Qui sont les afantaisistes, ces personnes dans l’incapacité de former des images dans leur tête ?

Comment ça vous ne pouvez pas imaginer des choses avec votre imagination ?

Fermez les yeux, et laissez vos pensées vagabonder vers une destination lointaine. Représentez-vous une plage déserte, des palmiers, la mer. Vous pouvez même entendre le clapotis des vagues. Ces images qui nous semblent si faciles à construire mentalement sont impossibles à visualiser pour certaines personnes : les afantaisistes.

Blake Ross, le confodateur de Mozilla Firefox, n’a jamais su qu’il était afantaisiste, jusqu’à ce qu’il lise un jour un article du New York Times. Le journal relatait l’histoire d’un homme de 65 ans, qui avait perdu la capacité de former des images dans sa tête, suite à une intervention chirurgicale.

Pour le développeur, ce fut un choc. Non pas en raison du mal étrange qui avait frappé ce patient, mais le mot « perdre » la capacité. Sa situation, qui lui semblait alors si normal, était en réalité une maladie. Il fait partie des 2% de personnes dans le monde à souffrir de ce syndrome, qui se manifeste par une incapacité à faire apparaître consciemment des images mentales.

En d’autres termes, « l’œil de l’esprit est aveugle ». Si nous sommes capables de figurer des formes, des sons et des couleurs dans notre esprit, qu’ils soient détaillés, fugaces ou même flous, les individus souffrant d’afantaisie ne peuvent le faire. De ce fait, ils ne rêvent pas.

Dans un article publié sur Facebook, Ross explique :

« Je ne peux pas “voir” le visage de mon père, ou imaginer une balle rebondissante bleue, me souvenir de ma chambre d’enfant ou du jogging que j’ai fait il y a dix minutes. Je pensais que “compter des moutons” était une métaphore. J’ai 30 ans et je n’ai jamais su comment un humain pouvait faire cela. Et ça me fascine. « 

Les afantaisistes sont-ils réellement « aveugles », ou ne sont-ils pas conscients des images qui se forment dans leur esprit ?

Une étude a utilisé la « rivalité bionuclaire » – où la perception oscille entre deux images, une présentée à chaque œil – pour évaluer objectivement leur imagerie visuelle.

Les participants portaient des lunettes 3D rouge-vert avec des images superposées, empêchant le cerveau de voir les deux images à la fois.

Quand on leur a demandé d’imaginer l’image verte, ils ont été plus susceptibles de voir l’image verte après avoir mis les lunettes 3D. Plus leur imagerie visuelle était forte, plus ils voyaient l’image verte.

Sur 100 essais, on a constaté que lorsque ce fut le tour des afantaisistes de se forger mentalement l’image verte, l’expérience n’a pas fonctionné comme précédemment lorsqu’ils ont mis les lunettes.

Cela suggère que les gens souffrant d’afantaisie n’ont aucune imagerie visuelle.

Pourquoi certaines personnes ont « l’esprit aveugle » ?

Les théories actuelles suggèrent que nous activons un réseau qui s’étend du cortex frontal aux zones visuelles à l’arrière du cerveau chaque fois que nous imaginons quelque chose.

Il se peut que les individus afantaisistes utilisent complètement un réseau différent lorsqu’ils tentent des tâches impliquant des images visuelles, ou ne sont tout bonnement pas en mesure d’activer ce processus.

Les dernières publications

Laisser un commentaire

Tuxboard