« Dans kalach, il y a lâche ! » : la revue de presque de Nicolas Canteloup sur les attentats

« La revue de presque » de Nicolas Canteloup était consacrée aux attentats de Paris du 13 novembre 2015.

L’humoriste, qui a fait sa chronique avec les voix de Guy Carlier, Dominique Strauss-Kahn ou encore de Bernard Laporte, s’est moqué du « kamikaze belge qui se fait exploser aux abords du Stade de France, tout seul, comme un con, sans blesser même une merguez ou une barquette de frites ».

C’était vendredi, vers 21h30 / 22 heures. L’amour avait le son d’un petit SMS inquiet, qu’on a tous reçu. Nous Parisiens, en tout cas. Le fameux T’es où ? Oui, ce t’es où était plus angoissé que d’habitude. Un t’es où suivi d’un Rentre vite, il y a des fusillades dans Paris. Vendredi soir, la mort avait elle le son d’une kalach. D’ailleurs, vous avez remarqué qu’il y avait le mot lâche dans kalach.

Nicolas Canteloup s’est aussi adressé à Daech en déclarant : « La France, elle t’emmerde. Elle t’emmerde, en terrasse, elle t’emmerde devant une bière ou un thé vert. Nous sommes Charlie, vous êtes charpie ».

A la fin de sa pastille humoristique, et après un extrait de l’hymne Imagine (voir la reprise de Coldplay), Nicolas Canteloup a repris sa voix pour remercier ses auteurs pour le texte.

Les dernières publications
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!