6 signes de stress qui doivent nous alerter

Le stress est un mal insidieux qui se manifeste non seulement mentalement, mais aussi physiquement. Voici six signes qui vous permettront de l’identifier.

Réaliser que vous êtes stressé n’est pas toujours facile. Nous avons compilé pour vous les signes révélateurs du stress, glanés auprès d’organisations comme Mind ou NHS :

Des maux de tête

Dans l’imagerie populaire, le stress est illustrée par une personne courbant la tête, comme si son cerveau était littéralement surchargé de listes de choses à faire.

Le stress est une cause possible de céphalées de tension, un mal de tête courant, et moins grave que la migraine, qui peut se traiter par de simples analgésiques.

Des troubles du sommeil

Mind et NHS énumèrent tous deux les troubles du sommeil comme un symptôme possible du stress. En effet, il existe une relation étroite entre le sommeil et la santé mentale en général.

Et l’angoisse de ne pas réussir à s’endormir ne fait qu’augmenter le sentiment de stress. Pour rendre le sommeil plus facile, accordez-vous du temps libre avant de vous coucher. Il existe des heures idéales pour s’endormir afin de se réveiller en pleine forme.

Des éruptions cutanées

Le stress peut être la source d’affections cutanées plus ou moins connues comme l’eczéma, l’acné ou le psoriasis. Une peau sèche ou squameuse est également un signe.

Tension musculaire et douleur

Le stress est la cause de tensions musculaires, qui peuvent créer beaucoup de dommages. Pour en venir à bout, faites des étirements, du yoga, de l’exercice ou offrez-vous un massage doux.

L’appétit

Certaines personnes redoublent d’appétit avec le stress. D’autres le perdent tout à fait. Dans tous les cas, un changement soudain de l’appétit peut être un signe de stress.

Selon Harvard Health, la suralimentation causée par le stress augmente le taux de cortisol et d’insuline.

La libido

Le stress peut également faire perdre de l’intérêt pour le sexe, ou vous sentir incapable d’en profiter. Selon Heathline, il est la cause indirecte de dysfonctionnement érectile (DE), s’il est la source d’hypertension artérielle ou d’une consommation d’alcool excessive.

Il peut également être une source directe, si le DE est d’ordre psychologique. Dans ce cas, l’idéal est de consulter un médecin généraliste, voire un psychothérapeute.

Laisser un commentaire

Tuxboard