BlogArtLe handicap n’est pas un obstacle pour un vrai artiste, voici le destin incroyables de ces personnes

Le handicap n’est pas un obstacle pour un vrai artiste, voici le destin incroyables de ces personnes

Ayant été victime d’un accident lors d’un match de lutte au lycée, Doug Landis a été paralysé au niveau du cou. C’est en voyant un dessin d’une maison sur une carte de Noël qu’il a découvert son talent. Il s’est dit qu’il pouvait le réaliser également, et il l’a fait. 

Quand on veut, on peut ! Un proverbe qui est en tout cas vrai pour Zuly Sanguino. Sa passion et désir pour la peinture sont tellement forts que son handicap n’est plus qu’un moindre détail. 

Tommy Hollenstein, c’est cet artiste qui a su transformer son handicap en un véritable atout. Il peint à partir de sa chaise roulante qu’il portait depuis un accident de vélo dans la montagne. 

Même sans main, cet artiste a pu réaliser des créations très artistiques. Dhiraj Satavilkar est un étudiant à l’université de Mumbai qui conçoit des réalisations à partir d’argile. Ses œuvres sont vraiment magnifiques. 

Avez-vous déjà vu un aveugle qui peint ? Oui cela existe à l’exemple de John Bramblitt, un véritable artiste. Pour peindre, il utilise des peintures texturées afin de sentir les traces sur les toiles. 

Voici une photo de Mariam Paré sur le point de dessiner un portrait de Chuck à partir de sa bouche fermée.

Né sans bras, Brian Tagalog ne s’est jamais senti différent des autres. C’est un tatoueur certifié et peut être même le seul dans le monde.

Cette femme Annette Gabbedey est née sans doigts, et pourtant ses œuvres sont très surprenantes.

Grâce à ses pieds uniquement, cette Iranienne Fatemeh Hamami a dessiné un portrait de Cristiano Ronaldo. Chapeau ! 

Vers la trentaine, Sargy Mann a commencé à devenir aveugle. Mais avant cela, il s’est lancé dans la peinture et est devenu une référence dans le domaine. Depuis, les dessins qu’il réalise sont très complexes. 

Grâce à sa bouche, Steve Chambers réalise de superbes bateaux. 

Il en est de même pour ce garçon qui dessine avec sa bouche. 

Âgé de 23 ans, James Dunn est un photographe qui souffre d’une maladie nommée épidermolyse bulleuse. Cette dernière rend sa peau très sensible aux cicatrices. Même sans mains, il a pu photographier le monde sous un autre point de vue. 

Publié le 18 janvier 2018 à 14:53, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches