Marseille : le bizutage d’un chauffeur UberPop par des taxis mécontents

A Marseille, un chauffeur UberPop s’est fait bizuter par des taxis mécontents qu’ils l’ont accueilli à leur manière dans la cité phocéenne.

La société californienne de voiture de transport avec chauffeur (VTC), UberPop, a lancé son service depuis le 8 juin 2015 dans trois grandes villes de France : Nantes, Strasbourg et Marseille. Pour exprimer leur mécontentement, les chauffeurs de taxi marseillais ont organisé des opérations escargots et des blocages dans différents endroits de la ville.
Certains d’entre eux ont piégé un chauffeur UberPop en prétextant une course. Quelques minutes après, l’homme va se retrouver face à plusieurs dizaines de chauffeurs de taxi et ces derniers vont dégonfler les pneus de son véhicule. Le chauffeur UberPop repartira bredouille.

A noter que la préfecture des Bouches-du-Rhône précise dans son arrêté « que les conducteurs qui exerceraient illégalement la profession de taxi ou de conducteur de VTC, s’exposeraient à des sanctions pénales d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende pouvant être assorties de peines complémentaires de suspension du permis de conduire pendant cinq ans ainsi que de la confiscation du véhicule ».

Les dernières publications
Tuxboard