Messieurs, ces 4 « séries de filles » sont faites pour vous

series de filles

 

A première vue, les séries qui suivent semblent avoir été créées uniquement pour un public féminin. Des histoires d’amour, un générique chanté, des couleurs à s’en brûler la rétine : tout y est fait pour attirer ces demoiselles. Mais comme on ne juge pas un livre à sa couverture, on ne juge pas une série à son générique.

New Girl

Cette série programmée par la Fox illustre parfaitement ce genre de programme à priori féminin qui cible un public mixte. L’histoire est celle de Jess. Suite à une séparation douloureuse, cette enseignante trouve un nouvel appartement. En collocation, elle apprend à vivre avec 4 hommes : Nick, Schmidt, Winston et Coach.

Nommée à l’origine Chicks and Dicks, la série change de nom, le premier étant jugé trop provoquant. Le casting, lui, reste presque le même : si dans le premier épisode vous êtes charmé par le coach et attristé de le voir disparaître dès le second, sachez qu’il revient plus tard dans la série.

Après 4 saisons, la série reste au top : on a des guest-stars et pas n’importe lesquelles. Prince se voit dédié tout le quatorzième épisode de la saison 3. Justin Long (Ed, That’s 70’s show), Lizzy Caplan (Masters of Sexe), et Olivia Munn (Newsroom) apparaissent eux aussi dans la série.

Nominée trois fois aux Goldens Globes, la série obtient une récompense des Critic’s Choice Awards en 2012 pour la meilleur actrice. L’actrice, c’est Zooey Deschanel, la petite soeur de Bones : on l’a vue dans « 500 jours ensemble » au côté de Joseph Gordon Lewitt mais aussi dans le cultissime « H2G2 ».

La série a su se renouveler, évitant ainsi le désintérêt des spectateurs. On attend donc beaucoup de la saison 4, actuellement en cours de diffusion aux États-Unis. Mais rassure-toi français, cette série, tu la trouves sur TF6.

Broad city

Broad city est l’histoire d’Abi et d’Ilana, deux amies dans la vie comme à l’écran.  Elles développent l’idée de ce show en 2009 qui prendra, dans un premier temps, le format d’une web série du même nom. C’est en 2014 qu’elles sautent le pas et changent de média : le show est désormais diffusé sur Comedy Central. On y observe le quotidien de deux New Yorkaises. Aucun amalgame possible avec Sex and the City : les personnages principaux sont des anti-héros, elles ont un job normal, peu d’argent et un problème récurrent : « où trouver du cannabis? ». Ce show nous rappelle How to make it in America, à ceci près que les deux amies ne semblent pas destinées à un grand destin. Un petit air de Workaholics, la grande pomme, une pincée d’humour noir, et une saison au petit format (10 épisodes de 22 minutes), font de cette série un incontournable de 2014.
Pas de bande annonce ici, mais le premier épisode de la web série!

Garfunkel & Oates

Garfunkel & Oates est avant tout un duo de musiciennes. Après avoir fait leurs débuts sur le Jay Lenno show, Kate Micucci (Oates) et Riki Lindhome (Garfunkel) se lancent dans la comédie chez HBO en 2011.

Après un pilote, la chaîne annule la série mais diffuse l’épisode via internet. Une chance pour le duo, étant donné qu’en 2013, c’est IFC (la Chaîne de Films Indépendants) qui leur tend la main.  Le premier épisode est diffusé en août 2014 et c’est clairement une réussite. On adore y voir évoluer ces deux jeunes femmes un brin gamines qui trouvent dans chaque situation l’inspiration pour leurs chansons. Lindhome décrit à la perfection le show lorsqu’elle le présente comme un « Glee avec des blagues de cul ». Le format convient entièrement à la série : 22 minutes de n’importe-quoi, et on en redemande.
A suivre: le générique, tout en chanson.

https://www.youtube.com/watch?v=j4hH8weCtuQ

A to Z

A to Z, c’est la petite nouvelle de NBC. Diffusée pour la première fois en octobre 2014, la série en est à son 5ème épisode. Comme l’explique très bien la voix off au début du season premiere, cette série tv raconte l’histoire d’amour entre les personnages principaux : Andrew et Zelda. Andrew, interprété par Ben Feldman (Mad Men ; Cloverfield) est le romantique du duo. Il travaille pour un site de rencontre en ligne et croit en l’amour. Zelda, elle, est plus que pessimiste quand il s’agit de relations. C’est d’ailleurs assez amusant de la voir interprétée par Christine Miliotti, la maman de How I Met your Mother.

Attention, ce n’est pas juste une comédie romantique. Effectivement le show parle d’amour, mais la voix off, les dialogues, et enfin les personnages font des 22 minutes de l’épisode une vraie partie de plaisir. Des références à la pop-culture, un petit air de 500 jours ensemble et Stu ! Stu, c’est le meilleur ami d’Andrew, on peut facilement lui trouver des ressemblances avec le personnage d’Erlich Bachman de Silicon Valley : il est de mauvais conseils, un peu timbré et toujours dans les parages.

Un show qui semblait prometteur, mais qui vient d’être annulé par la chaîne, faute d’audience. Les 13 épisodes réalisés seront toutefois diffusés, profitez-en!

Enfin messieurs, soyez rassurés (si besoin en est), regarder ces séries n’altérera en rien votre virilité. Malgré les rumeurs qui courent à ce sujet, aucune série n’est en possession d’un tel pouvoir. Si l’envie vous en prend, vous pouvez même revoir un vieil épisode d’Heléne et les Garçons.

Les dernières publications
Tuxboard