Black Friday 2018 : Toutes les promotions Fnac, Amazon, Gearbest

BlogDossier, En BrefComprendre les effets des voyages spatiaux sur le corps humain grâce à ces jumeaux

Comprendre les effets des voyages spatiaux sur le corps humain grâce à ces jumeaux

L’homme est toujours à la recherche de la compréhension de l’univers et de tout ce qui touche l’être humain. Les avancées scientifiques, telles que les effets des voyages spatiaux permettent toujours de faire de nouvelles découvertes.

Une expérimentation spatiale

La recherche sur les effets des voyages spatiaux sur le corps humain, est un projet de la . Le projet en question s’appelle “Un an dans l’espace“. Pour cette étude, la comparaison des changements physiques et des de deux ont été prise en compte.

Les deux sont l’astronaute Scott Kelly et son frère jumeau Mark. Scott Kelly était à bord de la station spatiale internationale aux côtés du cosmonaute russe Mikhail Kornienko. Tandis que son frère jumeau Mark est resté sur Terre. L’étude a duré 1 an, soit de mars 2016 à mars 2017.

Le but de cette expérimentation visait à prévoir un voyage potentiel de trois ans vers la planète Mars. Au retour de l’astronaute Scott Kelly, les premières recherches ont suggéré que son avait été modifié par l’espace. La avait effectué un communiqué.

Plusieurs hypothèses à prendre en considération

Le premier communiqué publié par l’agence spatiale semblait indiquer que l’ADN de Scott avait été modifié en permanence. En effet il semblait que son ADN avait changé à 7%, car les télomères de Scott, avaient grandi en longueur.

Mais 2 jours seulement après le retour du cosmonaute, son ADN était revenu à la normale.

En fait ce n’était pas l’ADN de Scott qui avait été modifié mais seulement son expression génique. Ce changement n’était pas un phénomène unique dans l’espace, étant donné que les gènes s’adaptent à certains environnements. La Nasa a dû alors rectifié son premier communiqué.

D’une part la modification génétique mineure de Scott aurait pu être causée par le régime d’exercice intense qu’il a traversé sur l’ISS. D’autre part le changement pourrait être dû à l’alimentation plus saine que Scott avait sur la station spatiale.

L’étude n’étant qu’à ses débuts, la Nasa espère avoir une meilleure compréhension de la façon dont le vol spatial affecte le niveau moléculaire du corps humain.

Pour le moment le changement d’expression génique est très petit lors d’un vol spatial. La collaboration de la Nasa avec d’autres chercheurs, permettra d’annoncer des résultats plus complets sur les études sur les jumeaux cet été.

Publié le 25 mars 2018 à 15:43, par :
Ambre Leclerc

Retrouvez tous les Bon Plans du Black Friday 2018
Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches