Le gouvernement norvégien demande aux étudiants de ne plus faire l’amour sur les ronds-points

Les années aux lycées avant la graduation font partie des meilleurs moments de la vie estudiantine. Ce sont également les dernières étapes à franchir avant d’entrer dans la vie réelle des adultes. On pensera bientôt aux différents devoirs dont le paiement des impôts, du loyer etc. Les étudiants s’amusent au max donc lors de la graduation pour marquer cette fin d’une grande étape.

S’amuser oui, mais bien faire les choses

Pendant les fêtes et les soirées lors de la graduation et après ce passage, on voit rarement des énoncés qui avertissent les nouveaux diplômés concernant ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire. La Norvège a fait une exception.

Dans ce pays scandinave, il y a une tradition annuelle de post-graduation appelée « Russ ». Elle peut durer près d’un mois. Pendant ces 30 jours environ, les étudiants font tout ce qui leur plait.

Ils font la fête chacun à sa manière : boire, se déshabiller voire faire l’amour sur les ronds-points. Ce dernier acte semble être le résultat d’une sorte de défit que font les lycéens entre eux. Toutefois, ce genre d’aventure un peu excessif est particulièrement dangereux.

C’est justement pour cette raison que l’administration de la voie publique norvégienne a décidé de faire un rappel.

Une déclaration écrite

« Non au sexe sur les ronds-points » : c’est le titre donné à la déclaration faite par l’administration routière. Dans ce document, Terje Moe Gustavsen a évoqué tous les dangers pouvant être provoqués par le fait de se trouver sur un rond-point mais aussi le fait de faire l’amour sur un rond-point.

Il n’a pas manqué de dire que cela pourrait être plus dangereux que de se trouver nu sur un pont. En effet, voir deux personnes déshabillées sur un rond-point pourrait surprendre les conducteurs et causer des accidents.

La déclaration n’a pas vraiment pour but d’empêcher les lycéens de s’amuser mais plutôt d’éviter les accidents. Chaque année pendant cette fête, des jeunes âgés entre 18 et 19 ans meurent dans des accidents routiers.

L’administration a également rappelé qu’on peut bien s’amuser mais de manière responsable.

Les dernières publications

Laisser un commentaire

Tuxboard