BlogActusLe poulet gonflable à l’effigie de l’actuel président des États-Unis refait son apparition

Le poulet gonflable à l’effigie de l’actuel président des États-Unis refait son apparition

Décidément, le milliardaire peroxydé à la tête de la plus grande puissance mondiale ne cesse de faire parler de lui. Après sa visite à Londres, le poulet gonflable à son image va de nouveau faire un tour.

Après le « Baby Trump », voici le « Trump Chicken »

Le « Trump Chicken » est un poulet gonflable géant à l’effigie du président américain. Une œuvre gonflable qui rappelle le récent «Baby Trump» lors de la visite du milliardaire dans la capitale britannique. Celui-ci avait été déployé dans le ciel de Londres 13 juillet dernier.

Désormais, c’est un peu devenu une tendance de lancer des versions gonflables de Trump quand il est à proximité. En effet, ce n’est pas la première fois que cet objet volant fait un tour, car il existe depuis 2017.

Le volatile a déjà fait un tour durant la « Tax March » l’année dernière. En février, le poulet a même été faire un tour dans les environs de la Maison-Blanche. Dernièrement, il a été aperçu au large de l’ancien pénitencier d’Alcatraz dans la baie de San Francisco.

Un moyen d’expression subtile contre le 45ème président des États-Unis

Le « Trump Chicken » est régulièrement utilisé aux États-Unis lors des manifestations anti-Trump. Le 22 juillet, de 11h30 à 15h, l’énorme ballon était affublé d’une tenue de prisonnier portant le numéro 45. Il a navigué de Hyde Street Corner jusqu’à Embarcadero d’après Kron 4.

À savoir, que le volatile est la propriété d’un groupe d’activistes anti-Trump appelé trumpchicken.org. Pour chaque sortie du poulet et pour le voir en action, les inventeurs réclament quelques dollars. Les propriétaires collectent l’argent via une campagne GoFundMe.

Pour les activistes, le passage du dirigeable, permet de tout dire au « Président poulet », expliquent les auteurs. Pour eux, il est possible de se moquer, le gronder comme jamais auparavant.

Ils encouragent aussi les gens à amener des amis, faire des bannières, porter des costumes et danser.

D’ailleurs, le passage du « Baby Trump » au Parlement britannique à Londres semble avoir découragé Trump de revenir au Royaume-Uni. À l’occasion de son passage près de 250 000 Britanniques sont descendus dans la rue.

Publié le 25 juillet 2018 à 9:45, par :
Ambre Leclerc


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches