Quand la CIA utilise des morceaux des Red Hot Chili Peppers pour torturer les suspects de terrorisme

Récemment, un rapport concernant les méthodes d’interrogations des suspects de terrorisme enfermés à Guantanamo a fuité.
C’est à Al Jazeera, qu’un anonyme a révélé ces méthodes plus connues sous le nom de SERE (Survival Evasion Resistance Escape techniques).

Le processus vise à affaiblir la capacité de la personne à résister aux interrogatoires. Cette technique est inspirée des tortures commises sous le régime communiste. Le capturé est privé de sommeil, de nourriture, d’eau et de soins. Il est également menacé.

BANNER2-6:orange

(Visuel Amnesty International)

Certains sont gardés éveillés pendant 11 jours, pour ce faire, de l’eau glacée est jetée sur les détenus.
Ces hommes sont placés dans des cages d’animaux et sont soumis à de la musique diffusée à un très haut volume sonore.
Les morceaux choisis sont, entre autres, des titres du groupe Red Hot Chili Peppers : Californication et Can’t Stop.

red hot chili peppers

De quoi rendre fou n’importe quel prisonnier ? Dans ces conditions, très certainement.