Lyon 7ème : origines et significations des voies de l’arrondissement (H à Z)

Le 7ème arrondissement de Lyon est né de la séparation de Lyon 3 en deux, en1912. Le sud devenant le 7e arrondissement, incluant le quartier dit de La Mouche. Ce dernier a trouvé ses limites actuelles après le détachement de sa partie orientale pour création du 8e arrondissement en 1959.

Première partie des noms de rues de Lyon 7.

Historique des voies du 7ème arrondissement de Lyon (H à Z)

Voie par ordre alpha des voiesHistorique de la voieOrigine du nom de la voie
Rue Hector- MalotA été un fragment de la rue des Cures jusqu’en 1933.
A absorbé un fragment de la rue des Cures en 1979.
Écrivain né à La Bouille en 1830, mort en 1907 à Fontenay-sous-Bois.
Rue Hélène- BoucherNouvelle voie.Aviatrice née le 23 mai 1908 à Paris (14e), morte le 30 novembre 1934 à
Guyancourt.
Place Henri- CochetNouvelle place.Mousquetaire du tennis français, ayant remporté six coupes Davis et de nombreux titres en double comme en double mixte. Né le 14 décembre 1901 à Villeurbanne, mort le 1er avril 1987 à Saint-Germain-en-Laye.
Rue Henri-DorNouvelle voie.Médecin ophtalmologiste, philanthrope. Né le 4 octobre 1835 à Vevey (Suisse), mort à Caluire le 22 octobre 1912.
Rue Henri-DorA été un fragment du chemin de la Scaronne jusqu’en 1913.
A changé de dénomination en 1967 : est devenue la rue Paul-Massimi.
Médecin ophtalmologiste, philanthrope. Né le 4 octobre 1835 à Vevey (Suisse), mort à Caluire le 22 octobre 1912.
Rue Henri-IVA changé de dénomination de 1848 à 1849 : est devenue la rue Mouton-Duvernet. A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue de Béarn.
A changé de dénomination en 1902 : est devenue la rue Pasteur.
Un fragment de la rue Pasteur à changé de dénomination en 1936 : est devenue la rue du Professeur- Appleton.
Roi de France né en 1553, mort en 1610.
Espace Henry- ValléeNouvelle voie.Vétérinaire, microbiologiste, immunologiste et professeur à l’institut Pasteur. Né le 16 juin 1874 à Dijon, il y est mort le 12 mars 1947.
Rue Hermann- FrenkelNouvelle voie.Né aux Pays Bas le 18 août 1891, il y est mort le 5 août 1968. Chercheur vétérinaire, inventeur du vaccin contre la fièvre aphteuse.
Rue d’HeyrieuxA changé de dénomination en 1934 : est devenue la rue Claude-
Veyron.
La rue est la lointaine héritière de l’embranchement de la route d’Heyrieux.
Boulevard des HirondellesA changé de dénomination en 1939 : est devenu le boulevard des
Tchécoslovaques.
Nom d’un domaine. Maison peinte en bleu avec une nuée d’hirondelles semblant chercher leur nid.
Rue des HirondellesA été absorbée par la grande rue de la Guillotière en 1854.Nom d’un domaine. Maison peinte en bleu avec une nuée d’hirondelles semblant chercher leur nid.
Impasse Horand Inconnue.
Avenue de l’HorticultureA été absorbée par l’avenue Debourg.Inconnue.
Place de l’Hospice-des- VieillardsA changé de dénomination en 1839 : est devenue la place Saint-Louis. A changé de dénomination en 1848 : est devenue la place de la Liberté.
A changé de dénomination en 1853 : est redevenue la place Saint-Louis.
Hospice ouvert en 1824.
Rue de l’Hospice- des-VieillardsA été dénommée rue de Provence de 1827 à 1854.
A été dénommée rue de Marseille en 1854.
A été dénommée rue Notre-Dame en 1855.
A de nouveau été dénommée rue de Provence de 1856 à 1868.
A changé de dénomination en 1927 : est devenue la rue Claude-Boyer.
Hospice ouvert en 1824.
Chemin de desserte des Îles- de-l’ArchevêqueA changé de dénomination en 1926 : est devenu le quai Fillon.L’archevêque possédait ces terrains marécageux avant la Révolution.
Rue des Îles-de- l’ArchevêqueA changé de dénomination en 1903 : est devenue l’impasse des Culattes.
Un fragment a été supprimé.
A changé de dénomination en 1945 : est devenue la rue Léon-Penaud.
L’archevêque possédait ces terrains marécageux avant la Révolution.
Chemin des Îles- RobinsonNom donné également au chemin Chollat-
Barreaux.
Inconnue.
Impasse ImpasseDénommée impasse Impasse sur la liste des voies privées.Inconnue.
Allée d’ItalieA été dénommée rue couverte des Abattoirs.En souvenir de la communauté italienne habitant le quartier.
Rue JaboulayA été dénommée rue de la Lône jusqu’en 1913.Mathieu Jaboulay, né le 3 juillet 1860 à Saint-Genis-Laval, mort le 4 novembre 1913 dans la catastrophe de chemin de fer de Melun. Le dernier des chirurgiens- majors de l’Hôtel-Dieu en 1892.
Professeur de clinique chirurgicale à la faculté de Médecine en 1902.
Rue Jacques- MonodNouvelle voie.Prix Nobel de médecine en 1965, professeur au Collège de France, directeur de l’Institut pasteur. Né le 9 février 1910 à Paris, mort le 31 mai 1976 à Cannes.
Place Jacques- Truphemus Peintre, né le 25 octobre 1922 à Grenoble et mort le 8 septembre 2017 à Lyon.
Rue JangotNouvelle voie.Bienfaiteur des Hospices civils. Né au Breuil en 1780, mort à Lyon (5e) le 11
juillet 1857.
Rue Jean- BaldassiniNouvelle voie.Résistant, né en 1922, mort au camp de Mauthausen le 21 avril 1945.
Rue Jean-Bouin Né à Marseille en 1888,  champion de course à pied, mort au champ d’honneur en 1914.
Place Jean-de- VerrazaneNouvelle place inaugurée le 18 juin 1985.Navigateur d’origine florentine connu pour avoir découvert le site de la nouvelle Angoulême, qui est ensuite devenue New-York. Il a vécu de 1481 à 1528. Des banquiers lyonnais, notamment les Gadagne, ont financé ses
voyages.
Avenue Jean- François-RacletA été dénommée avenue du Parc- d’Artillerie de 1889 à 1926.Ingénieur, auteur du canal de Jonage, président du conseil d’administration de la Société des forces motrices du Rhône. Administrateur et bienfaiteur de l’Institut bactériologique de Lyon, il légua une somme de 100 00 francs à la Ville de Lyon. Né à Thoissey le 6 janvier 1843, mort à Lyon (6e) le 26 mers 1926.
Rue Jean-GayNouvelle voie.Résistant,    responsable et organisateur de la  résistance  ouvrière. Il est notamment chargé d’organiser la lutte contre le service du travail obligatoire et contre la déportation des résistants arrêtés. Né à Lyon en 1907, il est y mort en 1984.
Rue Jean-GrolierA été un fragment du chemin de Champagneux jusqu’en 1924.
A été dénommée rue Grolier jusqu’en
1987.
Trésorier-payeur des Armées françaises du Milanais
Avenue Jean- JaurèsA été dénommée avenue de Saxe prolongée jusqu’en 1914.
A été dénommée avenue Maréchal-de- Saxe prolongée de 1940 à 1941.
A été dénommée rue Maréchal- Lyautey de 1941 à 1944.
Jean Jaurès, né à Castres le 3 septembre1859, est un homme politique français. Orateur et parlementaire socialiste, il s’est notamment illustré par son pacifisme et son opposition au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il meurt assassiné par Raoul Villain à Paris le 31 juillet 1914.
Place Jean-Jaurès Jean Jaurès, né à Castres le 3 septembre1859, est un homme politique français. Orateur et parlementaire socialiste, il s’est notamment illustré par son pacifisme et son opposition au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il meurt assassiné par Raoul Villain à Paris le 31 juillet 1914.
Place Jean-MacéNouvelle place.Sénateur et fondateur de la ligue pour l’enseignement en 1866 qui a conduit à l’école laïque obligatoire et gratuite. Né le 22 août 1815 à Paris, mort le 13 décembre 1894 à Monthiers.
Rue Jean-Marie- ChavantFragment de la rue Vendôme jusqu’en 1939.Directeur d’école, adjoint au maire de Lyon. Né le 30 mai 1872 à Lyon (1er), mort le 11 décembre 1938 à Lyon (7e).
Rue Jean-Pierre- ChevrotNouvelle voie.Négociant, conseiller municipal de 1896 à 1900. Né le 4 mai 1865 à Lyon (3e), mort en 1915.
Place Jean-Pierre- FlaconnècheNouvelle place.Maire du 7e arrondissement de 2001 à 2014. Décédé le 5 mai 2018.
Rue Jean-VallierNouvelle voie.Horloger lyonnais né en 1596, mort en 1649, établi place du Change. Il fabriqua des montres que conservent plusieurs grands musées européens.
Place Jonas-Salk Biologiste américain et inventeur du premier vaccin contre la poliomyélite. Né le 28 octobre 1914 à New York et mort le 23 juin 1995 à La Jolla.
Rue Jonas-SalkNouvelle voie.Biologiste américain et inventeur du premier vaccin contre la poliomyélite. Né le 28 octobre 1914 à New York et mort le 23 juin 1995 à La Jolla.
Chemin de JosaphatChemin vicinal ordinaire n° 68.
A été dénommé chemin du Cimetière des-Juifs jusqu’en 1868.
A absorbé un fragment de la rue de la Scaronne en 1913.
A changé de dénomination en 1920 : est devenu la rue Abraham-Bloch.
Vallée de Josaphat entre Jérusalem et le monts des Oliviers. Cette rue longeait le cimetière juif.
Rue Joséphine- Baker Freda Josephine McDonald, dite Joséphine Baker,  chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue et résistante française d’origine américaine, née le 3 juin 1906 à Saint-Louis, dans le Missouri, et morte le 12 avril 1975 à  Paris (13e).
Rue Jules- Brunard Conseiller municipal, adjoint au maire, député du Rhône. Né le 6 mai 1837 à Cublize, mort le 25 juillet 1910 à Charbonnières-les-Bains.
Avenue Jules- CarteretA été dénommée avenue de Ballonières jursqu’en 1931.
Un fragment a changé de dénomination en 1987 : est devenu la rue Alexandre- Fleming.
Un fragment a été absorbé par l’avenue Tony- Garnier en 1994.
Le fragment restant a changé de dénomination en 1994 : est devenu le boulevard Jules- Carteret.
Commerçant, conseiller municipal en 1912 et adjoint en 1925. Né à Lyon (3e) le 3 juillet 1872, mort à Lyon (7e) le 8 juin 1931.
Boulevard Jules- CarteretFragment de l’avenue Jules- Carteret.Commerçant, conseiller municipal en 1912 et adjoint en 1925. Né à Lyon (3e) le 3 juillet 1872, mort à Lyon (7e) le 8
juin 1931.
Place Jules- GuesdeA été un carrefour sans nom.Mathieu Basile, dit Jules, homme politique, introducteur du marxisme en France. Né à Paris le 11 novembre 1845, mort à Saint-Mandé le 28 juillet 1922.
Rue Jules- VercherinNouvelle voie.Menuisier, fondateur en 1920 de la société L’Effort prolétarien (Société coopérative à bon marché). Né à Tassin- la-Demi-Lune le 2 novembre 1875, mort à Lyon (7e) le 8 avril 1924.
Rue Juvenal Inconnue.
Berge Karen- BlixenAménagement des berges du Rhône.Femme de lettres danoise née en 1885, décédée en 1962. Auteur de La ferme africaine adaptée au cinéma sous le titre Out of Africa : souvenirs d’Afrique.
Rue Lamothe Le château de la Motte, datant du XVe siècle, était l’un des châteaux notables de la Guillotière. Les mottes étaient des élévations de terre, souvent artificielles, sur lesquelles étaient construits des châteaux forts au Moyen Âge.
Passage LaracinoA été supprimé lors de la construction des Abattoirs.Inconnue.
Avenue LeclercA été dénommée chemin de la Colombière jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de la Vitriolerie-à-Saint- Fons de 1868 à 1912.
Un fragment a changé de dénomination en 1948 : est devenu l’avenue Tony-
Garnier.
Alexandre Leclerc, vétérinaire, directeur des abattoirs de Lyon. Né le 18 avril 1850 à Nogent-sur-Seine, mort le 2 mai 1908 à Hyères.
Rue Léon-PenaudA été dénommée rue des Îles-de- l’Archevêque jusqu’en 1903.
A été dénommée impasse des Culattes de 1903 à 1945.
Un fragment a été supprimé.
Chef d’îlot de la défense passive, tué en mission le 27 avril 1944.
Rue Léon-TolstoïA été dénommée chemin des Cures-au Rhône jusqu’en 1911.
A changé de dénomination en 1945 : est devenue la rue André-Bollier.
Écrivain russe né en 1828, mort en 1910.
Allée Léopold- Sédar-SenghorNouvelle voie.Homme d’État et poète, membre de l’Académie française, né le 9 octobre 1906 à Joal (Sénégal), mort le 20
décembre 2001 à Verson.
Impasse Lesourd- ChapuisA changé de dénomination avant 1926 : est devenue l’impasse Terra.Inconnue.
Place de la LibertéA été dénommée place de l’Hospice- des-Vieillards de 1836 à 1839.
A été dénommée place Saint-Louis de 1839 à 1848.
A changé de dénomination en 1853 : est redevenue la place
Saint-Louis.
En référence à la devise républicaine.
Rue Lieutenant- Colonel-GirardA été dénommée rue Colombière de 1868 à 1930.Président du comité d’intérêt local de la Mouche. Né à Lyon (2e) le 24 juin 1867, mort à Lyon (6e) le 9 mars 1930.
Allée de Lodz Ville de Pologne jumelée avec Lyon.
Rue de la LôneA changé de dénomination en 1913 : est devenue la rue Jaboulay.Les lônes étaient des bras morts du Rhône. Celle-ci fut comblée par les déblais du tunnel de la gare Saint-Paul.
Rue LortetA été dénommée impasse Gerland jusqu’en 1911.Charles-Louis Lortet, doyen de la Faculté de médecine de Lyon lors de sa création en 1877, directeur du Museum d’histoire naturelle. Né le 22 août 1836 à Oullins, décédé à Lyon (3e) le 26 décembre 1909.
Rue Louis- BroussasA été supprimée lors de la création du parc de Gerland.Conseiller municipal, né le 12 septembre 1839 à Royère, mort le 3 février 1915 à Antibes.
Rue Louis- DansardFragment de la rue des Passants.Négociant, conseiller d’arrondissement en 1913, conseiller municipal et adjoint en 1935, réélu en 1945. Il fut pendant de longues années, président du groupement des commerçants de la Grande rue de la Guillotière. Né à Vougy le 8 février 1867, mort à Roquebrune-sur- Argens le 8 janvier 1950.
Rue Louis-GillesNouvelle voie.Fabricant d’ornements d’églises. Membre du comité d’assistance du 7e arrondissement. A légué une grande partie de sa fortune aux Hospices civils et aux œuvres charitables. Né à Lyon le 24 mars 1852, mort à Lyon (1er) le 13
juin 1925.
Grande route de Lyon-à-MarseilleA fait partie de la route nationale n° 7. Nom donné à la route de Vienne vers 1835-1840.
Appelée aussi route de Marseille, route Royale, route Impériale ou route d’Antibes.
Voie reliant les deux points.
Rue de la MadeleineA absorbé la rue Saint-Louis en 1855.Le terme de Madeleine évoque un lieu où vivent des malades. Les léproseries ayant été instaurées par le concile de Lyon en 583, une fut instaurée à proximité alors en dehors de la ville. On a ouvert un cimetière à la Madeleine en 1696, il a fermé en 1866. La chapelle du cimetière de la Madeleine s’élevait à proximité, côté est.
Impasse Mallen Inconnue. Peut-être le nom d’un propriétaire.
Rue Marc-BlochFragment de la rue de l’Université.Historien, professeur à la Sorbonne, chef régional des Mouvements unis de la Résistance. Torturé et fusillé par les Allemands à Saint-Didier-de-Formans le 16 juin 1944. Né à Lyon (2e) le 6 juillet 1886.
Rue Marcel- MérieuxFragment de la rue des Culattes jusqu’en 1964.
Un fragment a changé de dénomination en 1965 : a été absorbé par la rue Yves- Farges.
Un fragment a changé de dénomination en 1965 : a été absorbé par la rue du Pré- Gaudry.
Un fragment a changé de dénomination en 1965 : a été absorbé par la rue des Channées.
Un fragment a changé de dénomination en 1965 : a été absorbé par la rue des
Girondins.
Fondateur de l’Institut Mérieux. Né à Lyon (6e) le 16 janvier 1870, mort à Collonges-au-Mont-d’Or le 13 août 1937.
Rue Marcel- TeppazNouvelle voie.Industriel lyonnais inventeur de l’électrophone. Né le 26 mai 1908 à Serrières-de-Briord, mort le 15 août
1964 à Saint-Alban.
Place du MarchéA été également appelée place du Marché-aux-Grains. A été dénommée place de la Croix avant 1856.
A changé de dénomination en 1908 : est devenue la place Victorien- Sardou.
A changé de dénomination en 1946 : est devenue la place Stalingrad.
Rappel de l’existence d’un ancien marché aux grains.
Place du Marché- aux-GrainsA été dénommée place du Marché. A été dénommée place de la Croix avant 1856.
A changé de dénomination en 1908 : est devenue la place Victorien- Sardou.
A changé de dénomination en 1946 : est devenue la place Stalingrad.
Rappel de l’existence d’un ancien marché aux grains.
Avenue Maréchal- de-Saxe  prolongéeA été dénommée avenue de Saxe prolongée jusqu’en 1914.
A été dénommée avenue Jean-Jaurès de 1914 à 1940.
A changé de dénomination en 1941 : est devenue la rue Maréchal- Lyautey.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue l’avenue Jean-Jaurès.
Maurice de Saxe, né en 1696, mort en 1750. Fils du roi de Pologne Auguste II, brillant chef de guerre au service de la France.
Rue Maréchal- LyauteyA été dénommée avenue de Saxe prolongée jusqu’en 1914.
A été dénommée avenue Jean-Jaurès de 1914 à 1940.
A été dénommée avenue Maréchal-de- Saxe prolongée de 1940 à 1941.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue l’avenue Jean-Jaurès.
Louis-Hubert-Gonzalve Lyautey, maréchal de France, né à Nancy en 1854, mort à Thorey en 1934.
Rue Marie- Madeleine- FourcadeNouvelle voie.Responsable du réseau de résistance Alliance, née le 8 novembre 1909 à Marseille et morte le 20 juillet 1989 à Paris.
Rue de MarseilleA été dénommée cours Saint-André jusqu’en 1854.
Un fragment appelé rue de Marseille prolongée a changé de dénomination en 1957 : est devenu la rue Yves-Farges.
Ainsi appelée du nom de la gare de Marseille (la Mouche).
Rue de MarseilleA été dénommée rue de Provence de 1827 à 1854.
A changé de dénomination en 1855 : est devenue la rue Notre-Dame. A changé de dénomination en 1856 : est devenue de nouveau la rue de Provence.
A changé de dénomination en 1868 : est devenue la rue de l’Hospice- aux-Vieillards.
A changé de dénomination en 1927 : est devenue la rue Claude-Boyer.
Ce nom a succédé au nom de rue de Provence.
Rue de Marseille prolongéeA changé de dénomination en 1957 : est devenue la rue Yves-Farges.Comme son nom l’indiquait avant qu’elle ne devienne le boulevard Yves-Farges.
Allée Maryam- Mirzakhani Mathématicienne iranienne, professeure à l’université Stanford, connue pour ses travaux en topologie et en géométrie (notamment en géométrie des surfaces de Riemann) et la seule femme récipiendaire de la médaille Fields (13 août 2014). Née le 12 mai 1977 à Téhéran, décédée le 14 juillet 2017 à Stanford (Californie).
Rue Mathieu- Varille Industriel, écrivain, né à Lyon (6e) le 31 mars 1885, mort à Lyon (1er) le 31 mars 1963.
Impasse Matrat Ouverte en 1881 sur le terrain de M. Chevelu qui lui donna le nom de son épouse.
Jardin Maurice- Audin Mathématicien, militant de l’indépendance de l’Algérie, décédé en 1957 en détention.
Rue Maurice- BouchorA été un fragment de la rue des Cures jusqu’en 1933.Poète, né et mort à Paris en 1855 et 1929.
Rue Maurice- CarrazNouvelle voie.Chercheur, directeur général de l’institut Pasteur, né en 1921, mort en 1989.
Rue Mazagran Le siège de Mazagran a lieu du 3 au 6 février 1840 à Mazagran, village de la région de Mostaganem, en Algérie.
Rue de la MéditerranéeA changé de dénomination en 1955 : est devenue la rue Étienne- Rognon.Se trouvait à proximité de la gare de Marseille.
Impasse Messmer Gaspard Mesmer, propriétaire, fondateur de la Verrerie de la gare à la Guillotière en 1842.
Rue Michel- FelizatNouvelle voie.Constructeur de bateaux à Gerland, dans le quartier de la Mouche. Son modèle le plus célèbre fait toujours le délice des touristes parisiens sous le nom de bateau-mouche. Né en 1856, il est mort en 1903. Son usine est toujours en place quai Rambaud, elle sert d’entrepôt d’autobus.
Avenue du MidiA été dénommée avenue des Ponts- Napoléon de 1853 à 1871.
A changé de dénomination de 1871 à 1907 est devenue l’avenue des Ponts-du-Midi.  A été aussi appelée avenue des Ponts de 1871 à 1907.
A changé de dénomination en 1907 : est devenue l’avenue Berthelot. Un fragment dit « avenue Berthelot prolongée » a changé de dénomination en 1939 : est devenue l’avenue Jean- Mermoz.
A fait partie du chemin de grande communication n°
12 bis.
Située à proximité de la gare de Marseille (la Mouche).
Rue du MidiA été absorbée par la rue des Trois- Pierres.Nom géographique, mais aussi apolitique qui convient à tous les régimes politiques.
Impasse Midrié Nom du propriétaire des terrains.
Passage Midrié Nom du propriétaire des terrains.
Square Monseigneur- Alfred-Ancel A fait une carrière religieuse en devenant évêque auxiliaire de Lyon et supérieur de l’ordre du Prado. Figure du catholicisme social. Né à Lyon, le 22 octobre 1898, il est y mort le 11 septembre 1984.
Rue MontesquieuA absorbé la rue de la Renaissance, la rue Félissent et la rue Croupisson en 1855.Charles de Secondat, baron de Montesquieu, écrivain, né en 1689, mort en 1755.
Place de MontréalNouvelle place.Montréal est jumelée à Lyon depuis 1989.
Chemin de la MotteChemin vicinal ordinaire n° 142. A changé de dénomination en
1912 : est devenu la rue de l’Épargne.
Aboutissait jadis au château de la Motte (les « mottes » étaient des élévations de terre, souvent artificielles, sur lesquelles, au Moyen-Âge, étaient construits des châteaux-forts).
Chemin de la MoucheChemin vicinal ordinaire n° 55.
A changé dénomination : est devenu la rue de la Mouche.
A changé de dénomination : est devenu la rue
Camille-Roy.
Ce sont les bras fluviaux, autrefois appelés «mouches» qui ont donné leur surnom à ce quartier et par ricochet, aux embarcations sorties de ses chantiers navals en 1862.
Rue de la MoucheA été dénommée chemin de la Mouche.
A changé de dénomination en 1928 : est devenue la rue Camille-Roy.
Les bras fluviaux étaient autrefois appelés «mouches».
Chemin du Moulin-à-Vent-à- GerlandChemin vicinal ordinaire n° 21.
La partie entre le chemin des Culattes et la route de Vienne à changé de dénomination en 1924 : est devenu la rue Challemel- Lacour.
La partie entre la route de Vienne et la route de Vénissieux a changé de dénomination : est devenu la rue du Moulin-à-Vent.
Voie qui reliait les deux points.
Rue des MousquetairesA changé de dénomination en 1898 : serait devenue la rue
Galland ?
Inconnue.
Rue Mouton- DuvernetA été dénommée rue Henri-IV de 1839 à 1848 et de 1849 à
1854
A changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue de Béarn.
A changé de dénomination en 1902 : est devenue la rue Pasteur.
Un fragment de la rue Pasteur à changé de dénomination en 1936 : est devenue la rue du Professeur- Appleton.
Général d’Empire, né au Puy le 3 mars 1770, fusillé à Lyon le 27 juillet 1816.
Rue NadarA été dénommée annexe du chemin de la Scaronne au chemin de la Princesse.
Voie supprimée.
Félix Tournachon, dit Nadar, photographe, aéronaute. Né à Paris le 5 avril 1820, mort à Paris en 1910.
Avenue des NationsA changé de dénomination avant 1920 : est devenue l’avenue des Abattoirs.Inconnue.
Rue Neuve-Saint- JeanA été absorbée par la rue Béchevelin en 1855. 
Rue Neuve-Saint- MichelA été absorbée par la rue Saint-Michel. 
Rue Nicolaï Nicolas de Nicolay ou Nicolaï, a établi la description de l’antique et célèbre cité de Lyon et du pays Lyonnais en tant que géographe du roi Henri II. Né à La Grave- en-Oisans en 1517, mort à Paris en 1583.
Rue Notre-DameA été dénommée rue de Provence de 1827 à 1854.
A été dénommée rue de Marseille en 1854.
A changé de dénomination en 1856 : est devenue de nouveau la rue de Provence.
A changé de dénomination en 1868 : est devenue la rue de l’Hospice- aux-Vieillards.
A changé de dénomination en 1927 : est devenue la rue Claude-Boyer.
En référence à l’église Notre-Dame Saint- Louis.
Place OllierNouvelle place.Léopold Ollier, chirurgien major de l’Hôtel-Dieu, professeur à la Faculté de médecine. Né aux Vans le 2 décembre 1830, mort à Lyon (2e) le 25 novembre 1900.
Rue d’OssarisA été dénommée chemin de la Table- Ronde.
A été absorbée par la grande rue de la Guillotière en 1854.
En 1619, le chevalier Martin d’Ossaris, seigneur de la Grande Cour de la Guillotière, fit restaurer ou reconstruire l’église Notre-Dame de Grâces.
Rue Oum- KalthoumNouvelle voie.Chanteuse, musicienne et actrice, née et décédée en Égypte en 1898 et 1975.
Rue PalandreFragment de la rue des Culattes jusqu’en 1925.
A été supprimée lors de l’établissement de la plaine des jeux de Gerland.
Claude Palandre, entrepreneur, conseiller municipal de 1884 à 1888. Né le 11 mars 1824 à Valence, mort le 27 mars 1900 à Lyon (3e).
Avenue du Parc- d’ArtillerieChemin vicinal ordinaire n° 167. A changé de dénomination en
1926 : est devenue l’avenue Jean- François-Raclet.
Tient son nom du Parc d’Artillerie qui se trouvait au débouché de la rue, de l’autre coté de la rue Challemel Lacour et qui est devenu quartier ingénieur Sabatier.
Boulevard du Parc-d’ArtillerieNouvelle voie.Tient son nom du Parc d’Artillerie qui se trouvait au débouché de la rue, de l’autre coté de la rue Challemel Lacour et qui est devenu quartier ingénieur Sabatier.
Boulevard du Parc-d’ArtillerieChemin vicinal ordinaire n° 166. A changé de dénomination en
1899 : est devenu le
boulevard de l’Artillerie.
Tient son nom du Parc d’Artillerie qui se trouvait au débouché de la rue, de l’autre coté de la rue Challemel Lacour et qui est devenu quartier ingénieur Sabatier.
Rue ParmentierA absorbé la rue Paradis.
Un fragment a changé de dénomination en 1936 : est devenu la rue Professeur-
Grignard.
Antoine-Augustin Parmentier, agronome, né en 1737 à Montdidier, mort le 17 décembre 1813 à Paris.
Impasse des Passants En mémoire d’un hôpital pour les voyageurs pauvres et malades, qui se
trouvait ici de 1562 à 1792.
Rue Passet Nom d’un propriétaire du terrain.
Pont PasteurA remplacé le pont des Abattoirs.
A été détruit en 1944 et reconstruit
en 1949.
Louis Pasteur, illustre chimiste et biologiste. Né en 1822 à Dole, mort en 1895 à Marnes-la-Coquette.
Rue PasteurA été dénommée rue Henri-IV de 1839 à 1848 et de 1849 à
1854
A été dénommée rue Mouton- Duvernet en 1848. A été dénommée rue de Bearn de 1854 à 1902.
Un fragment de la rue Pasteur à changé de dénomination en 1936 : est devenue la rue du Professeur- Appleton.
Louis Pasteur, illustre chimiste et biologiste. Né en 1822 à Dole, mort en 1895 à Marnes-la-Coquette.
Rue Paul-DuvivierA été dénommée chemin du Vivier. A été dénommée rue du Vivier jusqu’en 1964.Journaliste, fondateur du Tout-Lyon, né le 19 juillet 1869 à Lyon (2e), mort le 16 avril 1956 à Lyon (3e).
Rue Pauline- Kergomard Institutrice, elle dirigea la revue l’ami de l’enfance à partir de 1881 promouvant les salles d’asile. En 1879, elle devint
déléguée à l’inspection des salles d’asile qui accueillent des jeunes enfants, et qui devinrent les écoles maternelles en 1881. Elle en a occupé l’inspection
générale jusqu’en 1917. Elle est honorée comme pionnière des écoles maternelles. Née le 24 avril 1838 à Bordeaux, décédée en 1925 à Saint- Maurice.
Rue Paul-MassimiA été un fragment du chemin de la Scaronne jusqu’en 1913.
A été dénommée
rue Henri-Dor de 1913 à 1967.
Industriel, conseiller municipal, député du Rhône. Né à Lyon (3e) le 1er septembre 1885, il y est mort le 21 novembre 1961.
Rue Paul- PainlevéNom attribué sans suite à l’avenue Berthelot prolongée.Mathématicien et homme politique, né en 1863, mort en 1933.
Place des Pavillons En souvenir des pavillons des abattoirs construits par Tony Garnier.
Rue Père- ChevrierA été dénommée rue Dumoulin de 1854 à 1960.Prêtre, fondateur du Prado. Né à Lyon le 16 avril 1826, mort à Lyon (3e) le 3
octobre 1879. Béatifié le 4 octobre 1986 par le pape Jean-Paul II à Lyon.
Passage PéreninA été absorbé par la rue Commandant- Ayasse.Inconnue.
Place des PèresA été absorbée par la grande rue de la
Guillotière.
Rappelle l’existence à la Guillotière du couvent de l’ordre de Saint-François, dit
de Picpus.
Rue Pierre- BourdeixNouvelle voie.Architecte, urbaniste, professeur à l’école d’architecture de Lyon. Né à Lyon le 6 octobre 1906, il y est mort le 20 août
1987.
Allée Pierre-de- CoubertinNouvelle voie.Pédagogue, fondateur des Jeux Olympiques modernes. Né en 1863, mort en 1937.
Rue Pierre-Gilles- de-GennesNouvelle voie.Prix Nobel de physique en 1991 pour ses travaux sur les cristaux liquides et les polymères. Né le 24 octobre 1932 à Paris, mort le 18 mai 2007 à Orsay.
Rue Pierre- RibouletNouvelle voie inaugurée le 22 avril 2009.Architecte et urbaniste, né à Sèvres le 20 juillet 1928, mort le 21 octobre 2003 à Boulogne-Billancourt.
Rue Pierre-RobinNouvelle voie.Expert-comptable, conseiller municipal de 1892 à 1912, adjoint à la Mairie centrale, conseiller général. Né le 8 mars 1849 à Serrières, mort le 28 octobre 1916 à Lyon (6e).
Rue Pierre- SémardA été dénommée chemin de la Scaronne.
A été dénommée rue de la Scaronne jusqu’en 1945.
Secrétaire de la Fédération des cheminots, conseiller général de la Seine. Né le 7 février 1887 à Bragny-sur- Saône, mort fusillé par les Allemands, le 7 mars 1942 au Mont-Valérien.
Avenue du Pont- PasteurVoie sans dénomination antérieure.Louis Pasteur, illustre chimiste et biologiste. Né en 1822 à Dole, mort en 1895 à Marnes-la-Coquette.
Avenue des PontsA été dénommée avenue des Ponts- Napoléon de 1853 à 1871.
A changé de dénomination de 1871 à 1907 est devenue l’avenue des Ponts-du-Midi. A aussi été appelée avenue du Midi de 1871 à 1907.
A changé de dénomination en 1907 : est devenue l’avenue Berthelot. Un fragment dit « avenue Berthelot prolongée » a changé de dénomination en 1939 : est devenue l’avenue Jean- Mermoz.
A fait partie du chemin de grande communication n°
12 bis.
Avenue créée par la Compagnie des ponts en 1856.
Avenue des Ponts-du-MidiA été dénommée avenue des Ponts- Napoléon de 1853 à 1871.
A été aussi appelée avenue du Midi et avenue des Ponts de 1871 à 1907.
A changé de dénomination en 1907 : est devenue l’avenue Berthelot. Un fragment dit « avenue Berthelot prolongée » a changé de dénomination en 1939 : est devenue l’avenue Jean- Mermoz.
A fait partie du chemin de grande communication n° 12 bis.
A fait partie de la route départementale n°
12, de Lyon-à-
Avenue créée par la Compagnie des ponts en 1856.
Avenue des Ponts-NapoléonA changé de dénomination de 1871 à 1907 est devenue l’avenue des Ponts-du-Midi.  A été aussi appelée avenue du Midi ou avenue des Ponts de 1871 à 1907.
A changé de dénomination en 1907 : est devenue l’avenue Berthelot. Un fragment dit « avenue Berthelot prolongée » a changé de dénomination en 1939 : est devenue l’avenue Jean- Mermoz.
A fait partie du chemin de grande communication n° 12 bis.
A fait partie de la route
départementale n°
Avenue créée par la Compagnie des ponts en 1856. Appelée avenue des Ponts-Napoléon de 1853 à 1871.
Place du Prado La salle de bal du Prado ouvrait sur cette place. Le père Chevrier y fonda, en 1860, un refuge pour jeunes garçons moralement abandonnés.
Rue du Prado La salle de bal du Prado ouvrait sur cette place. Le père Chevrier y fonda, en 1860, un refuge pour jeunes garçons moralement abandonnés.
Chemin du Pré- GaudryChemin vicinal ordinaire n° 64.
A été dénommé chemin des Dames. A changé de dénomination : est devenu la rue Pré- Gaudry.
Un fragment a changé de dénomination en 1924 : est devenu la rue Crépet.
Inconnue.
Impasse Pré- Gaudry Inconnue.
Rue Pré-GaudryA été dénommée chemin des Dames. A été dénommée chemin du Pré- Gaudry.
Un fragment a changé de dénomination en 1924 : est devenu la rue Crépet.
A absorbé un fragment de la rue Marcel-Mérieux en 1965.
Inconnue.
Quai du Prince- ImpérialA été dénommé quai de la Vitriolerie de 1855 à 1859 puis
de 1871 à 1878.
A changé de dénomination en 1878 : est devenu le quai Claude- Bernard.
Eugène-Louis-Napoléon, fils de l’empereur Napoléon III, né à Paris en 1856, tué à Ulundi en 1868.
Rue Professeur- Charles-AppletonFragment de la rue Pasteur jusqu’en 1936.Professeur de droit romain à la Faculté de Lyon de 1878 à 1913. Né à Rennes le 11 juillet 1846, mort à Oullins le 21
janvier 1935.
Square du Professeur Galtier Victor-Pierre Galtier, professeur à l’École vétérinaire. Né le 15 octobre 1846 à Langogne, mort à la Mulatière le 25 avril 1908.
Rue Professeur- GrignardFragment de la rue Parmentier jusqu’en 1936.Victor Grignard, chimiste, doyen de la Faculté des Sciences de Lyon et prix Nobel de chimie en 1912. Né à Cherbourg le 6 mai 1871, mort à Lyon (7e) le 13 décembre 1935.
Rue Professeur- Hubert-CurienNouvelle voie.Né le 30 octobre 1924 à Cornimont, mort le 6 février 2005 à Loury.
Chercheur spécialiste de cristallographie et de minéralogie. Ministre de la Recherche, directeur du CNRS, du CNES puis de l’agence spatiale européenne, président du conseil du CERN. Président de l’école de chimie industrielle de Lyon.
Rue Professeur- Jean-BernardNouvelle voie.Médecin et professeur, spécialiste d’hématologie et de cancérologie, né à Paris le 26 mai 1907, il y est mort le 17
avril 2007.
Rue Professeur- ZimmermannFragment de la rue des Culattes jusqu’en 1959.Maurice Zimmermann, géographe et professeur d’université. Né le 4 mars 1869, mort à Lyon (3e) le 1er juin 1950.
Rue Prosper- Chappet Ancien propriétaire du domaine de Gerland, auteur des familles Chappet et Rodet qui ont donné de vastes terrains pour l’établissement de l’avenue Jean- Jaurès, de la rue Ravier et de la rue Challemel-Lacour.
Rue de ProvenceA été dénommée rue de Marseille en 1854.
A été dénommée rue Notre-Dame en 1855.
A changé de dénomination en 1868 : est devenue la rue de l’Hospice- des-Vieillards.
A changé de dénomination en 1927 : est devenue la rue Claude-Boyer.
Inconnue.
Rue Rachais La famille Rachais était propriétaire du château de la Buire situé dans la rue.
Rue Raoul- ServantA été dénommée boulevard du Sud.Né à Lyon le 24 juin 1894, Raoul Servant est un peintre lyonnais. Il est tué en Champagne le 24 septembre 1915.
Place RaspailA été dénommée quai du Bas-Port de 1842 à 1846.
A été dénommée quai Combalot de 1846 à 1868.
A été dénommée place du Prince- Impérial de 1868 à 1871.
A été dénommée place des Squares de 1871 à 1884.
La partie du 3e arrondissement a changé de dénomination en 1944 : est devenue la place Antonin-
Jutard.
François-Vincent Raspail, chimiste et homme politique, né à Carpentras le 24 février 1794, mort à Arcueil le 8 février 1878.
Rue RaulinA été un fragment de la rue Cavenne jusqu’en 1897.Jules-Léonard Raulin, biochimiste et astronome, doyen de la Faculté des sciences de Lyon, il créa l’Institut de chimie industrielle. Né à Mézières le 6 septembre 1836, mort à Lyon (3e) le 26
mai 1896.
Rue RaveA été absorbée en 1913 par la rue
Garibaldi.
Inconnue.
Rue RavierNouvelle voie.François-Auguste Ravier, peintre, né à Lyon le 4 mai 1814, décédé à Morestel le 25 juin 1895.
Pont Raymond- BarreA été posé le 3 septembre 2013.Vice-président de la Communauté européenne, Premier ministre de la France, député du Rhône puis maire de Lyon de 1995 à 2001. Né le 1924 à Saint Denis de la Réunion, mort à Paris le 25
août 2007.
Rue de la RenaissanceA été absorbée par le rue Montesquieu en 1855.Inconnue.
Rue RenanFragment de la rue de Gerland.Ernest Renan, historien et philologue, né à Tréguier en 1823, mort à Paris 1892.
Square René- Bayet Adjoint aux maires Louis Pradel et Francisque Collomb, il était chargé du 7e arrondissement. Né en 1920, il est mort
en 2002.
Parvis René- Descartes Mathématicien, physicien et philosophe, né le 31 mars 1596 à La Haye-en- Touraine, mort le 11 février 1650 à Stockholm.
Place des RepentirsA été appelée aussi place du Repentir. A changé de dénomination de 1848 à 1852 : est devenue la place de la Fraternité.
A été absorbée en 1855 par la place du Pont.
A changé de dénomination en 1944 : est devenue la place Gabriel-Péri.
Inconnue.
Chemin du ReposChemin vicinal ordinaire n° 77.
A été dénommé ancien chemin de Vénissieux.
A été absorbé par la
rue du Repos.
Conduit à l’ancien cimetière de la Guillotière.
Rue du ReposA absorbé la petite rue Saint-Lazare en 1854.
A absorbé le chemin
du Repos.
Conduit à l’ancien cimetière de la Guillotière.
Chemin du RhôneChemin vicinal ordinaire n° 115.
A changé de dénomination : est devenu la rue du
Rhône.
Voie qui, à l’origine, débutait près du Rhône, non loin de l’actuel pont Pasteur.
Rue du RhôneA été dénommée chemin du Rhône. A été prolongée en
1984.
Voie qui, à l’origine, débutait près du Rhône, non loin de l’actuel pont Pasteur.
Rue du RhôneA changé de dénomination en 1886 : est devenue la rue Chevreul.Voie qui débutait près du Rhône.
Impasse Rival Inconnue.
Chemin des RivièresSe trouvait près du fort de la Vitriolerie.Inconnue.
Rue de la Roche Inconnue.
Impasse RodetA été supprimée lors de la construction des abattoirs.Alphonse Rodet, peintre né à Lyon  (1er) le 16 octobre 1890, décédé à Pierre- Bénite le 4 février 1975.
Rue Sabine-et- Miron-Zlatin Sabine Chwast est née à Varsovie en 1907, elle est morte à Paris le 21 septembre 1996. Miron Zlatin est né à Orcha en 1904, il a été pris dans la rafle de la maison d’Izieu le 6 avril 1944 et enfermé à Montluc. Il est mort fusillé près de Talinn en juillet 1944. Venus en France pour leurs études, s’y sont mariés et installés. Participants à l’association L’Œuvre de secours aux enfants. En 1943, ils ont fondé la maison d’Izieu pour protéger des enfants juifs. Après la rafle, Sabine est partie à Paris dans la résistance. Elle a ensuite fait une  carrière de peintre sous le nom de Yanka.
Cours Saint- AndréA changé de dénomination en 1854 : est devenu la rue de Marseille.Saint-André est l’un des douze apôtres.
Rue Saint-André Saint-André est l’un des douze apôtres.
Rue de Saint- Cloud Nom attribué en l’honneur de l’installation à Lyon de l’École Normale Supérieure, transférée de Saint-Cloud.
Rue Sainte- Agathe Inconnue.
Rue Sainte- JeanneA changé de dénomination en 1916 : est devenue la rue Chalopin.Inconnue.
Chemin de Saint- FonsA été dénommé voie Bouveresse jusqu’en
1868.
Voie qui menait à Saint-Fons
Chemin de Saint- Jean-de-DieuChemin vicinal ordinaire n° 117.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Jean-de-Dieu.
L’ordre hospitalier des Frères Saint-Jean- de-Dieu fonda en 1824, dans l’ancien château de Champagneux, un asile pour aliénés.
Rue Saint-Jean- de-DieuA été dénommée chemin de Saint- Jean-de-Dieu.
Un fragment a été déclassé en 1936 et cédé à la Compagnie du gaz.
L’ordre hospitalier des Frères Saint-Jean- de-Dieu fonda en 1824, dans l’ancien château de Champagneux, un asile pour aliénés.
Rue Saint-JéromeA absorbé la rue de Chambéry.Né à Stridon (Croatie) vers 340, il est mort à Bethléem le 30 septembre 420. Docteur de l’église, patron des bibliothécaires et des traducteurs. Il a décrit la déliquescence de Lyon sous les derniers empereurs romains. La bibliothèque municipale dispose de plusieurs manuscrits de ses écrits.
Petite rue Saint- LazareA été absorbée par la rue du Repos en 1854.Saint-Lazare évoque les lépreux, l’ordre de Saint-Lazare ayant été fondé pour lutter contre la lèpre. La principale léproserie de Lyon, celle de la Madeleine était dans le quartier alors à l’écart de Lyon. La maladrerie Saint-Lazare se
serait trouvée à l’angle de la rue du Repos et de celle de la Madeleine.
Rue Saint-LazareA été aussi appelée rue Lazare.Saint-Lazare évoque les lépreux, l’ordre de Saint-Lazare ayant été fondé pour lutter contre la lèpre. La principale léproserie de Lyon, celle de la Madeleine était dans le quartier alors à l’écart de Lyon. La maladrerie Saint-Lazare se
serait trouvée à l’angle de la rue du Repos et de celle de la Madeleine.
Place Saint-LouisA été dénommée place de l’Hospice- des-Vieillards de 1836 à 1839.
A été dénommée place de la Liberté de 1848 à 1853.
Louis IX, est né à Poissy en 1214, roi de France à partir de 1226, d’abord sous la régence de Blanche de Castille, il est mort à Tunis en 1270. Ses restes ont séjourné à la cathédrale Saint-Jean en mai 1271. L’église Notre-Dame Saint- Louis se situe à quelques mètres de la place, rue de la Madeleine.
Rue Saint-LouisA été absorbée par la rue de la Madeleine en 1855.Louis IX, est né à Poissy en 1214, roi de France à partir de 1226, d’abord sous la régence de Blanche de Castille, il est mort à Tunis en 1270. Ses restes ont séjourné à la cathédrale Saint-Jean en mai 1271. L’église Notre-Dame Saint- Louis se situe à quelques mètres de la place, rue de la Madeleine.
Rue Saint-MichelA absorbé la rue Neuve-Saint-Michel.Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Salomon- ReinachFragment de la rue des Trois-Pierres jusqu’en 1934.Archéologue et philosophe né à Saint- Germain-en-Laye en 1858, mort à Boulogne-sur-Seine en 1932. A fait don à la bibliothèque de l’Université de Lyon d’une magnifique bibliothèque d’étude.
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Rue du Sauveur C’est peut-être le voisinage de l’ancien cimetière qui lui a valu ce nom.
Avenue de Saxe prolongéeA changé de dénomination en 1914 : est devenue l’avenue Jean- Jaurès.
A changé de dénomination en 1940 : est devenue l’avenue Maréchal- de-Saxe prolongée. A changé de dénomination en 1941 : est devenue la rue Maréchal- Lyautey.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue l’avenue Jean-Jaurès.
Maréchal Maurice de Saxe, né en 1696, mort en 1750. Fils du roi de Pologne Auguste II, brillant chef de guerre au service de la France.
Chemin de la ScaronneChemin vicinal ordinaire n° 63.
A changé de dénomination : est devenu la rue de la Scaronne.
Trois fragments ont changé de dénomination en 1913 : sont devenus la rue Henri-Dor et des fragments de la rue Victor-Lagrange et du chemin de Josaphat.
A changé de dénomination en 1945 : est devenu la rue Pierre-Sémard.
Inconnue.
Rue de la ScaronneA été dénommée chemin de la Scaronne.
Trois fragments ont changé de dénomination en 1913 : sont devenus la rue Henri-Dor et des fragments de la rue Victor-Lagrange et du chemin de Josaphat.
A changé de dénomination en 1945 : est devenue la rue Pierre- Sémard.
Inconnue.
Rue Sébastien- GrypheA été dénommée rue de Chabrol de 1824 à 1879.Imprimeur lyonnais et humaniste, né à Reutlingen, en Souabe, vers 1493, mort à Lyon le 7 septembre 1556.
Passage SeguinNom donné au passage Bonnardel ?Inconnue.
Rue Simone-de- BeauvoirNouvelle voie.Philosophe, romancière, mémorialiste et essayiste. Théoricienne importante du féminisme. Fondatrice de la revue Les Temps modernes. Née le 9 janvier 1908 à Paris, elle y est morte le 14 avril 1986.
Rue Simone-IffNouvelle voie.Simone Balfet est née le 4 septembre 1924 à Vabre, elle est morte le 29 décembre 2014 à Paris. Elle est devenue Simone Iff par mariage. Militante féministe, première présidente du Mouvement français pour le planning familial et fondatrice du Mouvement pour la liberté de la contraception et de l’avortement.
Rue Simon-Fryd Membre du mouvement de résistance « Carmagnole ». Né le 2 mars 1922 à Tuszyn en Pologne, il a été exécuté par les Allemands à Lyon le 4 décembre 1943.
Place des SquaresA été dénommée quai du Bas-Port de 1842 à 1846.
A été dénommée quai Combalot de 1846 à 1868.
A été dénommée place du Prince- Impérial de 1868 à 1871.
A changé de dénomination en 1884 : est devenue la place Raspail.
A changé de dénomination en 1944 : est devenu un fragment de la place Antonin-Jutard.
Inconnue.
Rue du StadeChemin vicinal ordinaire n° 207. A été supprimée après 1934.En référence au stade de Gerland inauguré le 23 mai 1926.
Place StalingradA été dénommée place de la Croix avant 1856.
A été dénommée place du Marché de 1856 à 1908.
A été dénommée place Victorien- Sardou de 1908 à
1946.
Ville russe devant laquelle l’armée allemande subit une défaite décisive en 1943.
Boulevard du SudA changé de dénomination en 1916 : est devenu la rue Raoul-Servant.Indication géographique.
Chemin de SurvilleChemin vicinal ordinaire n° 191. A été dénommé allée Mottard.
A changé de dénomination : est devenu la rue de
Surville.
Inconnue.
Rue de SurvilleA été dénommée allée Mottard.
A été dénommée chemin de Surville.
Inconnue.
Place Suzanne- NoëlNouvelle place.Docteure en médecine, pionnière de la chirurgie esthétique, féministe. Née en 1878, décédée en 1954.
Chemin de la Table-RondeA changé de dénomination : est devenu la rue d’Ossaris.
A été absorbée par la grande rue de la Guillotière en 1854.
Tenait son nom d’une auberge.
Boulevard des TchécoslovaquesA été dénommé boulevard des Hirondelles jusqu’en 1939.Nom attribué le 1er mai 1939 par délibération du Conseil Municipal, en signe de mauvaise conscience pour les accords de Munich de 1938.
Impasse TerraA été dénommée impasse Lesourd-
Chapuis.
Inconnue.
Rue de la Thibaudière La Thibaudière était le nom d’un domaine. Les Archives municipales conservent des documents, remontant à 1513, concernant la rente de la Thibaudière. Une auberge de ce nom était connue dès le XVIe siècle.
Esplanade Toni- MorrisonA été dénommée place Toni-Morrison de 2020 à 2021.Romancière et éditrice, née le 18 février 1931 à Lorain dans l’Ohio et morte à New-York le 5 août 2019. Lauréate du prix Pulitzer en 1988 et du prix Nobel de littérature en 1993.
Place Toni- MorrisonA changé de dénomination en 2021 : est devenue l’esplanade Toni- Morrison.Romancière et éditrice, née le 18 février 1931 à Lorain dans l’Ohio et morte à New-York le 5 août 2019. Lauréate du prix Pulitzer en 1988 et du prix Nobel de littérature en 1993.
Avenue Tony- GarnierFragment de l’avenue Leclerc jusqu’en 1948.
A été prolongée en 1987.
Architecte et urbaniste, auteur de l’hôpital Édouard-Herriot, des abattoirs de Gerland, du quartier des Etats-Unis, etc. Né à Lyon (1er) le 13 août 1869, mort à Roquefort-la-Bédoule le 19 janvier 1948.
Rue de ToulonChemin vicinal ordinaire n° 172.La dédicace doit se comprendre avec celle de la rue voisine de Cronstadt. En 1891, la marine française s’est rendue en visite officielle auprès du tsar à Cronstadt. En 1893, la marine russe est venue à Toulon pour rendre la politesse.
Chemin de la Tour Rappelait un édifice situé sur les dépendances actuelles du Vinatier.
Impasse de la TourAttestée dès 1903. A changé de dénomination en 1928 : est devenue la rue Xavier-Privas.Inconnue.
Chemin de la Tour-de-la- Grange-D’Ainay Ce chemin qui longeait la maison forte dite « Grange d’Ainay », disparut lors de l’agrandissement du port Édouard Herriot.
Rue Tourville Inconnue.
Place du Traité- de-RomeNouvelle place.Le Traité de Rome a été signé le 25 mars 1957 entre l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, la France, le Luxembourg et les Pays Bas. Il a été le point de départ de l’union européenne.
Impasse TriffauxOn la trouve aussi sous le nom de rue Trifousse.
A été cédée à la
S.N.C.F.
On la trouve aussi sous le nom de « Trifousse ».
Rue des Trois- Frères-RadissonA été supprimée vers 1955.Néré-Raymond-Marie, tué le 9 septembre 1914, Néré-Victor-Marie- Joseph, tué le 5 novembre 1914, Néré- Joseph-Marie, tue le 10 août 1915, morts pour la France.
Rue des Trois- PierresA absorbé un fragment de la rue du Midi.
Un fragment a changé de dénomination en 1934 : est devenu la rue Salomon-
Reinach.
Trois grosses pierres (des boutes-roues
?) s’y trouvaient.
Rue des Trois- RoisA été dénommée rue Championnet de 1848 à 1852.Du nom d’une auberge, soit à l’enseigne des Rois mages, soit en mémoire du passage des rois Philippe Auguste,
Richard Cœur de Lion et Conrad de Bavière en partance pour la croisade, obligés de faire halte à la Guillotière après leur bain forcé dans le Rhône.
Rue de TurinNouvelle voie.En 2004, la Ville de Lyon a signé une charte de coopération avec Turin et Barcelone afin de favoriser l’essor économique de ces villes.
Pont de l’UniversitéA été dénommé pont des Facultés en
1903.
En référence au quartier des Facultés créé à partir de 1876.
Rue de l’UniversitéLa rue Bouchardy et la rue de la Vitriolerie ont fusionné en 1902 pour donner la rue de l’Université.
Un fragment a changé de dénomination en 1945 : est devenu la rue Marc-Bloch.
En référence au quartier des Facultés créé à partir de 1876.
Place Vaclav- HavelNouvelle place.Né le 5 octobre 1936 à Prague et mort le 18 décembre 2011 à Hrádeček.
Dramaturge, essayiste et homme d’État tchécoslovaque puis tchèque.
Impasse Varagnat Inconnue.
Place VendômeA changé de dénomination en 1945 : est devenue la place Victor-
Basch.
À partir du XVe siècle, les rois de France étaient ducs de Vendôme.
Ancien chemin de VénissieuxA changé de dénomination : est devenu le chemin du Repos.
A été absorbé par la
rue du Repos.
Voie qui menait à Vénissieux.
Cour du Vercors Haut-lieu de la Résistance française.
Passage du VercorsNouvelle voie.Haut-lieu de la Résistance française.
Rue du VercorsNouvelle voie.Haut-lieu de la Résistance française.
Chemin des VerriersChemin vicinal ordinaire n° 173.
A changé de dénomination : est devenu rue des
Verriers.
Conduisait aux verreries installées dans ce quartier.
Rue des VerriersA été dénommée chemin des Verriers.Conduisait aux verreries installées dans ce quartier.
Place Victor- BaschA été dénommée place Vendôme de 1868 à 1945.Professeur à la Sorbonne. Né à Budapest en 1863, abattu par la Milice le 10 janvier 1944 dans les carrières de Neyron au lieu-dit le Barrie. Il fut l’un des fondateurs de la Ligue des droits de
l’Homme.
Place Victorien- SardouA été dénommée place de la Croix avant 1856.
A été dénommée place du Marché de 1856 à 1908.
A changé de dénomination en 1946 : est devenue la place Stalingrad.
Auteur dramatique, né et mort à Paris en 1831 et 1908.
Rue Victorien- SardouA été dénommée rue de la Vierge- Blanche jusqu’en 1908.
A absorbé la ruelle
du Fort.
Auteur dramatique, né et mort à Paris en 1831 et 1908.
Rue Victor- LagrangeA absorbé un fragment de la rue de la Scaronne en 1913.Typographe et publiciste. Conseiller municipal en 1876, député de 1881 à 1894. Né à Dijon en 1845, décédé à Vichy en 1894.
Rue Victor- LagrangeVoie supprimée par le dédoublement des voies de chemin de fer de Lyon à Chasse.Typographe et publiciste. Conseiller municipal en 1876, député de 1881 à 1894. Né à Dijon en 1845, décédé à Vichy en 1894.
Route de VienneA fait partie de la route nationale n° 7. Appelée aussi grande route de Lyon-à-Marseille, route de Marseille, route Royale, route Impériale ou route d’Antibes.Ancienne route vers le Midi.
Rue de la ViergeA changé de dénomination en 1945 : est devenue la rue Gilbert-Dru.L’oratoire qui était dans cette rue fut détruit en 1834.
Rue de la Vierge- BlancheA changé de dénomination en 1908 : est devenue la rue Victorien- Sardou.Statue qui dominait au cimetière d’enfants.
Passage de la Vitriolerie Une fabrique d’acide sulfurique, établie
en ce lieu en 1803, donna son nom au quartier.
Quai de la VitriolerieA été dénommé quai du Prince- Impérial de 1859 à 1871.
A changé de dénomination en 1878 : est devenu le quai Claude-
Bernard.
Une fabrique d’acide sulfurique, établie en ce lieu en 1803, donna son nom au quartier.
Rue de la VitriolerieA été absorbée en 1902 par le rue de l’Université.Une fabrique d’acide sulfurique, établie en ce lieu en 1803, donna son nom au quartier.
Ruelle de la VitriolerieA changé de dénomination en 1953 : est devenue la rue Docteur- Salvat.Une fabrique d’acide sulfurique, établie en ce lieu en 1803, donna son nom au quartier.
Chemin de la Vitriolerie-à-Saint- FonsChemin vicinal ordinaire n° 45. A été dénommé chemin de la
Colombière jusqu’en 1868.
A changé de dénomination en 1912 : est devenu l’avenue Leclerc. Un fragment a changé de dénomination en 1948 : est devenu l’avenue Tony-
Garnier.
Une fabrique d’acide sulfurique, établie en ce lieu en 1803, donna son nom au quartier.
Chemin du VivierChemin vicinal ordinaire n° 66.
A changé de dénomination : est devenu la rue du Vivier.
A changé de dénomination en 1964 : est devenu la rue Paul-Duvivier.
Le château du Vivier d’où venait le nom de la rue, fut démoli en 1924.
Rue du VivierA été dénommée chemin du Vivier. A changé de dénomination en 1964 : est devenue
la rue Paul-Duvivier.
Le château du Vivier d’où venait le nom de la rue, fut démoli en 1924.
Boulevard Yves- FargeA été dénommé rue Yves-Farges jusqu’en 1987.Journaliste et homme politique, commissaire de la République à Lyon en 1944. Président du mouvement français de la paix. Né le 19 août 1899 à Salon-de- Provence, mort le 31 mars 1953 dans un accident d’automobile à Tbilissi
(Géorgie, URSS).
Rue Yves-FargeA été dénommée rue de Marseille prolongée jusqu’en 1957.
A absorbé un fragment de la rue Marcel-Mérieux en 1965.
A changé de dénomination en 1987 : est devenue le boulevard Yves- Farges.
Journaliste et homme politique, commissaire de la République à Lyon en 1944. Président du mouvement français de la paix. Né le 19 août 1899 à Salon-de- Provence, mort le 31 mars 1953 dans un accident d’automobile à Tbilissi
(Géorgie, URSS).

Retrouvez les origines des voies des autres arrondissements de Lyon ci dessous :

Noms des voies Lyon 1er : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 2ème : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 3e : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 4

Noms des voies Lyon 5 : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 6

Les dernières publications
Tuxboard