Si vous aimez les boissons amères, vous êtes susceptible d’être un… psychopathe

Si vous appréciez le gin tonic, le café noir ou toute autre boisson amère, il est fort possible qu’une part d’ombre sommeille en vous.

C’est du moins ce que suppose la science.

La psychopathie inclut des comportements inquiétants comme le sadisme, le narcissisme, l’agressivité et le machiavélisme.

Cette étonnante conclusion provient d’investigations menées en Autriche par l’Université d’Innsbruck. Elle a demandé à 953 personnes de classer différents types d’aliments et de boissons, qu’ils soient amers, aigres, sucrés ou salés, sur une échelle de six points.

Les individus sondés ont ensuite été invités à passer un test de personnalité, afin d’estimer leur niveau de stabilité émotionnelle, et leur « tendance au sadisme au quotidien ». Les questions impliquaient des termes comme « j’aime tourmenter les gens » ou « je rejoue parfois mes scènes préférées de films gore ».

Lorsque les résultats des deux expériences ont été compilés, il est apparu que ceux qui préféraient la nourriture et les boissons amères avaient des tendances antisociales.

Les auteurs des recherches, le Dr. Christian Sagioglou, ainsi que le Dr. Tobias Greitemeyer, ont écrit dans leur évaluation :

« Les résultats suggèrent une corrélation constante entre l’appréciation des aliments amers et la perversité d’un individu.

Un goût marqué pour les aliments amers apparaît être un marqueur solide pour indiquer des tendances machiavéliques, psychopathes, narcissiques ou sadiques.

La raison de ce rapprochement n’est en revanche pas clairement identifiée. Dans la nature, les plantes amères ont tendance à signaler qu’elles peuvent être toxiques, ce qui explique pourquoi beaucoup d’entre nous présentent une aversion pour les goûts amers. »

Les scientifiques ont émis l’hypothèse que les personnes sadiques trouvaient dans l’amertume une forme d’excitation. Ils comparent ce penchant à « une expérience de montagnes russes, où les gens aiment les choses qui font peur. Les individus peuvent éprouver du plaisir en mangeant une chose amère, car même si le corps la rejette, ils savent ne courir aucun risque réel. »

Une partie des boissons amères

Abbot’s Aged Bitters (Baltimore États-Unis)
Amaro Lucano (Italie)
Angostura (Venezuela)
Campari et Fernet Branca (Italie)
China Martini, China Stemmi (Italie, à base de cinchona)
Cynar (Italie, à base d’artichaut)
Gran Classico (Suisse)
Jägermeister (Allemagne)
Orange bitters (Angleterre)
Picon (est et nord de la France)
Salers (Massif Central)
Sommer (Alsace)
Liqueur de gentiane : Suze, Avèze…
Unicum (Hongrie)
Buff (Luxembourg)
Gancia Americano (Italie)
Becherovka (République Tchèque)

Sans surprise, les personnes qui dégageaient des émotions sympathiques et agréables n’aimaient pas la nourriture amère.

Alors, la prochaine fois que vous commanderez un gin tonic, ou que vous aurez envie d’un peu de chocolat noir, n’oubliez pas de faire une petite introspection.

Laisser un commentaire

Tuxboard