BlogCinéma, FunIl raconte son improbable rencontre avec James Bond et nous prouve que Moore était un homme formidable

Il raconte son improbable rencontre avec James Bond et nous prouve que Moore était un homme formidable

Alors qu’il était âgé de 7 ans en 1983, Marc Haynes a eu l’immense privilège de rencontrer , inoubliable interprète de , alias , au début des années 80. Découvrez son aussi insolite que touchante.

Il rencontre une première fois à l’aéroport de Nice en 1983

Marc Haynes est âgé de 7 ans lorsqu’il rencontre l’interprète de l’agent (disparu le 23 mai 2017). Le jeune garçon se trouve à l’aéroport de Nice en compagnie de son grand-père.

C’est là qu’il aperçoit Roger Moore, assis et lisant un journal à proximité de la porte d’embarquement. Marc explique alors à son grand-père qu’il vient de voir et lui demande s’il peut obtenir un autographe de l’espion britannique.

L’homme âgé ne connaissant ni James Bond, ni son interprète à l’écran, il s’approche de l’acteur et lui demande :

« Mon petit fils dit que vous êtes célèbre. Pouvez-vous signer ceci pour lui ? »

Roger Moore demande alors le prénom du jeune garçon et lui écrit un petit mot au dos de son billet d’avion rempli de vœux sincères avant de le signer. Mark est aux anges.

Alors que l’enfant et son grand-père se dirigent vers leurs sièges, il regarde à nouveau la signature. Et si celle-ci est difficile à déchiffrer, elle ne signifie assurément pas James Bond.

Son grand-père retourne voir Roger Moore, et lui explique la situation. Le britannique joue le jeu et demande alors au petit garçon de s’approcher de lui. Il lui dit d’une voix silencieuse :

« Je suis obligé d’utiliser une fausse identité lorsque je signe. Sinon, Blofeld saura que j’étais ici. »

L’acteur demande ensuite à l’enfant de ne le dire à personne et de garder le secret. Persuadé de travailler pour l’agent secret, Mark retourne à sa place et explique à son grand-père qu’il s’est trompé.

30 ans après, il recroise l’acteur à l’occasion d’un tournage pour l’UNICEF

Bien des années plus tard, Mark est devenu scénariste, et travaille sur un tournage pour l’UNICEF. En tant qu’ambassadeur, Roger Moore est présent et doit passer devant la caméra.

Inévitablement, les deux hommes finissent par se croiser, et Mark Haynes lui parle de leur première rencontre. Moore ne s’en souvient pas, mais sourit lors que Mark lui raconte son , et déclare :

« Eh bien je ne m’en souvenais plus, mais je suis heureux que vous ayez pu rencontrer James Bond. »

Après le tournage, alors que Moore se dirige vers sa voiture, il s’arrête devant Mark, jette un coup d’œil à gauche et à droite, lève un sourcil et déclare d’une voix silencieuse :

« Bien évidemment, je me souviens de notre rencontre à Nice, mais je n’ai rien dit tout à l’heure à cause des caméramans. L’un d’entre eux pourrait bien travailler pour Blofeld. »

Une belle histoire postée sur la page facebook de Mark Haynes, qui nous prouve une nouvelle fois à quel point Roger Moore était un grand monsieur.

Publié le 29 mai 2017 à 15:30, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches