BlogInsoliteCinq adolescentes terrorisent une ville en s’inspirant du film « Ça »

Cinq adolescentes terrorisent une ville en s’inspirant du film « Ça »

Cinq adolescentes terrorisent une ville en s’inspirant d’un film de .

L’adaptation du film de Stephen King « Ça » est prévue sortir ce vendredi, apportant avec lui la bonne vieille peur à l’égard des clowns.

Juste un an après que les « clowns assassins » aient terrorisé les banlieues des États-Unis, des clowns encore plus effrayants sont de retour, coïncidant avec la fête de Halloween.

Mardi, la police de Lilitz, en Pennsylvanie, a partagé quelques photos sur leur page Facebook, montrant des ballons rouges attachés à des grilles d’égout dans leur petite ville.

Ceux-ci sont les appâts utilisés par Pennywise, le méchant dans « Ça », pour attirer les enfants -.

Les policiers ont demandé poliment que la farce s’arrête, en admettant qu’ils étaient « complètement terrifiés ». Ils ne voulaient pas que cela vire à l’hystérie.

A certain movie is coming to theaters in two days, and a local prankster took it upon themselves to promote the…

Publié par Lititz Borough Police Department sur mardi 5 septembre 2017

Alors, qui était le cerveau derrière la farce ? Était-ce une campagne de marketing pour le film ? Était-ce un tueur en série qui aime aussi les clowns ?

Non. Apparemment, il s’agissait seulement de cinq jeunes filles qui cherchaient à effrayer leurs camarades de classe.

Lorsque la publication des policiers sur Facebook est devenue virale, Peyton Reiff a partagé une série de mises à jour de statut sur les réseaux sociaux, en avouant qu’elle et ses amies étaient derrière la plaisanterie.

Sur Facebook, Reiff a présenté plus de détails, complétés par des photos des filles attachant plus de deux douzaines de ballons aux grilles.

Publié par Peyton Reiff sur mardi 5 septembre 2017

Publié par Peyton Reiff sur mardi 5 septembre 2017

Dans le post, Reiff a dit que les filles n’avaient pas l’intention d’effrayer les flics, mais qu’elles ont tout de même apprécié si elles avaient contribué à faire rire tout le monde.

Jointe par téléphone mercredi après-midi, Reiff a raconté qu’elle et ses amies avaient eu cette idée lors de leur dernière soirée d’été, alors qu’elles conduisaient en ville

Elles ont décidé d’acheter quelques dizaines de ballons rouges au supermarché, et de les placer dans des endroits où elles savaient que leurs amis les verraient. Elles n’avaient pas l’intention d’effrayer la ville, et plus encore le pays.

Lorsque les adolescentes ont vu les flics mettre à jour leur page Facebook, elles ont été choquées.

« Nous étions toutes effrayés« , a déclaré Reiff. « Honnêtement, nous ne nous attendions pas à ce que cela prenne autant d’ampleur« .

Les filles ont décidé de révéler la farce quand elle a commencé à attirer l’attention. « Nous avons décidé de dire aux gens qu’il s’agissait de nous … de ne pas les effrayer« .

De plus, les filles ont déclaré qu’elles ne voulaient pas que quelqu’un d’autre en porte la responsabilité, et causer ainsi plus d’hystérie.

Les adolescentes ont même envoyé des messages aux policiers, et ils ont l’intention de les rencontrer pour donner à l’histoire une « drôle de suite« .

En ce qui concerne l’ambiance en ville, Reiff a dit que les esprits se sont calmés depuis qu’elles ont levé le voile sur la blague.

« Nous pensons que les gens étaient effrayés au début, mais maintenant, ils en rient et s’amusent de ça« , a-t-elle confié.

Alors, qu’est-ce qui est plus effrayant : cinq adolescentes ou des clowns tueurs ?

Publié le 7 septembre 2017 à 17:03, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches