BlogActusParis : Vidéo de l’agression de Marie, qui avait simplement dit « ta gueule » à un connard sexiste

Paris : Vidéo de l’agression de Marie, qui avait simplement dit « ta gueule » à un connard sexiste

La jeune parisienne Marie, 22 ans, a été frappé au visage pour avoir dit « ta gueule » à un homme qui osait faire une réflexion sexiste sur sa tenue.

Pas de chance, c’était pas le premier de la journée et j’étais fatiguée. J’ai donc lâché un ‘Ta gueule !’ en traçant ma route. Je ne pensais même pas qu’il m’avait entendue. J’avais la haine, j’ai refusé d’être rabaissée, c’était humiliant.

L’homme lui avait même envoyé un cendrier, la ratant, avant de se rapprocher et de lui foutre une trempe de malade.

J’ai refusé de baisser le regard, je l’ai regardé droit dans les yeux, je n’allais pas m’excuser. J’avais mal, mais ça a tellement vrillé en quelques secondes, je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite.

La vidéo est parlante :

Quant aux hommes qui ne l’auraient pas défendu, Marie l’explique sur son compte Facebook :

[EDIT : A tous ceux qui disent que les témoins n’ont pas assez bien réagi : tout s’est passé très vite et ils n’ont pas eu le temps de comprendre la situation. L’agresseur était dangereux. Après l’, je suis revenue et les témoins ont été d’un grand soutien, merci de ne pas les lyncher]

Hier soir, alors que je rentrais chez moi, vers le Boulevard de la Villette dans le 19ème arrondissement à , j’ai croisé un homme.
Il s’est permis de m’adresser des bruits/commentaires/sifflements/coup de langue sales, de manière humiliante et provocante à mon passage.
Pas de chance, c’était pas le premier de la journée et j’étais fatiguée. J’ai donc lâché un « ta gueule » en traçant ma route.
Car je ne tolère pas ce genre de comportement. Je ne peux pas me taire et nous ne devons plus nous taire.

Ça n’a pas plu à cet homme. Après m’avoir jeté un cendrier dessus, il est revenu sur ses pas et m’a suivi dans la rue.

Il m’a frappé au visage, en pleine rue, en pleine journée, devant des dizaines de témoins.
J’ai porté plainte.

Ce n’est pas le seul. Le harcèlement c’est au quotidien. Ces hommes qui se croient tout permis dans la rue, qui se permettent de nous humilier et qui ne supportent pas qu’on s’en offusque, c’est inadmissible. Il est temps que ce genre de comportement CESSE.
#NousToutes

[EDIT : A tous ceux qui disent que les témoins n'ont pas assez bien réagi : tout s'est passé très vite et ils n'ont pas eu le temps de comprendre la situation. L'agresseur était dangereux. Après l', je suis revenue et les témoins ont été d'un grand soutien, merci de ne pas les lyncher]Hier soir, alors que je rentrais chez moi, vers le Boulevard de la Villette dans le 19ème arrondissement à , j'ai croisé un homme. Il s'est permis de m'adresser des bruits/commentaires/sifflements/coup de langue sales, de manière humiliante et provocante à mon passage.Pas de chance, c'était pas le premier de la journée et j'étais fatiguée. J'ai donc lâché un "ta gueule" en traçant ma route.Car je ne tolère pas ce genre de comportement. Je ne peux pas me taire et nous ne devons plus nous taire. Ça n'a pas plu à cet homme. Après m'avoir jeté un cendrier dessus, il est revenu sur ses pas et m'a suivi dans la rue.Il m'a frappé au visage, en pleine rue, en pleine journée, devant des dizaines de témoins.J'ai porté plainte.Ce n'est pas le seul. Le harcèlement c'est au quotidien. Ces hommes qui se croient tout permis dans la rue, qui se permettent de nous humilier et qui ne supportent pas qu'on s'en offusque, c'est inadmissible. Il est temps que ce genre de comportement CESSE.#NousToutes

Publiée par Marie Laguerre sur Mercredi 25 juillet 2018

Publié le 30 juillet 2018 à 14:32, par :
La rédaction // Facebook

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches