BlogActusPluie d’hommages sur Tammie Jo Shults, l’héroïne du vol New-York-Dallas

Pluie d’hommages sur Tammie Jo Shults, l’héroïne du vol New-York-Dallas

Tammie Jo Shults est une héroïne des temps modernes. Grâce à un sang-froid impressionnant, cette pilote de 56 ans a réussi l’exploit d’atterrir en urgence avec un seul moteur, sauvant la vie des passagers et des membres d’équipage.

Tammie Jo Shults était, mardi, aux commandes du Boeing 737 de la Southwest Airlines qui devait relier New-York à Dallas. Pendant le trajet, un incident s’est produit : l’un des moteurs a explosé, et des projectiles ont brisé un hublot. La cabine a été dépressurisée, et une passagère de 43 ans, Jennifer Riordan, a été partiellement aspirée vers l’extérieur. Des passagers ont finalement réussi à la retenir, mais elle n’a malheureusement pas survécu à ses blessures.

Panique à bord, sang-froid dans le cockpit

Alors que l’effroi a gagné tour à tour les passagers, croyant leur dernière heure venue, dans le cockpit, la pilote Tammie Jo Shults a gardé son calme. Juste après l’explosion, elle a expliqué l’incident à la tour de contrôle, sans émotion apparente :

« Vol Southwest 1380, nous avons un moteur en feu (…). Une partie de l’appareil manque, nous allons devoir descendre ».

Puis, elle a précisé que l’avion n’était pas en feu, mais qu’il manquait « des morceaux ». Enfin, elle a ajouté, toujours impassible :

« Ils (les passagers, NDLR) disent qu’il y a un trou et que quelqu’un est sorti. (…) Vous pouvez envoyer une équipe médicale d’urgence. »

Grâce à sa présence d’esprit, Tammy Jo Shults a rapidement pris les bonnes décisions. En effet, dès les premières secondes de l’incident, elle a descendu l’avion à une altitude moins froide et avec plus d’oxygène, afin de permettre aux occupants de l’appareil de survivre. L’avion a fini par atterrir en urgence à Philadelphie, avec un seul moteur.

Depuis, de nombreux hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux, louant le sang-froid et la dextérité de la pilote. Certains n’hésitent pas à la comparer à Chesley Sullenberg, qui avait réussi un atterrissage en urgence en janvier 2009 sur la rivière Hudson, à New-York, et dont l’exploit a inspiré à Clint Eastwood le film « Sully », sorti en 2016.

L’une des premières femmes pilotes de chasse

Il faut dire que tout, dans le parcours de Tammy Jo Shults, est extraordinaire. Elle est l’une des premières femmes pilotes de chasse, mais elle est surtout la première à avoir piloté un avion de combat F/A-18 Hornet. Ancienne Marine, elle a été instructrice dans la Navy, avant de rejoindre la Southwest Airlines en 1993.

Mais qu’elle est donc le secret de cet extraordinaire sang-froid ? Sans doute son passé militaire, et un comportement qu’elle a dû adopter pour se frayer une place dans un milieu dominé par les hommes. Une de ses amies a témoigné au Kansas City Star :

« Elle savait qu’elle devait travailler plus que n’importe qui d’autre. Elle l’a fait pour elle et pour toutes les femmes qui se battent pour avoir une chance. »

Publié le 19 avril 2018 à 15:00, par :
Emma Renaux


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches