BlogFunBarbie thug : sa (vraie) vie déjantée sur Instagram

Barbie thug : sa (vraie) vie déjantée sur Instagram

Barbie est l’icône absolue de la femme plastique, celle qui ne bouge pas, celle qui sourit tout le temps, et celle, fatalement, qui a pris 50 ans de retard (et pourtant c’est son âge) sur notre époque.

Barbie Thug

Alors, comme pour donner un coup de pied dans la fourmilière, un compte Instagram a décidé de mettre en avant celle qui essaye de se moderniser en affichant des photos totalement barrées de la poupée la plus vendue au monde.

Cette Barbie thug s’appelle « Trophy Wife » (comprenez « femme trophée) et de trophée elle n’a en fait rien du tout.

Une Barbie Thug féministe

Elle boit (beaucoup), fume (beaucoup), elle affiche ses menstruations, se love dans le Nutella, affiche son côté glitter sans complexe, teint ses poils en rose et se dénude souvent. N’essayez pas de jouer au slutshaming avec elle, ça risquerait de la mettre en colère.

Cette Barbie serait-elle féministe ? Très probablement.

I dyed my pits pink #TrophyWifeBarbie

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

Perioding à la @rupikaur_ #TrophyWifeBarbie

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

? #TrophyWifeBarbie

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

#wejustneedtopee

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

#effyourbeautystandards with @harnaamkaur ???? Not only does Harnaam totally own the #beardedlady label, she also works to inspire and encourage others to feel confident in their own bodies. What a woman! ? #WCW #TrophyWifeBarbie #HarnaamKaur #bodyconfidenceactivist #ownyourlabel

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

My CRAMP STAMP is done! I designed the ram skull uterus with tampon halo and sanitary pads (with wings) tattoo to represent the severe period pain I experience living with endometriosis. Shoutout to my sisters (and brothers) who suffer through the pain every month?? ?Tattoo by @trophywife_ink ? DM me if you’re planning on using my tattoo design ? #crampstamp #endometriosis #TrophyWifeBarbie

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

PMSing with my friend, Kelly. Just because someone has a uterus it doesn't mean they identify as a woman ? #shitjustgotreal #TrophyWifeBarbie

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

I have nothing to wear! ?????#noootd #TrophyWifeBarbie

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

BFF ? #TrophyWifeBarbie #MaryJane

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

Yup ? #TrophyWifeBarbie #currentmood

A post shared by Trophy Wife Barbie (@trophywifebarbie) on

En voir plus sur Trophy Wife Barbie.

Publié le 27 mars 2017 à 16:07, par :
Lapsus Scriptae

Issue d’une célèbre famille de trolls de mère en fille depuis 1812, George de la Capelière découvre l’intérêt de l’écriture, alors qu’elle se perd dans la bien connue forêt de l’Amerzone. Sans aucun repère, elle décide de s’installer dans un camp de fortune et commence à écrire ses mémoires à l’aide d’un bâton et de colorant provenant de l’écrasement d’un scolopanda. L’écriture, c’est finalement ce qui la tiendra en vie, jusqu’à ce que, 12 ans plus tard, une équipe d’explorateur la trouve là où le destin l’avait laissée. Plus connu sous l’illustre pseudo de Lapsus Scriptae, George rentrera dans sa terre natale avec la ferme intention de partager ce que cette aventure en Amerzone lui avait apporté. C’est tout naturellement qu’elle a choisi Tuxboard comme terre d’asile et comme support à la transmission de son savoir trollesque.

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches