42 réflexions au sujet de “Une du Figaro sur les tueurs”

  1. C’est effectivement choquant mais je pense qu’il faut tout de même un peu nuancer la chose. L’un des faits divers concerne la France, l’autre un pays étranger. Il est donc normal qu’un quotidien Français s’étale plus sur une tuerie ayant eu lieu sur le territoire avec comme victimes des français plutôt qu’une tuerie ayant eu lieu en Norvège. Mais bon, c’est uniquement une nuance (a voir, la une d’un journal norvégien aujourd’hui !).

    Ce qui me choque le plus, c’est que dans le 1er cas, les gros titres ne parle pas de son orientation religieuse (chrétienne) alors que dans le 2nd, on additionne « terroriste, islamiste, 7 mort » en caractère 120. Mais ce n’est qu’un avis.

  2. Mais c’est normal! y en a un qui est blanc ultranationaliste et qui a fait ça parceque son gouvernement etait trop laxiste envers les islamistes…

  3. si il précise qu’il est islamistes c’est justement pour éviter l’amalgame possible entre islamiste et musulman même si mon expérience me fait dire qu’il a bcp plus d’islamiste en France qu’on veux bien nous le faire croire, prenez le temps de parler du conflit israelo palestinien avec un musulman et vous verrez ce que je veux dire ….

  4. @tche: Prends le temps de parler de ce méme conflit avec un juif mon pote!
    Ca m’fait vraiment flipper tout ca en tout cas. J’ai l’impression que trés peu de personnes se rendent compte de la propagande faites a travers ce FAIT DIVERS …

  5. Et tous les africains qui crèvent la bouche ouverte dont on ne parle plus parce que c’est quotidien ça ne vous choque pas ? Il y a plus de morts que dans les 2 faits comparés.
    Ah mais oui c’est vrai, là on sort carrément de l’Europe. Au temps pour moi !

  6. quel honte ce mec , un déséquilibré mental qui ce revendique musulman et voila qu’ont est tous catalogué
    tout les prêtres ne sont pas pédophile

    ça fait toujours un gogol de moins sur terre il en reste encore beaucoup

  7. C’est normal qu’ils écrivent son nom en grand comme ça ?? et y’a marqué terroriste islamiste mdrr faut bien préciser la chose

    a croire que le Figaro est dirigé par un juif lol

  8. Très bien dit Travis.

    @Algerien-style Tu voulais qu’il marque quoi ? Néo nazi ?

    Et vous auriez aimé voir la différence de traitement entre la une du Figaro sur Mohamed Merah et celle qui serait paru dans le cas d’un Anders Breivik français ? Là on aurait pu rigoler, voir si tout les padamalgamistes aurait eu le même discours dans le cas d’un tueur blanc.

    La différence elle tient comme l’a dit Gilles-William Goldnadel au fait que: « qui tue des juifs depuis 40 ans? » « qui commet des attentats dans le monde? » les néo nazis ? J’en croise à chaque fois que je vais chercher ma baguette à la boulangerie.

    Déçu de la tournure politique que prends ce blog qui est censé être un blog de divertissement.

  9. @ThomY justement les images sont un comparatif entre un chrétien qui tue 77 personnes et un islamiste qui tue 7 personnes
    ont vois bien la différence des deux une

  10. @Algerien-style
    Comme l’a dit Travis, d’une c’est pas en France et de deux j’aimerai bien que tu me cites d’autres attentats commis par des chrétiens blancs récemment. Ça doit représenter 0,01% des attentats commis dans le monde, là où depuis 2001 les attentats islamistes sont estimés à 18000 à travers le monde.
    Tu saisis la différence ou toujours pas ?

  11. il faut à tous prix éviter les amalgames… le mot qu’il faut retenir est terroriste peu importe son bord il est condamnable pour son extrémisme… maintenant de la même façon qu’on est plus touché par la mort d’un proche que d’un inconnu, on est plus marqué par des meurtres perpétrés dans son pays qu’à l’étranger, c’est la nature humaine… on peut se dire que ça aurait pu être nos enfants, nos frères….

  12. J’allais mettre un commentaire mais ThomY a tout résumé. Le terrorisme est quasi exclusif aux islamistes radicaux. Et à la base ça part quand même de la religion musulmane même si elle est déformée.

    Et puis sans l’excuser il faut rappeller que ce mec délirait total. A ce que je sache notre Merah national etait tout a fait déterminé et conscient de ses actes.

    Pour résumer on a un fou certe chrétien qui va tirer dans le tas et un islamiste qui va viser des symboles clairement identifiés (nation francaise a travers les militaires et juifs) pour des raisons ideologiques et religieuses.

    Il y a une grande différence et le traitement est donc aussi différent. Celui qui essaye de créer des polémiques avec cette comparaison est bien tordu

  13. @ Thomy: A la limite si Tux te déçois… Alors oublie l’url, ne reviens plus, ou alors en tout cas, ne poste plus de commentaires.
    Je pense que Joe ne s’en portera pas plus mal, plus le temps passe, plus tux se fait connaitre et c’est tant mieux. La tournure politique que prend le blog, entre deux vidéos de lolcat, c’est normal, le premier onglet n’est il pas « actualité » ?

  14. Nous blanc chrétiens, ou adapter au capitalisme, on fait pas de terrorismes, on le fait juste a une plus grande échelle par des conflits ou plus précisément la guerre ;)

  15. Le tueur d’Oslo a beau être chrétien, sont acte n’était pas motivé par la religion.
    Faut pas confondre l’acte d’un fou motivé par ses opinions personnelles et celui d’un intégriste motivé par sa religion.

    Je suis tout à fait d’accord avec omagad et ThomY.
    On n’est plus au temps des croisades. Par contre, l’intifada date de 1987. faudrait penser à évoluer quand même.

    Quant au titre du figaro, je trouve normal que la presse nationale mette en avant une catastrophe nationale, ce serait probablement la même chose en Norvège.

  16. Qu’est ce que j’écoute comme conneries ici…
    @ThomY: ca te dit quelque chose ETA, nationaliste corse, Irlande du nord, Khmers rouge, Sentiers lumineux, MRTA, ELN? Si tu veux je peux allonger la liste des groupes terroristes non islamistes actifs. Donc renseigne toi avant de dire n’importe quoi.

  17. @cesar
    Ce n’est plus de l’actualité là mais un article bien orienté, un post avec les salaires des politiques ou sur Sarkozy Hollande cousins ne me dérange pas. Mais là ça tourne militantisme politique et Joe a plus à y perdre qu’à gagner en terme de visites.

    Après c’est son site il fait ce qu’il veut mais si dès qu’on donne son avis, on a comme réponse d’arrêter de le visiter, tu peux aussi décider d’oublier les commentaires qui ne te plaisent pas.

  18. @Remington

    Où tu as lu que j’ai dit qu’il n’y avait aucun groupe terroriste non islamistes ? Apprends à lire correctement les commentaires et à les comprendre.

  19. +1 a ThomY !
    @Remington : Avant d’écrire li les commentaires postés ! Si tu ne comprend pas, ce que je constate, fait silence.
    +1 a Clyde : Il explique trés bien la motivation des deux meutriers ! Qui sont bien deux choses differente ! L’un est un réel fou ! Le deuxieme est quelqu’un qui sait se qu’il fait et l’approuve ce qui d’autant plus térrible.

    Ce monde par franchement en couille ! Il est je penses temps qu’on en arrete les frais, et si un dieu existe ! Qu’il nous supprime !

  20. @Clyde

    Désolé mais ton argument ne tient pas la route une seconde.

    Le tueur d’Oslo était un taré extremiste qui voulait « punir » son gouvernement de ce qu’il considérait être une trop grande « laxité » vis-à-vis de ce qu’il considairait comme des étrangers sur son territoire. Bilan : 77 morts, dont une grande partie abattue froidement à bout portant et uen explosion en plein centre ville.

    Le tueur de Toulouse état un taré extremiste qui voulait « punir » la France pour son intervention en Afghanistan. Pour cela il abat des militaires musulmans car dans son petit cerveau malade il doit considérer ça comme des traitres. il ne trouve pas d’autres militaires alors il se rabat sur une école juive et abat froidement trois personnes, dont des GOSSES d’à peine 8 ans à bout portant, et pour ça il prend comme excuse de « Venger les enfants palestiniens ».

    Je suis désolé mais il n’y est nullement question de motivation religieuse dans les deux cas. Ce sont deux tarés, points barres. La connerie est à mon sens une des rares choses qui n’a ni couleur, ni origine, ni religion.

    C’est aussi inteligent que de dire « il y a des holligans dans les stades de foot, faite attention à vos potes et vos voisins qui regardent le foot à la télé, il faut se méfier de ces gens là ».

    C’est faire le même raccourci que ce taré qui se dit « l’état d’Israël a une armée responsable de la mort d’enfants palestiniens, la religion d’état d’Israël est le judaisme, donc tous les juifs du monde entier (y compris les gosses de 8 ans) epuvent être considérés comme responsables de la mort des enfants palestiniens, je me dois de les flinguer ».

    Je ne me laisserai pas avoir par les discours qui vont monter les jours à venir, et ca me fait gerber quand je vois des gens faire de tels raccourcis.

    Je suis conscient que chacun a son opinion, mais soyez surtout dégouté pour les familles et les proches des victimes car ce salaud ne sera jamais jugé pour ses crimes, la mort est une issue bien trop facile à mon gout plutôt que de devoir assumer ses actes.

  21. je suis déçu par Tux qui est un super site que je suis très souvent.

    Cet article et cette image sont super démago car il suffit de se renseigner un peu pour se rendre compte que cette Une du Figaro n’est pas celle du lendemain de l’attentat en Norvège (l’attentat à eu lieu le 22 Juillet, et on peut voir que Cadel Evans a déjà gagné le tour de France alors que celui-ci se termine le dimanche 24 Juillet)
    Autant dire on compare deux unes qui ne le sont pas, à la limite comparer les deux unes le lendemain de chaque drame ok mais là je trouve ca vraiment facile et petit…

  22. En même temps c’est les unes du figaro donc quand ils peuvent taper sur un arabe qui plus est un islamiste, ils gênent pas.

  23. 77 à 7, allez les gars, encore un ptit effort argnf !
    Le blondinet a été d’une rentabilité assez étonnante.

    C’est qui le prochain ? combien ???

  24. @ThomY

    http://www.youtube.com/watch?v=u-g__e_hUsM

    La source est sur , il faut arrêter les conneries maintenant

  25. Je vois pas trop le problème, si les gens sont pas capables de juger eux même les faits et qu’ils ont besoin d’une mise en page d’un journal pour savoir si c’est controversé ou pas, je trouve ça dommage.

    Faut savoir lire entre les lignes et analyser un journal avant de dire que c’est de leur faute, les journalistes ont des opinions comme tout le monde, même si ils devraient être impartiaux.

  26. Ne pas oublier que en France tant que vous n’êtes pas jugé vous êtes et restez innocent !!!!
    Je n’ai pas personnellement entendu les revendications de ce Momo ;-) mais juste une retranscription faite par des gens !
    On appelle ça du téléphone arabe…LOL
    Franchement les gens sont quand même cons de gobés les médias ! Informez-vous les mecs ! Prenez de la hauteur ! La vérité est ailleurs :-)
    ++

  27. Je tiens juste à dire dans ce commentaire:

    Un Grand Bravo à la Police Nationale et aux secours, et surtout à la DCRI pour avoir trouvé aussi rapidement ce criminel (48h)

    Car j’en ai tous simplement marre d’entendre les gens dire:
    « Pourquoi ne pas l’avoir arrêter avant le massacre de l’école?? La police est incompétente, ils n’ont pas fait leur boulot…! »

    Sans m’énerver, je vais tous simplement vous dire, que notre Police a fais un très bon travail, car pour interpeller un suspect, il faut que:
    – Cela soit le bon suspect
    – Avoir des preuves suffisantes pour pouvoir l’interpeller
    – Trouver son domicile
    – Etre sûr qu’il se trouve à son domicile
    – Mobiliser les forces de police nécessaire à l’interpellation

    Et tous cela en 48H! Je vous rappelle aussi que la Police en intervenant assez tôt, a réussi à sauver un militaire et deux policiers…

    Bravo aussi à la patience et à la détermination du RAID, merci à vous!

  28. @ BoxOffice: l’enquête ne s’est pas faite en 48 heurs, mais elle s’est accéléré les dernières 48 heurs…

    Sinon j’en ai un peu marre que les médias nous disent ce que c’est un musulman et qu’est ce que c’est un islamiste… perso pour moi Ben Laden et tout autre fanatique de dieu sont légitime quand ils se disent musulman….

    Je pense que des intégristes passent bcp plus de temps à lire le coran que n’importe qu’elle autre musulman, tout est une question d’interprétation vous allez me dire et c’est vrai mais pour moi il n’a pas qu’un islam, il en a une multitude… et OUI Merah est musulman.

    Je connais des musulmans qui boivent de l’alcool, qui ne prie jamais, qui mange limite du porc et ne font pas le ramadan et après on va nous dire qu’un mec qui meurt au nom d’Allah, qui fait le jihad en son nom lui ne l’est pas ?

    Je pense que la détermination est preuve de foie et que de se coté là les islamistes que ca nous plaise ou non sont légitime quand il se revendique Musulman.

    Et je finirai en vous posant cette question, selon vous quel sont les musulman les plus nombreux et donc les plus représentatif… les modérés ou les intégristes qui prône la charia ?

  29. juste petite précision, ma question se pose sur l’ensemble de la planet et non d’un pays en particulier…

  30. ISRAËL => le chien de garde de l¬Occident.
    (La domination occidentale n¬aurait pas pu se faire sans cet allié stratégique, cette base avancée de l¬Empire qu¬est Israël.)

    Il se trouve qu¬Israël est une pièce maîtresse dans le dispositif qui COUVRE une région qui va de la Mauritanie jusqu¬aux frontières pakistanaises.
    Ce pays monte la garde au bénéfice de l¬Empire.
    Or Israël ne paraît pas aussi invulnérable qu¬il en a l¬air.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Même si Israël a été une réussite exceptionnelle en termes de sous-traitance dominatrice de l¬Empire, cela pourrait être aussi un élément de sa CHUTE! Ou de son affaiblissement jusqu’à sa perte!

    Il y a un élément qui paraît être trrrès intéressant et potentiellement explosif.
    A l¬instar des tactiques de guérilla, on pourrait déranger, voire ébranler l¬Empire par la périphérie.

    D¬abord c¬est un pays qui perd de sa légitimité sur le plan international. Cela peut paraître anecdotique dans un monde où règnent la violence et le cynisme.
    Mais jusqu¬à preuve du contraire, nous disposons d¬une marge de man¬uvre non négligeable.
    La perte de la légitimité a des conséquences de plus en plus tangible.
    Et qu’à l’échelle planétaire, de plus en plus de gens en viennent à désigner Israël comme la plus grande menace à la paix.!!!!!!!!!!!!

    Affaiblir Israël, c¬est affaiblir l¬Empire et rendre aux peuples arabes leur liberté au niveau de leur politique étrangère. (Egypte, Tunisie, Jordanie).

    Comment affaiblir Israël ?
    – Par des campagnes de délégitimation.
    – Multiplier les colloques dans les universités.
    Sur l¬occupation, la détention administrative, la colonisation, la mainmise sur l¬eau, l¬apartheid.
    Rendre l¬apartheid sioniste concret dans ses manifestations. Imposer le terme chaque fois qu¬on parle de la Cisjordanie occupée.

    N¬oublions pas que les universités forment les élites de demain!
    ÉDUQUONS-NOUS SUR LA VRAI RÉALITÉ !

    Extrait de l’article placé le 25 fév 2012 sur Mécanopolis: La périphérie arabe, développement du capitalisme international + renforcement militaire.. par Jacob Cohen

  31. http://www.youtube.com/watch?v=V0EyAnGlw2U&sns=fb

    On sera bientôt tous gouvernés par de sionistes ;) oubliez pas qu’un parlement européen Juifs est ouvert depuis février 2012 ;)

    NON AU NOUVEL ORDRE MONDIAL !

  32. Breivik et Merah sont tous les deux les produits d’un contexte de « guerre des civilisations » que les médias répandent depuis le 11 septembre et dont il devient difficile de s’extraire.

    Cela dit, ce contexte de guerre ne correspond à aucune réalité géopolitique, pas plus qu’il ne correspondait à une réalité géopolitique AVANT les attentats. Tout juste sert-il les intérêts américains dans les régions du moyen-orient où ces derniers cherchent des excuses pour intervenir militairement dans le but de sécuriser leur approvisionnement en pétrole.

    La seule solution face à ça, c’est la tolérance religieuse, dans les deux sens, et ne surtout pas tomber dans la xénophobie. Désolé d’enfoncer des portes ouvertes mais pour paraphraser ce que disait un des candidats à l’élection, le véritable ennemi au milieu de tout ça, c’est la finance, ce n’est pas un ado d’origine algérienne totalement fanatisé.

    Cette actualité, aussi atroce soit-elle, nous détourne des vrais problèmes.

  33. Peut-être que la vérité par l’humour ca passe mieux ^^
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GE5BTWBNlVM

  34. Avec un peu de chance, la prochaine fois c’est 0,7 puis plus rien du tout, alors viendra le temps de « La belle verte »…

    http://www.youtube.com/watch?v=yQ18ERkHalk

  35. En moins d’un an, la guerre mondiale contre le terrorisme (islamiste) a brusquement frappé jusque dans nos foyers. Elle se passe si loin de chez nous que nous n’en réalisions plus l’existence. Elle dure depuis si longtemps qu’on ne peut plus imaginer comment vivre sans. Mais, d’abord au Nord de l’Europe en juillet 2011, puis au Sud en mars 2012, elle a atteint le territoire européen.

    Anders B. Breivik (32 ans) et Mohamed Merah (23 ans) sont l’expression des deux camps en lutte. Ils ne se sont pas contentés de placer une bombe anonyme quelque part. Tous deux ont reçu un entrainement militaire. Ils ont abattu et achevé leurs cibles, personnellement, systématiquement et froidement, comme de vrais professionnels militaires. Oui, on l’avait oublié, les petites nouvelles dans la presse sur 10, 100, 1000 morts en Irak, en Afghanistan ou à Gaza, femmes et enfants inclus, n’ont plus aucune signification ni aucun effet, mais elle est comme ça, la guerre : horrible, cruelle, méthodique, d’une souffrance inouïe pour les victimes et leurs familles. Après, il y a eu l’efficacité de nos services de police pour nous assurer que tout était sous contrôle et que tout allait reprendre son semblant de normalité. Breivik a été arrêté le jour même. Merah a été abattu le jour suivant, après trente-deux heures de siège de sa maison, au son des rafales des mitraillettes. À suivre en direct à la télévision, comme une vraie scène de guerre.

    Les Templiers.

    Le procès de Breivik, le tueur d’Oslo-Utoya qui a abattu 77 personnes, commencera le 16 avril prochain. Le 7 mars dernier, Breivik a été formellement inculpé pour « acte de terrorisme » et « homicides volontaires » par le Parquet norvégien.

    Breivik se déclare « commandant militaire du mouvement de résistance norvégien et des Templiers de Norvège ». Il veut épurer l’Europe de la gauche multiculturaliste et de l’islam (1). Il considère Israël comme la ligne de front de « la civilisation occidentale contre la barbarie musulmane », et comme le pays qui a « reconquis » un territoire sur l’islam. Breivik est l’expression de l’alliance guerrière entre l’extrême droite européenne, Israël et les Etats-Unis. Tout indique qu’au nom de sa « schizophrénie paranoïde », tout ce qui a inspiré, nourri et créé Breivik restera un livre fermé et ne sera pas mis en cause. Il échappera à un procès – et à la prison – au profit de soins psychiatriques.

    Depuis l’affaire Breivik, l’actualité prouve pourtant que Breivik n’est plus un « fait isolé » sur le sol européen, comme on a voulu le présenter. D’abord parce que nous vivons bel et bien dans un climat politique et social, raciste et islamophobe, sur un fond de crise économique et de guerre antiterroriste, dans lequel de tels actes de barbarie deviennent un phénomène social. Puis, de l’arrestation en Norvège de deux extrémistes nazis armés et en possession d’explosifs en septembre 2011, à la découverte en Allemagne des assassins néonazis d’immigrants turcs à la mi-novembre 2011, au meurtre de deux vendeurs ambulants sénégalais par un militant d’extrême droite en Italie en décembre 2011, la question du terrorisme d’extrême droite, niée par les autorités et glissant parmi les mailles du filet sécuritaire pendant toute une décennie, se pose dans tout son ampleur.

    En mars 2012, à Toulouse-Montauban, des tueries racistes ont fait sept morts, en 14 jours de temps. L’auteur, qu’on surnommait d’ores et déjà le Breivik français, s’est avéré par la suite comme étant Mohamed Merah, un jeune homme de 23 ans, condamné quinze fois pour des délits pendant sa jeunesse, converti en prison et qui se revendique de la marque Al Qaida. Il semble avoir dit qu’il a agi pour venger les enfants de la Palestine, l’intervention française en Afghanistan et contre l’interdiction du port du voile intégral en France. Sur ses motivations, Mohamed Merah n’aura pas la possibilité de nous en dire plus.

    Maladie mentale ?

    Pendant toutes les heures où j’ai suivi le long siège de sa maison, je n’ai pas entendu dans la bouche des commentateurs le diagnostic d’une éventuelle « schizophrénie paranoïde » » de Mohamed Merah. Bien sûr, on dira que c’est parce qu’on ne lui avait pas encore parlé (ce qui n’arrivera en tout cas plus).

    Quand il s’agissait de Breivik, on a ressenti un sentiment de reniement, d’écartement, de mal à l’aise. L’horreur de Breivik, homme blanc d’extrême droite, qui avait agi en notre nom et au nom d’une vision politique de plus en plus commune en Europe, ne pouvait pas être la nôtre. Il devait nécessairement être fou. L’acte de Merah par contre nous semble correspondre à quelque chose de bien plus réel et reconnaissable. Merah est la confirmation de nos peurs. Pour nous, les actes de Merah sont présents, potentiellement ou en germes, dans les communautés musulmanes. Ils correspondent mieux à notre imaginaire sur le terrorisme. Pour lui, on ne se pose pas la question de la maladie mentale. Pour lui, on pose celle de l’endoctrinement, de la radicalisation, de l’évolution « d’un délinquant de cité devenu djihadiste meurtrier ».

    Comme Breivik a été écarté en tant que fou isolé, personne n’a dû se justifier après son massacre, dix fois plus meurtrier que celui de Merah. Personne n’a été inquiété, personne n’a dû se justifier ou n’a dû jurer en public qu’il n’avait rien à voir avec l’idéologie du jihadiste blanc. Les responsables religieux catholiques ou protestants n’ont pas été invité au Palais, ils n’ont pas été sommés de déclarer qu’il ne faut pas faire d’amalgame « entre le christianisme et les actes odieux de Breivik. » Rien de moins vrai pour le jihadiste musulman. On sent déjà que les armes se préparent pour encore frapper plus fort contre les communautés d’origine immigrée, musulmanes ou pro-palestiniennes. Et que la discrimination et la persécution s’annoncent de manière durcie. Toute personne consultant un site jihadiste, toute personne s’entraînant militairement sera poursuivie pénalement, déclare Sarkozy immédiatement après la liquidation de Merah. Il annonce aussi qu’au sein des prisons la lutte contre le prosélytisme sera intensifiée. Rien de tout cela n’a été entendu après les tueries d’Oslo.

    Le reflet réel de la guerre en cours

    Ce qui saute aux yeux, c’est que les tueries aussi froidement exécutées de 77 personnes à Oslo ou de 7 personnes à Toulouse, s’inscrivent dans un cadre on ne peut plus politique et que ses auteurs se revendiquent des deux côtés de la ligne de front de la guerre contre le terrorisme (islamiste). Dans leur cruauté, les meurtres d’Oslo ou de Toulouse sont à la hauteur de cette guerre qu’on mène : elles en sont le reflet simple et parfait. Elles sont l’illustration de l’enchaînement de vengeance et de barbarie meurtrière, aboutissement de dix ans de guerre mondiale sans fin contre le terrorisme.

    C’est ce que les belles paroles sur « l’unité des communautés, de la nation, sur les amalgames, contre la vengeance, la stigmatisation » doivent nous faire oublier. Face à ces dix ans de guerre, c’est la négation systématique par les hommes et femmes politiques. Pour eux, pas de lien entre la flambée de racisme ou la montée de la violence sur le continent européen et notre implication dans la guerre mondiale contre le terrorisme. Parlant devant un groupe de jeunes réfugiés palestiniens, Madame Ashton, chargée des Affaires étrangères européennes, a eu le malheur de sortir la phrase suivante : « Nous nous souvenons des jeunes qui ont été tués dans toutes sortes de circonstances terribles – les enfants belges ayant perdu la vie dans une tragédie terrible. Nous pensons à ce qui s’est passé à Toulouse, aujourd’hui. Nous nous rappelons de ce qui s’est passé en Norvège il y a un an. Nous nous rappelons ce qui se passe en Syrie. Nous voyons ce qui se passe à Gaza et dans différentes parties du monde – nous nous souvenons de ces jeunes et de ces enfants qui perdent leur vie. » Notre allié préféré, Israël, a explosé de colère pour la phrase sur Gaza. Le ministre israélien de l’Intérieur a tout simplement demandé la démission d’Ashton parce qu’elle a mentionné Gaza. Mais s’il y a bien un débat qu’il faudra ouvrir, c’est bien celui-là, le débat sur la guerre et sur l’oppression dans ce monde.

    L’entraînement militaire des djihadistes et des autres.

    Les commentateurs me font un peu rire quand ils insistent à longueur de journée sur l’entraînement de Mohamed Merah (et, figurez-vous, de dizaines d’autres !) dans des camps en Afghanistan ou au Pakistan. Ces commentaires s’accompagnent d’images vidéo d’hommes masqués, mudjahedines jihadistes avec un look extrêmement effrayant. Et Sarkozy de déclarer qu’il poursuivra pénalement chacun qui va s’entraîner en Afghanistan. Mais à quand la poursuite pénale contre ceux qui ont déclenché les guerres illégitimes contre l’Afghanistan et l’Irak ? Et en ce qui concerne l’entraînement, ne réalise-t-on pas que, pendant cette dernière décennie, on a entraîné des milliers de tueurs potentiels au sein de notre propre camp ?

    Dans l’essai sur Breivik, j’écrivais : « Dix ans de thérapie de choc contre le terrorisme islamiste ont amené plus d’adeptes à Oussama Ben Laden et au mouvement d’Al Qaida que ceux-ci n’avaient jamais pu espérer. Cela vaut également pour les recrues de Bush, de Blair et autres criminels de guerre occidentaux. En Occident, des dizaines de milliers de volontaires se sont présentés pour s’embaucher comme « private contractor » dans les milices privées dans les pays occupés » (2). À ajouter, tous les volontaires d’extrême droite qui se sont fait enrôler dans l’armée américaine pour recevoir un entrainement militaire, qu’ils pourront utiliser … à la maison. Je vous laisse imaginer ce que cela donnera dans le monde occidental, quand toute cette belle génération de militaires, de membres des milices privées et de bandes d’extrême droite retourneront à la maison.

    Les enfants ne se valent-ils pas ?

    Je veux conclure par un plaidoyer pour nos enfants, pour les enfants, pour tous les enfants.

    Breivik a tué deux jeunes norvégiens de quatorze ans, sept de quinze ans, sept de seize ans, dix-sept de dix-sept ans, dix-sept de dix-huit ans et ainsi de suite. Merah a abattu trois enfants juifs, Gabriel, 4 ans, Arieh, 5 ans, et Myriam, 7 ans. Mehra ne pouvait pas rendre un plus mauvais service à la cause palestinienne. Ce sont les attaques contre les enfants, contre ce qui nous est le plus cher, ce qui est le plus vulnérable et le plus innocent, qui nous ont touchés le plus. Quand je donnais cours en prison, là aussi, les enfants étaient quelque chose de sacré, auquel on ne touche pas, et ceux qui l’avaient fait étaient mis au ban. Dans les cas de Breivik ou de Merah, on est donc très loin d’un sentiment porté par l’humanité dans son ensemble. Il n’existe pas de remèdes magiques pour redresser cette situation. Mais nous pourrions commencer par nous-mêmes. Nous pourrions cesser notre compassion sélective, qui fait qu’un enfant dans ce monde n’en vaut pas un autre. Nous pourrions commencer par protester contre l’inhumanité à laquelle on assiste et qui est commise en notre nom. C’est cette sélectivité qui crée la rage et la haine. Quand on permet de tuer des enfants, année après année, au nom de notre politique occidentale, sans bouger ou se révolter, les conditions sont créées pour de nouvelles horreurs.

    Au moment même où Merah abatait trois enfants juifs, le 14 mars 2012, le petit Baraka Al Mughrabi, un enfant palestinien de 7 ans était tué, lors d’une énième agression israélienne contre Gaza. Ce jour-là, on a compté 26 morts à Gaza. Au moment même où Merah abattait les trois enfants, le 11 mars 2012, Robert Bales, sergent américain, 38 ans, abattait deux familles afghanes, seize personnes en tout, dans les villages Balandi et Alkozai, au sud de l’Afghanistan. Il a ensuite mis le feu à leurs corps. Sumad Khan, un paysan afghan, a perdu onze membres de sa famille dans ce massacre : sa femme, quatre filles entre deux et six ans, quatre fils entre huit et douze ans, et deux autres proches.

    Je ne connais pas les noms de tous ces enfants. Nous ne les connaîtrons probablement jamais.

    Luk Vervaet « le Grand soir »

    http://www.legrandsoir.info/d-oslo-utoya-a-toulouse-montauban-l-horreur-de-la-guerre-gagne-l-europe.html

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard