Un expert accuse la NASA d’avoir caché l’existence d’une planète-tueuse pendant des décennies

La théorie complotiste au sujet de Nibiru, née dans les années 1970, a pris beaucoup d’ampleur ces derniers mois. Cette mystérieuse planète, dont l’existence est improbable, a été au centre de nombreuses rumeurs l’an passé.

Elle serait la planète X, la grande inconnue située au-delà de Pluton. Elle passerait près de la Terre tous les 3600 ans, déclenchant à chaque fois de nombreux cataclysmes en raison de sa forte gravitation.

D’ailleurs, la fin du monde a été annoncée plusieurs fois récemment, et la date du 23 septembre 2017 a même été retenue pour une collision meurtrière avec notre planète. Les conspirationnistes disent également que SpaceX aurait lancé en novembre 2017 une sonde dans l’espace pour trouver Nibiru, et que ses lunes, particulièrement brillantes, seraient visibles à l’œil nu.

On pourrait croire que ce ne sont que des histoires à dormir de debout, à classer dans la longue liste des intox et fake news qui pullulent sur Internet, mais quand une personne très sérieuse y accorde du crédit, cela éveille néanmoins l’attention.

Ethan Trowbridge, diplômé de l’Université de l’Iowa, a travaillé pendant plus de 10 ans à l’Institut américain d’études géologiques (USGS), et il affirme que ses anciens employeurs, ainsi que la Nasa, étaient au courant depuis 30 ans de l’existence de cette planète-tueuse. Ils auraient toutefois cherché à masquer son existence au public.

Il s’est confié sur cette histoire :

« L’USGS a appris l’existence de Nibiru d’une information de la Nasa.

Nous avons été chargés de vérifier si le changement climatique anormal était dû à l’influence de ce corps céleste, et des études ont prouvé ce lien.

Cette information est hautement classifiée et tous les documents et informations la concernant sont fragmentés et divisés par département de sorte que les personnes travaillant avec les fragments de ce dossier ne peuvent pas comprendre sa finalité.

Je pense que seule une quarantaine ou une cinquantaine d’employés ont véritablement idée de ce qui se passe. »

Bien entendu, le Daily Star a contacté l’USGS, mais il n’a pas souhaité commenté les révélations du chercheur. La Nasa, quant à elle, a toujours réfuté l’existence de Nibiru, y voyant une fantaisie concoctée en ligne.

En 2012, elle expliquait de façon détaillée pourquoi la planète n’existait pas :

« Nibiru et toutes les histoires de planètes sur le point d’entrer en collision avec la Terre sont un canular sur Internet. Il n’y a aucun fondement factuel à ces affirmations.

Si Nibiru ou la planète X était réel et se dirigeait vers la Terre, les astronomes l’auraient suivie pendant au moins toute la dernière décennie, et elle serait maintenant visible à l’œil nu.

Évidemment, elle n’existe pas. Eris est réel, mais c’est une planète naine semblable à Pluton dans le système solaire, et même un rapprochement avec la Terre la laisserait à une distance d’environ 4 milliards de kilomètres. »

Il est peu probable que ces bonnes paroles stoppent l’apparition d’autres histoires sur la planète X : à ce rythme, nous imaginons que nous continuerons à écrire sur Nibiru même lorsque l’apocalypse arrivera.

Les dernières publications

Laisser un commentaire

Tuxboard