Lyon 8ème : origines et significations des voies de l’arrondissement

Le 8ème arrondissement de Lyon est est situé entre les 3e et 7e arrondissements de Lyon et les villes de Bron et Vénissieux. Sa superficie est de 670 ha.

Dans les années 1830, un lotissement nommé Monplaisir, se trouve séparé du bourg de la Guillotière par la ligne de ceinture des fortifications. Le 8ème est officialisé en 1959.

Nous vous proposons de découvrir ces motifs de changements de noms de rue et pourquoi :

Localisation d’une rue disparue, nom actuel d’une ancienne rue, origine de la dénomination, évolution à travers le temps (nom, numérotation, tracé, limites), liste des habitants ou recensement de population, alignement des rues, statut public ou privé, entretien, etc.

Historique des voies du 8ème arrondissement de Lyon (A à Z)

Voie par ordre alpha des voiesHistorique de la voieOrigine du nom de la voie
Place du 11- Novembre-1918A été dénommée place du Bachut jusqu’en 1964.Le 11 novembre 1918 est la date de la signature de l’armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale.
Square du 14e- ZouavesNouveau square.Le 14e régiment de Zouaves de l’armée française est formé à Lyon en septembre 1939. Le square est le point de rassemblement du régiment, le 9 septembre 1939, avant son départ pour combattre dans le nord de la France.
Place du 8-Mai- 1945A été dénommée place du Marché- Couvert-des-Etats- Unis jusqu’en 1965.Le 8 mai 1945, fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne signe la capitulation à Berlin.
Rue de l’Abbé- Laurent- RémilleuxNouvelle voie.Curé, fondateur de la paroisse Notre- Dame de Saint-Alban, proche du mouvement politique le Sillon. Né à Lyon (2e) le 26 février 1882, décédé à Lyon (7e) le 22 août 1949.
Allée Adolphe- LafontNouvelle voie.Né le 22 mars 1870 au 36 rue de la Charité à Lyon, mort à Villeurbanne le 13 juin 1952. Industriel spécialisé dans la production de tenues de travail.
Impasse Albert Inconnue.
Rue Albert-MorelNouvelle voie.Médecin, professeur à la faculté de médecine et de chimie, directeur de l’institut bactériologique. Né à Lyon (1er) le 20 décembre, décédé à Lyon (7e) le 20 janvier 1853.
Cours Albert- ThomasFragment du cours Gambetta.Ministre de l’Armement, directeur du Bureau international du travail. Né en juin 1878 à Champigny-sur-Marne et mort à Paris le 8 mai 1932.
Rue Alexis-CarrelNouvelle voie.
A changé de dénomination en 2006 : est devenue la rue Berty- Albrecht.
Marie Joseph Auguste Carrel-Billiard, dit Alexis Carrel, né le 28 juin 1873 à Sainte- Foy-lès-Lyon et mort le 5 novembre  1944 à Paris, est un chirurgien, biologiste et eugéniste français. Interne des hôpitaux de Lyon, directeur de l’institut Rockefeller à New York et lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1912 pour ses travaux sur la suture vasculaire et la transplantation de cellules sanguines et d’organes.
Chemin des AlouettesChemin vicinal ordinaire n° 124.
A changé de dénomination : est devenu la rue des
Alouettes.
Du nom d’un ancien domaine.
Passage des Alouettes Du nom d’un ancien domaine.
Rue des AlouettesA été dénommée chemin des Alouettes.
Un fragment a changé de dénomination en 1928 : est devenu la rue Jean-Perréal.
Du nom d’un ancien domaine.
Rue Alphonse- RodetNouvelle voie.Artiste peintre né le 16 octobre 1890 à Lyon, mort le 4 février 1975 à Pierre Bénite.
Place Ambroise- CourtoisA été dénommée place de Monplaisir jusqu’en 1944.Chapelier né à Lyon (3e), le 28 décembre 1877, assassiné par la Milice le 7 janvier 1944. Membre du conseil municipal de Lyon, président du comité de commerce et du syndicat des chapeliers de Lyon.
Boulevard Ambroise-ParéLes parties ouvertes avant 1930 étaient appelés  » boulevard en courbe ».Chirurgien et anatomiste né vers 1510 (ou 1509 selon les sources) au Bourg- Hersent, près de Laval, et mort le 20 décembre 1590 à Paris.
Square des AmériquesNouveau square.Inconnue.
Rue des AmisA été supprimée en 1989.Nom donné par les habitants de cette voie.
Place des Anciens- CombattantsEst appelée aussi place des Anciens- Combattants-en- Algérie-Maroc-
Tunisie.
En référence aux combattants en Algérie, au Maroc et en Tunisie.
Promenade Andrée- Dupeyron Andrée (Julie Victorine Andréa Eugénie) Dupeyron née Mailho, née le 19 octobre 1902 à Ivry-sur-Seine, décédée le 22 juillet 1988 à Mont-de-Marsan, est une aviatrice française civile et militaire.
Place André- LatarjetNouvelle place. A absorbé la rue
Louis-Hugounenq vers 1998.
Nom modifié de Latarget en Latarjet en 2015.
Professeur d’anatomie né le 20 août 1877 à Dijon et mort le 4 mai 1947 à Lyon (2e).
Rue Antoine- DumontA été dénommée impasse des Cinq jusqu’en 1919.Né le 14 juin 1885 à Bourbon- l’Archambault (Allier), mort le 11 mai 1918 à Moulins. Fondateur de la coopérative l’Avenir régional et secrétaire de la fédération des
coopératives de la région.
Rue Antoine- FonluptA été dénommée rue Croix-Mathon jusqu’en 1946.Boulanger, chef de groupe spécial Franc- Tireur. Né le 20 juillet 1920 à Lyon (2e), tué par la Milice le 8 mars 1944 à Lyon.
Rue Antoine- LumièreA été dénommée chemin de la Croix- Morlon jusqu’en 1911.
Un fragment a changé de dénomination en 1962 : est devenu la
rue Berchet.
Né à Ormoy (Haute-Saône) le 13 mars 1840. Industriel, peintre, photographe. Précurseur en France dans la fabrication de plaques sèches pour la photographie. Père D’Auguste et Louis, inventeurs du Cinématographe. Décédé le 15 avril 1911 à Paris
Rue Antoine- PéricaudNouvelle voie.Né le 4 décembre 1782 à Lyon (paroisse de la Platière). Avoué de 1810 à 1839, historien et membre de l’Académie de Lyon de 1821 à 1867. Décédé le 25 octobre 1867 à Lyon (2e).
Rue des ArdennesVoie privée, disparue?Inconnue.
Impasse de l’ArgonneImpasse existant dès 1941.
A été supprimée vers 1860.
Attribué par Antoine-Lucien-Joseph Ladous, créateur du lotissement en 1926, en souvenir de ses deux fils Marie- Jean et Jules-Stéphane-Lucien, tués sur le front de l’Argonne.
Rue de l’ArgonneVoie privée à l’origine.Attribué par Antoine-Lucien-Joseph Ladous, créateur du lotissement en 1926, en souvenir de ses deux fils Marie- Jean et Jules-Stéphane-Lucien, tués sur le front de l’Argonne.
Impasse ArletteImpasse sans nom existant dès 1939.Inconnue.
Place d’ArsonvalNouvelle place.Jacques-Arsène d’Arsonval, physicien, est né le 8 juin 1851 à La Borie, il y est mort le 30 décembre 1940.
Rue des ArtisansNouvelle voie.Nom provenant des artisans ayant construit, en bordure, une cité familiale.
Chemin de l’AsileChemin vicinal ordinaire n° 151.
A changé de dénomination avant 1891 : est devenu la rue de l’Asile.
A changé de dénomination en 1938 : est devenu la rue du Professeur- Morat.
Conduisait à l’asile départemental de Bron construit entre 1869 et 1878.
Rue de l’AsileA été dénommée chemin de l’Asile jusqu’au alentours de 1891.
A changé de dénomination en 1938 : est devenue la rue du Professeur- Morat.
Conduisait à l’asile départemental de Bron construit entre 1869 et 1878.
Rue Audibert-et- LavirotteA été dénommée dès 1816 chemin  des Quatre-Maisons. A été dénommée rue des Quatre- Maisons.Maurice Audibert et Émile Lavirotte fondèrent dans cette rue en 1894, la première usine lyonnaise de construction d’automobiles.
Rue Auguste- ChollatA été dénommée chemin de la Princesse jusqu’en 1937.Architecte né à Veyrins (Isère) le 7 mai 1875, mort à Lyon (7e) le 28 août 1936.
Rue Auguste- PintonFragment de la rue Sonnerat.Né à Lyon le 25 août 1901, il y est mort le 22 août 1984. Professeur agrégé d’histoire géographie au lycée Ampère. Fondateur le 4 novembre 1940 du mouvement de Résistance Franc tireur, dirigeant du Coq enchaîné. Secrétaire d’état aux Travaux Publics et aux Transports, premier adjoint au maire de Lyon et sénateur du Rhône.
Place du BachutA changé de dénomination en 1964 : est devenue la place du 11- Novembre-1918.Inconnue.
Rue du BachutA changé de dénomination en 1946 : est devenue la ru Joseph-
Chapelle.
Inconnue.
Impasse BarailleA été dénommée rue Baraille jusqu’en 2007.Dans une lettre du 16 février 1934, les propriétaires de la rue des Lilas prolongée, informent M. le maire de Lyon que ladite rue des Lilas située au sud du chemin des Alouettes, n° 13, et au dessus, s’appellera désormais rue
Baraille.
Rue BarailleFragment de la rue des Lilas.
A changé de dénomination en 2007.
Dans une lettre du 16 février 1934, les propriétaires de la rue des Lilas prolongée, informent M. le maire de Lyon que ladite rue des Lilas située au sud du chemin des Alouettes, n° 13, et au dessus, s’appellera désormais rue
Baraille.
Rue BatailleA été dénommée chemin de la Croix- Morlon-à-Saint- Alban jusqu’en 1912.Jean-Marie Bataille, né le 14 septembre 1838 à Sainte-Foy-lès-Lyon, décédé le 4 septembre 1912 à Lyon (3e). Conseiller municipal, adjoint au maire, vice- président du Bureau de bienfaisance.
Impasse de la BaudetteS’est aussi écrit Baudelette.Le mas de la Baudette existait au XVIIIe siècle.
Impasse BazatA été appelée également passage
Bazat.
Nom d’un propriétaire du terrain.
Impasse Beauvisage Georges Beauvisage, né à Paris le 29 janvier 1852, mort à Lyon (7e) le 8 avril 1925. Professeur de botanique, pharmacien, médecin et professeur à la faculté de médecine de Lyon. Sénateur du Rhône et adjoint au maire de Lyon.
Place Belleville Inconnue.
Rue Benoît- BernardA été dénommée chemin de la Fraternelle de 1903
à 1928.
Architecte, né le 10 avril 1817 à Chonas (Isère), mort le 1er septembre 1903 à Lyon.
Impasse Beraud Inconnue.
Impasse BerchetOuverte par les Établissements Berchet.Inconnue.
Rue BerchetFragment de la rue Antoine-Lumière.Inconnue.
Avenue BerthelotA été dénommée avenue des Ponts- Napoléon de 1853 à 1871.
A changé de dénomination de 1871 à 1907 est devenue l’avenue des Ponts.
A été aussi appelée avenue du Midi ou avenue des Ponts- du-Midi de 1871 à 1907.
Un fragment dit « avenue Berthelot prolongée » a changé de dénomination en 1939 : est devenue l’avenue Jean- Mermoz.
A fait partie du chemin de grande communication n° 12 bis.
A fait partie de la
route
Marcellin Berthelot est né le 25 octobre 1827 à Paris, il y est mort le 18 mars 1907. Chimiste et homme politique.
Rue Berthe- MorisotNouvelle voie.Peintre impressionniste, née le 14
janvier 1841 à Bourges, morte le 2 mars 1895 à Paris.
Rue Berty- AlbrechtA été dénommée rue Alexis-Carrel jusqu’en 2006.Berthe Pauline Mariette Wild, dite Berty Albrecht, née le 15 février 1893 à Marseille et morte le 31 mai 1943 à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), est une résistante française, fondatrice du mouvement Combat.
Rue du Bocage Du nom d’un domaine sur lequel s’ouvrit cette rue.
Impasse des Boers Colons de l’Afrique australe, d’origine hollandaise, habitant le Transvaal et l’Orange, vaincus en 1902 par les Anglais après une guerre de deux ans et demi.
Impasse BrachetChemin vicinal ordinaire n° 201.Nom du propriétaire. De 1896 à 1901, il fit construire quarante et une petites maisons destinées chacune à un seul ménage. Il les vendit à raison de 27,50 F par mois pendant 18 ans.
Rue Capitaine- Elisabeth-Boselli Née le 11 mars 1914, à Paris, décédée le 25 novembre 2005. Première femme française officier pilote de chasse,  en
1946.
Rue Catherine- FavreNouvelle voie.Catherine Favre, tout comme M. Mille, a été à l’origine du lotissement qui a donné naissance à la rue.
Impasse Caton En 1931, Jean Caton a vendu un terrain à la ville pour y construire des bains douches et a donné le terrain nécessaire à ouvrir l’impasse.
Impasse CazeneuveNouvelle voie.Paul Cazeneuve, né à Lyon(1er) le 10 janvier 1852, mort à Paris le 30 mars 1934. Professeur de chimie organique et de toxicologie à la faculté de Médecine de Lyon. Président du Conseil général en 1901, député et sénateur.
Boulevard de CeintureA changé de dénomination en 1960 : est devenu le boulevard Laurent- Bonnevay.Le boulevard reprend le tracé d’une ceinture de fortifications.
Chemin CentralA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de Saint- Victor.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Victor.
A changé de dénomination en 1929 : est devenu la rue du Premier-Film.
Indication géographique.
Rue Challemel- LacourFusion de l’avenue des Abattoirs et d’une partie du chemin du Moulin-à- Vent-à-Gerland.Paul-Armand Challemel-Lacour, homme d’État, préfet du Rhône de 1870 à 1871, membre de l’Académie. Né à Avranches (Manche) le 19 mai 1827, décédé à Paris le 26 novembre 1896.
Rue ChalumeauxNouvelle voie.Marie Antoine Auguste Chalumeaux, chanoine régulier de l’Immaculée Conception, curé de Saint-Vincent-de- Paul. Né à Villevieux (Jura), le 14 octobre 1869, décédé à Lyon (7e), le 6 septembre 1942.
Rue de ChampagneuxNouvelle voie.La terre de Champagneux est citée dans les titres dès 1202. Elle fut acquise, avec le château, le 30 avril 1834 pour installer l’Hospice Saint-Jean-de Dieu.
Impasse Chanas La famille Chanas possédait le terrain sur lequel l’impasse a été ouverte.
Rue Chantal- SandrinNouvelle voie.Adjointe à la mairie du 8e arrondissement de Lyon, décédé le 29
août 2017 à Lyon.
Carrefour Charles- et-Gabriel-VoisinA changé de dénomination en 2012 : est devenu la place des Frères- Voisin.Les frères Voisin : Gabriel, né le 5 février 1880 à Belleville sur Saône (Rhône), et Charles, né le 12 juillet 1882 à Lyon.
Charles et Gabriel Voisin sont des pionniers de l’industrie de l’aviation.
Rue Charles-JungA été dénommée rue Valensaut jusqu’en 1939.Frédéric Charles Jung est né à Lyon 10 rue du Plat en 1865, il est mort en 1936. Il est honoré comme artiste peintre et a été aussi président de la société lyonnaise des beaux arts.
Rue Charpentier Inconnue.
Montée ChaussagneFragment du cours Eugénie.Rappelle l’ancienne paroisse de Chaussagne (étymologiquement : lieu planté de chênes).
Impasse des CinqA changé de dénomination en 1919 : est devenue la rue Antoine-
Dumont.
Inconnue.
Impasse Claude- Jourdan Doyen de la faculté des sciences et directeur du musée d’histoire naturelle
de 1832 à 1869.
Rue Claude-VioletNouvelle voie.Cultivateur, beau-frère de M. Mille, qui a créé cette rue et un lotissement en 1926.
Rue Colette Inconnue.
Rue de la Colombière Inconnue.
Rue Colonel- Arnaud-BeltrameNouvelle voie.Officier supérieur de gendarmerie, né le 18 avril 1973 à Étampes (Essonne) et mort en service, lors d’une attaque terroriste, le 24 mars 2018 à
Carcassonne (Aude).
Impasse Colonel- Lamy Officier et explorateur, né à Mougins (Alpes-Maritimes) en 1858, mort à
Koussouri en 1900.
Square des Combattants- d’Indochine Nom donné en souvenir des morts de la guerre d’Indochine.
Chemin de Combe-BlancheChemin vicinal ordinaire n° 20. A changé de dénomination en
1935 : est devenu la rue Paul-Cazeneuve.
Ancien lieu-dit.
Rue Commandant- Caroline-AigleNouvelle voie.Première femme pilote de chasse de l’armée de l’air française en 1999, championne du monde militaire de triathlon et major de l’école polytechnique. Née le 12 septembre 1974 à Montauban, morte le 21 août
2007.
Rue Commandant- PégoutFragment de la rue Wakatsuki de 1930 à 1961.Commandant du corps des sapeurs- pompiers de Lyon. Né à Lyon (6e) le 19 juillet 1876, décédé à Lyon (6e) le 8 mars 1945.
Passage Comtois Inconnue.
Rue de la ConcordeNouvelle voie.Nom demandé par la Société d’habitation à bon marché « l’Effort prolétarien ».
Boulevard en CourbeNom donné au boulevard Ambroise- Paré avant son ouverture.Nom donné en raison de la forme du boulevard.
Chemin de la Croix-BarretChemin vicinal ordinaire n° 46.
A changé de dénomination : est devenu la rue Croix-
Barret.
Croix érigée en 1818 par Louis Barret, à l’angle de la rue Croix-Barret et de la route de Vienne.
Rue Croix-BarretA été dénommée
chemin de la Croix- Barret.
Croix érigée en 1818 par Louis Barret, à
l’angle de la rue Croix-Barret et de la route de Vienne.
Chemin de la Croix-MathonChemin vicinal ordinaire n° 132.
A changé de dénomination entre 1920 et 1936 : est devenu la rue Croix Mathon.
A changé de dénomination en 1946 : est devenu larue Antoine-
Fonlupt.
Plusieurs membres de la famille Mathon de la Cour se sont signalés dans les annales de Lyon au XVIIIe siècle.
Rue de la Croix- MathonA été dénommée chemin de la Croix- Mathon.
A changé de dénomination en 1946 : est devenue la rue Antoine-
Fonlupt.
Plusieurs membres de la famille Mathon de la Cour se sont signalés dans les annales de Lyon au XVIIIe siècle.
Chemin de la Croix-MorlonChemin vicinal ordinaire n° 51. A changé de dénomination en
1911 : est devenu la
rue Antoine- Lumière.
La famille Morlon possédait des biens importants dans ce quartier.
Chemin de la Croix-Morlon-à- Saint-AlbanChemin vicinal ordinaire n° 50. A changé de dénomination en
1912 : est devenu la
rue Bataille.
Voie qui reliait les deux points.
Rue DenisA été dénommée impasse Raymond jusqu’en 1974.En souvenir du père et du fils, résistants, fusillés par les Allemands. Eugène Denis (père), receveur des Postes aux Brotteaux, né le 12 février 1887 à Charolles (Saône-et-Loire), fusillé à Châtillon-d’Azergues (Rhône) le 19 juillet 1944. Henri Denis (son fils), docteur en droit, né le 12 décembre 1916 à Couiza (Aude), fusillé à Genas (Rhône) le 12 juillet 1944.
Rue du Docteur- Armand-GélibertFragment de la rue Saint-Maurice.Président du Denier des écoles de Monplaisir. Né à Jujurieux (Ain) le 29 octobre 1871, mort à Lyon (3e) le 23 décembre 1938.
Rue Docteur- BonhommeA été dénommée chemin des Platanes.
A été dénommée rue des Platanes
jusqu’en 1958.
Jean-Claude-Georges, né à Lyon le 9 juillet 1883, mort à Lyon (7e) le 23 avril 1952. Médecin de quartier aimé de ses patients.
Rue du Docteur- CarrierÉtait sans dénomination avant 1918.Né le 2 février 1872 à Lyon (2e ), il est Médecin-chef de l’hôpital Saint-Jean-de- Dieu. Il meurt le 10 août 1918 à Lyon (7e), victime de son dévouement en soignant les malades de l’hôpital Municipal n°197 bis.
Rue Docteur- Victor- DespeignesNouvelle voie.Pionnier de la radiothérapie du cancer. Né à Lyon (2e) le 14 février 1886, mort à Chambéry (Savoie) le 30 juillet 1937.
Place des ÉcolesA changé de dénomination en 1935 : est devenue la place du Général- André.En référence aux établissements scolaires proches.
Boulevard Edmond- MicheletNouvelle voie.Homme politique né à Paris en 1899, mort à Marcillac (Corrèze) en 1970.
Rue Edouard- Nieuport Sportif et industriel de l’aéronautique à l’origine de la société Nieuport. Né à Blida le 24 mai 1875, mort à coté de Verdun le 15 septembre 1911.
Rue Edouard- RochetA été dénommée chemin de la Promenade.
A été dénommée rue de la Promenade jusqu’en 1968.
Industriel. Il créa en 1889, en association avec M. Schneider, une société pour la fabrication de bicycles et de tricycles à pédales, puis en 1894 la firme d’automobiles Rochet-Schneider. Né à Lyon (5e), le 7 février 1867, décédé à Lyon (7e) le 12 avril 1945.
Rue de l’ÉgalitéNouvelle voie.En référence à la devise républicaine.
Rue Émile- CombesNouvelle voie.Homme politique. Président du Conseil de 1902 à 1905. Né le 6 septembre 1835 à Roquecourbe (Tarn), mort le 25 mai 1921 à Pons (Charente-Maritime).
Rue de l’ÉpargneA été dénommée chemin de la Motte jusqu’en 1912.
Le prolongement (qui est resté sans dénomination) a été dénommée en 1995.
Cette dénomination a été demandée par la société coopérative « Le Rêve ».
Boulevard des États-UnisNouvlle voie.Nom donné à l’occasion de l’entrée en guerre des Etats-Unis, le 2 avril 1917.
Rue de l’ÉternitéA été dénommée rue Saint-Mathieu.Conduit au nouveau cimetière de la Guillotière.
Avenue de l’EuropeNouvelle voie.L’avenue de l’Europe répond au boulevard des États Unis.
Impasse Ferret Propriétaires des terrains.
Rue FeuillatA été dénommée chemin de Monplaisir-aux- Maisons-Neuves jusqu’en 1890.
A été dénommée
chemin Feuillat en 1890.
Juste Feuillat, ingénieur, président du Conseil général en 1874. Né le 25 janvier 1822 à Sainte-Foy-lès-Lyon, mort à Lyon (3e) le 5 avril 1877.
Rue FlorentA été dénommée jusqu’en 1924 petit chemin de Grange- Rouge.Propriétaire horticulteur, conseiller municipal de 1892 à 1896, député du Rhône de 1898 à 1902. Né le 4 février 1849 à Frontonas (Isère), décédé le 29 novembre 1922.
Rue de la FraternitéNouvelle voie.Devise républicaine.
Avenue des Frères-LumièreA fait partie de la route de Grenoble. A été dénommée grande rue de Monplaisir jusqu’en 1955.Inventeurs du Cinématographe. Auguste, né le 19 octobre 1862 à Besançon, mort le 10 avril 1954 à Lyon (7e). Louis, né le 5 octobre 1864 à Besançon, mort le 6 juin 1948 à Bandol.
Place des Frères- VoisinA été dénommée carrefour Charles-et- Gabriel-Voisin de 1998 à 2012.Pionniers de l’aviation. Gabriel, né le 5 février 1880 à Belleville sur Saône, mort le 25 décembre 1973 à Ozenay. Charles, né le 12 juillet 1882 à Lyon, mort le 26 septembre 1912 à Corcelles-en-
Beaujolais.
Rue Frida-KahloNouvelle voie.Peintre née le 6 juillet 1907 à Coyoacan dans la banlieue de Mexico, elle y est morte le 13 juillet 1954.
Place Gabriel- BourdariasNouvelle place.Boulanger, né à Vénissieux le 10 octobre 1924. Sergent des Forces françaises de l’intérieur, tué par les Allemands, cours Lafayette, le 24 août 1944.
Rue Gabriel- SarrazinA été dénommée rue du Quartier- Neuf jusqu’en 1933.Écrivain né le 11 septembre 1853 à Laval, décédé le 15 décembre 1935 à Meyzieu.
Impasse Gantz Inconnue.
Rue Garon-Duret La famille Garon était propriétaire de plusieurs terrains à l’ouest de la rue, la famille Duret possédait ceux de la partie
est.
Rue Gaston- Brissac Inconnue.
Rue Gaston-CotteNouvelle voie.Professeur de clinique gynécologique. Né à Lyon (4e) le 14 novembre 1879, mort à Lyon (6e) le 3 janvier 1951.
Place Général- AndréA été dénommée place des Écoles jusqu’en 1935.Louis André, général, ministre de la Guerre au moment de l’affaire des fiches de 1901 à 1904. Né à Nuits-Saint- Georges en 1838, mort à Dijon en 1913.
Rue Général- André Louis André, général, ministre de la Guerre au moment de l’affaire des fiches de 1901 à 1904. Né à Nuits-Saint- Georges en 1838, mort à Dijon en 1913.
Avenue Général- FrèreA été dénommée chemin de la Guillotière-à-Saint- Priest jusqu’en 1965.Aubert Frère né le 21 août 1881 à Grévillers, mort le 14 juin 1944 en déportation au camp de Struthof. Général gouverneur de Lyon.
Rue Général- Gouraud Le Général-Henri Eugène Gouraud (Paris, 1867-1946) est l’adjoint de Lyautey au Maroc (1912). Commandant-des Forces Françaises d’Orient (1915), puis de la 4e Armée en Champagne, il pacifie la Syrie, puis devient Gouverneur de Paris.
Rue GentonA été dénommée passage Rochon-et- Gilibert en 1921.Nom d’un propriétaire.
Passage Gouthe- SoulardA changé de dénomination en 1898 : est devenu la rue Saint-Vincent-de- Paul.Xavier Gouthe-Soulard, né le 1er septembre 1819 à Saint-Jean-la-Vespre, mort le 9 septembre 1900 à Aix-en- Provence. Créateur et fondateur de la paroisse Saint-Vincent de Paul, puis archevêque d’Aix.
Impasse du Grand-TrouA été également dénommée impasse du Presbytère.
A changé de dénomination : est devenue l’impasse Martin.
Inconnue.
Chemin de Grange-RougeChemin vicinal ordinaire n° 61.
A absorbé en 1913 le chemin de
Monplaisir-à-Grange- Rouge.
Un fragment a changé de dénomination en 1925 : est devenu la rue du Professeur- Beauvisage.
A changé de dénomination en 1956 : est devenu la rue Maryse-Bastié.
Nom d’un domaine.
Impasse de Grange-Rouge Nom d’un domaine.
Petit chemin de Grange-RougeChemin vicinal ordinaire n° 150. A changé de dénomination en
1924 : est devenu la rue Florent.
Nom d’un domaine.
Chemin de Grange-Rouge-au- VinatierA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin du Moulin-à- Vent-à-Parilly.
A changé de dénomination en 1928 : est devenu l’avenue Viviani.
Voie qui reliait les deux points.
Ancien chemin de la Grange-Rouge- dit-des-PuiseursA changé dedénomination : est devenu le chemin des Puiseurs.
A changé de dénomination : est devenu la rue des
Puiseurs.
Nom d’un domaine.
Impasse GuérinA changé de dénomination avant 1898 : est devenue l’impasse des Quatre-Maisons.
Un fragment a changé de dénomination en 1933 : est devenu la rue Santos-Dumont. A été absorbée par la rue Louis-Jouvet en 1980.
Inconnue.
Passage GuérinA changé de dénomination en 1927 : est devenu la rue Thomas-
Blanchet.
Inconnue.
Rue Guillaume- ParadinNouvelle voie.Premier historien de Lyon. Né en 1510 à Cuiseaux, mort le 16 janvier 1590 à Beaujeu.
Chemin de la Guillotière-à- MarennesChemin vicinal d’intérêt commun n° 7.
A été également dénommé chemin de Vénissieux, chemin de Marennes et route de Vénissieux.
Un fragment a changé de dénomination en 1960 : est devenu l’avenue de Pressensé.
A changé de dénomination en 1968 : est devenu la rue Pierre-Delore.
Voie qui reliait les deux points.
Chemin de la Guillotière-à- Saint-PriestChemin vicinal ordinaire n° 49. A changé de dénomination en
1965 : est devenu
l’avenue Général- Frère.
Voie qui reliait les deux points.
Allée Hannah- ArendtNouvelle voie.Politologue, philosophe et journaliste, née le 14 octobre 1906 à Hanovre en Allemagne, morte le 4 décembre 1975 à
New York.
Impasse HenriA changé de dénomination en 1931 : est devenue la rue Henri-Pensier.Inconnue.
Rue Henri- BarbusseA été dénommée rue Nouvelle jusqu’en 1954.Écrivain né le 17 mai 1873 à Asnières, mort le 30 août 1935 à Moscou.
Rue Henri- PensierA été dénommée
impasse Henri jusqu’en 1931.
Propriétaire qui a construit les premières
maisons de l’impasse qui est devenue rue Henri-Pensier.
Chemin des HérideauxChemin vicinal ordinaire n° 114.
A changé de dénomination : est devenu la rue des
Hérideaux.
Nom d’un domaine.
Rue des HérideauxA été dénommée chemin des Hérideaux.Nom d’un domaine.
Route d’HeyrieuxA fait partie de la route départementale n° 12 jusqu’en 1886. A fait partie du chemin vicinal de grande communication n° 12 bis de Lyon-à- Heyrieux.
Un fragment a changé de dénomination : est devenu la rue Marius-Berliet.
A changé de dénomination en 1971 : est devenue l’avenue Paul-Santy.
Conduit à la localité de ce nom.
Rue Hugues- GuérinA été dénommée passage Linot.Né le 27 août 1764 à Saint Chamond, mort à Lyon le 7 décembre 1847. Il a dirigé la maison veuve Guérin soierie et banque de 1785 à 1847. Conseiller municipal et administrateur des Hospices civils.
Rue Jacqueline- AuriolNouvelle voie.Née Douet à Challans le 5 novembre 1917, morte le 11 février 2000. Aviatrice,
pilote d’essai.
Rue des Jasmins Inconnue.
Square Jean- Bargoin Résistant et homme politique, né le 8 juin 1922, mort le 11 novembre 1986.
Rue Jean- ChevaillerA été dénommée rue de la Maisonnette de 1912 à 1993.Militant ouvrier, résistant, né le 2 novembre 1904 à la Pacaudière, tué au fort de la Duchère le 18 février 1944.
Rue Jean- Desparmet Aviateur, né à Lyon (3e) le 7 juillet 1890, mort en 1911.
Square Jean-de- Torcy Paysagiste, horticulteur, président fondateur du CIL Mermoz Nord Laënnec Transvaal, né en 1925, mort en 2005.
Rue Jean-Jacques- de-BoissieuVoie supprimée après l’acquisition par Paris-Rhône de l’ensemble des terrains adjacents le 7 septembre 1918 pour devenir une voie interne de desserte des ateliers.Peintre-graveur, né à Lyon (Saint-Pierre Saint-Sathurnin) le 30 novembre 1736, mort à Lyon le 1er mars 1810.
Impasse Jean- Jaurès Jean Jaurès, né à Castres le 3 septembre1859, est un homme politique français. Orateur et parlementaire socialiste, il s’est notamment illustré par son pacifisme et son opposition au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il meurt assassiné par Raoul Villain à Paris le 31 juillet 1914.
Impasse Jean- Ladous Jean Ladous, sous-lieutenant, est né en 1895 et est mort pour la France en 1914 dans les combats de la Meuse.
Avenue Jean- MermozA été dénommée avenue Berthelot prolongée jusqu’en 1936.Aviateur né à Auberton en 1901, disparu au-dessus de l’océan Atlantique en 1936.
Place Jean MermozA été une place sans dénomination.Aviateur né à Auberton en 1901, disparu au-dessus de l’océan Atlantique en 1936.
Rue Jean-PerréalFragment de la rue des Alouettes.Peintre ayant longtemps vécu et travaillé à Lyon. Né vers 1455, mort vers
1530.
Rue Jean-SarrazinA absorbé l’impasse Julien.
A été prolongée en 1974.
Poète, né à Prapic le 6 octobre 1833, décédé le 30 avril 1914 à Lyon.
Boulevard Jean- XXIIINouvelle voie.Angelo-Giuseppe Roncalli, pape en 1958. Né en 1881, mort en 1963.
Place dite du Jet- d’EauA changé de dénomination en 2001 : est devenue la place Pierre- Mendès-France.Nom relatif au jet d’eau qui se dressait à la pointe du boulevard des États Unis. Lors de l’aménagement de la place vers 2008, on en a installé un nouveau au fond de la place.
Rue Joseph- ChalierNouvelle voie.Professeur de clinique des maladies infectieuses, médecin des hôpitaux. Né le 18 janvier 1884 à Mende, mort à Lyon (3e) le13 février 1942.
Rue Joseph- ChapelleA été dénommée rue du Bachut jusqu’en 1946.Représentant de commerce, président du Comité d’intérêt local du Bachut. Né à Caluire le 16 juillet 1878, mort à Lyon (7e) le 24 août 1944.
Impasse Jouhet Propriétaire des terrains.
Rue Jules- CambonNouvelle voie.Préfet du Rhône de 1896 à 1901, ambassadeur de France, membre de l’Académie française en 1918. Né à Paris en 1845, mort à Vevey (Suisse) en 1935.
Rue Jules- FromentNouvelle voie.Professeur de clinique médicale, né à Lyon (6e) le 7 mai 1878, mort à Lyon (7e) le 12 juin 1946.
Place Jules- Grandclément Médecin, maire de Villeurbanne de 1908 à 1922. Né en 1847 aux Bouchoux dans le Jura, il est mort en 1935.
Rue Jules- Valensaut Architecte, conseiller municipal de 1888 à 1892. Né à Lyon le 26 octobre 1826, mort à Lyon (6e) le 20 novembre 1894.
Place Julie- Daubié Journaliste, militante du droit des femmes, née le 26 mars 1824 à Bains-les- Bains, morte le 26 août 1874 à 50 ans à Fontenoy-le-Château. Première femme française à s’inscrire aux épreuves du baccalauréat à Lyon en 1861, et la première à l’obtenir le 17 août 1861.
Impasse JulienA été absorbée par la rue Jean-Sarrazin.Inconnue.
Place Julien- DuretNouvelle place.Étudiant en médecine, décédé accidentellement en descendant la Saône en canoë. Son père céda gratuitement les terrains destinés à l’aménagement de cette place. Né le 18 avril 1914, mort le 13 mars 1935.
Promenade Juliette-Guillot Membre d’une famille de rosiéristes qui se trouvait au Bachut depuis 1829, 238 route de Grenoble, à l’emplacement actuel de la mairie du huitième et de la Maison de la danse avant de partir à Saint-Priest. Née Juliette Granjon, elle a été à la tête de l’entreprise jusqu’en 1972.
Rue LaënnecA été dénommée chemin de Saint- Alban.
A été dénommée chemin de Monplaisir-à-Saint- Alban jusqu’en 1930.
Théophile-René-Marie-Hyacinthe Laennec, né le 17 février 1781 à Quimper, mort le 13 août 1826 au manoir de Kerlouanec. A inventé le stéthoscope et publié un traité de l’auscultation médiate en 1818 permettant des progrès dans les soins de la tuberculose.
Boulevard extérieur Laurent- BonnevayA été dénommé boulevard de Ceinture de 1936 à 1960.Avocat, élu membre du conseil municipal le 6 mai 1900. Président du conseil général, député, garde des Sceaux. Né le 28 juillet 1870 à Saint- Didier-au-Mont-d’Or, mort le 28 mai 1957 à Lyon (2e).
Boulevard intérieur Laurent- BonnevayA été dénommé boulevard de Ceinture de 1936 à 1960.Avocat, élu membre du conseil municipal le 6 mai 1900. Président du conseil général, député, garde des Sceaux. Né le 28 juillet 1870 à Saint- Didier-au-Mont-d’Or, mort le 28 mai 1957 à Lyon (2e).
Rue Laurent- Carle Horticulteur, spécialiste des œillets et des roses. Conseiller municipal du 3e arrondissement. La rue a été ouverte sur l’emplacement des pépinières Carle. Né le 26 mai 1849, mort à Lyon le 27 juillet 1913.
Promenade Léa- et-Napoléon- BullukianNouvelle voie.Léa-Marie-Alphonsine, née Vaillat, le 7 février 1901 à Dortans, décédée le 13 décembre 1975 à Champagne-au-Mont- d’Or. Napoléon Bullukian, né en 1901 ou 1905 à Malatia (Asie mineure turque), mort le 12 avril 1984 à Champagne-au- Mont-d’Or. Industriel et mécène.
Bienfaiteur du centre Léon Bérard.
Rue Léo-et- Maurice- TrouilhetA été dénommée chemin de Sainte- Catherine jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de Saint- Gilbert.
A été dénommée rue Saint-Gilbert jusqu’en 1975.
A été dénommée rue Léo-Trouilhet de
1975 à 1981
Léo, fondateur-président de la société industrielle Calor, né le 3 septembre 1881 à Moularès, mort le 3 avril 1969 à Rodez. Maurice, son neveu et successeur à la tête de la société Calor, né le 4 juillet 1906 à Moularès, mort le 8 mai 1977 à Fribourg (Suisse).
Parc Léon-Pfeffer Né le 12 octobre 1922 à Nancy, venu à Lyon pour participer à la Résistance dans le cadre du bataillon Carmagnole Francs- tireurs et partisans-Main-d’œuvre immigrée. Il a été tué place Bellecour le 27 août 1944.
Rue Léo-TrouilhetA été dénommée chemin de Sainte- Catherine jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de Saint- Gilbert.
A été dénommée rue Saint-Gilbert jusqu’en 1975.
A changé de dénomination en 1981 : est devenue la rue Léo-et- Maurice-Trouilhet.
Fondateur-président de la société industrielle Calor, né le 3 septembre 1881 à Moularès, mort le 3 avril 1969 à Rodez.
Rue des LilasUn fragment a changé de dénomination en 1934 : est devenu la
rue Baraille.
Inconnue.
Jardin Lily- Eigeldinger Louise Badet est née le premier juillet 1920 à Chiddes en Saône-et-Loire, elle est devenue Lily Eigeldinger et elle est morte le 18 avril 2013. Résistante et à l’origine de la rénovation du quartier des États-Unis et de la création du musée urbain Tony Garnier.
Passage LinotA changé de dénomination en 1905 : est devenu la rue Hugues-Guérin.Inconnue.
Rue Longefer Propriétaire des terrains.
Rue Louis-CézardA été dénommée rue des Roses jusqu’en 1950.Né le 27 avril 1924 à Saint-Symphorien- sur-Coize. Étudiant, résistant au réseau Cosmo-Buckmaster, sous-lieutenant des Forces françaises de l’intérieur de la 14e région. Arrêté par les Allemands le 8 juin 1944, torturé, condamné à mort et fusillé le 16 juin 1944 à Saint-Didier-sur- Formans.
Rue Louis-Chapuy Peintre, né à Lyon (2e) le 25 novembre 1882, mort le 16 février 1941 à Bron.
Rue Louis- HugounenqA été absorbée par la place Latarjet.Professeur de chimie médicale. Doyen de la Faculté de médecine de Lyon. Né en 1860, mort à Paris le 11 novembre 1942.
Rue Louis-JouvetA absorbé l’impasse des Quatre-Maisons.Acteur, fit ses études à Lyon. Né à Crozon en 1887, mort à Paris en 1951.
Place Louis- LebretA été une place sans dénomination.
A été inaugurée le 25 juin 1990.
Religieux dominicain, fondateur de l’association Économie et humanisme, active à Lyon de 1943 à 2007, directeur de recherches au CNRS. Né le 26 juin 1897 à Minihic-sur-Rance, mort à Paris le 20 juillet 1966.
Rue Louis-TixierNouvelle voie.Professeur de clinique chirurgicale. Né à Jallieu le 19 juillet 1871, mort à Lyon (2e) le 20 mai 1947.
Impasse Lucien- Ladous Jules Stéphane Lucien Ladous, né le 10 février 1894 à Lyon (3e), est un caporal mort pour la France à Maloncourt le 17
septembre 1914.
Rue Ludovic- ArrachartNouvelle voie.Officier aviateur, un des pionniers de l’aviation intercontinentale. Né à Besançon en 1897, mort accidentellement en vol à Étampes en 1933.
Grande route de Lyon-à-MarseilleA fait partie de la route nationale n° 7. Nom donné à la route de Vienne vers 1835-1840.
Appelée aussi route de Marseille, route Royale, route Impériale ou route d’Antibes.
Voie reliant les deux points.
Rue des Maçons La plupart des propriétaires de cette rue, lors de l’ouverture, étaient des maçons.
Rue de la MaisonnetteChemin vicinal ordinaire n° 198. A changé de dénomination en
1993 : est devenue la rue Jean-
Chevailler.
Du nom de la coopérative « La Maisonnette ouvrière lyonnaise » d’habitations à bon marché, qui créa cette rue en 1912.
Place du Marché- Couvert-des- Etats-UnisA changé de dénomination en 1965 : est devenue la place du 8-Mai-
1945.
Marché des halles du quartier.
Place Marc- Sangnier Journaliste et homme politique, fondateur du « Sillon ». Né le 3 avril 1873 à Paris, il y est mort le 28 mai 1950.
Chemin de MarennesNom donné au chemin de la Guillotière-à-
Marennes.
Menait vers la commune de Marennes.
Jardin Marie- Ducher Marie Serlin est née le 6 août 1834 à Royas, elle est morte en 1881. Elle est devenue Ducher en épousant Claude Ducher en 1857. Rosiériste réputée reprenant l’exploitation de son mari, créée en 1845 à l’angle de l’avenue Berthelot et de la rue Audibert Lavirotte.
Rue Marius- BerlietFragment de la route d’Heyrieux jusqu’en 1962.Célèbre industriel, constructeur automobile de voitures et de camions, né à Lyon (1er) le 31 janvier 1866, mort à Cannes le 17 mai 1949.
Impasse MartinA été dénommée impasse du Grand-
Trou.
Inconnue.
Rue Maryse- BastiéA été dénommée chemin de Grange- Rouge jusqu’en 1956.Aviatrice, née à Limoges le 27 février 1898, commandeur de la légion d’honneur. Elle a battu dix records de pilotage dont la traversée de l’Atlantique sud et un record de durée de 37 heures en vol. Décédée accidentellement à Bron le 6 juillet 1952, passagère d’un avion, lors d’une démonstration théoriquement sans danger.
Rue de la Meuse La Meuse, tout comme la Moselle et l’Argonne ont été le théâtre des batailles de la première guerre mondiale.
Avenue du MidiA été dénommée avenue des Ponts- Napoléon de 1853 à 1871.
A changé de dénomination de 1871 à 1907 est devenue l’avenue des Ponts-du-Midi.  A été aussi appelée avenue des Ponts de 1871 à 1907.
A changé de dénomination en 1907 : est devenue l’avenue Berthelot. Un fragment dit « avenue Berthelot prolongée » a changé de dénomination en 1939 : est devenue l’avenue Jean- Mermoz.
A fait partie du chemin de grande communication n°
12 bis.
Située à proximité de la gare de Marseille (la Mouche).
Rue Miriam- MakebaFragment de la rue de Montagny.Chanteuse et militante politique, née le 4 mars 1932 à Johannesbourg (Afrique du Sud), morte le 9 novembre 2008 à Castel Volturno (Italie).
Chemin de MonplaisirA changé de dénomination : est devenu la petite rue de Monplaisir.En 1827, quand le comte de Tournelles a vendu ses terrains à lotir, il a trouvé ce nom pour attirer les acheteurs et le nom est resté et désigne toujours le quartier.
Grande rue de MonplaisirA fait partie de la route de Grenoble. A changé de dénomination en 1955 : est devenue l’avenue des Frères- Lumière.
Un fragment a changé de dénomination en 1928 : est devenu l’avenue Rockfeller.
En 1827, quand le comte de Tournelles a vendu ses terrains à lotir, il a trouvé ce nom pour attirer les acheteurs et le nom est resté et désigne toujours le quartier.
Petite rue de MonplaisirA été dénommée chemin de Monplaisir.En 1827, quand le comte de Tournelles a vendu ses terrains à lotir, il a trouvé ce nom pour attirer les acheteurs et le nom est resté et désigne toujours le quartier.
Place de MonplaisirA changé de dénomination en 1944 : est devenue la place Ambroise- Courtois.En 1827, quand le comte de Tournelles a vendu ses terrains à lotir, il a trouvé ce nom pour attirer les acheteurs et le nom est resté et désigne toujours le quartier.
Chemin de Monplaisir-à- Grange-RougeChemin vicinal ordinaire n° 155. A été absorbé en
1913 par le chemin de Grange-Rouge.
Voie qui reliait les deux points.
Chemin de Monplaisir-à- Saint-AlbanChemin vicinal ordinaire n° 52. A été dénommé chemin de Saint- Alban.
A changé de dénomination en 1930 : est devenu la
rue Laënnec
Voie qui reliait les deux points.
Chemin de MontagnyChemin vicinal ordinaire n° 67.
A changé de dénomination : est devenue la rue de Montagny.
Un fragment a changé de dénomination en 2018 : est devenu la rue Miriam-Makeba.
Du nom d’un château disparu lors de la création du chemin de fer en 1855.
Rue de MontagnyA été dénommée chemin de Montagny.
Un fragment a changé de dénomination en 2018 : est devenu la rue Miriam-Makeba.
Du nom d’un château disparu lors de la création du chemin de fer en 1855.
Rue du Mont- Blanc Inconnue.
Rue Montvert Du nom d’un domaine et d’un petit château disparu.
Rue de la MoselleA été prolongée en 1973.La reprise de la Moselle à l’Allemagne était l’un des objectifs des troupes française. Cette région est redevenue française après 1918.
Allée MottardA changé de dénomiantion avant 1902 : est devenue la rue de Surville.Inconnue.
Place du Moulin- à-Vent Nom d’un Moulin à Vent célèbre qui servit de repère à Louis Tindo en 1479 quand celui ci vint fixer les limites de la Guillotière et du Dauphiné.
Rue du Moulin-à- VentFragment du chemin du Moulin-à-Vent-à- Gerland.Nom d’un Moulin à Vent célèbre qui servit de repère à Louis Tindo en 1479 quand celui ci vint fixer les limites de la Guillotière et du Dauphiné.
Chemin du Moulin-à-Vent-à- ParillyChemin vicinal ordinaire n° 70.
A été dénommé chemin de Grange- Rouge-au-Vinatier jusqu’en 1868.
A changé de dénomination en 1928 : est devenu l’avenue Viviani.
Nom d’un Moulin à Vent célèbre qui servit de repère à Louis Tindo en 1479 quand celui ci vint fixer les limites de la Guillotière et du Dauphiné.
Rue de NarvikNouvelle voie.Port de Norvège, objectif d’une expédition militaire française en 1940.
Rue Neuve-de- Monplaisir C’est d’abord l’actuelle rue des Frères Lumière qui a pris le nom de rue de Monplaisir. On a ensuite ouvert une rue plus petite et la rue des Frères Lumière est devenue Grande Rue et l’actuelle rue de Monplaisir s’est alors appelée Petite rue de Monplaisir. Il y avait aussi une rue Neuve ainsi qu’un chemin Neuf. Aussi, il ne restait plus d’autre possibilité au moment de l’ouverture que de choisir rue Neuve de Monplaisir.
Rue de Nice Inconnue.
Square Normandie- NiémenNouveau square.Escadrille de chasse française qui s’illustra sur le front russe pendant la Seconde Guerre mondiale.
Rue NouvelleA changé de dénomination en 1954 : est devenue la rue Henri- Barbusse. 
Rue Nungesser-et ColiFragment de la rue du Quartier-Neuf.Las aviateurs Charles-Eugène Nungesser (Paris, 15 mars 1892) et François Coli (Marseille, 5 juin 1881), disparurent dans l’océan en tentant le vol Paris-New-York sans escale, le 8 mai 1927.
Impasse Patay Nom de l’usine de construction électrique Patay datant de 1915.
Rue Paul- CazeneuveA été dénommée chemin de la Combe- Blanche de 1823 à 1935.Professeur de chimie organique et de toxicologie à la Faculté de médecine de Lyon. Président du Conseil général en 1901, député en 1908, sénateur en
1909. Né à Lyon le 10 janvier 1852, mort
à Paris le 30 mars 1934.
Avenue Paul- SantyA été dénommée route d’Heyrieux jusqu’en 1971.Pionnier de la chirurgie cardiovasculaire. Né le 16 avril 1887 à Die, décédé à Lyon (6e) le 20 janvier 1970.
Rue Philippe- FabiaNouvelle voie.Professeur à la Faculté de lettres, archéologue. Né le 15 septembre 1860 à Boucoiran, mort le 31 décembre 1938 à Lyon (7e).
Rue Pierre-DeloreA été dénommée chemin de la Guillotière-à- Marennes ou route de Vénissieux jusqu’en 1968.Médecin des hôpitaux, directeur du Centre d’éducation sanitaire et sociale de Lyon, professeur de la Faculté de médecine de Lyon. Né à Lyon (3e) le 27 novembre 1896, mort à Lyon (2e) le 30 juin 1969.
Place Pierre- Mendès-FranceA été dénommée place dite du Jet- d’Eau jusqu’en 2001.Homme d’État né et mort à Paris, les 11 janvier 1907 et 18 octobre 1982.
Avenue Pierre- Millon Nom d’un propriétaire des terrains.
Rue Pierre- SonneratUn fragment a changé de dénomination en 2000 : est devenu la rue Auguste-Pinton.Naturaliste et explorateur. Né le 18 août 1748 à Lyon (Saint-Nizier), mort à Paris le 12 avril 1814.
Rue Pierre-Verger Nom du propriétaire des terrains.
Boulevard PinelA été dénommé chemin de Villeurbanne-à- Vénissieux.
A absorbé la rue de l’Alouette après
1922.
Philippe Pinel, né le 20 avril 1745 à Jonquières, mort à Paris le 25 octobre 1826. Médecin, il fut le premier à considérer les aliénés comme des malades.
Impasse Pitiot Inconnue.
Chemin de la PlaineChemin vicinal ordinaire n° 152.
A changé de dénomination : est devenu la rue de la Plaine.
A changé de dénomination en 1964 : est devenu la rue Professeur-
Joseph-Nicolas.
Inconnue.
Rue de la PlaineA été dénommée chemin de la Plaine. A changé de dénomination en 1964 : est devenue la rue Professeur- Joseph-Nicolas.Nom qui désignait aussi ce quartier.
Impasse des Platanes Le platane fut longtemps l’arbre d’alignement le plus fréquent à Lyon.
Impasse Pomone Inconnue (Pomone était déesse des jardins).
Rue du Premier- FilmA été dénommée chemin Central jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de Saint- Victor en 1868.
A été dénommée
rue Saint-Victor.
La porte des usines Lumière ouvrait sur cette rue. En 1895, Louis Lumière y posa sa caméra et filma cinquante secondes durant le premier film de l’histoire du cinéma : la sortie des usines Lumière.
Impasse du PresbytèreA changé de dénomination en 1995 : est devenue la rue du Presbytère.Dessert le presbytère de Saint-Vincent- de-Paul. Le terme de presbytère est moins utilisé et a été remplacé par cure, puis par maison paroissiale.
Rue du PresbytèreA été dénommée impasse du Presbytère de 1885
à 1995.
Dessert le presbytère de Saint-Vincent- de-Paul. Le terme de presbytère est moins utilisé et a été remplacé par cure, puis par maison paroissiale.
Rue Président- Krüger Paul Kruger, homme d’État sud-africain, né en 1825, mort en 1904. Président de la République du Transvaal.
Avenue de PressenséFragment du chemin de la Guillotière-à- Marennes ou route de Vénissieux.Francis Dehault de Pressensé, journaliste, homme politique et fondateur de la Ligue des droits de l’Homme, né en 1853, mort en 1914.
Chemin de la PrincesseA changé de dénomination en 1937 : est devenu la rue Auguste-Chollat.En souvenir de Marie Caroline de Bourbon-Sicile, future duchesse de Berry, qui visita Lyon et passa dans ce chemin en 1816.
Rue Professeur- BeauvisageFragment du chemin de Grange-Rouge.Georges-Eugène-Charles Beauvisage, professeur de botanique et de matière médicale à la Faculté de médecine de Lyon de 1903 à 1912. Sénateur du Rhône, adjoint au maire de Lyon,
créateur de « l’Œuvre des enfants à la montagne ». Né à Paris le 29 janvier 1852, mort à Lyon (7e) le 8 avril 1925.
Rue Professeur- CalmetteA été dénommée impasse Saint-Alban jusq’en 1935.
Un fragment a changé de dénomination en 1976 : est devenu la rue Professeur- Joseph-Renaut.
Albert Calmette, médecin, bactériologiste, né à Nice en 1863, mort à Paris en 1933. A découvert, avec Guérin, le vaccin antituberculeux dit
B.C.G. (Bacille bilié Calmette Guérin).
Rue Professeur- Joseph-NicolasA été dénommée chemin de la Plaine. A été dénommée rue de la Plaine jusqu’en 1964.Chef de clinique à la Faculté de médecine de Lyon, professeur de dermatologie et vénéréologie de l’hôpital de Grange Blanche. Né le 11 août 1868 à Lyon (1er), mort le 30
septembre 1960 à Cannes.
Place Professeur- Joseph-RenautA été dénommée place Sainte-Marie. A été dénommée place Ronde.Professeur d’anatomie générale et d’histologie, médecin des hôpitaux, poète sous le pseudonyme de Sylvain de Saunay. Né le 7 décembre 1854 à La Haye-Descartes, mort à Lyon (2e) le 26 décembre 1917.
Rue Professeur- Joseph-RenautFragment de la rue Professeur-Calmette jusqu’en 1976.Professeur d’anatomie générale et d’histologie, médecin des hôpitaux, poète sous le pseudonyme de Sylvain de Saunay. Né le 7 décembre 1854 à La Haye-Descartes, mort à Lyon (2e) le 26 décembre 1917.
Rue Professeur- KleinclauszNouvelle voie.Arthur Kleinclausz, doyen de la Faculté de lettres, historien du Moyen-Âge, directeur de l’école nationale des Beaux- Arts. Né le 9 avril 1869 à Auxonne, mort à Lyon (3e) le 4 décembre 1947.
Rue Professeur- Leriche René Leriche, chirurgien des hôpitaux de Lyon, professeur au Collège de France. Né le 12 octobre 1879 à Roanne, décédé à Cassis le 28 décembre 1855.
Rue Professeur- Marcel-DargentNouvelle voie.Professeur à la Faculté de médecine, cancérologue, il a dirigé le centre Léon Bérard. Sa renommée a participé au choix de Lyon pour l’installation du centre mondial de recherche contre le cancer. Né à Lyon (1er) le 19 octobre 1908, mort à Saint-Prix le 13 juillet 1972.
Rue Professeur- MoratA été dénommée chemin de l’Asile jusqu’en 1891.
A été dénommée rue de l’Asile
jusqu’en 1938.
Jean-Pierre Morat, professeur à la faculté de médecine. Né et mort à la Roche-Vineuse, les 18 avril 1846 et 25
juillet 1920.
Rue Professeur- Paul-SisleyA été dénommée chemin des Tournelles.
A été dénommée rue des Tournelles jusqu’en 1938.
Ingénieur chimiste, il a consacré son existence au traitement des soies aux usines Vullio-Ancel. Né à Lyon (3e) le 15 mai 1866, mort à Lyon (6e) le 23 février 1933.
Rue Professeur- RanvierA été dénommée chemin de Saint- Alban-à-Parilly jusqu’en 1936.Louis-Antoine Ranvier, histologiste, professeur d’anatomie générale au Collège de France. Né à Lyon le 2 octobre 1835, mort à Thélys le 22 mars
1922.
Rue Professeur- RolletNouvelle voie.Joseph Rollet, premier professeur d’hygiène à la Faculté de médecine de Lyon. Né à Lagnieu le 12 décembre 1824, mort à Lyon le 2 août 1894.
Rue Professeur- TavernierNouvelle voie.Louis Tavernier, chirurgien, pionnier dans l’étude des greffes et la médecine du sport, il occupa longtemps la chaire d’orthopédie à la Faculté de médecine de Lyon. Né à Lyon (2e) le 16 février 1878, mort à Lyon (3e) le 28 juin 1951.
Chemin de la PromenadeChemin vicinal ordinaire n° 91.
A changé de dénomination : est devenu la rue de la Promenade.
A changé de dénomination en 1968 : est devenu la rue Edouard-Rochet.
Inconnue.
Rue de la PromenadeA été dénommée chemin de la Promenade.
A changé de dénomination en 1968 : est devenue la rue Edouard-
Rochet.
Inconnue.
Rue du Puisard Inconnue.
Chemin des PuiseursA été dénommé ancien chemin de la Grange-Rouge.
A changé de dénomination : est devenu la rue des
Puiseurs.
Inconnue.
Rue des PuiseursA été dénommée ancien chemin de la Grange-Rouge dit
des Puiseurs.
Inconnue.
Rue du Quartier- NeufUn fragment a changé de dénomination en 1929 : est devenu la rue Nungesser-et- Coli.
A changé de dénomination en 1933 : est devenue la rue Gabriel-
Sarrazin.
 
Chemin des Quatre-MaisonsChemin vicinal ordinaire n° 47.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Quatre-Maisons.
A changé de dénomination en 1928 : est devenu la rue Audibert-et- Lavirotte.
Les quatre maisons appartenaient à Claude Alix en 1837.
Rue des Quatre- MaisonsA été dénommée chemin des Quatre- Maisons.
A changé de dénomination en 1928 : est devenue la rue Audibert-et- Lavirotte.
Les quatre maisons appartenaient à Claude Alix en 1837.
Impasse des Quatre-MaisonsA été dénommée impasse Guérin avant 1898.
Un fragment a changé de dénomination en 1933 : est devenu la rue Santos-Dumont. A été absorbée par la rue Louis-Jouvet en 1980.
Les quatre maisons appartenaient à Claude Alix en 1837.
Impasse RanvierA changé de dénomination : est devenue le passage Ranvier.Louis-Antoine Ranvier, histologiste, professeur d’anatomie générale au Collège de France. Né à Lyon le 2 octobre 1835, mort à Thélys le 22 mars 1922.
Passage RanvierA été dénommé impasse Ranvier.Louis-Antoine Ranvier, histologiste, professeur d’anatomie générale au Collège de France. Né à Lyon le 2 octobre 1835, mort à Thélys le 22 mars
1922.
Impasse RaymondA changé de dénomination en 1974 : est devenue la rue Denis.Inconnue.
Passage RaymondExiste sans dénomination
depuis 1936.
Inconnue.
Square Renée- Mayoud-Visconti Militante associative. Elle a développé des activités artistiques en rapport avec les enfants des banlieues de Lyon avec des chanteurs de la région. Elle a réalisé des disques, dont l’opéra de la lune et des livres comme Tout l’or du monde et Gioanna dolce Francia. Née dans le quartier en 1921.
Place René-et- Madeleine CailleA été une place sans dénomination.René Caille, né à Lyon le 2 novembre 1925, il y est mort le 16 août 1989, député du Rhône de 1962 à 1981. Madeleine Caille, née Daydé est aussi honorée pour son action auprès des personnes âgées par une résidence, rue Stéphane Coignet.
Square René- Picod Né en 1919 à Lyon, il y est mort le 26 février 1985. Honoré comme ancien résistant, il a ensuite été actif dans le quartier des États-Unis.
Rue du Réservoir À proximité du réservoir du service des eaux.
Rue RochambeauNouvelle voie.Jean-Baptiste de Vimeur, comte de Rochambeau, maréchal de France, né à Vendôme en 1725, mort à Thoré en 1807.
Avenue RockefellerFragment de la grande rue de Monplaisir connu sous le nom montée des Sables.La fondation Rockefeller fit, en 1928, à la Ville de Lyon un don de quarante et millions, qui permit la construction de la Faculté de médecine.
Passage Ronchon- et-GilibertNom donné à la rue Genton.Inconnue.
Place RondeA changé de dénomination en 1966 : est devenue la place Professeur- Joseph-Renaut.En référence à la forme de la place.
Rue Rosa- BonheurNouvelle voie.Peintre, née à Bordeaux le 16 mars 1822, morte à Thomery le 25 mai 1899.
Première femme artiste à recevoir la
Légion d’honneur.
Rue des RosesNouvelle voie.Nom attribué en 1966 par la société Les Cantons de l’entraide familiale, avec l’accord du maire de Lyon.
Rue des RosesA changé de dénomination en 1950 : est devenue la rue Louis-Cézard.Inconnue.
Espace Rosette- Contet Marie Rose Bérard est née le 23 juillet 1924 à Chaudeyrolle en Haute-Loire, avant de devenir Rosette Contet, elle est morte le 1er août 2012. Résistante, réalisant la liaison avec les maquis avant d’être arrêtée le 30 octobre 1943 et emprisonnée à Montluc puis d’être déportée à Ravensbrück d’où elle s’est évadée.
Rue de la RosièreChemin vicinal ordinaire n° 187.Inconnue.
Rue RossanA été dénommée chemin de Rossan.Inconnue.
Impasse des Ruettes Inconnue.
Chemin de Saint- AgnanChemin vicinal ordinaire n° 145.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Agnan.
Né à Vienne, il a été appelé par l’évêque d’Orléans à qui il a succédé. Il s’est fait connaître en évitant la destruction de sa ville par les Huns. Il est mort vers 453.
Rue Saint-AgnanA été dénommée chemin de Saint- Agnan.Né à Vienne, il a été appelé par l’évêque d’Orléans à qui il a succédé. Il s’est fait connaître en évitant la destruction de sa ville par les Huns. Il est mort vers 453.
Chemin de Saint- AlbanA changé de dénomination avant 1868 : est devenu le chemin de Monplaisir-à-Saint- Alban.
A changé de dénomination en 1930 : est devenu la
rue Laënnec.
La chapelle Saint-Alban, la plus ancienne église de la rive gauche, fut démolie en 1971. Il ne faut pas la confondre avec l’actuelle église Notre-Dame de Saint- Alban.
Impasse Saint- AlbanA changé de dénomination en 1935 : est devenue la rue Professeur- Calmette.
Un fragment a changé de dénomination en 1976 : est devenu la rue Professeur- Renaut.
La chapelle Saint-Alban, la plus ancienne église de la rive gauche, fut démolie en 1971. Il ne faut pas la confondre avec l’actuelle église Notre-Dame de Saint- Alban.
Rue Saint-Alban La chapelle Saint-Alban, la plus ancienne église de la rive gauche, fut démolie en 1971. Il ne faut pas la confondre avec l’actuelle église Notre-Dame de Saint-
Alban.
Chemin de Saint- Alban-à-ParillyChemin vicinal ordinaire n° 110. A changé de dénomination en
1936 : est devenu la rue Professeur-
Ranvier.
Voie qui reliait les deux points.
Chemin de Saint- DenisA changé de dénomination : est devenu le chemin de Saint-Hippolyte.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Hippolyte.
Inconnue.
Chemin de Sainte- CatherineA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de Saint- Gilbert.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Gilbert.
A changé de dénomination en 1975 : est devenu la rue Léo-Trouilhet.
A changé de dénomination en 1981 : est devenu la rue Léo-et-Maurice- Trouilhet.
Inconnue.
Place Sainte- MarieA changé de dénomination : est devenue la place Ronde.
A changé de dénomination en 2015 : est devenue la place Ronde- André-Bourgogne.
Sainte préférée des Lyonnais.
Chemin de Saint- FirminChemin vicinal ordinaire n° 102. A été dénommé chemin de Saint- Martin.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Firmin.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-FirminA été dénommée chemin de Saint- Martin.
A été dénommée chemin de Saint-
Firmin.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- FulbertChemin vicinal ordinaire n° 105.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Fulbert.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-FulbertA été dénommée chemin de Saint- Fulbert.Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- GervaisChemin vicinal ordinaire n° 109.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Gervais.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Impasse Saint- Gervais Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-GervaisA été dénommée chemin de Saint- Gervais.Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- GilbertChemin vicinal ordinaire n° 104. A été dénommé chemin de Sainte-
Catherine jusqu’en 1868.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Gilbert.
A changé de dénomination en 1975 : est devenu la rue Léo-Trouilhet.
A changé de dénomination en 1981 : est devenu Léo-et-Maurice- Trouilhet.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-GilbertA été dénommée chemin de Sainte- Catherine jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de Saint- Gilbert en 1868. A changé de dénomination en
1975 : est devenue la rue Léo-Trouilhet. A changé de dénomination en 1981 : est devenue Léo-et-Maurice- Trouilhet.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- HippolyteChemin vicinal ordinaire n° 101. A été dénommé chemin de Saint-
Denis jusqu’en 1868. A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Hippolyte.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint- HippolyteA été dénommée chemin de Saint- Denis jusqu’en 1868. A été dénommée chemin de Saint- Hippolyte.Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-MarcA été dénommée chemin de Saint- Marc.Il y a plusieurs Saint-Marc, dont le plus fameux a écrit l’un des quatre évangiles. Il est représenté avec un lion.
Chemin de Saint- MartinA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de Saint- Firmin.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Firmin.
Inconnue.
Chemin de Saint- MathieuChemin vicinal ordinaire n° 107.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Mathieu.
Le nom de Saint-Mathieu a été choisi avec les autres saints du quartier par le comte des Tournelles, parmi ceux qu’il appréciait le plus.
Impasse Saint- Mathieu Le nom de Saint-Mathieu a été choisi avec les autres saints du quartier par le comte des Tournelles, parmi ceux qu’il appréciait le plus.
Rue Saint- MathieuA été dénommée chemin de Saint- Mathieu.Le nom de Saint-Mathieu a été choisi avec les autres saints du quartier par le comte des Tournelles, parmi ceux qu’il appréciait le plus.
Rue Saint- MathieuA changé de dénomination avant 1868 : est devenue la rue de l’Éternité.Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- MauriceChemin vicinal ordinaire n° 19.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Maurice.
Un fragment a changé de dénomination en 1938 : est devenu la rue du Docteur-
Armand-Gélibert.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint- MauriceA été dénommée chemin de Saint- Maurice.
Un fragment a changé de dénomination en 1938 : est devenu la rue du Docteur-
Armand-Gélibert.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- NestorChemin vicinal ordinaire n° 106. A été dénommé chemin de Saint-
Nicolas avant 1868. A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Nestor.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Impasse Saint- NestorSur certains documents, elle n’est qu’un fragment de la rue
Saint-Nestor.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-NestorA été dénommée chemin de Saint- Nicolas avant 1868. A été dénommée chemin de Saint- Nestor.Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- NicolasA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de Saint- Nestor.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Nestor.
Inconnue.
Chemin de Saint- RomainChemin vicinal ordinaire n° 108.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint-
Romain.
Inconnue.
Rue Saint-RomainA été dénommée chemin de Saint- Romain.Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint- ThéodoreA été dénommée chemin du Pensionnat jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de Saint-
Théodore.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Chemin de Saint- VictorChemin vicinal ordinaire n° 90. A été dénommé chemin Central.
A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Victor.
A changé de dénomination en 1929 : est devenu la rue du Premier-Film.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-VictorA été dénommée chemin Central. A été dénommée chemin de Saint- Victor en 1868.
A changé de dénomination en 1929 : est devenue la rue du Premier-
Film.
Le quartier de Monplaisir a été dédié à tous les saints préférés du lotisseur, le comte de Tournelles.
Rue Saint-Vincent de-PaulA été dénommée passage Gouthe- Soulard de 1885 à
1898.
Tient son nom de l’église Saint-Vincent de Paul, de l’autre coté de la route de Vienne.
Rue Santos- DumontFragment de l’impasse des Quatre-Maisons.Alberto Santos-Dumont, né en en 1873, décédé en 1932. Ingénieur brésilien, pionnier de l’aérostation et de l’aviation
en France.
Rue SeignemartinA été dénommée rue Villebois-Mareuil jusqu’en 1927.Jean Seignemartin, peintre né à Lyon le 17 avril 1848, mort à Alger le 28
novembre 1875.
Rue des SerpollièresNouvelle voie.Ancienne dénomination du territoire de Grange-Rouge. Une serpollière est une plantation de serpolet, une sorte de thym.
Rue de la SolidaritéAncien chemin latéral au chemin de fer de Lyon à Genève.Dénomination demandée par la Société coopérative « Le Rêve » pour rappeler dans quelles conditions furent construites les maisons du lotissement.
Impasse Stéphane- Coignet Fabricant de produits chimiques, propriétaire du terrain sur lequel cette rue fut ouverte. Né à Saint-Étienne en
1820, mort en 1866.
Rue Stéphane- Coignet Fabricant de produits chimiques, propriétaire du terrain sur lequel cette rue fut ouverte. Né à Saint-Étienne en
1820, mort en 1866.
Chemin de SurvilleChemin vicinal ordinaire n° 191. A été dénommé allée Mottard.
A changé de dénomination : est devenu la rue de
Surville.
Inconnue.
Rue de SurvilleA été dénommée allée Mottard.
A été dénommée chemin de Surville.
Inconnue.
Boulevard des TchécoslovaquesA été dénommé boulevard des Hirondelles jusqu’en 1939.Nom attribué le 1er mai 1939 par délibération du Conseil Municipal, en signe de mauvaise conscience pour les accords de Munich de 1938.
Rue du TerminusA été dénommée rue Deconclois.
A changé de dénomination en 1947 : est devenue la rue Victor-et- Roger-Thomas.
Probablement en référence au réseau de transport.
Rue Thénard Nom du propriétaire des terrains, maraîcher sur les lieux.
Rue Théodore- Lévigne Peintre né à Noirétable en 1848, mort à Lyon (2e) en 1912.
Rue Thomas- BlanchetA été dénommée passage Guérin jusqu’en 1927.Peintre, décorateur de l’Hôtel de Ville. Né à paris en 1614, mort à Lyon (Saint- Pierre Saint-Sathurnin) le 21 juin 1689.
Rue Toussaint- Mille Nom d’un propriétaire des terrains.
Passage Tramuset Nom d’un propriétaire des terrains.
Rue Tramuset Nom d’un propriétaire des terrains.
Rue du Transvaal Nom donné en mémoire de la résistance des Boers contre les Anglais.
Rue des TuiliersA été dénommée chemin des Tuileries jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin des Tuiliers en 1868.
Au milieu du XIXe siècle, il y avait des tuileries au nord de la rue.
Rue ValensautA changé de dénomination en 1939 : est devenue la rue Charles-Jung.Jules Valensaut, architecte, conseiller municipal de 1888 à 1892. Né en 1826,
mort en 1894.
Rue Varichon Inconnue.
Chemin de VénissieuxNom donné au chemin de la Guillotière-à-
Marennes.
Voie qui menait à Vénissieux.
Route de VénissieuxNom donné au chemin de la Guillotière-à-
Marennes.
Voie qui menait à Vénissieux.
Rue Victor-de- Laprade Poète né à Montbrison en 1812, mort à Lyon en 1883.
Rue Victor-et- Roger-ThomasA été dénommée rue du Terminus. A été dénommée rue Deconclois.Père et fils, tous deux déportés et morts au camp de Neuengamme. Victor, né en 1881 à Villedie-sur-Indre, décédé le 9 janvier 1945. Roger-Jean-Baptiste, né à Paris en 1908, mort le 29 décembre
1944.
Route de VienneA fait partie de la route nationale n° 7. Appelée aussi grande route de Lyon-à-Marseille, route de Marseille, route Royale, route Impériale ou route d’Antibes.Ancienne route vers le Midi.
Rue VillonA été dénommée chemin de Villon.François Villon, poète né en 1431, mort vers 1465.
Avenue VivianiA été dénommée chemin de Grange- Rouge-au-Vinatier jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin du Moulin-à- vent-à-Parilly de 1868 à 1928.
René Viviani, né en 1862 ou 1863, mort en 1925. Député, sénateur, de nombreuses fois ministre et deux fois président du conseil.
Rue Volney Inconnue. Peut-être Constantin de Volney, écrivain, sénateur de l’Empire,
né en 1757, mort en 1820.
Rue WakatsukiUn fragment a changé de dénomination en 1961 : est devenu la rue Commandant- Pégout.Fukujiro Wakatsuki, né en 1881, consul du Japon à Lyon de 1920 à sa mort en 1927.
Rue Xavier-PrivasA été dénommée impasse de la Tour de 1922 à 1928.Pseudonyme d’Antoine Taravel, chansonnier. Né à Lyon (2e) le 27 septembre 1863, décédé à Paris le 6 février 1927.

Retrouvez les origines des voies des autres arrondissements de Lyon ci dessous :

Noms des voies Lyon 1er : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 2ème : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 3e : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 4

Noms des voies Lyon 5 : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 6

Noms des voies Lyon 7 partie 1 & 2.

Les dernières publications
Tuxboard