BlogCinémaLa raison touchante pourquoi tant de mamans meurent dans les films de Disney

La raison touchante pourquoi tant de mamans meurent dans les films de Disney

Pour une fois, éloignons des sujets drôles pour évoquer quelque chose que nous avons dû tous remarquer quand nous étions enfants, et même aujourd’hui à l’âge adulte : pourquoi tant de mamans meurent dans les films  ?

Si on est tenté de croire que c’est pour émouvoir le grand public et ajouter une note dramatique au film, c’est bien plus compliqué que cela.

La Petite Sirène est basée sur un conte de Hans Christian Andersen, et La Belle au bois dormant et Cendrillon sont des œuvres de Charles Perrault. Dans ces trois histoires, les héroïnes sont orphelines de mère.

Certains chercheurs estiment que le fait que ces personnages subissent la perte d’un parent consiste à les aider à faire face à cette réalité tragique.

La plupart des films de essayent d’inculquer aux enfants des valeurs et des préceptes dont ils auront besoin pour leur futur.

De ce fait, il est logique que des thèmes comme le courage face à l’adversité et aux drames de la vie y soit incorporés.

Don Hahn, un producteur de Disney de longue date, a déclaré dans une interview en 2014 :

« Les films de Disney, c’est grandir… Il s’agit de ce jour dans votre vie où vous devez accepter des responsabilités. En abrégé, c’est beaucoup plus rapide de faire évoluer les personnages quand on se défait de leurs parents. La mère de Bambi se fait tuer, alors il doit grandir. »

Toutefois, il faut peut-être chercher ailleurs, dans la propre vie de Walt Disney, pour savoir pourquoi les mamans ont tendance à mourir dans ses films.

Retour dans le passé. Après l’immense succès de Blanche Neige et les Sept Nains en 1938, le réalisateur américain a acheté fièrement une maison à ses parents, Flora et Elias Disney, près du studio Disney à Burbank, en Californie.

Moins d’un mois après avoir emménagé, Flora a commencé à se plaindre d’une odeur étrange venant du four. Disney a envoyé des agents de maintenance du studio pour vérifier mais ils n’ont rien trouvé.

Le lendemain, une femme de ménage a découvert Flora et Elias inconscients, et les a tirés vers la pelouse.

Si le père a survécu, la mère est morte, asphyxiée par les vapeurs de gaz. Elle avait 70 ans.

Par la suite, Disney n’a jamais parlé de la mort de sa mère. Bien qu’il fût difficile d’être certain de ce qu’il ressentait, il est raisonnable de supposer qu’il se sentait personnellement responsable.

On peut penser qu’il ne cessait de se reprocher d’avoir offert cette maison fatale à ses parents, ainsi que l’erreur de ses techniciens qui n’avaient pas décelé les fuites de gaz.

Il est difficile d’ignorer que Dumbo (1941) et Bambi (1942), qui comportent toutes deux des scènes déchirantes de mamans qui meurent sont sortis quelques années seulement après le décès de Flora.

Hahn a expliqué :

« Cette idée qu’il a vraiment contribué à la mort de sa mère était vraiment tragique. Ce n’est pas un secret dans leur famille, mais c’est juste une tragédie dont il est si difficile de parler… Pour moi, cela humanise Walt. Cela l’a dévasté, comme n’importe qui. »

Profitons-en pour dire à toutes nos mamans qu’on les aime. Cette année, la fête des mères tombe en France le dimanche 26 mai.

Publié le 10 mai 2019 à 11:50, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches