Moquée par sa maladie de l’épiderme (vitiligo), elle a fait de son corps une oeuvre d’art

Ash Soto n’a que 12 ans quand les médecins lui diagnostiquent un vitiligo. Cette maladie de l’épiderme a gâché son adolescence, ses camarades de classe multipliant les moqueries. Un jour, suite à une remarque de trop, Ash Soto a décidé de combattre ce complexe. Et elle a choisi l’art comme remède.

Des poses topless décomplexées

Accablée par les remarques à l’école, la jeune femme a connu un électrochoc lorsqu’une petite fille lui a demandé si elle s’était douchée avec de l’eau de javel. Depuis ce jour, Ash Soto a décidé de faire de sa maladie un atout. En interview pour le Daily Mail, elle a expliqué son renouveau :

« Je n’ai jamais réalisé à quel point mon vitiligo était beau avant de le tracer avec un marqueur noir. Il aide vraiment à faire ressortir toutes les couleurs de ma peau ».

Totalement libérée, Ash Soto n’hésite pas à dévoiler son corps sur son compte Instagram. Elle vient d’ailleurs de passer le cap des 100 000 abonnés.

https://www.instagram.com/p/BOdbM8jDVXq/?taken-by=radiantbambi&hl=fr

https://www.instagram.com/p/BOv77oqBvf1/?taken-by=radiantbambi&hl=fr

 

https://www.instagram.com/p/BQeQ2wNDfu4/?taken-by=radiantbambi&hl=fr

https://www.instagram.com/p/BRD8uP3gY59/?taken-by=radiantbambi&hl=fr

https://www.instagram.com/p/BPOBsT9BD4D/?taken-by=radiantbambi&hl=fr

https://www.instagram.com/p/BNMdh–Bsax/?taken-by=radiantbambi&hl=fr

Les maladies ou handicaps n’ont jamais empêché la beauté. La preuve en images avec ces célèbres mannequins.

Les dernières publications
Tuxboard