Noël 2019 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogVoyageLe message rassurant d’un pilote sur les diverses craintes qu’on peut avoir en avion

Le message rassurant d’un pilote sur les diverses craintes qu’on peut avoir en avion

L’ est devenu un moyen de transport incontournable, capable de rallier divers points dans le monde. S’il est souvent synonyme de vacances et d’évasion, il est toutefois considéré comme une machine infernale par certaines personnes.

Chris Foster, pilote à EasyJet, éclaircit ici les interrogations les plus courantes des passagers, dans le but de surmonter ses peurs et de garder les pieds sur terre.

La peur du crash si on n’éteint pas son téléphone ou sa tablette pendant le décollage

Avant le décollage, on a tous entendu cette recommandation : éteindre les appareils électroniques ou les mettre en mode . Selon Chris Foster, si on enfreint par mégarde ce règlement, il n’y a pas à s’affoler. En effet, les systèmes de contrôle des aéronefs sont si sophistiqués de nos jours que les smartphones où les tablettes ne peuvent plus causer d’interférences.

La peur de l’ouverture soudaine des portes en plein vol

Malgré les pires craintes, il est matériellement impossible d’ouvrir la porte de l’avion pendant le vol. En effet, l’aéronef est sous pression et les portes resteront closes tant que l’appareil ne sera pas dépressurisé.

La peur de la

Si l’avion est frappée par la , il n’y à pas à paniquer. Les avions d’aujourd’hui sont en effet équipés pour résister à la et à d’autres turbulences météorologiques. De plus, il existe des outils et des instruments modernes comme les radars pour prévenir les intempéries.

Les bruits bizarres dans l’avion

Il suffit également de quelques secousses et des bruits inhabituels pour avoir à l’esprit des visions cauchemardesques :

Un rugissement

Les passagers qui embarquent à l’arrière de l’avion entendent souvent le rugissement d’un moteur, même quand l’avion reste sur le tarmac. Il s’agit en fait de l’unité de puissance auxiliaire (APU), qui est utilisé pour générer la climatisation dans la cabine. Afin de réduire les bruits des avions au sol, les aéroports espagnols préconisent une connexion directe de l’appareil à leurs unités de climatisation.

Un aboiement

Si on est sur un Airbus, il s’agit du son des trois systèmes hydrauliques de l’avion. Intégrés par l’unité de transfert (PTU), ils produisent des bruits semblables à des aboiements, provenant du dessous du plancher de l’avion.

Un gémissement

Pendant le décollage, on peut en effet entendre des gémissements. Il s’agit de la soute que l’on referme avec une pompe hydraulique sous l’aile.

Un grondement

La circulation aérienne impose des changements de vitesse. Ceux-ci impliquent nécessairement des variations de la puissance du moteur, et également l’utilisation des freins de vitesse situés sur l’aile. Ces manœuvres créent un grondement, et même un buffeting à l’arrière de l’avion.

Un grincement

Cela arrive souvent en entrant dans une zone de turbulence. On entend les raccords de la cabine grincer et même claquer. C’est tout à fait normal, cela a même été conçu pour que cela arrive.

Un soupir ?!

Ce sont des soupirs de soulagement. Vous êtes en un seul morceau à l’atterrissage !

Publié le 22 mars 2017 à 17:36, par :
Emma Renaux

loading...
Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches