The Forest, le jeu d’aventure combiné à du survival horror en monde ouvert

Nombreux sont les studios de développement sur le marché du jeu vidéo et ces derniers mettent tout en oeuvre pour que leur jeu puisse être acheté et ainsi apprécié des joueurs. Cependant, tant certains sont sous le feu des projecteurs (TitanFall, Call Of Duty, …), d’autres jeux ne suscitent jamais d’intérêt aussi bien pour les consommateurs que pour la presse, alors que le concept peut y être parfois très intéressant.

C’est le cas pour The Forest, jeu PC édité par SKS Games et développé par Ben Falcone. Probablement peu connu, The Forest est pourtant un titre qui a de quoi en intéresser plus d’un. Combinant aventure et survival-horror en monde ouvert, ce dernier vous plonge dans la peau d’un rescapé où votre seul environnement de vie sera la forêt. En effet, après le crash de son avion (où il en est le seul survivant), votre personnage n’aura pas d’autres solutions que de vivre sur l’île où il est tombé et devra ainsi s’adapter pour survivre en gérant ses rations, son campement mais aussi son feu.

Bien évidemment, le côté survival horror prendra rapidement le dessus lorsque vous vous rendrez compte que l’île sur laquelle vous essayez de survivre est habitée par des créatures assez spéciales. Visionnez le trailer qui suit pour vous plonger dans l’atmosphère de The Forest !

La sortie en France de The Forest n’a pas encore été communiquée, mais il semblerait que ce dernier voit le jour courant 2014. Nous ne manquerons pas de vous en faire part si nous avons du nouveau à ce sujet.

En attendant, dites nous ce que pensez de ce jeu orienté aventure / survival-horror en monde ouvert.

Les dernières publications

5 réflexions au sujet de “The Forest, le jeu d’aventure combiné à du survival horror en monde ouvert”

  1. il a l’air bien fait mais c’est trop con: avec le potentiel du jeu, il ont été faire une bd de merde !!!

  2. Les gens chez Tux, il faut tester vos vidéos :) Vous avez copié le lien de celle-ci à 1:41, du coup une fois lancée il faut la reculer au début.

    Ce jeu suivra très malheureusement le chemin des 20 gros MMORPGs qui sortent tous les ans et qui n’ont pas eu 30M€ de com’ pour se lancer (1 tous les deux ans en gros). Il aura une petite communauté de joueurs au bout d’un an, ne sera pas rentable, fermera ses premiers serveurs au bout de deux ans, et disparaitra dans 3.

    C’est le gros paradoxe des MMOs, ils doivent être très populaire pour survivre économiquement, mais seuls les populaires restent populaires, les autres restent invisibles. D’où la com à plusieurs dizaines de millions d’euros pour rendre le jeu populaire avant sa sortie…

    J’ai joué à plein de MMOs comme ça, qui sont sous-peuplés et disparaissent vite… Ahh, Ryzom… snif.

  3. Effectivement ! C’est le « monde ouvert » qui m’a trompé.

    Ceci dit, la remarque change peu : les jeux de studios (donc budget élevé) peu connus (volume de vente inférieur aux prévisions), renflouent rarement les caisses de leurs développeurs. Steam a indéniablement apporté un plus avec sa mise en avant systématique intéressante. Mais avec ses revers aussi.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard