BlogArtKodiak Queen, le bateau de guerre transformé en récif corallien artificiel

Kodiak Queen, le bateau de guerre transformé en récif corallien artificiel

À cause du , les récifs naturels disparaissent de jour en jour. Conséquence, les écologistes se ruent de plus en plus vers les solutions artificielles. L’objectif étant de garantir un milieu de vie sain pour les espèces marines. C’est ainsi qu’un ancien a été transformé en un récif corallien exceptionnel dans les Iles Vierges Britanniques. Le projet a été baptisé BVI Art Reef.

Quand l’art se met au service de l’écologie !

Dans le cadre du projet BVI Art Reef, la sculpture a été associée à l’écologie. Le résultat est tout simplement hallucinant ! Il s’agit d’un récif artificiel qui a été conçu dans le but d’assurer le développement du corail et de garantir un écosystème sain.

Il est constitué par un en dessus duquel a été implantée une sculpture d’un kraken de treillis avec 80 pieds. Ce dernier servira d’abri pour les espèces mais aussi de lieu où ils pourront se nourrir.

Le bateau en question est l’un des 5 utilisés de Pearl Harbor, connu sous l’appellation « Kodiak Queen ». Plusieurs études ont été réalisées pour la transformation de ce bateau de guerre en un écosystème sain. Mais il servira également de site de plongée. Après plusieurs années d’études, ce navire a finalement coulé en avril 2017.

Tous ensemble pour protéger et sauver l’écosystème

Plusieurs acteurs ont collaboré pour la réalisation de ce grand projet tel qu’Owen Buggy le photographe, Unite BVI de Branson, Beneath the Waves. Différents collectifs ont complété l’équipe comme Maverick1000, et le groupe d’artistes Secret Samurai Productions.

Lors de la création de ce site, ces acteurs avaient la même vision : conscientiser la population sur les problèmes environnementaux et leur inciter à chercher des solutions adaptées.

D’après les clichées prises par le photographe Michael Shronk, l’espace est déjà viable. Quelques poissons nagent dans l’espace et le corail commence à pousser. A noter que le site est ouvert aux étudiants, aux plongeurs mais aussi aux chercheurs de l’université.

Branson voit dans cette structure un moyen de sensibiliser la population locale sur la conservation de l’océan et de faire face aux changements climatiques. C’est aussi pour lui une manière d’assurer la protection des récifs coralliens et par conséquent, de sauver les espèces qui y vivent.

Pour lui, c’était une grande opportunité d’avoir créé ce site de plongée exceptionnel au monde.

Publié le 24 octobre 2017 à 9:02, par :
Ambre Leclerc


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches