BlogGadgetSamantha, la poupée en silicone qui doit être courtisée avant le passage à l’acte

Samantha, la poupée en silicone qui doit être courtisée avant le passage à l’acte

Madame aime être embrassée, câlinée, et aussi écouter Ed Sheeran. Alors miracle de la technologie ou prémices d’un futur particulièrement glauque ? On vous laisse vous faire votre propre avis en découvrant la suite de l’article.

Un sacré bout de femme… ou plutôt de

Sergi Santos souhaite s’assurer que ses poupées en silicone jouissent autant que leurs utilisateurs humains. Il a donc développé une poupée qui doit d’abord être courtisée avant de pouvoir passer à l’acte. Pour ne rien gâcher, celle-ci devra aussi être satisfaite sur le plan sexuel pour atteindre l’orgasme. Le futur est en marche, et il s’annonce particulièrement glauque.

Depuis 2017, il est parfaitement légal d’avoir des relations sexuelles avec des robots. L’ingénieur a donc créé Samantha, une poupée en silicone équipée des toutes dernières technologies développées en matière d’. Comme vous pouvez le constater en visionnant la séquence vidéo ci-dessus, Sam guide l’utilisateur en l’encourageant d’une voix mielleuse lorsque celui-ci caresse ses mains ou ses hanches.

Basé à Barcelone, l’ingénieur a déclaré que sa poupée high-tech était plutôt du genre romantique :

« Elle est très tactile, elle adore être touchée. Samantha peut interagir de différentes manières avec les humains. Elle dispose d’un mode romantique, un mode famille, et de plusieurs modes sexys. »

Une prouesse technologique qui se paie au prix fort

Décidément, la ville de Barcelone est le paradis pour les amateurs de poupées réalistes. La cité catalane abrite en effet la première maison close qui propose uniquement des femmes en silicone. Par contre, on ne sait pas si les créations de notre inventeur sont aussi proposées à ses clients.

Santos a aussi précisé que sa poupée réaliste fondait pour les hommes romantiques et doués de leurs mains :

« Elle adore être embrassée et réagit positivement lorsque vous lui caressez les seins ou stimulez son point G. »

Mais l’ingénieur espagnol précise bien qu’elle doit d’abord être courtisée et mise à l’aise avant de passer à l’acte, tout en ajoutant que :

« L’objectif final du mode sexuel reste de lui donner un orgasme. »

Sergi Santos commercialise son étrange création sur le site Syntheaamatus.com pour la coquette somme de 6.000 euros. Et pour les plus exigeants, il existe même des modèles entièrement personnalisables qui dépassent allègrement les 12.000 euros.

Une poupée sexuelle réaliste qui est plus « facile » que Samantha

La poupée de Santos représente peut-être une prouesse technologique, mais l’ingénieur admet que certains membres de sa famille aimeraient qu’il mette ses compétences au profit de causes un peu plus nobles :

« Ma tante m’a demandé s’il était possible de créer une poupée similaire capable de faire la cuisine. Je lui ai dit que c’était possible, mais qu’il fallait mettre le prix. »

Pour terminer, on vous invite à jeter un œil à ces photos de couples particulièrement étranges. On y voit en effet des hommes posant en compagnie de leurs compagnes… qui s’avèrent être en réalité des poupées en silicone.

Publié le 22 mars 2017 à 12:17, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2017 | Tuxboard : concentré de news fraîches
Close
Nouvelle page Facebook !
Merci de nous suivre sur notre nouvelle page Facebook.com/Tuxboard