Maxime Musqua entarté à Lyon place Bellecour


Maxime Musqua entarté Place Bellecour. Oui, Maxime Musqua découvert par Les Chroniques de la Grosse Pomme et qui participe depuis la rentrée dans le Petit Journal de Canal+ au coté de Yann Barthès avait donné rendez-vous place Bellecour à Lyon pour reproduire La marche des Beurs (voir la bande annonce) entre Vénissieux et Paris. Mais, Maxime à été mal reçu par des jeunes identitaires et a fini entarté.

Pour info, La Marche pour l’égalité et contre le racisme, surnommée par les médias Marche des beurs, est une marche antiraciste qui s’est déroulée en France du 15 octobre 1983 au 3 décembre 1983. Il s’agit de la première manifestation nationale du genre en France.

Chargement du player …

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Quelques photos de la Marche des Beurs de Maxime Musqua en Photos :

Marche des beurs Bellecour

la Marche des Beurs Venisieux Maxime Musqua

Marche des Beurs Albigny sur saone

Les dernières publications

14 réflexions au sujet de “Maxime Musqua entarté à Lyon place Bellecour”

  1. Le climat est de plus en plus nauséabond dans ce pays. Un jour ou l’autre, ça va péter c’est sur. Le mec est sympa, drôle ouvert à tout (pour l’avoir rencontré plusieurs fois c’est vraiment un mec lambda) et on vient lui casser les couilles pour des conneries. Les « beurs » feraient bien de se détendre un peu sérieusement.

  2. @frou : il faudrait peut-être que tu lises un peu plus l’article de Fab. Ce ne sont pas les « Beurs » mais le tristement célèbre groupe « identitaire » Lyonnais d’extreme droite.

  3. Une marche des Beurs…. et pourquoi pas une marche des Français, des Chinois, des Anglais, des Belges, des Roumains, des Sénégalais ???

    Non non faut toujours que ce soit les « Beurs »… ??? Faut qu’ils arrêtent avec leur syndrome de persécution, ras-le-cul !!!

  4. @gege39

    Pour comprendre cette « marche des beurs » (qui fait parti de l’Histoire de France)
    il faut se remettre dans la contexte historique. A cette époque il y avait de nombreuses ratonnades une d’ailleurs qui tua un jeune ».
    Suite a cela il y eu une émeute et pour pacifier tout cela et continuer a manifester il ont rejoints (ou crées la je ne sait pas trop) la « marche des beurs ».

    si il en reparlent actuellement c’est pour faire connaitre aux gens ce fait , et que cette année sa fait 30 ans que c’est arrivé(et peut-être aussi pour la promo du film )

    PS: je ne connais pas cette histoire en détail mais juste les grandes lignes.Desolé si les faits ne sont pas exactes

    PEACE!

  5. @gege39 tu as séché les cours d’histoire non ?

    Et puis à la base c’est une poignée de jeunes qui est partie de Marseille alors toi aussi, avec quelques amis lance toi dans l’aventure, et défend ta propre cause.

  6. Et justement 2 des trois adolescent de l’époque qui ont grandit depuis et réfléchis raconte que c’était une grosse erreur.

    Je vous conseille d’écouté Farida Belghoul qui raconte tout ceci

  7. hé hé, quel naze ce musqua. Ca fait du bien de voir les pseudos journalistes du petit journal se prendre un crampon. Voila ce qui arrive quand on se prend trop au sérieux.

  8. @mikar,
    Dans l’histoire de France, faut pas en faire des caisses non plus. Sinon à ce compte là les manifestations contre le mariage gay c’est à écrire dans le préambule de la constitution !

    @beur,
    Ce que dit gégé est tout à fait juste. Les jeunes issus de l’immigration ont une facheuse tendance au communautarisme, ce que les français  » de souche  » ne comprennent pas et n’acceptent pas ( c’est tout de même dans notre constitution ça par contre ) alors aller dire que dénoncer le communautarisme c’est du racisme ( puisqu’à la base, cette marche était contre le racisme ) c’est franchement fort en chocolat.
    A titre personnel je ne peux pas encaisser les marches, les sitting, les happening ou tout autre folklore de la rue quand ils ont une portée communautaire. Je ne suis pas sur d’être un raciste pour autant, bien au contraire. La race n’étant pas une catégorie sociale … Quand je vois quelqu’un crever de faim dans la rue, je ne me pose pas la question de savoir si il est beur ou si il l’est pas pour aller lui porter secours.

  9. @CanarVécé

    Je n’ai pas dit qu’il fallait en faire des caisses mais sa fait quand même parti de l’histoire de France. Certes ce n’était pas un element majeur mais pour la reconnaissance des « beur » a cette epoque c’est une chose importante.

    Et cette marche des beur a une histoire. Ce ne sont pas des gars qui se sont levés un matin en se disant « hey pelo vien on marche jusqu’à paris » (lol)

    Et je pense que au moin pour la culture générale c’est plutot utile a savoir.
    Voilà mon avis peace!

  10. Explications :
    La marche des beurs est un mouvement né des violences dont ont souffert les jeunes magrébins dans les années 70-80. Un jeune fut tué par la police, cela déclencha le mouvement. C’était à l’époque tout à fait légitime.
    Ensuite le mouvement fut progressivement phagocité par une officine crée spécialement pour faire taire la contestation : SOS racisme. Le but était de creer une autre association dont le gouvernement conrolerait les représentants. Cela servit également à faire taire la contestation pro-palestinienne qui émergeait de banlieu.
    SOS racisme fut entièrement voulu par le pouvoir de l’époque, ainsi Jacques Attali l’écrit dans son livre verbatim. L’UEJF fut la base militante de SOS racisme et Julien Dray, Marek Alter, et Bernard Henri Levi (tous sionistes) ne cessèrent d’en faire l’apologie.
    Voila pourquoi Farida Belgoul (marcheuse il y a 30 ans) a rejoint Alain Soral, voila pourquoi on voit des quenelles au petit journal, voila pourquoi Taubira nous fait son speech sur le racisme et voila pourquoi il y a plus de crème que de beurre pour l’instant dans cette marche.
    INFORMEZ VOUS.

  11. Je crois que « Monsieur » a tout dis. Mais pour comprendre ce qu’il dit il faut avoir l’esprit suffisamment ouvert pour intégrer le fait qu’en France, les forts ne se font emmerdés par personne, pourtant ce sont euc qui dirigent finances, médias, grands groupes et licencient à tout va. Et les minorités sans pouvoirs médiatiques sont accusés de tous les maux et maintenus dans certaines postures sociales pour créer un clivage entre pauvres, entre blancs pauvres et noirs pauvres et arabes pauvres etc.

    Le jour ou les plus pauvres comprendront qu’ils se font manipulé, ce sera 1789 puissance 10. Mais est ce prêt d’arriver ? Pas sur tant les plus touchés par la crise adhèrent aux idées des puissants, c’est incompréhensible…

  12. @milka

    Je suis d’accord avec vous, sauf que vous tombez à nouveau dans le travers du communautarisme sans le vouloir.  » la reconnaissance des beurs  » mais un beur, en France, en tant que tel, n’a pas à être reconnu. Cette vision anglo-saxonne des revendications communautaires est ce qui tue la France.
    Après vous vous étonnez que les Français blancs se déclarent Français de souche. De là, vous criez au racisme. Mais demandez vous vous mêmes si ce n’est pas votre catégorie  » beur  » qui a créé les  » de souches « .
    En France il y a des Français. Point.
    L’ethnie ne veut rien dire ici.
    C’est dommage, parce que de fait ce communautarisme créer ce que le PS appelle du racisme. Mais tant que les gens ne feront pas l’effort d’arrêter de penser par leurs origines rien n’avancera.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard