 et 1852.Nom donné en souvenir de la compagnie financière constituée sous la Restauration pour créer le quartier Saint- Eucher.
Impasse Adolphe- BoyerA changé de dénomination en 1852 : est devenue l’impasse Viard.Adolphe Boyer (1805-1841 ), ouvrier typographe est surtout connu par ses deux volumes : De l’état des ouvriers et de son amélioration par l’organisation du travail, paru en 1841, et Les Conseils de prud’hommes au point de vue des ouvriers et de l’égalité des droits, paru en 1844.
Place Adrien- GodienA été dénommée place de la Boucle jusqu’en 1956.Peintre né à Lyon (2e) le 14 mai 1873, décédé à Lyon (3e) le 28 juillet 1949.
Rue Aimé- BoussangeA été dénommée rue de la Crèche jusqu’en 1946.Préparateur en pharmacie, né le 25 janvier 1898 à Vergeas (Puy-de-Dôme), fusillé par la Gestapo le 24 novembre 1943 au centre Berthelot à Lyon.
Impasse Ancel Ancel était propriétaire d’un maison de l’impasse.
Rue André-BoninA été dénommée impasse de Serin jusqu’en 1960.Officier, né le 24 mars 1903, au 6 place de Serin, à Lyon (4e). Résistant interné à Montluc le 12 août 1944, il fut exécuté à Saint-Genis-Laval, le 20 août 1944.
Rue AnselmeA été dénommée rue Deschazelles jusqu’en 1935.Jean-Baptiste-Joseph Anselme, né à Bizonnes (Isère) 1848, mort en 1926.
Conseiller municipal de 1912 à 1925, adjoint au maire en 1919. Président du Conseil des Prud’hommes, président des Mobiles du Rhône et président de la Chambre syndicale des tisseurs.
Rue ArtaudA été dénommée rue Saint-Joseph jusqu’en 1855.
A été dénommée rue Octavio-Mey de 1855 à 1863.
Antoine-Marie-Joseph-François Artaud, né à Avignon le 8 avril 1767, décédé à Orange, le 28 mars 1838. Archéologue, conservateur, fondateur du musée des Beaux-Arts, directeur de l’école des beaux-arts de Lyon et membre de l’Académie.
Place des Augustins Les Augustins réformés s’établirent à la Croix-Rousse (actuelle églises Saint- Denis), en 1625.
Rue des Augustins Les Augustins réformés s’établirent à la Croix-Rousse (actuelle églises Saint- Denis), en 1625.
Rue d’AusterlitzA été dénommée rue des Fossés de 1817 à 1854.En souvenir de la victoire de Napoléon 1er sur les armées russes et autrichienne, le 2 décembre 1805.
Rue BarodetA été dénommée petite rue d’Enfer de 1831 à 1848.
A été dénommée rue Dante de 1848 à 1852.
A été dénommée petite rue d’Enfer de
1852 à 1908.
Désirée Barodet, né le 27 juillet 1823 à Sermesse (Saône-et-Loire), décédé à Vincelles-en-Jura le 18 avril 1906.
Conseiller Municipal (1870-1872), 1er adjoint du maire Jacques Louis Hénon. Sénateur, maire de Lyon (1872-1873).
Rue BarréeA changé de dénomination en 1835 : est devenue la rue Henri-IV.
A changé de dénomination en 1849 : est devenue la rue Sociale.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue Henri-IV.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue d’Ivry.
Inconnue.
Place de BelfortA été dénommée place du Suffrage- Universel en 1849. A été dénommée place du Peuple en 1850.
A été dénommée place de la Visitation jusqu’en 1871.
A changé de dénomination en 1946 : est devenue la place Marcel- Bertone.
En mémoire du siège soutenu par cette ville en 1870.
Rue de BelfortA été dénommée rue du Chapeau- Rouge jusqu’en 1854.
A été dénommée
rue Saint-Vincent-de- Paul de 1854 à 1871.
En mémoire du siège soutenu par cette ville en 1870.
Rue de la Belle- AllemandeA changé de dénomination en 1914 : est devenue la rue d’Ypres.Du nom de la propriété où logea Pelonne Bonzin, épouse du célèbre marchand allemand Jean Cleberger (L’Homme de la Roche). La tour de la Belle Allemande fut démolie en 1973.
Place BellevueA absorbé la rue Delassalle.
A absorbé la rue Colonia vers 1902. A absorbé la place de Brosses.
A absorbé la place
Saint-Laurent.
Inconnue.
Rue BélyNouvelle voie.Ébéniste et a inventé la mécanique ronde à dévider la soie. Né en 1779 à Saint-Nicolas-de-la-Grave (Tarn-et- Garonne), mort à Lyon (1er) le 13 janvier 1856.
Rue BélyA été dénommée rue Sainte-Claire.
A été absorbée par la montée Bonafous en 1860.
Ébéniste et a inventé la mécanique ronde à dévider la soie. Né en 1779 à Saint-Nicolas-de-la-Grave (Tarn-et- Garonne), mort à Lyon (1er) le 13 janvier 1856.
Passage BenoîtA changé de dénomination en 1912 : est devenu la rue Bournes.Nom d’un propriétaire du terrain.
Impasse Berger Vraisemblablement, nom d’un propriétaire.
Square Bernard- Frangin Né à Lyon en 1926, il est mort en 2001. Écrivain et journaliste.
Rue Bernard- PalissyA été dénommée rue Sainte-Catherine de 1831 à 1852.
A été dénommée rue Monge en 1852. A de nouveau été dénommée rue Sainte-Catherine de 1852 à 1854.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Lebrun.
Célèbre céramiste, émailleur et peintre, né en 1510, mort en 1590.
Avenue de BirminghamFragment du chemin de Serin-à-la-Croix- Rousse.
A été dénommée chemin de Serin
jusqu’en 1955.
Ville britannique jumelée avec Lyon.
Allée BlacheNouvelle voie.Inventeur du métier à la « petite tire » avec Galantier (1627).
Rue BletonFragment de la rue Deschazelles.Pierre, dit Auguste Bleton. Né à Lyon (4e) le 23 juin 1834, décédé à Lyon (5e) le 9 février 1911. Écrivain soit sous son nom, soit sous le pseudonyme de Josse. Membre de l’Académie de Lyon et du Conseil supérieur de la Mutualité.
Rue du Bois-de-la- Caille À la Révolution, il y avait un domaine de la Caille qui appartenait à une famille du même nom, connue au 15e siècle.
Montée BonafousA absorbé la rue Bély en 1860.Jean-Charles-Alphonse Bonafous, donateur du terrain à la condition que son nom fût donné au chemin.
Montée BonaparteA été dénommée Montée-du-Fort- Saint-Jean de 1824 à 1853.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la montée Hoche.
Napoléon Bonaparte, Premier Consul, Empereur des Français. Né le 15 août 1769 à Ajaccio et mort le 5 mai 1821 sur l’île Sainte-Hélène.
Rue de Bonneveaux Inconnue.
Rue BonyNouvelle voie.Jean-François Bony, né à Givors (Rhône) en 1754, mort à Paris en 1825. Peintre et fabricant de soieries.
Rue BouchonNouvelle voie.Basile Bouchon, ouvrier en soie, inventeur d’un métier à tisser fonctionnant avec des aiguilles, XVIIIe siècle.
Clos de la BoucleDevait se situer entre la montée de la Boucle et la rue Eugène-Pons.L’auberge de la Boucle était renommée sous le Second Empire. Avant qu’elle ne soit redressée, la montée formait une sorte de boucle, le pont sur le Rhône portait aussi ce nom.
Montée de la BoucleA été dénommée chemin de la Combe- d’Échery.
Un fragment a changé de dénomination en 1993 : est devenu la rue Henrie-Lachièze-
Rey.
L’auberge de la Boucle était renommée sous le Second Empire. Avant qu’elle ne soit redressée, la montée formait une sorte de boucle, le pont sur le Rhône portait aussi ce nom.
Passerelle de la BoucleCréée pour l’Exposition universelle de 1872. A été démolie en 1881.
A été également appelée passerelle de l’Exposition.
L’auberge de la Boucle était renommée sous le Second Empire. Avant qu’elle ne soit redressée, la montée formait une sorte de boucle, le pont sur le Rhône portait aussi ce nom.
Place de la BoucleA changé de dénomination en 1955 : est devenue la place Adrien- Godien.L’auberge de la Boucle était renommée sous le Second Empire. Avant qu’elle ne soit redressée, la montée formait une sorte de boucle, le pont sur le Rhône portait aussi ce nom.
Pont de la BoucleA changé de dénomination en 1966 : est devenu le pont Winston- Churchill.
Démoli en 1981 et reconstruit en 1982.
L’auberge de la Boucle était renommée sous le Second Empire. Avant qu’elle ne soit redressée, la montée formait une sorte de boucle, le pont sur le Rhône portait aussi ce nom.
Rue BouffardeOu rue Rouffarde. A changé de dénomination en 1827 : est devenue la petite rue des Gloriettes.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Papin.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la petite rue des Gloriettes. A changé de dénomination en 1937 : est devenue la rue Louis- Thévennet.
Inconnue.
Impasse du BoulevardA été dénommée impasse Saint-Clair de 1817 à 1850.
A été dénommée montée Saint-Clair en 1850.
Tire son nom des remparts de la Croix- Rousse. Le mot Boulevard vient du néerlandais et signifie rempart.
Montée du BoulevardFragment du chemin de ronde des Remparts-de-Saint-
Clair.
Tire son nom des remparts de la Croix- Rousse. Le mot Boulevard vient du néerlandais et signifie rempart.
Passage BouniolsDevait se situer vers les rues Richan, Claudius-Linossier et Tour-du-Pin.Inconnue.
Rue BournesA été dénommée passage Benoît jusqu’en 1912.Joseph Bournes, né à Lyon (paroisse Saint-Nizier) le 26 avril 1740, mort à Saint-Didier-au-Mont-d’Or le 14 août 1808. Dessinateur d’ameublement pour le roi Louis XVI, devenant le créateur du style. Membre de l’Académie de Lyon.
Rue BouteilleVoie disparue.Inconnue.
Impasse Brunet Inconnue.
Avenue CabiasA été dénommée avenue des Tapis de 1854 à 1930.Pierre-Auguste Cabias, né le 24 septembre 1802 à Lyon, décédé le 5 février 1875 à Lyon (4e). maire de la Croix-Rousse de 1850 à 1852, député du Rhône.
Rue Calas Des Calas et/ou Calard, selon les
sources, ont été propriétaires au XVIIIe siècle dans cette rue.
Place Camille- FlammarionA été dénommée place Hénon de 1922 à 1925.Astronome né à Montigny-le-Roi le 26 février 1842, mort le 3 juin 1925 à Juvisy sur Orge.
Rue Camille- JordanA été dénommée sans suite rue Jean- Bart en 1849.
A été dénommée rue Spartacus entre 1850 et 1852.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Mascrany.
Né à Lyon le 13 janvier 1771, mort à Paris le 19 mai 1821. Homme politique, joua un rôle important dans les milieux littéraires de Lyon sous le Premier Empire.
Boulevard des CanutsA été dénommé Express-Way de sa création à 1961.En souvenir des ouvriers en soie.
Rue CaquerelleA été dénommée rue Pacard jusqu’en 1831.
A été dénommée sans suite rue Monge en 1849. A été dénommée rue du Nord entre 1850 et 1852.
A changé de dénomination en 1855 : est redevenue la rue du Nord-de-la-Croix- Rousse.
Voie supprimée en
2009.
Inconnue.
Rue CéluA été dénommée rue Descorle entre 1849 et 1850.
A été dénommée rue Manuel entre 1850 et 1852.
A changé de dénomination en 2014 : est devenue la rue Jeanne-Marie- Celu.
Jeanne-Marie Célu, née à Lyon (paroisse Saint-Pierre-Saint-Sathurnin) le § août 1780, décédé à la Croix-Rousse le 26 septembre 1846. Fabricante de soie, épouse de Jacques Ray, propriétaire du terrain.
Impasse des Chalets Inconnue.
Place du Chapeau RougePlace devenue sans nom. 
Rue du Chapeau- RougeA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Saint-Vincent- de-Paul.
A changé de dénomination en 1871 : est devenue la rue de Belfort.
Du nom d’un logis figurant sur un plan de 1668.
Rue Chardonnet Inconnue.
Rue du Chariot- d’Or Il existait un clos de ce nom en 1828.
Rue ChaumaisA été dénommée sans suite rue de l’Industrie en 1849. A changé de dénomination en 1923 : est devenue la rue Jean-Jullien.Propriétaire du terrain, entrepreneur de bâtiments, qui demeurait rue Janin en 1838.
Impasse ChazièreExiste sans dénomination depuis 1920.Jean Chazière, né à Lyon le 8 septembre 1821 il y est mort le 21 octobre 1885. Clerc d’avoué, a institué la Ville de Lyon sa légataire universelle.
Rue ChazièreA été dénommée chemin de l’Étranglard.
A été dénommée chemin des Perrières.
A été dénommée
rue des Missionnaires.
Jean Chazière, né à Lyon le 8 septembre 1821 il y est mort le 21 octobre 1885. Clerc d’avoué, a institué la Ville de Lyon sa légataire universelle.
Impasse ChénierA changé de dénomination en 1850 : est devenue l’impasse Dulmont. A changé de dénomination en 1850 : est devenue l’impasse Dugonnier.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue l’impasse Dumont.
A changé de dénomination : est devenue le passage Dumont.
André Chénier, poète français, né à Constantinople en 1762, mort à Paris en 1794.
Rue du ChristianismeA été dénommée rue du Sentier avant 1849 et de 1851 à
1959.
A changé de dénomination en 1959 : est devenue la rue Claudius- Linossier.
Inconnue.
Chemin du CimetièreA été dénommé ruelle de Tarentaise avant 1835.
A changé de dénomination en 1962 : est devenu la rue Hermann- Sabran.
Le cimetière de la Croix-Rousse fut créé en 1823.
Impasse de la CitadelleA changé de dénomination : est devenue l’impasse Léopold-Dupeyroux.La citadelle royale de Saint-Sébastien fut construite en 1565 et démolie en 1585.
Rue Claude- Joseph-BonnetA absorbé un fragment du cours des Tapis.Ouvrier en soie, il devint fabricant et fonda des usines à Jujurieux et à Lyon. Né le 18 février 1786 à Jujurieux (Ain), décédé le 12 octobre 1867 à Lyon (1er).
Passage Claude- Louis-PerretA été dénommé passage d’Igre jusqu’en 1946.Administrateur du patronage laïque du 4e arrondissement. Né à Lyon (4e) le 18 juin 1886, mort en déportation à Dachau le 1er février 1945.
Rue Claudius- LinossierA été dénommée rue du Sentier avant 1849 et de 1851 à
1959.
A été dénommée rue du Christianisme de 1849 à 1851.
Célèbre dinandier, bienfaiteur de l’École des beaux-arts. Né à Lyon (4e), le 21 novembre 1893, décédé à Lyon (4e) le 8 octobre 1953.
Montée du Clos- Bougnol Inconnue.
Rue du Clos- CarronNom donné à la rue Mascrany.Inconnue.
Rue du Clos- DumontA changé de dénomination avant 1835 : est devenue la rue Dumont.
A changé de dénomination en 1849 : est devenue la rue de la Solidarité.
A changé de dénomination en 1850 : est redevenue la rue Dumont.
Inconnue.
Rue Clos-SavaronNouvelle voie.François Savaron fut échevin de Lyon en 1666. Ses descendants ont consenti à l’aliénation du terrain.
Chemin de la Combe-d’Échery Inconnue.
Place Commandant- ArnaudNouvelle place.Commandant du 12e bataillon de la garde nationale. Né à la Croix-Rousse, le 30 mars 1831. Assassiné au Clos-Jouve par des émeutiers le 20 décembre 1870.
Rue ConstantineA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue d’Isly.Nom datant de l’époque de la colonisation de l’Algérie par la France.
Rue de la ConstitutionA été dénommée rue de la Visitation jusqu’en 1849.
A été dénommée rue des Droits-de- l’Homme de 1849 à 1850.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue de la Visitation.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue de Nuits.
Relatif à la Constitution française du 4 novembre 1848.
Rue de la Corniche La partie haute se situe en corniche, à la rupture de pente de la Croix-Rousse, du coté de la Saône.
Rue Coste Jean-Louis-Antoine Coste, bibliophile et avocat. La partie lyonnaise de sa bibliothèque a été achetée par la ville. Né à Lyon (paroisse Saint-Nizier) le 2 juin 1784, mort à Lyon le 5 mai 1851.
Rue Cote Inconnue.
Chemin des CotesNom donné au chemin Vert.Le chemin Vert menait directement à la maison des Perrières et porta le nom de chemin des Côtes.
Rue de la CrècheA changé de dénomination en 1946 : est devenue la rue Aimé- Boussange.Une des premières crèches de Lyon, la crèche Saint-Bernard, fut installée à cet endroit.
Place de la Croix- de-Bois Cette croix fut supprimée à la fin du XIXe siècle.
Boulevard de la Croix-RousseA été dénommé boulevard de l’Empereur de 1865
à 1871.
A absorbé la place des Bernardines et  la rue de la Citadelle. A absorbé la rue de la Mairie.
La « Croix-Rousse » nommée ainsi du fait de la couleur de sa pierre, se trouve mentionnée sur le plan de 1550. Elle était au carrefour actuellement formé par la rue Coste, la rue de Margnolles et la montée de la Boucle.
Chemin de la Croix-Rousse La « Croix-Rousse » nommée ainsi du fait de la couleur de sa pierre, se trouve mentionnée sur le plan de 1550. Elle était au carrefour actuellement formé par la rue Coste, la rue de Margnolles et la montée de la Boucle.
Grande rue de la Croix-RousseA fait partie du chemin de Lyon-à- Saint-Trivier.La « Croix-Rousse » nommée ainsi du fait de la couleur de sa pierre, se trouve mentionnée sur le plan de 1550. Elle était au carrefour actuellement formé par la rue Coste, la rue de Margnolles et la montée de la Boucle.
Place de la Croix- Rousse La « Croix-Rousse » nommée ainsi du fait de la couleur de sa pierre, se trouve mentionnée sur le plan de 1550. Elle était au carrefour actuellement formé par la rue Coste, la rue de Margnolles et la montée de la Boucle.
Tunnel mode doux de la Croix- RousseInauguré le 5
décembre 2013. Tunnel pour les bus, piétons et vélos.
La « Croix-Rousse » nommée ainsi du fait de la couleur de sa pierre, se trouve mentionnée sur le plan de 1550. Elle était au carrefour actuellement formé par la rue Coste, la rue de Margnolles et la montée de la Boucle.
Tunnel routier de la Croix-RousseInauguré le 19 avril 1952.La « Croix-Rousse » nommée ainsi du fait de la couleur de sa pierre, se trouve mentionnée sur le plan de 1550. Elle était au carrefour actuellement formé par la rue Coste, la rue de Margnolles et la montée de la Boucle.
Chemin de Cuire Mène au quartier de Cuire à Caluire.
Grande rue de CuireA changé de dénomination en 1919 : est devenue la rue de Cuire.Mène au quartier de Cuire à Caluire.
Petite rue de CuireA été dénommée rue Parmentier de 1849 à 1851.
A changé de dénomination en 1917 : est devenue la rue Victor-Fort.
Mène au quartier de Cuire à Caluire.
Rue de CuireA été dénommée grande rue de Cuire jusqu’en 1919.Mène au quartier de Cuire à Caluire.
Passage Cuzin Nom du propriétaire des terrains.
Rue DangonNouvelle voie.Claude Dangon, ouvrier en soie, né à Lyon vers 1550, il y est mort en 1631. Inventeur du métier à la grande tire, pour lequel un privilège lui fut accordé en 1605.
Rue DanteA été dénommée petite rue d’Enfer de 1831 à 1848 et de
1852 à 1908.
A changé de dénomination en 1908 : est devenue la rue Barodet.
Poète italien né en 1265 et mort en 1321.
Rue DéchazellesS’est écrit aussi rue Deschazelles.
Un fragment a changé de dénomination en 1933 : est devenu la rue Bleton.
A changé de dénomination en 1935 : est devenue la rue Anselme.
Pierre-Toussaint Déchazelles, peintre, dessinateur en soieries. Né en 1751, mort à Lyon le 15 décembre 1833.
Rue DeleuvreNouvelle voie.Claude Antoine Deleuvre, né à Lyon le 30 janvier 1843, il y est mort le 13 mars 1925. Conseiller municipal et pharmacien.
Rue de la DémocratieA été dénommée rue Dumenge et rue Sainte-Rose jusqu’en 1849.
A été dénommée sans suite rue de l’Émancipation en 1849.
A changé de dénomination en 1851 : est redevenue la rue Dumenge et la rue Sainte-Rose.
La rue Dumenge a absorbé la rue Sainte-Rose en
1891.
Nom attribué durant la Seconde République.
Impasse Denfert- Rochereau Aristide Denfert-Rochereau, dit le lion de Belfort. Né à Saint-Maixent-l’École le 11 janvier 1823, mort à Versailles le 11 mai 1878. Officier, Gouverneur de Belfort en 1870, il défendit la place contre tous les assauts allemands. Député de Paris en 1876.
Impasse Denfert- Rochereau Aristide Denfert-Rochereau, dit le lion de Belfort. Né à Saint-Maixent-l’École le 11 janvier 1823, mort à Versailles le 11 mai 1878. Officier, Gouverneur de Belfort en 1870, il défendit la place contre tous les assauts allemands. Député de Paris en 1876.
Impasse Denfert- Rochereau Aristide Denfert-Rochereau, dit le lion de Belfort. Né à Saint-Maixent-l’École le 11 janvier 1823, mort à Versailles le 11 mai 1878. Officier, Gouverneur de Belfort en 1870, il défendit la place contre tous les assauts allemands. Député de Paris en 1876.
Passage Denfer- Rochereau Aristide Denfert-Rochereau, dit le lion de Belfort. Né à Saint-Maixent-l’École le 11 janvier 1823, mort à Versailles le 11 mai 1878. Officier, Gouverneur de Belfort en 1870, il défendit la place contre tous les assauts allemands. Député de Paris en 1876.
Rue Denfert- RochereauA été dénommée chemin de Saint- Vincent-à-l’Île-Barbe de 1407 à 1827.
A été dénommée rue d’Enfer de 1827 à 1878.
Aristide Denfert-Rochereau, dit le lion de Belfort. Né à Saint-Maixent-l’École le 11 janvier 1823, mort à Versailles le 11 mai 1878. Officier, Gouverneur de Belfort en 1870, il défendit la place contre tous les assauts allemands. Député de Paris en 1876.
Rue DeschazellesS’écrit aussi rue Déchazelles.
Un fragment a changé de dénomination en 1933 : est devenu la rue Bleton.
A changé de dénomination en 1935 : est devenue la rue Anselme.
Pierre-Toussaint Déchazelles, peintre, dessinateur en soieries. Né en 1751, mort à Lyon le 15 décembre 1833.
Rue DescorleA été dénommée rue Célu de 1825 à 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Manuel.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue Célu.
A changé de dénomination en 2014 : est devenue la rue Jeanne-Marie- Celu.
Inconnue.
Impasse Devic Était propriétaire de la parcelle du fond de l’impasse.
Rue de DijonA été dénommée rue Lafayette de 1831 à 1878.
A changé de dénomination en 1945 : est devenue la rue Eugène-Pons.
Nom donné en souvenir de la résistance de cette ville à l’invasion allemande en 1870.
Square Docteur- BouvierÉtait sans dénomination avant 1987.
Inauguré le 19
octobre 1990.
Joseph Bouvier, médecin de la Croix- Rousse, médecin-chef à l’hôpital Saint- Joseph. Né à Lyon le 6 mai 1896, il y est mort le 27 avril 1979.
Rue des Droits-de l’HommeA été dénommée rue de la Visitation jusqu’en 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue de la Constitution.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue de la Visitation.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue de Nuits.
Déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1848, adoptée par l’Organisation des nations unies.
Impasse Dubois Propriétaire riverain.
Impasse DugonnierA été dénommée impasse Chénier en 1849.
A été dénommée impasse Dumont en 1850.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue l’impasse Dumont.
A cahngé de dénomination : est devenue le passage Dumont.
Inconnue.
Rue DumengeA fusionné avec la rue Sainte-Rose en 1849 : a été dénommée sans suite rue de l’Émancipation.
A fusionné avec la rue Sainte-Rose en 1850 : a été dénommée rue de la Démocratie.
A changé de nom en 1851 : est redevenue la rue Dumenge.
A absorbé la rue Sainte-Rose en
1891.
Pierre-Gabriel Dumenge, propriétaire du terrain.
Impasse DumontA été dénommée impasse Chénier en 1849.
A été dénommée impasse Dugonnier en 1850.
A changé de dénomination : est devenue le passage Dumont.
Inconnue.
Passage DumontA été dénommé impasse Chénier en 1849.
A été dénommé impasse Dumont en 1850.
A été dénommé impasse Dugonnier en 1850.
A de nouveau été dénommé impasse Dumont en 1852.
Inconnue.
Rue DumontA été dénommée rue du Clos-Dumont avant 1835.
A changé de dénomination de 1849 à 1850 : est devenue la rue de la Solidarité.
Inconnue.
Place Dumont- d’UrvilleA été absorbée par la rue Dumont- d’Urville.Navigateur, né à Condé-sur-Noireau en 1790, mort dans la catastrophe du chemin de fer de Versailles le 8 mai
1842.
Rue Dumont- d’UrvilleA absorbé la place Dumont-d’Urville.Navigateur, officier de marine, né à Condé-sur-Noireau en 1790, mort dans la catastrophe du chemin de fer de
Versailles le 8 mai 1842.
Rue Duviard Pierre Duviard, médecin, né en 1782 à Cassaignes (Gers), mort à la Croix- Rousse le 24 août 1837. Chirurgien militaire, il quitta l’armée en 1815 et vint s’installer à la Croix-Rousse. Bienfaiteur des pauvres.
Place Edouard- CharretA été une place sans dénomination jusqu’en 1998.Né le 12 juillet 1905 à Tarare, mort le 24 mars 1984 à Caluire. Député du Rhône, conseiller général du 4e arrondissement. Il a participé au mouvement de résistance Franc-Tireur.
Place Edouard- Millaud Député, sénateur, ministre du commerce. Né à Tarascon le 7 septembre 1834 et décédé à Paris le 16
mai 1912.
Rue Edouard- MillaudA été dénommée rue projetée des Tapis en 1882.
A été dénommée impasse Guillaume-
Pipet.
Député, sénateur, ministre du commerce. Né à Tarascon le 7 septembre 1834 et décédé à Paris le 16 mai 1912.
Rue de l’ÉmancipationA été dénommée rue Dumenge et rue Sainte-Rose jusqu’en 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue de la Démocratie.
A changé de dénomination en 1851 : est redevenue la rue Dumenge et la rue Sainte-Rose.
La rue Dumenge a absorbé la rue Sainte-Rose en
1891.
Inconnue.
Place Émile- ChanelNouvelle place.Directeur de l’École normale d’instituteur du Rhône. Né en 1900 et mort en 1975.
Passage de l’EnfanceA été absorbé par la rue Hénon en 1895.Des établissements de l’enfance, pensionnat de jeunes filles et hospice d’aliénés se trouvaient dans ce quartier.
Rue de l’EnfanceA été dénommée chemin de Terrenoire avant 1827.
A changé de dénomination en 1925 : est devenue la rue Henri-Gorjus.
Des établissements de l’enfance, pensionnat de jeunes filles et hospice d’aliénés se trouvaient dans ce quartier.
Petite rue d’EnferA été dénommée rue Dante de 1848 à 1852.
A changé de dénomination en 1908 : est devenue la rue Barodet.
Inconnue.
Rue d’EnferA été dénommée chemin de Saint- Vincent-à-l’Île-Barbe de 1407 à 1827.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue Denfer- Rochereau.
Inconnue.
Rue des EntrepôtsA été dénommée impasse de la Favorite jusqu’en 1903.Il s’agissait des Entrepôts de vin qui ont fait naître le quartier.
Chemin des EssesFragment du chemin de Serin-à-la-Croix- Rousse.
A changé de dénomination en 2015 : est devenu la montée des Esses.
Descriptif de la forme des virages de la montée.
Montée des EssesFragment du chemin de Serin-à-la-Croix- Rousse.
A été dénommée
chemin des Esses.
Descriptif de la forme des virages de la montée.
Chemin de l’ÉtranglardA été aussi appelé chemin des Perrières.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Missionnaires.
A changé de dénomination en 1889 : est devenu la rue Chazière.
Inconnue.
Rue Eugène-PonsA été dénommée rue Lafayette de 1831 à 1878.
A été dénommée rue de Dijon de 1878
à 1945.
Imprimeur. Tira sur ses presses de nombreux journaux clandestins pendant l’occupation allemande. Né le 15 mai 1886 à Saint-Étienne, décédé en déportation le 24 février 1945 au camp
de Neuengamme.
Passerelle de l’ExpositionCréée pour l’Exposition universelle de 1872. A été démolie en 1881.
A été également appelée passerelle de la Boucle.
Créée pour l’Exposition universelle de 1872.
Express-WayA changé de dénomination en 1961 : est devenue le boulevard des Canuts.Inconnue.
Rue FalconNouvelle voie. Un fragment a changé de dénomination en
1948 : est devenu la rue Henri-Ferré.
Jean-Baptiste Falcon, inventeur du métier dit à la Falcon ou Falconne au XVIIe siècle.
Impasse de la FavoriteA changé de dénomination en 1903 : est devenue la rue des Entrepôts.Inconnue.
Rue de la FontaineA été dénommée rue Lafontaine de
1850 à 1852.
Selon les sources, nom d’un bastion ou fontaine ayant existé sur le mur du n° 3
de la rue.
Montée du Fort- Saint-JeanA changé de dénomination vers 1853 : est devenue la montée Napléon. A changé de dénomination en 1878 : est devenue la montée Hoche.Fort construit sous François 1er, reconstruit sous Louis-Philippe.
Rue des FossésLes numéros pairs étaient vraisemblablement sur Lyon.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue d’Austerlitz.
Nom provenant des fossés longeant les remparts.
Allée Galantier Inventeur, en 1687, avec Blache, du métier à la petite tire, dit aussi au bouton.
Place devant la Gare En référence à la gare de la Croix- Rousse.
Pont de la GareA été dénommé pont de Vaise de 1838 à 1842.
A changé de dénomination en 1931 : est devenu le
pont Masaryk.
Nom rappelant la gare d’eau de Vaise.
Chemin de GarenjartA changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Pothin.
A changé de dénomination en 1909 : est devenu la rue Philippe-de-
Lassalle.
Inconnue.
Passage du GazA changé de dénomination en 1914 : est devenu le passage Richan.L’éclairage au gaz de Lyon a été entamé en 1833 et généralisé en 1840.
Pont Georges- ClémenceauNouveau pont.Georges Clémenceau (1841-1929) est un homme politique sous la IIIe République. Patron de presse, notamment de l’Aurore, il est surtout connu pour avoir été aux commandes du pays de manière énergique pendant la guerre de 1914- 1918, partageant avec le Maréchal-Foch la gloire de la victoire française.
Montée Georges- KublerA été dénommée montée Mazagran jusqu’en 1952.Né le 1er mai 1913 à Chambéry. Officier de police, membre du réseau de résistance Gallia. Arrêté par la Gestapo à Paris le 14 août 1944, déporté et mort au camp d’Elbrich le 15 février 1945.
Place Georges- MattelonA été une place sans dénomination.Né en Savoie en 1913, mort en 2004. Il a eu son atelier de tissage sur soie, 10 rue Richan. Son atelier faisait office de musée. Il a été meilleur ouvrier de
France en 1955.
Impasse Gigodot Propriétaire des terrains.
Rue GigodotUn fragment a changé de dénomination en 1930 : est devenu la
rue Rosset.
Propriétaire des terrains.
Passage des Gloriettes Les gloriettes étaient de petites maisons ou de simples cabanes entourées d’un
jardin.
Petite rue des GloriettesA été dénommée rue Bouffarde ou rue Rouffarde jusqu’en 1827.
A changé de dénomination de 1850 à 1852 : est devenue la rue Papin.
A changé de dénomination en 1937 : est devenue la rue Louis-
Thévennet.
Les gloriettes étaient de petites maisons ou de simples cabanes entourées d’un jardin.
Rue des GloriettesA changé de dénomination en 1891 : est devenue la rue Joséphin- Soulary.Les gloriettes étaient de petites maisons ou de simples cabanes entourées d’un jardin.
Impasse Gord Propriétaire des terrains.
Rue des Grands- Hommes Inconnue.
Rue Grataloup Donateur du sol, à condition que le nom Grataloup soit donné à la nouvelle rue.
Espace GuignolSans appellation antérieure.Marionnette inventée par Laurent Mourguet en 1804.
Impasse Guillaume-PipetLe propriétaire M. Cusin a fait établir des plaques au nom de Guillaume-Pipet alors que la voirie lui avait attribué le nom de rue projetée des Tapis.
A changé de dénomination en 1912 : est devenue la rue Edouard- Millaud.
Inconnue.
Passage Guillermier Propriétaire des terrains.
Rue GuitonA changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Guyton- Morveau.
A changé de dénomination en 1853 : est devenue la rue Guitton.
Propriétaire des terrains.
Rue GuittonA été dénommée rue Guiton jusqu’en 1849.
A été dénommée rue Guyton- Morveau de 1850 à
1853.
Propriétaire des terrains.
Jardin Guylaine- Gouzou-Testud Adjointe au maire de Lyon, militante associative, née en 1958, morte en 2011.
Rue Guyton- MorveauA été dénommée rue Guiton jusqu’en 1849.
A changé de dénomination en 1853 : est devenue la rue Guitton.
Propriétaire des terrains.
Place HénonA changé de dénomination en 1925 : est devenue la place Camille- Flammarion.Jacques-Louis Hénon, médecin, botaniste, conseiller municipal de la Guillotière, député au Corps législatif, maire de Lyon de 1870 à 1872. Né à Lyon (Ouest) le 31 mai 1802, mort à Montpellier le 28 mai 1872.
Rue HénonA été dénommée rue des Pères avant 1827.
A été dénommée rue Saint-Denis jusqu’en 1895.
A absorbé le passage de l’Enfance en 1895.
A changé de dénomination en 2012 : est devenue la rue Jacques-Louis- Hénon.
Jacques-Louis Hénon, médecin, botaniste, conseiller municipal de la Guillotière, député au Corps législatif, maire de Lyon de 1870 à 1872. Né à Lyon (Ouest) le 31 mai 1802, mort à Montpellier le 28 mai 1872.
Rue Henri- ChevalierA été dénommée rue de la Voûte jusqu’en 1957.Maître imprimeur, résistant, a imprimé de nombreux journaux clandestins et fabriqué beaucoup de fausses pièces d’identité. Né à Lyon (4e) le 24 décembre 1905, mort à Lyon (2e) le 2 janvier 1957 des suites de sa déportation à Mauthausen.
Rue Henri-FerréFragment de la rue Falcon.Industriel, conseiller municipal en 1927, adjoint. Né à Lyon (1er) le 26 juillet 1880, mort à Lyon (4e) le 8 octobre 1947.
Rue Henri-GorjusA été dénommée chemin de Terrenoire avant 1827.
A été dénommée
rue de l’Enfance de 1827 à 1925.
Représentant, conseiller municipal et adjoint du 1er et du 4e de 1904 à 1925. Né à Caluire le 31 janvier 1853, mort à Lyon (4e) le 2 juillet 1925.
Rue Henri-IVA été dénommée rue Barrée de 1817 à 1835.
A été dénommée rue Sociale de 1849 à 1852.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue d’Ivry.
Roi de France né en 1553, mort en 1610.
Rue Henri- Lachieze-ReyFragment de la montée de la Boucle.Peintre né à Caluire en 1927, mort à Lyon le 14 juillet 1974.
Cours d’HerbouvilleA été dénommé quai Saint-Clair jusqu’en 1811.Charles Joseph, Marquis d’Herbouville né en 1756, mort en 1829. Pair de France, préfet du Rhône.
Rue Hermann- SabranA été dénommée ruelle de Tarentaise de 1823 à 1835.
A été dénommée chemin du Cimetière de 1835 à 1862.
Avocat à la Cour d’appel de Lyon, président des Hospices civils de Lyon. En mémoire de sa fille, il fonda, à Giens, l’hôpital Renée Sabran pour les enfants malades. Né le 31 août 1837, mort le 25 octobre 1914 à Lyon (6e).
Montée HocheA été dénommée montée du Fort- Saint-Jean de 1824 à 1853.
A été dénommée montée Bonaparte de 1853 à 1878.
Lazare Hoche, général de la Révolution né à Montreuil en 1768, mort à Wetzlar (Prusse) en 1797.
Passage d’IgreA changé de dénomination en 1946 : est devenu le passage Claude-
Louis-Perret.
Inconnue.
Rue de l’IndustrieA changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Chaumais.
A changé de dénomination en 1923 : est devenue la rue Jean-Jullien.
 
Rue de l’IndustrieA été dénommée rue Saint-Pierre de 1845 à 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Jean-Bart.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue Saint-Pierre.
A changé de dénomination en 1855 : est devenue la rue de la Tour-du- Pin.
 
Rue d’IslyA été dénommée rue Constantine de 1839 à 1854.Commémore la bataille entre l’armée française commandée par Bugeaud et l’armée marocaine d’Abd el Rahman, le 14 août 1844 sur l’oued Isly.
Rue d’IvryA été dénommée rue Barrée de 1817 à 1835.
A été dénommée rue Henri-IV de 1835 à 1849.
A été dénommée rue Sociale de 1849 à 1852.
A été dénommée
rue Henri-IV de 1852 à 1854.
Victoire d’Henri IV sur les Ligueurs commandés par le Duc de Mayenne, le 14 mars 1590.
Rue JacquardNouvelle voie.Joseph-Marie Jacquard, inventeur du métier qui transforma le tissage de la soierie en réduisant la main d’œuvre. Né à Lyon (paroisse Saint-Nizier) le 7 juillet 1752, mort à Oullins le 7 août 1834.
Rue de la JacquerieA changé de dénomination en 1853 : est devenue la rue Pelletier.Nom donné à des révoltes de paysans français (les Jacques).
Rue Jacques- Louis-HénonA été dénommée rue des Pères avant 1827.
A été dénommée rue Saint-Denis jusqu’en 1895.
A absorbé le passage de l’Enfance en 1895.
A été dénommée
rue Hénon jusqu’en 2012.
Médecin, botaniste, conseiller municipal de la Guillotière, député au corps législatif, maire de Lyon de 1870 à 1872. Né à Lyon (ouest) le 31 mai 1802, mort à Montpellier le 28 mai 1872.
Rue Janin Nom d’un maître boulanger qui habitait au XVIIIe siècle à l’angle de cette ruelle
et de Grande rue.
Rue Jean-BartNom donné sans suite à la rue Camille- Jordan en 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Spartacus.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue Camille-Jordan. A changé de dénomination en
1854 : est devenue la rue Mascrany.
Célèbre marin, né et mort à Dunkerque en 1650 et 1702.
Rue Jean-BartA été dénommée rue Saint-Pierre de 1845 à 1849.
A été dénommée rue de l’Industrie de 1849 à 1850.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue Saint-Pierre.
A changé de dénomination en 1855 : est devenue la rue de la Tour-du-
Pin.
Célèbre marin, né et mort à Dunkerque en 1650 et 1702.
Rue Jean-JullienA été dénommée sans suite rue de l’Industrie en 1849. A été dénommée rue Chaumais de 1850 à 1923.Auteur dramatique né à Lyon (4e) le 4 décembre 1854, mort à Ville-d’Avray le 3 septembre 1919.
Rue Jeanne-d’ArcA été dénommée rue Sainte-Marie jusqu’en 1849.
A été dénommée rue du 24-Février jusqu’en 1850.
A changé de dénomination en 1851 : est redevenue la rue Sainte-Marie.
A changé de dénomintation en 1916 : est devenue la rue Ruplinger.
Née le 6 janvier 1412 à Domrémy, elle est morte le 30 mai 1431 à Rouen. Chef de guerre et sainte de l’Église catholique.
Rue Jeanne- Marie-CeluA été dénommée rue Célu de 1825 à 1849 et de 1852 à
2014.
A été dénommée rue Descorle entre 1849 et 1850.
A été dénommée rue Manuel entre 1850 et 1852.
Fabricante d’étoffes de soie, épouse de Jacques Ray, propriétaire du terrain. Née à Lyon (paroisse Saint-Pierre Saint- Saturnin) le 6 août 1780, décédée à la Croix-Rousse le 26 septembre 1846.
Rue Jean-RevelA été dénommée petite rue Saint- Pothin jusqu’en 1911.Dessinateur de fabrique de soierie. Né à Paris en 1684, mort à Lyon (paroisse Saint-Pierre Saint Saturnin- le 4 décembre 1751.
Rue Jérome- DulaarA été dénommée passage Sibille- Bergeon jusqu’en 1946.Impresario, bienfaiteur des œuvres laïques. Né le 31 mai 1867 à Liège (Belgique), mort le 21 août 1946 à Lyon (4e).
Place Joannès- AmbreNouvelle place inaugurée le 13
septembre 1986.
Avocat, adjoint au maire de Lyon. Né à Lyon (1er) le 12 avril 1911, mort à Menton le 21 août 1984.
Quai Joseph- GilletA été dénommé quai de Serin de 1931 à 1973.Industriel et philanthrope. Né à Lyon le 20 novembre 1843, mort à Paris en 1923.
Rue Joséphin- SoularyA été dénommée rue des Gloriettes jusqu’en 1891.Poète, né à Lyon le 23 février 1815, il y est mort le 28 mars 1891.
Montée Justin- GodartA été dénommée montée Rey jusqu’en 1962.
A changé de dénomination en 2018 : est devenue la rue Justin-Godart.
Avocat, conseiller municipal, député, ministre, maire provisoire de Lyon en 1944. Né à Lyon (6e) le 26 novembre 1871, mort à Paris (7e) le 13 décembre 1956.
Rue Justin- GodartA été dénommée montée Rey jusqu’en 1962.
A été dénommée montée Justin- Godart de 1962 à
2018.
Avocat, conseiller municipal, député, ministre, maire provisoire de Lyon en 1944. Né à Lyon (6e) le 26 novembre 1871, mort à Paris (7e) le 13 décembre 1956.
Rue LafayetteA changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue de Dijon.
A changé de dénomination en 1945 : est devenue la rue Eugène-Pons.
Marie-Joseph-Paul-Yves-Roch-Gilbert Motier, marquis de La Fayette, né à Chavaniac en 1757, mort à Paris en 1834. Homme politique français.
Rue LafontaineA été dénommée rue de la Fontaine avant 1850.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue de
la Fontaine.
Nom d’un bastion.
Passage Lamure Propriétaire des terrains.
Rue LassalleA changé de dénomination en 1991 : est devenue la rue Professeur- Maurice-Vallas.Dessinateur et mécanicien, né à Seyssel le 23 septembre 1723, mort à Lyon le 27
février 1804.
Rue LebrunA été dénommée rue Sainte-Catherine de 1831 à 1852.
A été dénommée sans suite rue Bernard-Palissy en 1849.
A été dénommée rue Monge en 1852. A de nouveau été dénommée rue Sainte-Catherine de 1852 à 1854.
Charles-François Lebrun, homme politique, né à Saint-Sauveur en 1739, mort à Saint-Nesme le 16 juin 1824. Duc de Plaisance. A fondé, en 1805, un prix destiné aux auteurs de découvertes relatives aux industries de la soierie.
Impasse Léopold- DupeyrouxA été dénommée impasse de la Citadelle.Mort pour la France à Foucaucourt le 2 octobre 1914. Son père Ambroise Jean a légué sa maison du n°5 aux hospices civils en sa mémoire.
Impasse de la Loge Inconnue.
Rue Louis-PizeNouvelle voie.Poète, membre de l’Académie de Lyon. Né le 18 mai 1892 à Bourg-Saint-Andéol, mort à Saint-André-en-Vivarais le 4 septembre 1976.
Rue Louis- ThévenetA été dénommée rue Bouffarde ou rue Rouffarde jusqu’en 1827.
A été dénommée petite rue des Gloriettes de 1827 à 1850.
A été dénommée rue Papin de 1850 à 1852.
A de nouveau été dénommée petite rue des Gloriettes de 1852 à 1937.
Adjoint au maire de Lyon de 1892 à 1900, ancien maire de Vourles, juge au Tribunal de commerce. Né à Lyon le 15 juillet 1851, mort à Lyon (4e) le 24 février 1936.
Chemin de Lyon- à-Saint-TrivierChemin vicinal de grande communication n° 1. Un fragment a changé de dénomination : est devenu la grande rue de la Croix- Rousse.Voie reliant les deux points.
Rue du Mail Un jeu de mail devait être établi à cet endroit.
Place de la MairieDoit correspondre à la place des Tapis. 
Rue de la MairieA été absorbée par le boulevard de la Croix-Rousse.Nom donné à cette nouvelle rue, derrière la nouvelle mairie du 4e arrondissement en 1870.
Rue ManuelA été dénommée rue Célu de 1825 à 1849.
A été dénommée rue Descorle de 1849 à 1850.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue Célu.
A changé de dénomination en 2014 : est devenue la rue Jeanne-Marie- Celu.
Sans doute Jacques-Antoine Manuel, né en 1775, mort en 1827, homme politique.
Place Marcel- BertoneA été dénommée place du Suffrage- Universel en 1849. A été dénommée place du Peuple en 1850.
A été dénommée place de la Visitation jusqu’en 1871.
A été dénommée place de Belfort de 1871 à 1946.
Aide-comptable, né à Lyon (3e) le 9 octobre 1920. Officier du mouvement de résistance Franc-tireur et partisans, il fut fusillé à la prison de la Santé à Paris, le 17 avril 1942.
Rue Marie- Henriette Prénom  de l’épouse de M. Maunard, l’un des propriétaires de la rue.
Jardin Marie-
Thérèse-Mora- dite-Marie-Thé
 Restauratrice croix-roussienne et Mère
lyonnaise, née en 1933, décédée en 2002.
Square Marius-et- René-Dejean Marius Blaise Dejean 1899-1973 était peintre. René Dejean est né à Lyon en 1926, il est mort en 1999. Il a vécu au 4 rue de Belfort. Il a fait ses études aux beaux arts de Lyon. Il était illustrateur et conteur de rues.
Pont MasarykA été dénommé pont de Vaise de 1838 à 1842.
A été dénommé
pont de la Gare de 1842 à 1931.
Thomas Masaryk, président fondateur de la République Tchécoslovaque, né en 1850, mort en 1937.
Rue MascranyA été dénommée rue Camille-Jordan jusqu’en 1850.
A été dénommée sans suite rue Jean- Bart en 1849.
A été dénommée rue Spartacus de 1850 à 1852.
A été dénommée rue Camille-Jordan de 1852 à 1854.
Famille originaire des Grisons, installée à Lyon aux XVIe et XVIIe siècles.
Montée MazagranA changé de dénomination en 1952 : est devenue la montée Georges- Kubler.Le siège de Mazagran a lieu du 3 au 6 février 1840 à Mazagran, village de la région de Mostaganem, en Algérie.
Rue des MissionnairesA été dénommée chemin de l’Étranglard.
A été dénommée chemin des Perrières.
A absorbé la rue du Séminaire.
A changé de dénomination en 1889 : est devenue la rue Chazière.
Les Joséphistes, ou Missionnaires de Saint-Joseph possédaient là un domaine.
Rue MongeNom donné sans suite à la rue Caquerelle en 1849.Gaspard Monge, mathématicien né en 1746, mort en 1818. Il fut l’un des fondateurs de l’École polytechnique.
Rue MongeA été dénommée rue Sainte-Catherine de 1831 à 1852.
A été dénommée sans suite rue Bernard-Palissy en 1849.
A de nouveau été dénommée rue Sainte-Catherine de 1852 à 1854.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Lebrun.
Gaspard Monge, mathématicien né en 1746, mort en 1818. Il fut l’un des fondateurs de l’École polytechnique.
Rue MoreauNom donné sans suite à la petite rue des Gloriettes en 1849.Hégésippe Moreau, écrivain et poète né en 1810, mort en 1837.
Impasse Mouchet Inconnue.
Clos MoulinDevait être attenant à la rue de Cuire.Inconnue.
Pont MoutonA été remplacé par le pont Georges- Clémenceau.Du nom du port Mouton. Il y avait un logis du Mouton près duquel débarquaient les bateaux de Chalon et où furent accueillis Henri II, Charles IX et
Louis XIII.
Rue Niepce Joseph, dit Nicéphore, Niépce, né le 7 mars 1765 à Chalon-sur-Saône et mort le 5 juillet 1833 à Saint-Loup-de-Varennes. Ingénieur français, inventeur de la photographie. Il est aussi l’auteur de la plus ancienne prise de vue et du pyréolophore, le premier moteur à combustion interne du monde.
Square Ninon- Vallin Joséphine-Eugénie, dite Ninon, cantatrice, née le 8 septembre 1886 à Montalieu, décédée le 22 décembre
1961.
Rue du Nord-de- la-Croix-RousseA été dénommée rue Pacard jusqu’en 1831.
A été dénommée rue Caquerelle de 1831 à 1850.
A été dénommée sans suite rue Monge en 1849.
A été dénommée rue du Nord de 1850 à 1852.
A été dénommée à nouveau rue Caquerelle de 1852
à 1855.
Voie supprimée en 2009.
Indication géographique.
Rue de NuitsA été dénommée rue de la Visitation jusqu’en 1849.
A été dénommée rue des Droits-de- l’Homme de 1849 à 1850.
A été dénommée rue de la Constitution de 1850
à 1852.
A été à nouveau dénommée rue de la Visitation de 1852 à 1878.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue de Nuits.
Nommée en souvenir du combat de Nuits-Saint-Georges du 18 décembre 1870, auquel prirent part les Mobiles du Rhône.
Rue Octavio-MeyA été dénommée rue Saint-Joseph jusqu’en 1855.
A changé de dénomination en 1863 : est devenue la rue Artaud.
Fabricant, mort en 1690, inventeur du lustrage de la soie.
Rue PacardA changé de dénomination avant 1831 : est devenue la rue Caquerelle.
A été dénommée sans suite rue Monge en 1849. A changé de dénomination de 1850 à 1852 : est devenue la rue du Nord
A changé de dénomination de 1852 à 1855 : est redevenue la rue Caquerelle.
A changé de dénomination en 1855 : est devenue la rue du Nord-de-la- Croix-Rousse.
Voie supprimée en 2009.
Nom d’un propriétaire du terrain.
Rue Pailleron Du nom des époux Pailleron, qui donnèrent à la ville de la Croix-Rousse le terrain de la rue.
Rue PapinA été dénommée rue Bouffarde ou rue Rouffarde jusqu’en 1827.
A été dénommée petite rue des Gloriettes de 1827 à 1850.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la petite rue des Gloriettes. A changé de dénomination en 1937 : est devenue la rue Louis- Thévennet.
Denis Papin, inventeur de la machine à vapeur, né en 1647, mort en 1714.
Rue ParmentierA été dénommée petite rue de Cuire jusqu’en 1849 puis
de 1851 à 1917.
A changé de dénomination en 1917 : est devenue la rue Victor-Fort.
Antoine-Augustin Parmentier, agronome, né en 1737 à Montdidier, mort le 17 décembre 1813 à Paris.
Rue du Pavillon Doit son nom au Pavillon des militaires sur laquelle elle butait.
Impasse PelletierDoit correspondre à
la rue Pelletier actuelle.
Nom d’un propriétaire des terrains.
Rue PelletierA été dénommée rue de la Jacquerie de 1849 à 1853.Nom d’un propriétaire des terrains.
Rue des PèresA changé de dénomination avant 1827 : est devenue la rue Saint-Denis.
A changé de dénomination en 1895 : est devenue la rue Hénon.
A changé de dénomination en 2012 : est devenue la rue Jacques-Louis- Hénon.
Longeait le domaine des Augustins réformés.
Rue PernonNouvelle voie.Camille Pernon, fabricant de soieries, né en 1753, mort à Sainte-Foy-lès-Lyon le 14 décembre 1808.
Chemin des PerrièresA été aussi appelé chemin de l’Étranglard.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Missionnaires.
A changé de dénomination en 1889 : est devenu la rue Chazière.
Inconnue.
Rue PerrodS’écrit aussi Perrot.Jean-François Perrod, né le 17 avril 1805 à la Croix Rousse, mort à Lyon en 1852 était médecin, chirurgien. C’est lui qui a lancé le projet de l’hôpital de la Croix- Rousse. Il a légué ses immeubles aux hospices pour aider à le construire. Le 2 avril 2012, le conseil municipal a décidé de lui associer Pierre-Antoine Perrod, né en 1907 à la Croix Rousse, à l’angle de la place et du boulevard, mort le 7 août 1994. Il a étudié, exercé comme avocat et enseigné le droit à la faculté de Lyon. Il est honoré comme bâtonnier et homme de lettres, académicien à Lyon et docteur ès lettres.
Rue Pétrus- Sambardier Journaliste, né à Régnié-en-Beaujolais en 1875, mort à Lyon (1er) le 5 février 1938.
Place du PeupleA été dénommée place de la Visitation jusqu’en 1849.
A été dénommée place du Suffrage- Universel en 1849. A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la place de la Visitation.
A changé de dénomination en 1871 : est devenue la place de Belfort. A changé de dénomination en 1946 : est devenue la place Marcel- Bertone.
Nom attribué sous la Seconde République.
Rue Philibert- RoussyNouvelle voie.Fabricant de soieries, perfectionna la fabrication des étoffes façonnées et inventa un frein pour wagons. Né à Saint- Amour le 10 messidor an IV (28 juin 1796), mort à Lyon (3e) le 18 mai 1863.
Rue Philippe-de- LassalleA été dénommée chemin de Garenjart en 1349.
A été dénommée
rue Saint-Pothin jusqu’en 1909.
Décorateur d’étoffes, dessinateur et mécanicien, né à Seyssel le 23 septembre 1723, décédé à Lyon 5Nord) le 27 février 1804.
Rue de Philippeville Ville d’Algérie. Le nom de la ville tout comme le nom de la rue ont été attribués en référence au roi Louis-
Philippe.
Place PicardNouvelle place.Pascal-Joseph Picard, dessinateur de fabrique. Né à Louhans en 1748, mort à Lyon le 22 juillet 1808.
Rue PillementNouvelle voie.Jean Pillement, peintre de la Ville, né le 24 mai 1728 à Lyon (Saint-Paul), mort le 25 avril 1808 à Lyon.
Rue de la Poudrière Un magasin de poudres explosives fut installée en ce lieu en en 1699.
Rue Professeur- Maurice-VallasA été dénommée rue Lassalle jusqu’en 1991.Chirurgien major de l’Hôtel-Dieu, il est inspecteur général de la santé sur tout le front pendant la Grande Guerre.
Montée RaterFragment de la montée Rey.Antoine Rater, architecte, fut avec Munet et Soufflot, le créateur du quartier Saint-Clair et plus particulièrement du cours d’Herbouville. Né à Lyon (Saint-Pierre Saint-Saturnin) le 26 avril 1729, mort à Miribel le 4 août
1794.
Chemin de ronde des Remparts-de- Saint-ClairUn fragment a changé de dénomination : est devenu la montée du Boulevard.Une chapelle dédiée à Saint Clair, appelée aussi Saint-Clair du Griffon, s’installe au XIIIe siècle vers la voie qui s’appelle aujourd’hui la rue des Fantasques, dans un endroit proche du rempart de la Croix-Rousse et de la recluserie Saint-Irénée.
Montée ReyUn fragment a changé de dénomination en 1924 : est devenu la montée Rater.
A changé de dénomination en 1962 : est devenue la montée Justin- Godart.
A changé de dénomination en 2018 : est devenue la rue Justin-Godart.
Jacques Rey, propriétaire qui fit ouvrir la montée. Né à Lyon (la Platière) le 24 mars 1781.
Rue RibotNouvelle voie.Alexandre Ribot, homme politique, né à Saint-Omer en 1842, mort le 13 janvier 1923 à Paris. Plusieurs fois ministre et président du Conseil.
Passage RichanA été dénommé passage du Gaz de 1854 à 1914.Hilaire-Philippe Richan, négociant, maire de la Croix-Rousse du 1er août 1830 au 29 janvier 1832. Né à Lyon (Saint-Pierre Saint-Saturnin) le 15 juin 1790, mort à Lyon le 5 avril 1839.
Rue Richan Hilaire-Philippe Richan, négociant, maire de la Croix-Rousse du 1er août 1830 au 29 janvier 1832. Né à Lyon (Saint-Pierre Saint-Saturnin) le 15 juin 1790, mort à Lyon le 5 avril 1839.
Allée RinguetNouvelle voie.
A été supprimée vers 1967.
Jean-Pierre Ringuet, dessinateur et fabricant de soieries, né en 1728 à Lyon, décédé entre 1769 et 1771.
Pont Robert- SchumanInauguré et mis en service le 5
novembre 2014.
Homme d’État français né le 29 juin 1886 à Luxembourg, mort le 4 septembre 1963 à Scy-Chazelles.
Rue RossetFragment de la rue Gigodot.Antoine Rosset, bienfaiteur de la Ville de Lyon, né à Lyon le 4 décembre 1831, mort à Lyon (3e) le 12 juillet 1896.
Rue RouffardeOu rue Bouffarde. A changé de dénomination en 1827 : est devenue la petite rue de Gloriettes.
A changé de dénomination de 1850 à 1852 : est devenue la rue Papin.
A changé de dénomination en 1937 : est devenue la rue Louis-
Thévenet.
Nom d’un propriétaire des terrains.
Rue RuplingerA été dénommée rue Sainte-Marie jusqu’en 1916.Jean-Baptiste Ruplinger est né à Lyon le 14 juillet 1889. Professeur de lettres, il est tué le 20 août 1914 à Bruderdorf.
Rue Saint- AugustinA changé de dénomination en 1903 : est devenue la rue Valentin- Couturier.Né le 13 novembre 354 à Thagaste (Algérie), mort le 28 août 430.
Impasse Saint- ClairA changé de dénomination en 1850 : est devenue la montée Saint- Clair.
A changé de dénomination : est devenue l’impasse du Boulevard.
La chapelle Saint-Clair, dépendant d’une recluserie, s’élevait au bord du Rhône.
Montée Saint- ClairA été dénommée impasse Saint-Clair de 1817 à 1850.
A changé de dénomination : est devenue l’impasse du Boulevard.
La chapelle Saint-Clair, dépendant d’une recluserie, s’élevait au bord du Rhône.
Quai Saint-ClairA changé de dénomination en 1811 : est devenu le cours d’Herbouville.La chapelle Saint-Clair, dépendant d’une recluserie, s’élevait au bord du Rhône.
Rue Saint-DenisA été dénommée rue des Pères.
A changé de dénomination en 1895 : est devenue la rue Hénon.
A changé de dénomination en 2012 : est devenue la rue Jacques-Louis- Hénon.
L’église Saint-Denis a été la première du plateau en 1624, fondée par les pères Augustins. Détruite à la Révolution, elle a été reconstruite au début du 19e siècle.
Rue Saint-DiéA été dénommée rue Sainte-Anne jsuqu’en 1917.Nom donné en souvenir des combats de 1917.
Rue Sainte-AnneA changé de dénomination en 1917 : est devenue la rue Saint-Dié.Mère de la Vierge Marie dans la tradition catholique ainsi que dans la tradition musulmane sous le nom de Hannah.
Rue Sainte- CatherineA été dénommée rue Bernard-Palissy de 1849 à 1852.
A été dénommée rue Monge en 1852. A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Lebrun.
Catherine d’Alexandrie, plus connue sous le nom Sainte-Catherine, est une vierge et martyre qui aurait vécu au début du IVe siècle.
Rue Sainte-ClaireA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Bély.
A été absorbée par la montée Bonafous en 1860.
Sainte-Claire, née Chiara Offreduccio di Favarone à Assise le 16 juillet 1194 dans une famille de la noblesse, morte dans cette même ville le 11 août 1253, disciple de Saint-François d’Assise est la fondatrice de l’ordre des Pauvres Dames (Clarisses).
Rue Sainte-MarieA changé de dénomination en 1849 : est devenue la rue du 24-Février. A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Jeanne-d’Arc. A changé de dénomination en 1851 : est redevenue la rue Sainte-Marie.
A changé de dénomination en 1916 : est devenue la rue Ruplinger.
Sainte préférée des Lyonnais.
Rue Sainte-RoseA fusionné avec la rue Dumenge en 1849 : a été dénommée sans suite rue de l’Émancipation.
A fusionné avec la rue Dumenge en 1850 : a été dénommée rue de la Démocratie.
A changé de nom en 1851 : est redevenue la rue Sainte-Rose
A été absorbée par la rue Dumenge en 1891.
Inconnue.
Rue Saint-Eucher La nouvelle paroisse, créée en 1840, fut placée sous le vocable de Saint-Eucher, évêque de Lyon, mort vers 454.
Place Saint- Jacques Saint-Jacques était l’un des apôtres, il est parti en Espagne pour évangéliser. En 44, il est retourné à Jérusalem où il a été martyrisé. Il a été enterré en Galice. Ses reliques, retrouvées miraculeusement ont entraîné l’un des plus grands pèlerinages de la chrétienté.
Rue Saint-JosephA changé de dénomination en 1855 : est devenue la rue Octavio-Mey. A changé de dénomination en 1863 : est devenue la rue Artaud.Patron des travailleurs dans la tradition chrétienne.
Place Saint- LaurentA été absorbée par la place Bellevue.Tenait son nom du fort Saint-Laurent.
Rue Saint-PierreA changé de dénomination en 1849 : est devenue la rue de l’Industrie. A changé de dénomination en 1850 : est devenue la rue Jean-Bart.
A changé de dénomination en 1855 : est devenue la rue de la Tour-du- Pin.
Tient son nom de l’église dédiée à Saint- Pierre.
Petite rue Saint- PothinA changé de dénomination en 1911 : est devenue la rue Jean-Revel.Premier évêque et fondateur de l’église de Lyon. L’église Saint-Pothin fut achevée en 1843.
Rue Saint-PothinA été dénommée chemin de Garenjart en 1349.
A changé de dénomination en 1909 : est devenue la rue Philippe-de- Lassalle.
Premier évêque et fondateur de l’église de Lyon.
Chemin de Saint- Vincent-à-l’Île- BarbeA changé de dénomination avant 1827 : est devenu la rue d’Enfer.
A changé de dénomination en 1878 : est devenu la rue Denfer- Rochereau.
Voie qui reliait les deux points.
Rue Saint-Vincent de-PaulA été dénommée rue du Chapeau- Rouge jusqu’en 1854.
A changé de dénomination en 1871 : est devenue la rue de Belfort.
Né à Pouy près de Dax le 24 avril 1581, il est mort à Paris le 27 septembre 1660.
Voie sans
dénomination
  
Rue du SéminaireA été absorbée par la rue des Missionnaires.
A changé de dénomination en 1889 : est devenue la rue Chazière.
Le séminaire Saint-Irénée avait là un terrain de campagne
Rue du SentierA changé de dénomination de 1849 à 1851 : est devenue la rue du Christianisme.
A changé de dénomination en 1959 : est devenue la rue Claudius- Linossier.
Inconnue.
Chemin de SerinFragment du chemin de Serin-à-la-Croix- Rousse jusqu’aux alentours de 1880.
A changé de dénomination en 1955 : est devenu l’avenue de Birmingham.
Nom du quartier.
Impasse de SerinA changé de dénomination en 1960 : est devenue la rue André-Bonin.Nom du quartier.
Petit parc Serin Nom du quartier.
Place de Serin Nom du quartier.
Quai de SerinA changé de dénomination en 1973 : est devenu la quai Joseph-Gillet.Nom du quartier.
Chemin de Serin- à-la-Croix-RousseChemin vicinal ordinaire n° 9.
A été fragmenté vers 1880 : est devenu le chemin de Serin et le chemin
des Esses.
Voie qui reliait les deux points.
Passage Sibille- BergeonA changé de dénomination en 1946 : est devenu la rue Jérôme-Dulaar.Nom d’un propriétaire des terrains.
Rue SocialeA été dénommée rue Barrée de 1817 à 1835.
A été dénommée rue Henri-IV de 1835 à 1849 et de 1852 à
1854.
A changé de dénomination en 1852 : est devenue la rue d’Ivry.
Nom attribué sous la Seconde République.
Rue de la SolidaritéA été dénommée rue du Clos-Dumont de 1831 à 1835.
A été dénommée rue Dumont de 1835 à 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est redevenue la rue Dumont.
Nom attribué sous la Seconde République.
Rue SpartacusA été dénommée rue Camille-Jordan avant 1850 et de 1852 à 1854.
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Mascrany.
Inconnue.
Place du Suffrage- UniverselA été dénommée place de la Visitation jusqu’en 1849.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la place du Peuple. A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la place de la Visitation.
A changé de dénomination en 1871 : est devenue la place de Belfort. A changé de dénomination en 1946 : est devenue la place Marcel- Bertone.
Nom attribué sous la Seconde République.
Rue de SullyA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Villeneuve.Maximilien de Béthune, baron de Rosny, duc de Sully, ministre d’Henri IV. Né en 1559, mort en 1641.
Place TabareauA fait partie du cours des Tapis.Charles-Fleury Tabareau, professeur de physique à la Faculté des sciences, principal organisateur de l’école de la Martinière. Né en 1790 à Béziers, mort à Lyon (2e) le 15 août 1866.
Rue TabareauNouvelle rue.Charles-Fleury Tabareau, professeur de physique à la Faculté des sciences, principal organisateur de l’école de la Martinière. Né en 1790 à Béziers, mort à Lyon (2e) le 15 août 1866.
Avenue des TapisA changé de dénomination en 1930 : est devenue l’avenue Cabias.Talus couverts d’herbe des anciens remparts de la Croix-Rousse.
Impasse des Tapis Talus couverts d’herbe des anciens remparts de la Croix-Rousse.
Place des Tapis Talus couverts d’herbe des anciens remparts de la Croix-Rousse.
Promenade des TapisPartie du cours des Tapis.Talus couverts d’herbe des anciens remparts de la Croix-Rousse.
Rue projetée des TapisNom attribué par la voirie mais le propriétaire M. Cusin a fait établir des plaques au nom de Guillaume-Pipet. A changé de dénomination en 1912 : est devenue la rue Edouard- Millaud.Talus couverts d’herbe des anciens remparts de la Croix-Rousse.
Ruelle des TapisA été supprimée en 1912.Talus couverts d’herbe des anciens remparts de la Croix-Rousse.
Ruelle TarentaiseA changé de dénomination vers 1835 : est devenue le chemin du Cimetière.
A changé de dénomination en 1962 : est devenue la rue Hermann- Sabran.
Inconnue.
Rue de la Terrasse C’est là que se trouvait la terrasse de la gare de la Croix-Rousse.
Chemin de TerrenoireA changé de dénomination avant 1827 : est devenu la rue de l’Enfance.
A changé de dénomination en 1925 : est devenu la rue Henri-Gorjus.
Nom de lieu-dit.
Rue de la Tour-du- PinA été dénommée rue Saint-Pierre de 1845 à 1849.
A été dénommée rue de l’Industrie de 1849 à 1850.
A été dénommée rue Jean-Bart de 1850 à 1852.
A de nouveau été dénommée rue Saint-Pierre de 1852
à 1855.
Inconnue (nom d’une commune de l’Isère et d’une famille).
Rue du TribunA été dénommée rue des Actionnaires jusqu’en 1849.
A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la rue des Actionnaires.
Nom donné à la rue des Actionnaires pendant la Seconde République.
Rue des Trois- Enfants Inconnue.
Pont de VaiseA changé de dénomination : est devenu le pont de la Gare.
A changé de dénomination en 1931 : est devenu le
pont Masaryk.
Le nom Vaise serait une déformation de vezola et vezia, qui désigneraient un tuyau d’écoulement d’eau bien adapté pour le quartier de Lyon le mieux drainé par des petits cours d’eau.
Rue Valentin- CouturierA été dénommée rue Saint-Augustin de 1854 à 1903.Conseiller municipal en 1888, député du Rhône en 1889. Né à Lyon (Vaise) le 2 mai 1829, décédé à Lyon (4e) le 18 juin 1902.
Chemin du Vallon C’est un nom descriptif, le chemin descend dans un vallon.
Chemin VertA été également dénommé chemin des Cotes.Le chemin existait avant qu’il n’y ait d’habitations qui le bordent, le nom est resté.
Impasse ViardA été dénommée impasse Adolphe- Boyer de 1849 à
1852.
Inconnue.
Rue Victor-FortA été dénommée petite rue de Cuire jusqu’en 1849.
A été dénommée rue Parmentier de 1849 à 1851.
A de nouveau été dénommée petite rue de Cuire de 1851 à 1917.
Maître imprimeur, conseiller municipal, adjoint et député. Né à Lyon (5e) le 12 janvier 1865, décédé à Lyon (4e) le 20 février 1911.
Rue VilleneuveA été dénommée rue de Sully de 1839 à 1854.Du nom du quartier situé juste derrière les remparts de la Croix-Rousse.
Place de la VisitationA changé de dénomination en 1849 : est devenue la place du Suffrage- Universel.
A changé de dénomination en 1850 : est devenue la place du Peuple. A changé de dénomination en 1852 : est redevenue la place de la Visitation.
A changé de dénomination en 1871 : est devenue la place de Berlfort. A changé de dénomination en 1946 : est devenue la place Marcel- Bertone.
En se réinstallant à Lyon au XIXe siècle, les religieuses Visitandines s’établirent d’abord à la Croix-Rousse.
Rue de la VisitationA été dénommée rue des Droits-de- l’Homme de 1849 à 1850.
A été dénommée rue de la Constitution de 1850
à 1852.
A changé de dénomination en 1878 : est devenue la rue de Nuits.
En se réinstallant à Lyon au XIXe siècle, les religieuses Visitandines s’établirent d’abord à la Croix-Rousse.
Rue de la VoûteA changé de dénomination en 1957 : est devenue la rue Henri- Chevalier.Cette rue passait sous une maison.
Pont Winston- ChurchillA été dénommé pont de la Boucle de 1903 à 1966.
Démoli en 1981 et reconstruit en 1982.
Homme politique, écrivain et peintre britannique, né le 30 novembre 1874 à Blenheim Palace Woodstock, mort le 24 janvier 1965 à Londres. Remercié ici pour avoir mené la guerre contre l’Allemagne nazie de 1939 à 1945. Prix Nobel de littérature en 1953.
Impasse d’Ypres Ville de Belgique proche du front pendant la guerre de 1914-1918.
Rue d’YpresA été dénommée rue de la Belle- Allemande jusqu’en 1914.Ville de Belgique proche du front pendant la guerre de 1914-1918.
Les dernières publications
Tuxboard