Le café pipe veut s’équiper de robots pour faire les fellations

En Juin dernier, tout le monde s’émouvait d’une nouvelle : à Genève il devrait s’ouvrir un café pipe, un concept où les hommes pourront se voir servir un café et une fellation. Mais complications obligent, il se pourrait que cette prestation soit assurée par des robots.

cafe-pipe-robot

C’est Bradley Charvet, l’homme qui gère Facegirl.ch, un annuaire de services érotiques qui avait eu l’idée : et pourquoi ne pas, comme en Thaïlande, créer un café pipe, un lieu où l’on vous servirait de concert un café et une fellation.

Seulement à Genève, ça ne se passe pas totalement comme prévu. Il est interdit de proposer des prestations sexuelles tarifée dans les établissements publics en vertu de la loi sur la restauration et le débit de boisson.

Aussi, et certainement un peu las des nombreuses critiques qu’il a reçues, Bradley Charvet a envisagé une autre solution qui a l’avantage d’être totalement safe au niveau de l’hygiène et des risques d’infections sexuellement transmissibles : le recours aux robots.

Plus poupées que robot comme on pourrait l’entendre, et un peu à l’image de cette poupée qui est l’élue du coeur d’un Japonnais, ces créatures de silicones seraient à même d’apporter une satisfaction sexuelle à ceux qui le désirent.

Ces robots-poupées sont utilisées au japon, dans ce qu’on appelle les Doll No Mori (traduisez « Forêts de poupées« ) et rencontre déjà un certain succès.

Et le prix à payer pour ce service ? Il ne changerait pas de celui du projet de départ : un café, et une pipe, ça sera 60 francs suisses, soit 55,5 euros.

Les dernières publications
Tuxboard