BlogPhotosUn rescapé du bombardement de Nagasaki dévoile ses impressionnantes cicatrices

Un rescapé du bombardement de Nagasaki dévoile ses impressionnantes cicatrices

ATTENTION CES IMAGES PEUVENT CHOQUER. Ce vieil homme japonais âgé aujourd’hui de 86 ans a connu l’horreur des bombardements atomiques. Il dévoile pour la première fois ses cicatrices. Voila plus de 70 ans que l’homme porte les stigmates de ces évènements tragiques.

photo rescape nagasaki 5

Des bombardements meurtriers et des cicatrices profondes qui marquent encore le Japon

photo rescape nagasaki 8

Le 9 août 1945, les États-Unis lâchent leur seconde bombe atomique sur la ville japonaise de Nagasaki. Sumitery Taniguchi était âgé de tout juste 16 ans lors que cette explosion dévastatrice a eu lieu. Le jeune homme a été éjecté de son vélo et son corps a presque était entièrement brûlé par l’explosion. L’adolescent a erré pendant près de 3 jours dans les ruines de la ville avant d’être finalement secouru. On estime que les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki ont coûté la vie à environ de 226.000 personnes.

photo rescape nagasaki

Soixante dix ans après ces évènements tragiques, ce frêle vieillard a décidé d’exposer ses cicatrices afin de sensibiliser le monde aux dangers des armes atomiques et du nucléaire en général.
Son corps est un impressionnant témoignage historique, parcouru de dizaines de cicatrices et de brûlures depuis plus de 70 ans.
Sumitery Taniguchi est toujours incapable de redresser entièrement son bras gauche, et sa femme étale tous les matins de la crème hydratante sur ses plaies pour réduire l’irritation. Trois de ses côtes ont littéralement fondu lors de l’explosion atomique et elles appuient sur ses poumons, ce qui a créé des gonflements et de bosses qui marquent à jamais sa poitrine décharnée.

photo rescape nagasaki 1

Monsieur Taniguchi a exposé ses cicatrices dans le cadre d’un programme luttant contre la prolifération des armes nucléaires, programme qu’il mène avec un groupe de survivants du bombardement de Nagaski. Le groupe de survivants espère que personne n’aura jamais plus à subir la douleur immense d’une explosion aussi dévastratrice. Comme nous le disions plus haut, Tanigushi n’était encore qu’un adolescent quand la bombe au plutonium de cinq tonnes baptisée « Fat Man » a exposé dans le ciel de sa ville natale située sur la côte ouest de l’Île de Kyushu. Avant cela, la ville de Nagaski était l’un des ports les plus importants du Japon, et desservait principalement la ville de Shanghai.

photo rescape nagasaki 2

Le jour où la vie de Sumitery Taniguchi a basculé

photo rescape nagasaki 9

Il était 12h02 lorsque la bombe a explosé. Environ 72 heures plus tôt, la première arme nucléaire jamais utilisée avait frappée la ville d’Hiroshima. Ces deux attaques combinées ont coûté la vie à près de 226.000 personnes.
A l’époque, Monsieur Taniguchi travaillait comme facteur et effectuait sa tournée à vélo. Lorsque la bombe a explosé, l’homme se trouvait à près de 2 kilomètres de l’épicentre. On estime que celle-ci a fait environ 70.000 victimes. L’adolescent a donc erré trois jours inconscient de la gravité de ses blessures et victime d’un profond état de choc. Il a affirmé qu’il avait l’impression que la peau de son dos était devenu une sorte de « chiffon déchiré ».

photo rescape nagasaki 3

Après avoir été secouru, l’homme a passé 21 mois couché sur le ventre, recevant des traitements lourds pour soigner son dos brûlé, sa chair en décomposition et ses os partiellement fondus. Souvent plongé dans une léthargie profonde à cause de la douleur insurmontable de ses blessures, l’homme pouvait entendre les infirmières se demandant s’il respirait et était toujours en vie.
Il est resté immobile si longtemps sur son lit d’hôpital que la croissance de son bras a été gênée et il a perdu l’usage de celui-ci.

photo rescape nagasaki 4

Ironie du sort, après ces deux bombardements extrêmement meurtriers, des avions américains ont lâché plus de trois millions de tracts au dessus de 35 villes du pays afin d’avertir les civils de possibles attaques nucléaires. Six jours plus tard, le Japon capitulait.

photo rescape nagasaki 7

Luttant pour trouver sa respiration et la voix faible, Sumitery Taniguchi a conclu cette séance photo hors-normes avec des mots lourds de sens :

« Je ne veux pas qu’une telle chose se reproduise. »

Ces derniers jours, c’est l’immense explosion de la ville chinoise de Tianjin qui a fait la une des médias. Faisant de nombreuses victimes et des dégâts énormes.

Publié le 18 août 2015 à 11:26, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches