Noël 2018 La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogActusUn Français sur 4 serait à découvert tous les mois, et ça va pas en s’arrangeant

Un Français sur 4 serait à découvert tous les mois, et ça va pas en s’arrangeant

Une étude réalisée par Panorabanques, et publiée ce jour, révèle qu’un Français  sur quatre dépasse son découvert autorisé chaque mois.

L’autorisation de découvert est un service bancaire très utile pour boucler les fins de mois difficiles, ou gérer les situations imprévues. Mais quand son devient presque une habitude, elle devient beaucoup plus préoccupante que salutaire.

En effet, une récente étude menée par le comparateur d’offres bancaires Panorabanques a révélé que 60% des Français seraient à découvert au moins une fois par an. Plus exactement, « 1/4 des Français sont en de découvert autorisé au moins une fois par mois, 20% une fois par trimestre et 16% une fois par an ».

Ce phénomène concerne toutes les catégories de la population, même les couches plus aisées – c’est-à-dire ceux qui gagnent plus de 3 000 euros par mois. En effet, ils sont environ 13% à se trouver dans le rouge vif chaque mois, et 17% au moins une fois par trimestre.

Des frais bancaires exorbitants

Le dépassement de découvert est très lucratif pour les banques,  car les frais avoisinent en moyenne 60,20 euros par an. Selon Guillaume Clavel, président de Panorabanques, la facture est particulièrement salée en raison des commissions d’intervention « plafonnées depuis 2013 à 8 euros chacune et à 80 euros par mois. »

Il n’est donc pas étonnant que l’accumulation des intérêts, des commissions, et d’autres ponctions (envoi d’une lettre d’avertissement, traitement du rejet) deviennent rapidement un gouffre financier pour « les clients les plus fragiles », c’est-à-dire ceux qui sont en difficultés financières ou qui dépensent plus qu’ils ne gagnent. En 2017, ils s’étaient acquitté d’environ 320 euros de frais de découvert.

Plus largement, d’après un calcul effectué par 60 Millions de consommateurs et l’Union nationale des associations familiales, les frais engendrés par les incidents de découvert s’élèveraient à 6,5 milliards par an. Afin de protéger les ménages les plus exposés, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé le 8 juillet un plafonnement des frais bancaires « pour tous les Français modestes » dans le cadre du Plan pauvreté.

Les Français, de meilleurs gestionnaires

Les Français sont toutefois devenus de meilleurs gestionnaires que les années précédentes : « 24% sont en dépassement une fois par mois en 2018 alors qu’ils étaient 28% en 2014 ». De plus, 40% d’entre eux n’ont pas dépassé leur autorisation cette année, soit 5 points de mieux qu’en 2014.

Le découvert, quelles solutions ?

Si vous êtes du genre dépensier, et ne souhaitez pas vous trouver dans le rouge vif à la fin du mois, vous pouvez recourir à la carte à autorisation systématique. Elle permet d’interroger le solde disponible sur votre compte en banque avant toute opération, et de ne pas dépasser le plafond préétabli. En cas de paiement supérieur au solde, la carte sera automatiquement rejetée. Autre solution, et certainement la plus simple, privilégiez une banque qui n’autorise par le découvert.

Publié le 10 juillet 2018 à 7:30, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches