BlogActusLes bruits cachés d’une tornade peuvent dévoiler son point d’impact

Les bruits cachés d’une tornade peuvent dévoiler son point d’impact

Certains sons imperceptibles à l’oreille humaine. Mais des chercheurs ont été capables de prévoir la formation d’une , en analysant les sons produits par un orage. En effet, les bruits cachés d’une regorgent d’information qui peut être très utile.

La complexité d’un élément naturel

Les cataclysmes naturels peuvent avoir des sons vraiment terrifiants. Le pire serait le bruit d’une , qui peut avoir plusieurs variantes. Sa manifestation auditive est comparable à un bourdonnement, un train de marchandises ou même sifflement.

Il faut savoir que les tornades émettent des ondes sonores nommées infrasons. Ces dernières peuvent permettre de déterminer le développement d’une tempête ou d’un orage.

Cela une heure avant que les intempéries se déchaînent et deviennent une véritable catastrophe météorologique.

Une analyse des données émises par les infrasons pourrait donc être la clé à la prévention d’une tornade. Cela permettrait de créer un système de détection de tornades, indispensables pour éviter que la population soit touchée. Une équipe de chercheurs de l’université de l’État de l’Oklahoma a réussi cet exploit.

Comment fonctionne la détection infrasonore des tornades ?

Lors d’une réunion de l’Acoustical Society of America, des chercheurs ont dévoilé leur découverte. L’ingénieur Brian Elbing de l’Oklahoma State University et son équipe ont pu interpréter les bruits produits par un orage.

Une analyse leur permettant de déterminer l’apparition d’un monstre de la météo avant son éclosion. Les scientifiques ont aussi pu estimer la taille d’un ouragan pouvant atteindre trente mètres de diamètre. Une affirmation confirmée par un rapport officiel.

L’infrason est produit par des fluctuations de pression dans l’épicentre de la tornade. Autrement dit, c’est comme le mécanisme d’un haut-parleur lorsque le son se comprime pour exploser d’un coup avec le système d’entonnoir.

Afin de déterminer les fréquences des infrasons, l’équipe de chercheurs a déployé une série microphones. Ensuite, ils les ont placées dans une zone propice au développement des ouragans.

Cette méthode permet de déterminer la localisation, la taille, la direction d’une tornade. Les microphones sont reliés par 4 tuyaux d’arrosage. Le tout prenant la forme d’une feuille de trèfle.

Voilà une découverte scientifique qui permettra de meilleures précautions face à un gros coup de vent.

Publié le 15 mai 2018 à 10:33, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches