À quoi ressemblerait la scène des pancartes dans Love Actually avec Hillary Clinton ?

À la veille du vote des grands électeurs censé confirmer l’élection de Donald Trump, le Saturday Night Live s’est une nouvelle fois payé la tête du milliardaire. Cette fois-ci, une fausse Hillary Clinton a été mise en avant dans une parodie du film Love Actually.

hillary clinton snl love actually

L’humoriste Kate McKinnon s’est mise dans la peau de la perdante démocrate dans un remake de la scène des pancartes du long-métrage de 2003. La politicienne sonne à la porte d’un des grands électeurs américains pour lui demander de ne pas confirmer la voix donnée à Donald Trump et de préférer un vote au profit de quelqu’un d’autre.
Coûte que coûte, elle va essayer de tout faire pour que Trump ne soit pas élu en dressant une liste de plusieurs points. Celle-ci fait référence au milliardaire.

Il a refusé des réunions de sécurité.
Il a déjà provoqué les Chinois.
L’intégralité de son cabinet est antigay, anti-avortement, anti-femmes.
Il a attaqué un syndicaliste sur Twitter.
Il a des conflits d’intérêts dans le monde entier.
Il sait que la Russie est impliquée dans le piratage de l’élection.
Il ne reconnaîtra pas le conflit à Alep mais préfère tweeter à propos du Saturday Night Live.
Sa fille s’assoit lors de meetings aux côtés de leaders étrangers.
Sa ministre de l’Éducation est contre les écoles publiques.
Plus d’une douzaine de femmes ont porté plainte contre pour harcèlement sexuel.
Il veut quitter l’OTAN.
Il veut supprimer l’Obamacare.

Le film Love Actually revisité par le SNL

La scène originale du long-métrage

Dans une des scènes du film romantique, un des prétendants de Keira Knightley, toute juste mariée, lui fait sa déclaration d’amour avec des pancartes.

Avec un peu de chance, d’ici l’année prochaine,
Je sortirais peut-être avec une de ces filles…

Mais pour l’instant laisse-moi te dire,
Sans espoir particulier
Mais juste parce que c’est Noël,
(et qu’à Noël on dit toujours la vérité),
A mes yeux, tu es parfaite,
Et mon coeur dévasté t’aimera,
Jusqu’à ce que tu ressembles à…

Les dernières publications
Tuxboard