BlogInsolite, VoyageSix destinations où la présence des femmes est interdite

Six destinations où la présence des femmes est interdite

Il existe encore des lieux dans le monde où la présence des femmes est interdite.

Aujourd’hui, les femmes se déplacent partout dans le monde, et comme elles le souhaitent, que ce soit seule, en couple ou avec un groupe d’amies.

Pourtant, il existe encore des endroits qui insistent pour maintenir une politique en faveur des hommes. Voici six sites magnifiques dans le monde qui interdisent encore les femmes (quand ce ne sont pas les hôtels) :

1 – Mont Athos, Grèce

Le mont Athos est une péninsule montagneuse, habitée par une communauté orthodoxe. Il compte au total 20 monastères. Seuls 20 visiteurs non-orthodoxes ont le droit de le visiter chaque jour.

Pour obtenir le précieux sésame, ils doivent fournir une lettre de recommandation, et rédiger au préalable une lettre personnelle dans laquelle ils ont motivé leur désir de venir. Les deux raisons les plus fréquemment acceptées sont le pèlerinage et les études universitaires.

Les femmes ne peuvent mettre les pieds ni sur la péninsule, ni s’approcher de la côte. Cette règle, très ancienne, remonte à au moins 1 000 ans. Les moines du mont Athos sont célibataires, et entendent le rester. Ce que l’on comprend moins, c’est que la même règle s’applique aux animaux

2 – Bohemian Grove, Etats-Unis

Bohemian Grove est un camping privé situé à Monte Rio, en Californie. Il s’agit d’une aire de jeux très prisé de l’un des clubs les plus fermés au monde, composé de 2 000 membres richissimes, et exclusivement masculins.

Chaque année, ils s’y rassemblent pour une retraite de deux semaines, où l’on discute des arts, de la politique et des affaires. Les femmes n’y sont pas admises.

Si ce club secret regroupant des hommes influents et puissants a attisé votre curiosité, vous n’êtes pas le seul. Bohemian Grove est l’un des sujets favoris des théoriciens du complot, où ils y prêtent moults sacrifices, orgies et culte satanique.

3 – Haji Ali Dargah Shrine, Inde

Haji Ali Dargah Shrine, situé à Mumbai, est une mosquée et une tombe. Le bâtiment blanc comporte des minarets et des dômes. Il est considéré comme un exemple classique de l’architecture indo-islamique.

L’accès au site dépend des marées, car il se trouve à 500 mètres de la côte. Jusqu’en 2016, les femmes n’étaient pas autorisées à entrer dans la mosquée, en raison du saint qui y était enterré.

Toutefois, un groupe qui milite pour les droits des femmes musulmanes en Inde, Bharatiya Muslim Mahila Andolan (BMMA), a intenté un procès, qu’il a finalement remporté au bout de deux ans.

Les femmes sont désormais autorisées à pénétrer dans le sanctuaire.

4 – Mont Omine, Japon

Le mont Omine est une montagne sacrée où vit la secte bouddhiste Shugendo. La montagne et son temple font partie des sites sacrés et des itinéraires de pèlerinage sur les monts fleuris de Kii. L’endroit a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2004.

Cette décision a toutefois été accompagnée de vives polémiques. En effet, au pied de la montagne, on peut trouver un panneau indiquant « Aucune femme admise« , en japonais et en anglais. Les critiques ont fait valoir que sa nomination comme site du patrimoine mondial équivaudrait à l’approbation d’une discrimination fondée sur le genre.

Même si les femmes y sont interdites, plusieurs d’entre elles ont souvent mis le pied sur le Mont Omine en guise de protestation contre l’interdiction.

5 – Temple Lord Kartikeya, Inde

Des raisons religieuses sont souvent évoquées pour garder les femmes à distance, comme c’est le cas du temple Lord Kartieya à Pushkar, en Inde. L’édifice a été construit en l’honneur de l’éponyme Kartieya, une divinité hindoue, avec entre autres attributs le célibat.

Selon les croyances, toute femme qui oserait y entrer subira sa colère et sera maudite. En conséquence, les femmes n’ont pas le droit d’entrer dans le temple.

6 – Temple Lord Ayyappan, Inde

Sabrimala, un site de pèlerinage hindou très fréquenté, possède un temple dédié à la divinité hindoue Ayyappan. Le temple n’interdit pas toutes les femmes, mais seulement celles qui ont entre 10 et 50 ans.

La raison provient probablement des mythes entourant la divinité, et le fait qu’Ayyappan soit célibataire. Comme chez les moines du mont Athos, les femmes sont considérées comme des distractions au voeu de célibat.

Mais cette restriction pourrait être supprimée. Le gouvernement du Kerala est désormais en faveur d’une décision permettant aux femmes de tous les âges d’accéder au temple. La Cour Suprême de l’Inde tient actuellement des audiences, afin de débattre du sujet.

Publié le 15 juillet 2017 à 9:19, par :
Emma Renaux


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2017 | Tuxboard : concentré de news fraîches