La manière de distinguer la couleur a un rapport avec la langue qu’on parle

L’œil humain est capable de percevoir une multitude de couleurs naturellement. Cependant, chaque personne peut avoir une manière différente de reconnaitre toutes les couleurs. Celles qui sont victimes de ce que l’on appelle le daltonisme ne peuvent pas différencier les couleurs.

Il y a également celles qui ont d’autres maladies et qui ont une autre façon de les interpréter par des chiffres ou par d’autres formes.

Culture de la couleur et les cinq couleurs clés

Chacun a sa manière de percevoir les éléments du quotidien : couleurs, formes, objets, émotions, et les utilise pour s’exprimer à sa façon. Il y a en a même ceux qui savent les exploiter pour des fins artistiques.

Pour l’usage des couleurs en particulier, on peut trouver des tribus qui s’en servent pour la communication. Pour leurs membres, il y a deux catégories de couleurs bien distinctes : celles qui sont sombres et celles qui sont claires. Elles expriment la chaleur et le froid.

Toutes les cultures quelle que soit sa région de provenance utilisent comme base les cinq couleurs clés pour s’exprimer et pour désigner quelque chose. Même les cultures les plus anciennes des parties orientales et occidentales de la planète se servent de ces cinq couleurs clés pour affirmer et se référer.

Une perception des couleurs qui peut changer dans la vie

Bien que chaque être ait déjà sa manière de percevoir les couleurs dès sa naissance, cela peut changer au cours de sa vie. Il suffit qu’il change de région et il apprendra indépendamment de son gré de nouvelles façons de perception selon l’usage dans sa zone d’accueil.

Les natifs grecs qui se déplacent dans une région anglophone peuvent par exemple apprendre, enregistrer et finir par utiliser l’interprétation des couleurs de la même manière que les natifs anglophones.

CouleurÀ force de s’exposer quotidiennement dans l’environnement anglophone, le cerveau finit par adopter la manière de ceux qui y ont toujours vécu.

Ce genre d’adaptation n’est pas seulement valable avec les couleurs, elle s’applique aussi à d’autres manières de percevoir.

Selon des études faites à l’Université de Lancaster, chaque langue peut changer la manière de percevoir tous les objets du quotidien.

Les dernières publications

Laisser un commentaire

Tuxboard