BlogActusLe cannabis peut ralentir le développement cérébral des adolescents

Le cannabis peut ralentir le développement cérébral des adolescents

Fumer régulièrement du peut affecter les adolescents tellement sévèrement qu’ils finissent par avoir trois ans de retard sur leurs camarades de classe en termes de développement cérébral, a révélé une étude marquante.

Les résultats de l’enquête, qui a impliqué près de 4 000 élèves du secondaire au Canada, ont amené les chercheurs à conclure que le était plus toxique pour le cerveau des jeunes que l’alcool.

L’utilisation persistante de la affectait gravement les capacités de raisonnement de base – bien que cela ait également un effet désastreux sur la maîtrise de soi, ont-ils découvert.

La consommation du cannabis peut entrainer la schizophrénie

Dans le même temps, une autre étude a montré que le principal composé psychoactif du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THC), provoque des modifications du cerveau qui déclenchent la schizophrénie.

Au secondaire, les chercheurs de l’Université de Montréal ont étudié les élèves dès leur entrée en septième année au Canada, soit entre 12 et 13 ans, et ce pendant quatre ans.

Ils interrogent régulièrement les jeunes volontaires sur leur consommation de cannabis et d’alcool et les soumettent à des tests sur ordinateur portant sur le raisonnement, la mémoire à court terme et la maîtrise de soi.

Le cannabis est plus dévastateur que l’alcool

La professeure Patricia Conrod, professeur de psychiatrie à l’université, a déclaré que non seulement les consommateurs de cannabis avaient tendance à faire moins bien que les non-consommateurs, mais que les élèves qui fumaient du cannabis voyaient leurs résultats se détériorer lorsque leur consommation de augmentait.

Elle a déclaré : « Nous nous attendions vraiment à ce que l’alcool ait un effet plus puissant [sur la du cerveau] que le cannabis, mais cela ne semble pas être le cas. Pour ce qui est du neuro-développement, il semble maintenant que le cannabis pourrait être une drogue assez risquée pour les jeunes.

« Si vous êtes un consommateur de cannabis et que vous l’avez utilisé cette année et l’année dernière, votre niveau de contrôle inhibiteur dans la dixième année est inférieur à celui d’un non-utilisateur en septième année. Donc, vous perdez trois ans de développement. »

Il a découvert que des rongeurs ayant reçu du THC à l’adolescence avaient développé des problèmes de type schizophrénie à l’âge adulte. « Ils ont des troubles de la mémoire, un niveau d’anxiété élevé, des symptômes de type dépressif et des problèmes d’interaction sociale », a-t-elle déclaré.

Publié le 28 mai 2019 à 11:44, par :
Yolanda

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches