Noël 2018 La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogArtQuand l’histoire d’une ex-livreuse d’un fast food avec une cliente folle devient virale

Quand l’histoire d’une ex-livreuse d’un fast food avec une cliente folle devient virale

Dans l’univers professionnel, on est déjà tous passé par l’étape pendant laquelle on était un débutant qui galérait. On avait peut-être eu un patron détestable, des collègues de travail ignobles ou des clients odieux. Pour illustrer tout cela, Ristay de son vrai nom Kristie Lane, a réalisé une bande dessinée de style autobiographique racontant la galère qu’elle vivait quand elle était encore à sa première expérience au boulot chez Papa John, un fast food US.

De la réalité à la bande dessinée

Quand on lie les histoires qui sont écrites par Lane dans ses bandes dessinées, on pouvait avoir l’impression qu’elles soient des fictions. Et pourtant, l’auteur a bien confirmé que tout ce qu’elle écrit sont tirées de la réalité.

Certes, elle avoue ajouter un peu d’exagération et de sarcasme dans les façons où elle illustre les histoires que ce soit pour les textes ou bien pour les expressions faciales des personnages dont elle fait aussi partie. Selon ses dires, elle veut ressembler à un dessin animé.

La vraie histoire de la livreuse

Dans les quelques lignes de la bande dessinée, Lane raconte comment s’est déroulée sa livraison chez la cliente folle et comment celle-ci l’a accusé d’un vol.

Puis, quelques jours plus tard, elle a encore dû faire une autre livraison chez cette même personne. Cette fois, elle a pu raconter à toutes les personnes qui étaient là la vraie version de l’histoire car apparemment la femme a changé l’anecdote.

À la fin, Lane a pu avoir gain de cause et la femme qui l’a accusé de vol a été démasquée devant toute sa famille.

J’ai travaillé pour papa John comme chauffeur- : et comme la plupart des pauvres et des malheureux qui ont dû travailler au service à la clientèle, j’ai eu à faire à certaines choses les plus exaspérantes, les plus stupides et les plus bizarres qu’on puisse imaginer.

Un exemple concret : j’ai livré quelques pizzas à la maison de cette dame la nuit dernière.

Le total était de 35$ et un type m’en a donné 40. Quand je lui ai demandé combien il voulait en monnaie, il a secoué la tête.

Oh, donc ça inclut un pourboire ? Les cinq dollars ?…. oui.

Merci monsieur, passez une bonne journée. Ce n’était pas un gros pourboire mais j’étais quand même content( en tant qu’Alaskien, mon rayon de livraison était de plus de 30 kms, avec seulement 1,25 $ de compensation en essence pour chaque livraison. Donc en réalité, je paie de ma poche pour livrer votre pizza).

J’ai fait tout le chemin du retour au travail, mais le directeur m’attendait. Il avait cette expression de sympathie sur son visage quand il m’a dit que la dame avait rappelé en hurlant que j’avais volé l’argent.

J’ai dû faire demi-tour et lui rendre la monnaie exacte.

Je lui ai poliment dit que je ne m’en allais pas avec la monnaie, j’avais demandé à l’homme et il a dit qu’il ne voulait pas de retour. Face à cela, elle m’en veut furieusement et m’a dit :

Eh bien, il ne sait pas ce qu’il dit ! Il est mentalement dérangé – vous ne devriez jamais lui demander. Il a l’air tout à fait normal… mais il a l’air d’un homme normal.

MAM ! Alors pourquoi l’avez vous laissé s’occuper de l’argent ? Je ne savais pas que votre fils avait un handicap. C’est mon neveu.

Bien ! Votre neveu.
En fin de compte, vous ne pouvez pas m’accuser de vol parce que vous lui avez demandé de gérer l’argent et qu’il m’a donné un pourboire normal.

On s’inquiète du fait que même s’il a l’air compétent, j’aurais quand même dû le connaître et le refuser (pour des droits égaux). Finalement, je viens d’arriver et j’ai mis fin au « malentendu ».

C’est bon ! Voilà ton argent, passe une bonne journée ! et je suis parti.

Deux semaines plus tard…. j’ai eu une livraison à la même adresse. J’ai invoqué mon meilleur visage souriant et je suis descendu du ciel.
Salut ! Je vais t’interrompre pendant que tu dors.

Cette fois, il y a eu une grosse fête et j’ai dû livrer 8 pizzas.
Complètement inconscient

Ce gentil vieil homme fouille dans sa poche et sort l’argent pour me payer…mais pendant qu’il fait ça- il commence à me raconter cette histoire…à quel point j’étais gentil… pas comme le voleur d’il y a deux semaines

 

Qui avait apparemment volé 40 $ (oh oui, le prix a radicalement changé.) Et il était soudainement devenu un foutu garçon dans cette histoire.

la salope est juste là. Elle a complètement oublié qui j’étais… et puis il a dit… tellement pleine d’elle-même… et j’étais comme….

Le vieux essaie de me donner un bon pourboire, mais j’ai poliment secoué la tête. Je suis désolé monsieur, je ne peux pas accepter ce pourboire.

C’est moi qui ai fait la livraison ici la dernière fois. Et je suis la fille

Et je n’ai pas volé 40 $. Le total était de 35 $… et un jeune homme de cette maison m’a dit de garder la monnaie… Ce n’est que lorsque je suis retourné au travail que j’ai reçu un appel pour retourner le pourboire. Mais je ne l’ai pas volé et je lui ai gentiment expliqué cela.

Elle se souvient enfin de moi

et elle m’a dit que c’était ma faute parce que je ne savais pas qu’il était mentalement handicapé, et je suis devenu un voleur parce qu’il m’a dit de garder la monnaie.

Pardonnez-moi, mais je ne crois pas qu’il soit dans mon intérêt d’accepter un pourboire de la part de cette famille. Papa John considère le vol comme une grave  accusation.

Mais je vous en prie

c’est ce qui arrive quand on ment
Profitez de votre pizza et passez une bonne journée.

Maintenant, à cause de moi, non seulement elle a menti, mais elle a aussi impliqué le petit-fils et a utilisé son incapacité à être essentiellement une personne normale – contre moi.

 

Publié le 10 octobre 2018 à 8:22, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches