Seung-Hwan Oh : les étranges photos rongées par un champignon

Photographie Seung-Hwan Oh

Le photographe coréen Seung-Hwan Oh a réalisé une série intitulée Impermanence qui est le fruit d’une recherche sur l’impact de la microbiologie sur les photos.

Pour obtenir ce résultat étrange, Seung-Hwan Oh applique sur les films photos des champignons qui viennent attaquer petit à petit le support. C’est seulement ensuite qu’il utilise ces films, encore vierges, pour faire ses photos.

Les photographies et portraits semblent alors venir d’un autre temps, ils s’effacent, sont flous, dissous, les couleurs vibrent, se craquèlent dans une cohérence esthétique tout à fait réussie.

A l’heure où tout est numérisé, le parti-pris de l’artistes est de donner corps à la photo et à la matière, à mettre en avant le caractère impermanent d’une œuvre qui reste malgré tout fragile.

Seung-Hwan Oh

Seung-Hwan Oh photographie

Photos Champignons bacterie

Photo Seung-Hwan Oh

Impermanence

Impermanence Seung-Hwan Oh

Poétique et réussi.
Visiter le site de l’artiste.

Les dernières publications
Tuxboard