Test Monster Hunter Rise sur Nintendo Switch

Capcom annonce la sortie officielle de la suite de la saga Monster Hunter. L’éditeur poursuit le parcours prestigieux avec Monster Hunter Rise, disponible uniquement sur la console Nintendo Switch pour le moment.

Une continuité et une nouvelle aventure riche en action

Sur Monster Hunter Rise, les joueurs devront mettre en place une stratégie pour combattre un fléau baptisé la Calamité. L’aventure se déroule dans le village de Kamura. Pour venir à bout de cet ennemi, ils sont accompagnés par Chumsky et Filoptère. La saga ne manquera pas d’actions et d’options. Lors d’une chasse par exemple, les Filoptères offrent ka possibilité de s’agripper efficacement, peu importe la direction prise. Les chasseurs pourront aussi mettre en place des attaques Lien de soie en les associant à l’un des 14 armes disponibles.

Les Chumskys facilitent la course poursuite avec les monstres, car ils peuvent porter les chasseurs sur leur dos. En leur compagnie, il sera aussi plus simple d’explorer les zones de jeu. Ces nouvelles attaques apportent un avantage : affaiblir les monstres pour les rendre plus vulnérables grâce à la technique « Chevauchée Wyverne ». Ainsi, les joueurs pourront facilement les dompter le temps d’une chasse. Les Félynes ou Palicos n’ont pas disparu sur Rise, ils seront toujours d’une aide précieuse.

Des options toujours plus divertissantes

Monster Hunter Rise est jouable en mode « multijoueurs » en local ou en ligne. Mais il est tout à fait possible de partir en exploration en solo. Le jeu se compose de 5 environnements grandioses y compris les Plaines de sable, le Temple oublié ou la Forêt inondée. Pour établir une stratégie de défense et installer les protections nécessaires, les chasseurs doivent compter sur la collaboration avec les habitants de Kamura, car les attaques en masse sont fréquentes notamment celles des monstres « Supérieurs »

Des nouveautés ont été aussi introduites dans les Talents de substitution sur chaque arme. Les joueurs en progression seront ainsi libres de créer des stratégies et des combos en fonction de leur façon de jouer. Le jeu voit aussi l’arrivée de l’option « Hunter Connect » qui permet de créer des tags qui comprennent le style de jeu et les objectifs. Le but est de retrouver plus facilement les joueurs avec les mêmes critères. Enfin, sur une partie multijoueurs, il est possible de rajouter un « like » à un chasseur d’un même groupe une fois la chasse terminée. Cette fonction ne sert pas seulement à le remercier mais aussi à le retrouver lors d’une nouvelle partie en ligne.

Monster Hunter Rise comprend aussi un contenu supplémentaire et gratuit et de nouveaux monstres feront leur entrée prochainement. On notera en outre le grand retour de Chameleos et Rathalos Supérieur. En tout cas, des mises à jour sont prévues dans les prochains mois. Il fait aussi souligner que les joueurs ont droit à une Édition Standard et une Édition Deluxe qui inclut un ensemble de contenus additionnels à savoir des emotes, des objets cosmétiques ou encore une armure « Kamura ».

Test de Monster Hunter Rise

Rise est définitivement le mélange entre les anciens épisodes et des nouveautés pour offrir de la fraîcheur aux joueurs. En effet, il s’agit d’un mix entre Monster Hunter Rise et les versions antérieures. Les experts en la matière retrouveront facilement leurs repères. Cette fois-ci, le jeu se déroule dans une ambiance et un décor typiquement japonais. Dans le village de Kamura, vous devez venir en aide aux villageois menacés par des attaques de monstres et vous protéger. Tous les éléments présents rappellent l’identité nippone : les armures, les animations sonores, les tenues, les maisons…

De nouveaux compagnons au côté des chasseurs

La lutte contre la Calamité commence. Tel est le nom donné à ce fléau. Pour y parvenir, les compagnons seront d’une grande aide. Pour le plus grand plaisir des joueurs, Rise comporte 2 nouveautés dans ce sens. On notera la présence des Chumskys qui sont des canidés, très utiles lors des attaques et des combats. Ils permettent en outre d’économiser du temps et de se déplacer rapidement, car vous pourrez les monter.

En effet, tout en étant sur leur dos, les chasseurs peuvent en parallèle concevoir des objets, aiguiser une arme… Leurs caractéristiques augmentent la richesse des scènes d’action. Il faudra les choisir en fonction de leurs compétences et de l’objectif pour une chasse efficace. Il est permis de les recruter selon des critères précis sur la Place Pilepoil.

Le Filoptère rejoint aussi la liste et offre plus de dynamisme, car les possibilités sont plus larges. Les escalades deviennent moins difficiles. Il simplifie aussi le contrôle des monstres pour les affaiblir et les chevaucher par la suite. Malgré des accès accidentés, le grappin/escalade permet d’accéder à des lieux cachés et de parcours des trajets plus longs.

Les déplacements sont aussi plus fluides grâce à ses bonds rapides. Il s’agit aussi d’un personnage clé dans les attaques Lien de soie. Au fur et à mesure que les compétences sont débloquées, vous aurez la possibilité de les modifier en fonction de vos besoins. Parmi elles figurent par exemple la contre-attaque avec l’épée longue, l’attaque violente de la corne de chasse, l’enchainement continu de la morpho-hache et bien d’autres encore.

Contrôler les monstres avec la Chevauchée de Wyverne

L’une des nouveautés à ne pas manquer sur Monster Hunter Rise est la Chevauchée de Wyverne. En montant sur le dos d’un monstre, le chasseur peut le contrôler pour combattre d’autres monstres. Toutefois, il va falloir les affaiblir pour y parvenir. Le Filoptère est d’une aide précieuse ainsi que les techniques comme l’attaque Lien de soie sans oublier l’utilisation de la faune aux alentours. Ces créatures gigantesques pourront réaliser des attaques avec des puissances différentes : faibles ou puissantes.

Dans cette nouvelle saga Monster Hunter, les joueurs retrouveront une cinquantaine de monstres notamment de grands inédits. D’autres qui ont été aperçus dans les précédents épisodes font leur grand retour. Pour en arriver à ce nombre, il faudra patienter pendant une cinquantaine d’heures de jeu. Enfin, les territoires à explorer sont très vastes avec des caractéristiques variées pour diversifier le plaisir : les cavernes des laves, le temple oublié, les plaines de sable, l’Archipel de glace, la forêt inondée. Pour mener à bien chaque combat et utiliser les attaques adaptées, l’éditeur gâte avec une panoplie d’armes : les cornes de chasse, les lames doubles, les épées, les arcs, les fusarbalètes… Le jeu en compte 14 en tout. Le jeu de base promet déjà un gameplay riche en découvertes et en sensation.

Le mode Calamité

Monster Hunter Rise introduit aussi le mode Calamité. Ici, le combat atteint son paroxysme. Une horde de monstres notamment des monstres supérieurs s’en prennent au village. La mission consiste à mettre en place une protection efficace, en demandant l’appui des villageois. Les joueurs ont droit à une phase de préparation pour ériger une stratégie avant un vrai déferlement impressionnant de monstres.

Vous pouvez vous servir des installations automatiques ou manuelles ou choisir de les combattre de manière classique. Dans cette mission, il faut impérativement éviter que la porte finale tombe sinon la partie est perdue. Dans ce mode, la persévérance paie. En achevant des objectifs secondaires, vous gagnerez des machines et votre niveau sera élevé au fur et à mesure de l’avancement.

Pour clore, il faut faire attention sur la carte, car la traque n’est plus disponible. Elle n’affiche plus aucun marqueur ni trace pour suivre les monstres. La présence de la potion ancestrale est aussi remise en question, car les bonus d’endurance et de vie ne diminuent plus si vous vous évanouissiez.

Un des jeux qu’il vous faut pour le prochain non-reconfinement !

Les dernières publications
Tuxboard