Les meilleurs joueurs de l’année en NBA 2013/14 et les déceptions


Après avoir fait le bilan des équipes sur l’année 2013/14, nous vous proposons un récap’ de l’année NBA au niveau personnel. Quels sont les joueurs qui ont été performants sur les parquets Nord-Américains, et ceux qui ont ciré le banc à cause de leurs mauvaises performances.

Le roi est mort, vive le nouveau roi, Kevin DURANT, of course

Le meilleur marqueur de l’année a réalisé une saison exceptionnelle, avec une moyenne de 32 points par match et des mois Jordanesques avec un mois de janvier à 35,9 pts de moyenne (avec 6,1 pds & 6,1 rbds), février avec 33,4 pts (7,7 rbds, 7,2 pds) et mars (34,5 pts, 6,7 rbds et 5,9 pds). Il a même su tenir l’équipe durant la blessure de Russell Westbrook.
Il a même battu Michael Jordan sur le nombre de match consécutifs à plus de 25 pts, et il termine la saison sur un match à … 42 unités ! What Else ?

Les highlights offensives du bonhomme (et il y en a un paquet !)

Anthony Davis, le nouveau Duncan ?

Saison de confirmation pour le jeune joueur des Pélicans avec des stats en augmentation dans tous les secteurs, dont +7,3 pts, +1,8 rbds, +1 contre. Miné par quelques blessures, M. Monosourcil tient toute ses promesses et son club va de mieux en mieux. Bonne nouvelle pour les prochaines années.

https://www.youtube.com/watch?v=WXT5PXEDF6c

Jooks, meilleur pivot de la ligue ?

joakim noah meilleur pivot de la ligue

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu un centre aussi présent dans le jeu offensif et défensif d’une équipe. Jo Noah fait une superbe saison, avec une ligne de stats spectaculaires : 12,6 pts, 11,3 rbds, 5,4 pds (!!!), 1,5 rbds et 1,2 steals, et de nombreux triple double cette année.

Unstoppable Stephen Curry

Quand Steph Curry est chaud, le bonhomme peut tout rentrer et de n’importe où ! Avec une adresse de 42% à 3pts (pour 8 tirs tentés par match), il fait parti des plus adroits dans ce domaine (10e). Il joue moins que l’an passé mais il marque plus et fait plus de passes (+1,1 pts et 1,6 pds en moyenne). Bientôt candidat au titre de MVP pour le fils de Dale ?
Tant qu’il possède la Klay avec lui, il remportera des matchs. Un duo qui peut faire mal en playoffs.

Big Al vous passe le bonjour

Si Charlotte fait une bonne saison, c’est aussi parce qu’Al Jefferson est présent dans la raquette. Après 4 saisons moyenne, le centre s’est retrouvé en Caroline du Nord avec une ligne de stats au niveau de ses capacités : 21,8 pts, 10,8 rebonds.

Un Goran Dragic ensoleillé

La meilleure saison pour le meneur slovène et étrangement, Phoenix renoue avec la victoire. 20,3 pts de moyenne pour le meneur qui aime attaquer le cercle avec sa patte gauche. Moins de passes cette année mais une précision chirurgicale (50,5% aux tirs et 40,8% à 3pts).

Gerald, le soleil vert de Phoenix

Alors que beaucoup avait pronostiqué de Gerald Green comme étant un simple dunkeur, l’arrière fait les beaux jours de Phoenix désormais en sortant du banc avec une participation au scoring. Alors oui, il claque des superbes dunks, mais il ne s’arrête pas là. Il est passé de 7 à 15,8 pts avec une adresse de 40% à 3ts pour 6,2 tirs tentés. Un candidat au titre de la meilleure progression.


https://www.youtube.com/watch?v=AqWc2PY9q4c

Appelez-le Paul George

Paul George progression NBA

Même si la fin de saison a été rude (pour l’équipe entière aussi), Paul George a fait une saisons pleine, en emmenant Indiana à la 1ère place de la Conf Est. 2013/2014 est sa meilleure saison, avec 21,7 pts mais avec un pourcentage assez faible pour un ailier (42,4). Il a préféré 2013 à 2014, avec 23 et 24 pts de moyenne lors des 2 premiers mois de la saison. A cette période on parlait de lui en MVP, plus maintenant.

Isaiah Thomas

LE petit bonhomme Le fils de s’est offert une place dans le 5 avec des performances incroyables. Passé de 13,9 pts, le meneur tourne à 20,3 pts à 45,3%. Reste à créer une osmose avec ses coéquipiers pour que les Kings aillent en Playoffs. Problème d’égo ?

De De De De De Andre Jordan

Le monstre de la raquette, l’ombre des paniers, meilleur rebondeur de la ligue avec 13,5 prises, 2,5 contes, et une première saison en double double avec 10,4 pts, DeAndre est de plus en plus utilisé offensivement chez les Clippers. Et avec une adresse à 67,6% aux tirs (en majeur parti des dunks), il est normal de compter sur lui !

Kyle Lowry, le métronome Canadien

Dans le Canada, c’est Kyle qui est à la baguette. Après avoir fait ses preuves à Houston, Lowry s’éclate à Toronto, réalisant sa meilleure saison (17,9 pts, 7,4 pds, 1,5 int). On comprend mieux la bonne place au classement des Raptors.

Tim ETERNAL Duncan

A 37 ans, Timothée réalise une nouvelle saison pleine, avec 15 pts, 9,7 rebonds en seulement 29 minutes de jeu. Il figure évidemment parmi les joueurs en pleine forme cette année. Duncan peut encore jouer 4-5 tellement il est facile !

Figurent également dans la liste

Evan Fournier, Lance Stephenson, Timofey Mozgov, Markieff Morris, Marco Belinelli, DeMarcus Cousins, Andre Drummond, Khris Middleton, John Wall
 

Les déceptions

Josh Smith
Parti à Detroit pour un meilleur contrat, dans une meilleur équipe (sur le papier), Josh Smith n’a pas apporté le rendement souhaité. Pire, il a déçu et sa ligne de stats fait peur. 16,4 pts à 42%, 26,4% à 3 points pour 3,4 tirs tentés, 6,8 rbds, 3,3 pds. Un joueur avec un potentiel énorme qui n’a jamais vraiment éclaté…

Les Rookies
Anthony Bennett, N°1 de la draft, avec 4,2 pts de moyenne et 3 rebonds, Nerlens Noel (0 matchs cette année suite à une blessure), Otto Porter, Cody Zeller, Alex Len ainsi que Trey Burke et Ben McLemore, les rookies ont presque tous déçus cette année, sans apporter un réel plus pour leurs équipes, mis à part Michael Carter-Williams et Victor Oladipo qui se sont mis dans les rangs de la NBA.
Vivement le cru 2014/2015 !

Roy Hiberne
Le géant d’Indiana ne progresse pas et pour un joueur mesurant 2,20m, ses 44% aux tirs sont une insulte. Ajoutez les quelques 6,6 rebonds (mais 2,2 contres), Roy Hibbert se fait piquera place par un excellent Ian Mahinmi.

Joe Johnson & Amare Stoudemire
Avec un salaire record de 21 millions par saison, les deux joueurs n’ont pas beaucoup brillés. Un peu plus pour Joe Johnson avec ses 16 pts, 3,4 rbds, 2,7 pds. Amare quant à lui tourne à 12 pts et 4,9 rebonds. Et dire qu’il touchera 23 millions l’an prochain… Il peut remercier son agent !

Les autres du fond du panier

Pau Gasol, Raymond Felton, Ricky Rubio, Andre Iguodala, Michael Kidd-Gilchrist, Kevin Seraphin, Jimmy Butler, Mario Chalmers.

10 réflexions au sujet de “Les meilleurs joueurs de l’année en NBA 2013/14 et les déceptions”

  1. Kevin Love fait une belle saison aussi je trouve, même s’il a pas réussi à porter son équipe en play-off.

  2. tu as mis trey burke en déception, personnellement je trouve pas je m’explique ,il a était bléssé a la main pendant le début de la saison ,par la suite il a intégré le 5 et je trouve qu’il sait bien débrouiller avec un groupe si jeune sans expérience et avec une team en pleine reconstruction ,c’est un meneur qui demande qu’as progressé il est fort balle en mains ,il sait scoré et gére bien le jeu ,il est promis a un joli avenir comme quelques uns a utah ( hayward,kanter, burks et méme gobert si le coach le fait joué plus

  3. @smoky : certes il est dans une équipe en reconstruction mais avec un % à 2pts de 38% et 33% à 3pts, c’est assez faible ;)

  4. Damian Lillard

    Sans non plus être absolument flamboyant, il a que 23ans et tourne déja à qqchose comme 20pts et 6pd par match.

    Si il continue comme ça dans qques années il va être très très chaud :D

  5. @Eohor : il a fait la meme saison que l’an passé. J’aurais pu mettre Batum également, qui est un élément clé des Blazers

  6. lilliard pour moi est moins percutant que l’année dernière, il a fait pas mal d’erreur surtout en fin de match , on a l’impression qu’il veut étre le FP alors qu’il y a aldridge , d’ailleurs on a vu ce qu’il se passe quand aldrige est blessé c’est la débandade dans l’attaque des blazers,trop de croqueurs entre mo williams ,matthews et lilliard qui a aussi tendance balancé des briques ,aucun point de fixation au poste bas .enfin bref pour moi les vrai surprises des blazers c’est aldrige qui est clairement l’option n°1 ,Batum qui dans sont roles d’homme a tout faire et indispensable (il est la pour compensé a certains moments les faiblessse a la passe au rebond ) et aussi Robin lopez qui avec aldridge forme un duo 4-5 trés interressant , lopez défends bien et souvent en soutien défensif et comble les lacunes défensif de aldridge

  7. IL y a quand même de gros manques dans cette liste:
    – LaMarcus Aldridge, LE franchise player des Blazers, c’est bien beau de parler de Lillard et Batum mais sans Aldridge, cette équipe na vaudrait pas beaucoup mieux que les Cavs ou autre Kings.
    – Lebron James, pas besoin d’argumenter.
    – Blake Griffin qui a su montrer qu’il n’était pas seulement une machine à Highlights, il a haussé son niveau de jeu durant l’absence de Chris Paul, ce qui a permis aux Clippers de rester accroché à la 3ème place à l’ouest.
    – Serge Ibaka, tour de contrôle d’OKC en plus d’avoir de bons moves en attaque.
    – James Harden, formidable attaquant qui s’est bien acclimaté au soleil du Texas.
    – Monta Ellis qui a enfin su se rendre indispensable et a appris à lâcher le ballon.
    – David West, DJ Augustin, Chris Bosh, DeMar DeRozan, Paul Millsap, Manu Ginobili, Kenneth Faried, Eric Bledsoe, Kemba Walker et j’en passe…

    Par contre Evan Fournier, WTF ??? Le mec a commencé a joué quand les chances de qualification des Nuggets diminuaient…

    Au rayon des déceptions:
    – l’équipe des Pistons au complet
    – l’équipe des Knicks au complet avec en tête de gondole Carmelo Anthony qui prouve à tout le monde qu’il n’a rien d’un franchise player, JR Smith et Iman Shumpert surcotés depuis trop longtemps ont enfin montré leurs vrais niveaux respectifs.
    – Les Kings aussi, il y a du talent dans cette équipe, mais peu de cerveaux apparemment.
    – Kevin Love mérite bien sa place aussi, c’est bien beau de faire des stats sans play-offs.
    – Les Cavs et Kyrie Irving en tête, on l’attendait à un tout autre niveau, tout comme son équipe, qui n’a toujours pas su se reconstruire après les multiples choix de drafts haut placés qu’ils ont eu ces dernières années, une honte.

    Concernant Roy Hibbert, certes il est pas bon en cette fin de saison, mais il reste un défenseur solide, jamais il ne sera remplacé par Mahinmi, sur le long terme évidemment.
    Joe Johnson est, certes, surpayé, il peut remercier le GM des Hawks d’ailleurs, mais est indispensable aux Nets, c’est quand même le joueur le plus clutch de la ligue, il l’a prouvé à maintes reprises au cours de la saison.
    MKG est une semie deception, certes il est bien loin du niveau annoncé, mais a su se transformer en un redoutable défenseur.
    Même chose pour Butler, sauf qu’on a jamais attendu de grosses performances offensives de sa part.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard