BlogActusNicolas Canteloup : la chronique d’excuses après son « dérapage »

Nicolas Canteloup : la chronique d’excuses après son « dérapage »

Nicolas Canteloup a raté une chronique ce 8 février 2017, avec une vanne sur les homosexuels concernant l’affaire Théo sur le viol de policiers.

Réécouter la chronique :

Amis gays, ce n’est pas la peine de chercher un deux-pièces sur Aulnay centre. La police ne recommencera plus

Pas la meilleure vanne du monde mais cela reste de l’humour. On ne comprend pas cette polémique qui touche un humoriste qui peut ne pas faire un sketch très drôle à chaque fois. Nicolas Canteloup qui n’est pas un habitué des scandales et son humour n’est pas corrosif, mais de là à faire un scandale à partir de cela, c’est incompréhensible.

Défilé d’excuses publiques

Cette blague de mauvais goût a créé également un malaise dans la radio. Son producteur est même venu s’excuser à l’antenne.

C’était un très gros dérapage, évidemment involontaire. Ça ne nous ressemble pas, nous sommes sincèrement désolés. Très sincèrement désolé.

Nicolas Canteloup se confie avant sa chronique

L’humoriste a tenu personnellement a faire ses excuses et à réitérer ses propos comme quoi sa chronique était nulle. Il demande même un « bon coup de matraque » (sur les doigts).

Une polémique vraiment ridicule pour un sketch raté qui ne mérite pas d’excuses. Qu’es-ce que ca donnerait si Pierre Emmanuel Barré avait été à sa place. La peine de mort ?

Publié le 9 février 2017 à 10:32, par :
La rédaction // Facebook


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches