Amal Clooney, présente à l’ONU, exige une enquête sur les crimes de Daesh en Irak

La brillante avocate Amal Clooney, a fait un discours très remarqué à l’ONU. La femme de George Clooney, militante des droits de l’Homme, a demandé une enquête sur le génocide dont se rend coupable Daesh en Irak.

Amal Clooney critique l’ONU avec virulence

Plusieurs mois après être montée au créneau contre Daesh, Amal Clooney a intensifié son combat contre l’organisation barbare. L’avocate de 39 ans a élaboré un discours plein d’entrain et d’engagement. Elle a notamment parlé de « l’inaction de l’ONU depuis 70 ans face au génocide dont nous sommes tous conscients ».

Une victime de Daesh aux côtés de l’avocate

Nadia Murad, une rescapée yézidie de l’Etat Islamique, était assise aux côtés d’Amal Clooney. Cette jeune femme de 23 ans a été enlevée, séquestrée et violée pendant trois mois. Elle aussi a reproché la passivité des casques bleus :

« Si les décapitations, les tortures et les viols d’enfants ne vous font pas réagir, qu’est-ce qui vous fera intervenir ? Vous et votre famille n’êtes pas les seuls à mériter une vie normale ».

Nadia Murad, défendue par Amal Clooney

L’ONU, juridiquement, ne peut pas intervenir sans le consentement du gouvernement irakien. Quant à cette lutte contre Daech, le couple Clooney vise-t-il avec la même lunette ? Si, en France, il est reproché une division des partis qui nuit au combat contre le terrorisme, que dire des Etats-Unis ?

Le Président Trump a juré de mener une lutte intense contre Daesh. Pourtant, les stars dont George Clooney, multiplient les sorties contre le Président élu. Une Amérique divisée est une Amérique affaiblie, donc un renfort supplémentaire pour l’Etat Islamique.

Tuxboard