Luanda est la ville la plus chère du monde pour les expatriés

La ville la plus chère du monde pour les expatriés est Luanda. Mais ou-est cette ville ?

Une étude annuelle réalisée par le cabinet américain Mercer ce mercredi a classé la capitale de l’Angola comme la ville la plus chère au monde. Elle retrouve ainsi la première place, « malgré la dépréciation de sa devise par rapport au dollar américain » selon Mercer. En 2016, Luanda avait été détrônée par Hong-Kong qui régresse à la seconde place, bien qu’elle soit « la plus onéreuse du fait de l’indexation de sa devise sur le dollar, facteur de renchérissement de l’hébergement local« . Tokyo termine le trio de tête, en raison de « l’appréciation du yen » et du « dynamisme du marché du logement« . Paris en 2010 avait été la ville la plus chère pour d’autres raisons.

L’enquête a été effectuée au mois de mars, et a comparé plus de 200 villes dans le monde. Prenant la ville de New-York (9e) comme référence, elle a examiné de nombreux indicateurs comme le logement, l’habillement, la nourriture, le transport ou encore les distractions. Certaines métropoles ont fait des bonds importants dans le classement comme Moscou qui est 14e (gagnant 53 places), Sydney (25e, +20) ou Rio de Janeiro, 56e (+100). Les pays européens sont en net recul, à l’instar de Paris (62e, -8), Vienne (78e, -24) et Rome (80e, -22).

Le Caire (183e) a rétrogradé de 92 places, à cause de la chute de la livre égyptienne. Skopje (Macédoine), Bichkek (Kirghizistan) et Tunis ferment la marche du classement de cette année.

Cette étude est particulièrement attendue par les Etats et les entreprises. En effet, elle leur permet de se baser, afin de fixer le barème des indemnités d’expatriation de leurs employés.

Les dernières publications
Tuxboard