BlogArt, InsoliteUne oeuvre de Banksy adjugée à 1,2 millions d’euros s’autodétruit en pleine vente aux enchères

Une oeuvre de Banksy adjugée à 1,2 millions d’euros s’autodétruit en pleine vente aux enchères

Une toile de l’artiste street-art s’est auto-détruite en pleine enchère le vendredi 5 octobre, à Londres.

est incontestablement le maître du street-art, mais aussi du happening. En effet, une des œuvres du mystérieux artiste s’est auto-détruite en pleine vente aux enchères chez Sotheby’s à Londres, vendredi dernier.

La reproduction en peinture acrylique et aérosol, baptisée « Girl with Balloon », était l’une de ses plus célèbres créations. Celle-ci représentait une petite fille laissant s’envoler un ballon rouge en forme de cœur.

Elle venait à peine d’être adjugée pour 1,185 millions d’euros (alors qu’elle était estimée entre 230 000 et 341 000 euros) lorsqu’une alarme retentit brusquement.

Devant un public abasourdi, une broyeuse à papier, apparemment dissimulé derrière le cadre, se mit à découper une partie de la toile en fines lamelles, et le laissa à moitié-vide.

Alex Branczik, un responsable de la maison d’enchères a déclaré, bon joueur, dans un communiqué :

« On dirait qu’on vient de se faire ‘Bankser’. »

Un préparé avec minutie depuis de longues années

Il s’agissait bel et bien d’un coup monté, comme l’artiste l’avouera plus tard dans une vidéo explicative postée samedi soir sur Instagram.

 « Il y a quelques années, j’ai secrètement installé une broyeuse dans un tableau. Au cas où il serait vendu un jour aux enchères… »

Il a aussi cité Picasso :

« Le besoin de détruire est aussi un besoin créateur. »

View this post on Instagram

. "The urge to destroy is also a creative urge" – Picasso

A post shared by Banksy (@banksy) on

Il est probable que la déchiqueteuse ait été déclenchée à distance par un acolyte, ou Banksy lui-même. Des témoins affirment d’ailleurs avoir vu un homme étrange portant un chapeau et des lunettes près de l’entrée de Sotheby’s juste après la vente.

En tout cas, selon la maison d’enchères, c’est « certainement la première fois dans l’histoire de la vente aux enchères qu’une œuvre d’art se déchiquette automatiquement après être passée sous le marteau. »

Quant à l’acheteur, il s’est dit « surpris », mais pas vraiment malheureux, car il pourrait bien avoir fait une très bonne affaire.  D’après une analyse du Financial Times :

« Il se pourrait que le tableau broyé prenne de la valeur, considérant qu’il est devenu l’objet de l’un des meilleurs canulars jamais organisés sur le marché de l’art. »

Cette mystification devrait encore une fois raviver les fantasmes sur la « mythologie Banksy ». Ce graffeur et peintre originaire de Bristol a toujours su garder son identité secrète, mais pas ses opinions et ses engagements qu’il dévoile à travers des œuvres délicieusement ironiques et satiriques.

Publié le 8 octobre 2018 à 11:49, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches