BlogInsoliteInstant de solitude : fumer ou prendre un selfie nu, il faut choisir

Instant de solitude : fumer ou prendre un selfie nu, il faut choisir

Quand un internaute raconte sa triste histoire, on ne peut s’empêcher de sourire face à cet instant de solitude définitivement gênant. Moralité : si vous fumez, évitez de faire des choses que vous pourriez vraiment (vraiment) regretter.

instant solitude selfie nu mauvais destinataire

Après l’histoire de cet internaute victime d’une mauvaise blague Facebook, qui avait fait un coming-out bien involontaire salué par sa famille, voici l’histoire du fumeur pervers.

Répondant au pseudo de OGfiremixtapeOG a posté son insolite histoire dans la catégorie « Today I’m fucked up » de la plateforme Reddit. Au menu : harcèlement sexuel, selfies à poil et fumette.

Le début de son histoire :

« Donc je viens de rentrer de l’Université et comme je n’ai pas fumé depuis un moment je suis complétement arraché. Complétement à l’ouest, je me regarde dans le miroir. Je me dis alors qu’il serait sympa d’envoyer des selfies de moi à ma copine. J’ai donc pris une photo et je l’ai sauvegardée pour plus tard sur . Problème, j’étais raide défoncé et ma mémoire m’a joué de vilains tours, j’ai eu ce que l’on appelle un trou noir. »

Jusqu’ici rien de vraiment gênant, mais il s’agit seulement du calme avant la tempête…

instant solitude selfie fumette

Il poursuit :

« Lorsque j’ai repris mes esprits, je n’avais absolument aucune idée de ce que j’avais bien pu faire juste avant. J’ai jeté un œil à mon smartphone et j’ai constaté avec effroi que j’avais envoyé deux snapchats… Le premier était destiné au jeune frère de ma copine… le second à une collègue de boulot. C’est à ce moment là que j’ai réalisé que cela s’était produit parce que leurs noms étaient proches de celui de ma copine dans mon répertoire. En réalité, j’ai du appuyer involontairement sur envoi lorsque je me suis assis. J’ai paniqué et j’ai essayé d’appeler et d’envoyer des SMS aux malheureux destinataires… Là je suis dans mon lit et je me sens vraiment baisé. Je ne veux pas finir en prison pour harcèlement sexuel. »

Une bien regrettable histoire qui pourrait lui coûter cher et qui le poussera probablement à ne plus écouter la petite voix dans sa tête qui lui souffle de bien étranges idées lorsqu’il est stone.

Dans le même genre, découvrez l’histoire de cette employée qui a envoyé un coquin… à son patron.

Publié le 16 décembre 2015 à 13:24, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches