BlogActusAirBnB : une propriétaire loue son propre appartement sur le site et fait changer les serrures

AirBnB : une propriétaire loue son propre appartement sur le site et fait changer les serrures

Propriétaire d’un à , Montse Pérez pense louer son bien à un homme de 26 ans mais elle découvre que ce dernier le sous-loue illégalement sur la plateforme . Bien décidée à ne pas rester les bras croisés, elle a trouvé la solution pour le chasser.

La célèbre plateforme de d’appartements et de maisons entre particuliers peut réserver de bonnes comme de mauvaises surprises. Après ce couple de Canadien, qui a retrouvé sa maison dans un sale état suite à une location sur AirBnB, Montse Pérez a vécu une toute autre mésaventure, qui touche de plus en plus de propriétaires à .

Suite à de nombreuses plaintes des voisins de son pour nuisances sonores, elle a découvert que ce dernier utilisait la plateforme pour sous-louer illégalement son bien de 32 mètres carré, se situant dans le quartier de la Barceloneta, près de la mer.

Sur AirBnB, une propriétaire loue son pour chasser son sans scrupule

Après avoir alertée AirBnB et tentée de contacter son locataire, la propriétaire décide de louer son propre appartement sur la plateforme. « Nous n’avions pas d’autre choix que de réoccuper notre appartement et de changer les serrures », explique-t-elle au journal La Vanguardia, ajoutant que son avocat lui a annoncé qu’il faudrait un an pour expulser son locataire frauduleux en passant par les tribunaux. Elle a également informé la presse de la situation.

Quand Montse Pérez a loué son appartement, il y a six semaines, elle ne se doutait pas un seul instant de ce qu’allait faire l’homme, conseiller financier dans une société britannique, qui avait déménagé à Barcelone. « Il m’a montré des documents indiquant que son salaire était de 3 000 € par mois, alors j’ai pensé que ça ne posait aucun problème. Eh bien, j’ai eu tort », a déclaré l’habitante de Barcelone, qui facturait 950 € par mois pour l’appartement.

Une clause du contrat de précise pourtant bien que la sous- est interdite. Mais le jeune homme n’a pas cessé de proposer l’appartement via la très fréquentée plateforme AirBnB, qui a d’ailleurs inspiré une association d’aide aux SDF. Et au prix fort puisqu’il demandait 200 euros la nuit en juin et 250 euros pour les mois de juillet et d’août ! Il pouvait ainsi gagner plus de 7000 euros par mois, bien loin donc du montant de son loyer. On peut dire que Barcelone, ou plutôt ses habitants, se retrouvent victimes de son succès touristique.

Publié le 26 juin 2017 à 9:22, par :
Elodie Hoarau


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches