Un jeune soldat raconte son quotidien en Afghanistan dans des lettres destinées à sa famille

Le soldat Cyrus Thatcher était l’une des plus jeunes victimes de la guerre en Afghanistan. Il est mort dans une explosion près de la ville de Gereshk le 2 juin 2009, quelques mois seulement après son déploiement. Voici la traduction des lettres envoyées à sa famille où le jeune homme racontait son quotidien et la dureté de la guerre. Ces lettres ont été fournies au journal anglais « The Independent » par sa famille.

lettres jeune soldat famille afghanistan britannique cyrus thatcher mort

Au printemps 2009, un bataillon anglais est déployé en Afghanistan. Quelques semaines plus tard, celui-ci a été décimé et neuf de ses soldats ont perdu la vie. Parmi eux, quatre avaient moins de 20 ans.

Ces lettres sont un témoignage rare du quotidien des soldats en opérations en Afghanistan. Celles-ci révèlent l’étrange excitation des débuts d’un jeune soldat parti au front pour réaliser son rêve, ses désillusions et sa conscience du fait qu’il ne reviendrait peut-être pas.

Le 27 avril 2009

Salut maman,

Je viens de recevoir votre première lettre, et vous avez parfaitement raison. Il fait putain de chaud ici. Depuis que je suis ici je ne bronze pas, je brûle ! On s’est parlé au téléphone récemment donc vous savez à peu près de quoi sont faites mes journées. Content que tu aies réussi à perdre tout ce poids maman, il faut faire preuve d’une sacrée motivation pour ça. Ici c’est la même merde depuis un mois environ. Chaque jour est un lundi. A force on ne sait même plus quel jour on est. Je ne saurais même pas dire s’ils passent lentement ou rapidement.

J’ai pensé à plein de choses à faire et à voir quand je rentrerai. Elliott et moi on ira à Amsterdam. Je pense que nous l’aurons bien mérité ! Ce devrait être une chouette journée (5 novembre date de leur retour). Le 6, on ira à Belfast pour que j’achète un Sky+ (enregistreur et décodeur vendu au Royaume-Uni) et une immense TV. Je demanderai au vieil homme (son père) de m’aider à réorganiser ma chambre et à fixer mes étagères. Je ne suis clairement pas un bricoleur et je suis plutôt du genre scotch et pâte à fixe Ha ha ha. Ici je suis comme en cure de désintoxication. De l’eau, pas d’alcool. Il est donc probable que je sois un peu éméché le jour où je rentrerai à la maison. Je serai de retour 2 semaines plus tôt que prévu, ce qui est une bonne chose. Zac (son frère) pourra venir me chercher et on ira s’accorder quelques moments de détente bien mérités. Je lui raconterai toutes ces choses incroyables que j’ai vues, je sais qu’il a le sens de l’écoute.

N’oublie pas de faire passer cette lettre à toute la famille, afin qu’ils puissent admirer mon incroyable orthographe. Dis à tout le monde que je les aime. Je t’aime !!

Le 1er mai 2009

Salut maman + famille,

C’est toujours à toi que je m’adresse dans mes lettres parce que je sais que tu es la seule qui relève le courrier ! D’ailleurs il faudrait que tu me dises si celles-ci te parviennent rapidement, c’est pour ça que je continue d’écrire la date à laquelle je les rédige. Ici il fait toujours horriblement chaud et on se déplace sans arrêt (à la vitesse de la lumière ah ah ah). Je pense que j’ai fini de brûler et que je deviens lentement noir. Mes cheveux sont incroyables, tu verras ça quand je rentrerai, je dois ressembler à un putain de Wookie ! Je pensais écrire à papy et mamie mais pour être honnête quand j’ai quelques heures de temps libre je préfère écrire à la maison. Au fait, passe le bonjour à Daphne, Joan, Brian etc… Tu leur raconteras ma situation ici.

Souvent, des retraités et des associations nous envoient des petits cadeaux comme des lingettes pour bébé, des rasoirs, des bonbons et d’autres trucs qui nous permettent de garder le moral. J’ai fait quelques bonnes photos, donc on pourra se faire une petite séance diapos « Kosovo » lors de mon retour. Si vous saviez où j’ai dormi et pourquoi vous ne me croiriez pas, donc les photos seront là pour prouver mes dires !

Malheureusement 3 de nos gars sont morts il y a deux jours dans l’explosion d’un EEI (engin explosif improvisé) qui a eu lieu dans l’une des bases d’opérations avancées située à deux kilomètres de notre actuelle position. Le pire c’est que nous avons visité cette base deux jours avant l’attaque. C’est plutôt effrayant quand on y repense ! Là on va avoir un jour de repos donc je pourrais faire un brin de toilette et un peu de remise en forme ! Mon dieu vous seriez tellement fiers de moi si vous me voyiez ! Ah ah ! Ici on mange toujours de la viande en boite Spam, du riz, des haricots et des nouilles sans saveur. Promets-moi que je ne tomberai pas sur une boite de Spam en rentrant à la maison ! Sinon l’autre jour j’ai fait du pain et on a acheté une chèvre à un afghan pour 200 dollars et nous l’avons abattue et mangée. J’ai d’ailleurs fait une vidéo, rien que d’y penser ça me donne faim. Je dois repartir au combat, mais je vous écrirai dès que j’aurai le temps et je serai à la maison dans quelques mois. Je vous aime et ne vous inquiétez pas trop. Il y a seulement 3 choses qui tuent les gens : les balles, les bombes, et les égos surdimensionnés ! Ah ah ah !

Je vous aime

Le 12 mai 2009

Salut maman,

Hier était un bon jour pour nous. Un hélicoptère américain est venu. J’ai reçu 5 lettres : dont une de Zac, une de Daphne, une de Sharpie je présume et une de papa. Il y avait quelques photos avec, c’était super. Je les ai regardées pendant une heure environ, et je ne peux pas expliquer à quel point c’était agréable de revoir toutes ces personnes avec lesquelles j’ai grandi. J’étais au bord des larmes. Toutes ces souvenirs paraissent bien étranges quand on se trouve dans un tel endroit et que la guerre joue avec vos sentiments et vos émotions. J’aurais un énorme service à te demander : contacte les associations locales, le églises du coin, les grosses compagnies comme Cadbury. Raconte leur notre quotidien et dis leur de nous envoyer tout ce qu’ils peuvent. Cadeaux, chocolat, bonbons, magazines, vêtements… Crois-moi, le Red Bull, les sucreries et autres conneries nous aident vraiment à garder le moral ici. Dis aussi aux gens d’envoyer des photos.

D’ailleurs celles avec Steely et Zac étaient cools. Je ne peux pas vous dire à quel point une petite lettre ou un petit cadeau compte pour nous ici. Je ferais des heures supplémentaires juste pour une lettre !

Triste nouvelle, l’un de nos gars est décédé il y a quelques jours. On a défilé et on a fait quelques minutes de silence en sa mémoire. Le nombre d’émotions par lesquelles on passe ici est assez incroyable. C’est comme si tout vous tombait dessus et vous obligeait à vous repasser le film de cette journée encore et encore. Le plus dur, c’est de ne pas être atteint par tout ça et de ne pas se laisser submerger. Enfin ne vous inquiétez pas trop pour moi, je vais bien. J’ai terminé, je vous remercie encore pour tous les colis et les lettres.

Je vous aime

lettres jeune soldat famille afghanistan britannique cyrus thatcher mort 1

Le 14 mai 2009

Hey maman !

Il est tout juste 10 heures du matin au moment où j’écris ces lignes. Durant les 7 prochains jours, je serai chargé de garder l’une de nos bases d’opérations avancées. Six heures de rondes pour 3 heures de sommeil. Si vous pouviez voir ce que je vois actuellement, vous seriez choqués. C’est assez incroyable pour être honnête. Je ne suis pas censé vous dire cela, mais le dire dans une lettre est plus sur. Nous allons bientôt quitter cet endroit et ce sera une opération de grande envergure impliquant de nombreux hélicoptères. Je reviendrai donc au camp principal avant d’être réaffecté à une nouvelle base d’opérations avancées. Je brûle littéralement et on va frôler les 50 degrés aujourd’hui. Ah merde ! ma grenade vient de tomber de ma poche ! Ne le répète pas à mes supérieurs !

J’ai appris que tu as eu quelques soucis récemment suite à ta perte de poids. J’espère que tout va bien ? Plus que 37 jours et je serai à la maison ! Normalement cette lettre sera ramassée aujourd’hui vers 13h30 et partira en même temps que les autres. Et merde ça veut dire qu’on est lundi ! J’étais persuadé qu’on était dimanche !

Je vous aime fort !

Cyrus Thatcher a été tué le 2 juin 2009. Ceci est la lettre qu’il avait écrite et qui devait être remise à sa famille s’il venait à mourir :

Salut c’est moi. Je sais que ce qui va suivre sera très dur à lire, mais j’écris cette lettre pour que vous la lisiez chaque fois que vous êtes au plus bas (donc ne pleure pas dessus s’il te plait maman !). J’espère que cette modeste lettre vous aidera à surmonter votre chagrin.

En voila une introduction merdique ! Maintenant que je peux réellement vous dire les choses, j’espère qu’elles seront claires pour vous. Toute ma vie vous avez toujours été là pour moi, pour le meilleur et pour le pire, un peu comme dans un mariage. Sans votre aide, je n’aurais jamais pu devenir ce que je suis devenu. Je suis mort en faisant ce que j’étais prédestiné à faire. Je me sentais bien et j’aimais ce que je faisais, même si le fait d’être soldat m’a coûté la vie, cela m’a aussi permis de me construire en tant que personne. Alors s’il vous plait, ne ressentez aucune haine envers l’armée britannique. Je plaisantais quand je disais que ma vie avait réellement commencé avec l’armée. C’est évidemment faux et ma vie a commencé bien avant tout ça, vous savez ce que je veux dire. Je suis désolé pour toutes ces fois où je vous négligeais et où j’étais en colère quand vous essayiez de me raisonner alors que je souhaitais rejoindre l’armée. Sans votre aide, je n’aurais jamais eu le courage et la détermination nécessaires pour devenir un soldat.

Si je pouvais exaucer un seul et unique souhait, ce serait d’être capable de dire que je suis parti et que j’ai fait des choses que beaucoup ne feraient pas. En allant en Afghanistan, j’ai accompli mon rêve et pour ainsi dire mon objectif. Oui je suis jeune et cela briserait probablement le cœur de n’importe quel parent, mais je sais que vous trouverez la force de surmonter cela comme j’ai pu le faire dans ma vie, peu importe la difficulté. En écrivant cette lettre je vous imagine tous en train de pleurer, et si je pouvais réaliser un seul souhait dans « l’au delà », ce serait de sécher de vos larmes et de vous pousser à continuer votre chemin (comme j’ai pu le faire), parce que ça me briserait le cœur de vous voir pleurer depuis là-haut. Séchez vos larmes, montrez un visage courageux et pensez à la famille et aux amis qui ont besoin de vous.

Je souhaite que chacun d’entre vous poursuive son rêve et que vous ressentiez la même fierté que celle que j’ai pu ressentir juste avant de mourir.

A mes frères, vous êtes tous les deux des hommes étonnants et vous continuerez de l’être tout au long de votre vie. Vous méritez tous les deux d’être heureux et d’accomplir vos rêves.

Papa, mon idole, mon ami, que dis-je, mon meilleur ami, mon professeur et mon entraineur. Sache que tout ce que j’ai accompli dans ma vie c’est un peu grâce à toi ! Tu es un grand homme et tu as toujours été un modèle pour moi. C’est au cours de ces deux dernières années dans l’armée que je m’en suis rendu compte et depuis nous n’avons jamais été aussi proches. Je ne te remercie pas pour tout ce que tu m’as donné parce que tu ne l’as pas fait pour être remercié mais parce que tu m’aimais. Et c’est l’une des choses dont je suis le plus fier.

Maman, je ne sais pas par où commencer ! Tu es parfaite ! Ton odeur, tes câlins, la façon dont tu nous a consacrés ta vie, et surtout cette façon de t’inquiéter pour tes garçons et les décisions qu’ils prenaient. Je t’aime, tu es celle qui m’a permis d’être ce que je suis et de me sentir aimé plus que n’importe quel autre enfant. Je te dois énormément.

Vous êtes tous des personnes géniales, et j’espère que cette modeste lettre vous aidera à traverser ces durs moments ! Souvenez-vous, ne pleurez pas ma mort, et même si c’est extrêmement difficile, rappelez-vous de ma vie avec ses hauts et ses bas. Je vous aime plus que vous ne le pensez et c’est vous qui m’avez permis d’être moi-même. Je vous souhaite le meilleur et de suivre vos rêves.

Gardez la tête haute. Je vous aime.

Cyrus

Découvrez aussi la vidéo de ces jeunes soldats américain en Afghanistan rattrapés par la réalité de la guerre et les retrouvailles d’un soldat américain et de sa mère pour Noël.

Tuxboard