BlogInsoliteUne femme fond en larmes à l’idée de porter un masque et de ne pouvoir étreindre les bébés des gens

Une femme fond en larmes à l’idée de porter un masque et de ne pouvoir étreindre les bébés des gens

Une femme a irrité les internautes lorsqu’elle a décrit le port du masque comme une épreuve « émotionnelle ».

C’est avec une voix tremblotante et des larmes aux yeux qu’elle a expliqué dans un Facebook Live que le masque l’empêchait de « recevoir suffisamment d’oxygène ».

Elle a déclaré :

« Je ne me sens pas bien. Je peux vous dire que je n’avais pas assez d’oxygène.

Regardez les chiffres et dites-moi pourquoi tout le monde vit dans la peur.

Dites-moi pourquoi on met ces trucs et pourquoi on ne peut pas respirer.

Je veux juste pleurer. Parce qu’on ne peut pas voir le visage des gens, on ne peut pas établir de lien humain, on ne peut pas serrer les gens dans ses bras, on ne peut pas tenir leurs bébés.

Cela n’a pas de sens. Je ne suis pas d’accord avec ça. Rien de ce que nous faisons n’est soutenu par les chiffres qui sont là.

Je me soucie de mes droits. »

Il y a aujourd’hui 1,61 million de cas confirmés de coronavirus aux États-Unis et plus de 96 000 décès.

Nashville, d’où est originaire la femme, a rouvert ses restaurants et ses magasins.

L’État a toutefois demandé à leurs employés de porter des masques en présence de leurs clients.

Les établissements peuvent également refuser les clients qui ne s’y conforment pas.

Bien que la femme soit sceptique sur les chiffres officiels concernant la pandémie, il semblerait qu’elle soit favorable aux remèdes alternatifs. Elle estime même que le virus est bien réel.

La vidéo de son monologue mélodramatique a toutefois choqué les internautes. Plus de 4,9 millions de personnes l’ont regardée rien que sur Twitter, et les commentaires ne sont pas tendres.

Quelqu’un a écrit :

« J’ai 25 % de lésions pulmonaires dans les deux poumons, et de l’asthme, et je n’ai aucun problème avec ces masques, ces gens sont vraiment de faibles petits bébés. »

Une autre personne a ajouté :

« Il est étonnant que les infirmières les portent tout le temps et ne meurent pas d’asphyxie. »

Beaucoup ont été particulièrement intrigués par son mécontentement à ne pas pouvoir « étreindre les gens » ou « tenir leurs bébés ». Ils ont dit :

« Les gens meurent, on peut vivre sans tenir le bébé d’étrangers

Quoiqu’il en soit, la femme paraît vraisemblablement souffrir de claustrophobie ou d’une crise de panique.

Elle explique elle-même qu’il s’agit en partie d’une réaction émotionnelle à l’obligation de porter un masque.

Il existe également des maladies graves où les gens ne peuvent pas porter de protection faciale.

Mais le fait de le considérer comme une violation de ses « droits » est une excuse totalement fallacieuse.

N’oubliez pas, le masque reste aujourd’hui l’un des meilleurs moyens pour se protéger du coronavirus, et protéger aussi les autres.

Publié le 24 mai 2020 à 11:24, par :
Emma Renaux


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches