BlogFoodFaire le bon choix des aliments pour animaux de compagnie

Faire le bon choix des aliments pour animaux de compagnie

Les domestiques ont besoin d’une alimentation saine et équilibrée pour rester en forme et en parfaite santé. Vulnérable aux différentes maladies et aux intoxications, il convient de prêter une grande attention à la nutrition de nos amis à quatre pattes. Bien sûr, les canidés sont moins sélectifs sur ce plan que les matous, mais les règles restent les mêmes pour tous : la carence et l’excès sont à éviter. Voici donc, quelques pistes à suivre pour nourrir convenablement les de compagnie.

Aliments pour animaux de compagnie : le choix entre fait maison et produits industriels

La préparation faite maison reste le mode d’alimentation privilégiée des propriétaires. C’est une option plus économique par rapport à l’alimentation industrielle. Elle permet également d’avoir un contrôle optimal sur l’alimentation de nos petits compagnons.

Pour les toutous, une alimentation riche en lipides et en protéine est à prévoir, des minéraux, des vitamines et du glucide sont tout aussi importants. D’où, pour choyer votre petit canidé : de la viande, de l’huile, des légumes et des féculents doivent être au menu. Les matous par contre aimeront du poisson, de la viande, des légumes, de l’huile…

Cependant, s’atteler à la préparation quotidienne du repas des animaux de compagnie est une tâche fastidieuse qui demande de l’engagement. Entre le fait : de choisir, d’acheter, de conserver au frais les produits pour et , puis de préparer leurs repas, le chantier s’annonce vaste ! D’ailleurs, il ne faut pas oublier que les animaux de compagnie ne doivent pas être nourris avec les restes de nos repas, ceci, du fait qu’il est impératif de maintenir leur équilibre nutritionnel.

Pour éviter tous ces tracas, une solution s’offre aux propriétaires : les produits industriels. Ici, les mots d’ordre sont : la qualité et l’équilibre, car on ne nourrit pas ces petits animaux n’importe comment. Certes, ces aliments bénéficient de contrôles stricts et des règlementations rigoureuses, ce qui en font des aliments sécurisés pour nos amis à quatre pattes. Mais, il faut aussi faire attention à l’autre face de la médaille. En effet, certaines industrielles de l’alimentation animale proposent des aliments ultra-transformés, ce qui n’est pas toujours bon pour nos petits compagnons. Obtenir les conseils avisés des vétérinaires ou des professionnels de l’alimentation animale est donc un réflexe à adopter dans le choix des produits pour et .

Toujours mettre de l’eau à disposition des animaux domestiques

Que vous le nourrissiez avec de la nourriture ménagère ou des produits industriels, votre matou ou votre molosse aura toujours besoin d’eau potable à disposition. Cela peut paraître anodin, mais ces boules de poils boivent très fréquemment. Cette nécessité est d’autant plus vitale s’il fait chaud. Un chat peut boire entre 55 à 70ml d’eau par kg tandis qu’un chien, lui, aura besoin de 50 à 60ml d’eau par kg.

Qu’en est-il des friandises ?

Les friandises sont d’excellents moyens pour récompenser son petit animal de compagnie. On peut leur en donner, mais toujours avec modération. Ces aliments peuvent, en effet, être riches en calories.

Une check-list des aliments à ne pas donner aux animaux domestiques

Certains aliments pour animaux de compagnie inoffensifs pour les humains sont toxiques, voire mortels pour nos chiens et chats. D’où, parfois, il est préférable de résister aux supplices de son petit compagnon pour préserver sa santé. Il convient alors, de connaître cette petite liste des aliments à ne pas donner à ses animaux domestiques :

  • Les oignons et consorts : la présence des dérivés soufrés dans ces aliments riches en arômes peut provoquer de l’anémie pour nos boules de poils. Toutefois, ils peuvent en consommer, mais à quantité modérée.
  • Les boissons alcoolisées : ces produits ont les mêmes effets sur les chiens et les chats tout comme sur les humains sauf qu’ils ne les tolèrent pas plus que nous. Des problèmes cardiaques peuvent en résulter en cas de consommation de ces boissons chez les chiens et les chats.
  • Café, thé, cacao et chocolat: la présence d’un élément dans le cacao (la théobromine) est très dangereuse pour le chien comme pour le chat. L’ingestion se manifeste par du vomissement, de la convulsion, de la diarrhée et peut-être même létal pour le petit animal. La caféine, de son côté, entraine des palpitations et des crises cardiaques.
  • Pommes de terre, navets et choux: la présence d’oxalate de calcium dans les pommes de terre peut endommager l’appareil urinaire des chats, car ce cristal ionique est mal géré par l’animal. De même que pour les navets et les choux qui provoquent des gaz dans l’estomac de votre petit félin.
  • Les raisins: ces fruits ne doivent pas être consommés, ni secs, ni frais par nos animaux de compagnie. Une toute petite quantité de ceux-ci peuvent engendrer une insuffisance rénale aigüe qui pourrait altérer la santé de l’animal.
  • Le xylitol : les dentifrices, menthes pour l’haleine et gommes contiennent du xylitol. Cet édulcorant (faux sucre), une fois consommée par l’animal provoque la sécrétion abondante d’insuline, causant une insuffisance du sucre sanguin.
  • La nourriture sucrée : souvent source d’obésité et des problèmes dentaires, mieux vaut modérer ces aliments pour les chiens et les chats.
  • Les noix de macadamia: une toxine dans cette noix peut affecter de façon négative la santé de votre petit animal. Les chiens en sont les plus vulnérables. Vomissement, tremblements, dépressions et signes de faiblesses sont les symptômes liés à l’action de cette toxine.

Que faire si son chien/chat a ingéré un aliment dangereux ?

Contactez au plus vite un vétérinaire dès les premiers signes d’ingestion. Assurez-vous qu’il ait à disposition toutes les informations nécessaires à l’intervention : race, taille, type d’aliment ingéré, etc. Agissez rapidement afin que l’animal ne s’affaiblisse pas davantage.

Conclusion

Chaque animal de compagnie est unique. Il faut donc considérer les différents contextes : race, âge, taille, activité, etc. dans le choix de l’alimentation de son animal domestique. Il faudra aussi être vigilant sur la santé et le comportement de l’animal, une réduction de son activité physique pourrait être le premier signe d’une intoxication alimentaire. Au final, un animal en bonne forme doit avoir un poids stable régulé par une ration alimentaire équilibrée.

Publié le 3 janvier 2018 à 15:45, par :
parf777

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches